Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

L'obsession de Catherine Nay
Jacques TARNERO
(R.C.J. 16 juin 2002)

Qui a t il de commun entre Catherine Nay éditorialiste matinale à Europe 1 et José Bové, paysan de son état ? Qui a t il de commun entre madame Nay très Neuilly-Auteuil-Passy, tailleur Chanel et José Bové très fromage de chèvre au lait cru sans OGM ? Qui a-t-il de commun entre l'antimondialiste et la libérale avancée ? Qu'est ce qui unit Catherine Nay, José Bové, Sami Nair, Edgard Morin, Danielle Sallenave, José Saramago ? Je vous le donne en mille. C'est l'intérêt immodéré qu'ils portent aux choses juives et à Israël en particulier, tant et si bien qu'on se demande comment ils pourraient vivre sans cette fixation obsessionnelle. Sans doute, privés d'elle ils sombreraient dans une profonde dépression. Tenez, l'autre jour, le 13 juin, une semaine après le " Israël Palestine, le cancer " de Morin, Sallenave, Nair dans le Monde, un éditorial de Catherine Nay, le matin sur Europel. Elle commente le papier de Sharon publié dans le Monde la veille. Catherine Nay nous dit qu'Israël serait bien inspiré de pratiquer à son tour le " devoir de mémoire " car, nous dit?elle, les juifs israéliens ont pratiqué une " politique de purification ethnique " " tuant, expulsant ", " violant même " les populations palestiniennes dont près de " 800 000 d'entre eux " furent expulsés. Il y eut des massacres en semant " humiliation, injustice et destruction " et madame Nay pleine de sollicitude ajoute que " le devoir de mémoire impose de dire aux israéliens ces vérités qu'on leur a cachées ". Ce qu'elle dit, c'est l'historien israélien Ilan Pappé qui l'a écrit. Ce qu'elle n'ajoute pas c'est qu'elle a sûrement beaucoup d'amis juifs etc

Catherine Nay avait déjà comparé en septembre 2000 de la photo du petit Mohamad Al Dura, tué dans un échange croisé de tirs au carrefour de Netzarim, à la célèbre photo du petit juif en casquette, les mains en l'air, mis en joue par un SS dans le ghetto de Varsovie. Elle avait déclaré à l'époque que la charge symbolique de cette photo de la mort de Mohamad, annulait, effaçait, celle de l'enfant juif. Cela sous entendait donc que Mohamad était victime d'un projet d'extermination organisé et planifié et que les soldats qui l'auraient abattu obéissait à ce projet génocidaire.

Qu'est ce que tout cela veut dire ? Cela veut dire, et cela nous est répété, que les israéliens se comportent en nazis puisqu'ils ont tué Mohamad l'enfant palestinien comme les nazis ont tué des enfants juifs. Mais surtout Catherine Nay nous dit que ça n'est pas une bavure et que ce crime est inscrit dans les gènes d'Israël, puisque les juifs qui n'étaient pas encore israéliens, se sont comportés en nazis de 1938 à 1949 c'est à dire pendant la guerre d'indépendance d'Israël au moment même où les juifs se faisaient exterminer en Europe par les nazis. Il y avait donc deux types de nazis à l'&Mac254;uvre à cette époque, les nazis allemands et les nazis juifs nous suggère Catherine Nay.

Le Hamas en a rêvé, Catherine Nay l'a dit. Faurisson en a rêvé, Danielle Sallenave l'a fait. François Genoud en a rêvé, José Bové l'a fait. Ce qui est extraordinaire c'est cette accumulation, cette simultanéité de discours, de récits, de films, de commentaires qui nous disent qu'à Jenine c'était le ghetto de Varsovie, qu'il y eu un massacre caché, un génocide dissimulé, que Ramallah c'est Auschwitz. Ce qui est extraordinaire c'est que passent comme une lettre à la poste ces propos de Bové suggérant que c'est le Mossad l'auteur des actes antijuifs commis en France. Quelle est ce tir groupé de Sami Nair, Edgard Morin, Danielle Sallenave, José Bové, José Saramago, Catherine Nay. Qu'est ce que cela révèle ? Font?ils la critique d'une politique? Critiquent?ils Sharon ? Non, ils tirent sur Israël parce que Israël se nomme Israël et que cela les empêche de dormir. Tous nous disent la même chose avec des voix différentes, cet Etat d'Israël est un Etat nazi. Un Etat nazi a?t?il le droit d'être ?

Voilà ce qui se dit et qu'on entend un matin à Europe 1, en avalant son café. Voilà ce qu'on entend le soir à la télé et voilà ce qu'on lit dans la presse et ça fait beaucoup. Cette haine distillée, les gens de bonne volonté sont ils encore capables de la voir tant l'air du temps en est pollué? On opposera le malheur palestinien dont personne ne conteste la réalité. Mais qui l'y a mis depuis cinquante ans ? Qui a refusé la paix en proposant Ie droit au retour des palestiniens en Israël même ce qui une autre manière de dire que l'Etat de ce peuple doit disparaître. On se croirait à Durban il y a 1 an. On est en France en juin 2002 et Ben Laden a déjà gagné dans les têtes.