Paris, le 23 décembre 2002

Le Centre Wiesenthal critique vivement l'Université Paris VI pour antisémitisme "style Vichy"

Dans une lettre au Ministre français d'Éducation Nationale, Luc Ferry, le Directeur du Centre Wiesenthal pour les Relations Internationale, le docteur Shimon Samuels, a protesté contre la motion de l'Université Pierre et Marie Curie ( Paris VI) appelant l'Union européenne à abroger le renouvellement pour 2003 de son accord de coopération universitaire avec Israël.

Samuels écrit : "apparemment, une université de Paris a voté la déligitimation des universités de l'état Juif. "

La lettre paraphrase l'ecclésiastique sioniste français, l'Abbé Gregoire : "si aujourd'hui vous excluez la nation Juive de votre université, demain vous exclurer les Juifs comme individus. "

La protestation se demandé si ce n'est pas "du déjà-vu" ? Car, il n'y a pas si longtemps, "les scientifiques français , les universitaires et les intellectuels ont mis leur prestige à la disposition de la politique de déligitimation des Juifs comme un premier pas vers la déportation. "

Samuels a déclaré que : "d'abord, nous avons cru que nous nous trompions et, que cette motion exigait une suspension des fonds de l'Union européeénne aux Universités Palestiniennes qui ont glorifié Al Qaeda et les attentats-suicide, la promotion du Jihad (guerre sainte) et la haine du juif. "

Le Centre exige que le Ministère de l'Education Nationale "condamne avec force l'antisémitisme de Paris VI et prenne toutes les mesures nécessaires pour annuler cette motion outrageante. "

Samuels conclu : "c'est une ironie que, dans un monde du 21e siècle de Science sans frontières, les noms ds grands chercheurs sur le cancer, Pierre et Marie Curie, soient maintenant associés à la discrimination et à l'exclusion. ajoutant à cela que :" si Paris VI veut rejeter la coopération et les découvertes de la recherche des scientifiques Juifs en Israël, que cela soit. Il faut laisser les universitaires juifs en tirer les conséquences dans le monde entier. "
Fermer la fenêtre