Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

réponse de Colette Avital au secrétaire norvégien du PS

Jérusalem, 24 Iyar, 5762,

6 mai, 2002,

M. Bohler

Secrétaire du parti travailliste norvégien

Oslo

Cher M. Bohler,

L'Ambassade d'Israël à Oslo nous a envoyé une copie de votre texte condamnant la Politique d'Israël et les actions menées envers les Palestiniens. Alors que je respecte le sens hautement objectif des norvégiens, je dois supposer qu'une semblable condamnation a également été envoyée aux Palestiniens.

Cependant, tandis que je ne trouve aucune allusion à une telle condamnation dans le texte vous nous avez envoyé , je dois vous signaler quelques éléments à prendre en considération.

Nulle part vous ne faites mention dans le texte du terrorisme palestinien. Depuis que plus de 400 civils israéliens innocents ont été tués par des assassins kamikazes et par des tireurs embusqués dans les 19 mois passés, je dois supposer:

1) que vous n'avez pas lu ou n’êtes pas au courant de ces meurtres.

2) que vous ne vous en souciez pas ou, ou que vous ne souhaitez pas condamner une telle violence.

Nulle part fait votre texte ne fait référence aux circonstances du combat actuel qui nous a été imposé. Vous mentionnez que la Norvège a été un des architectes des accords d'Oslo. Qu'il en soit ainsi. Si c’est le cas, vous savez sûrement:

a) l’une des principales décisions de ces accords est que cette violence doit être bannie des pourparlers, et que les différentes parties s’engagent à résoudre leurs différences à la table de conférence.

b) Que les Palestiniens ont choisi de débuter la violence pendant que nous mettions sur la table des propositions décentes pour la fin du conflit et le création d'un État palestinien.

c) Que malgré la violence, nous avons continué à négocier avec les Palestiniens entre octobre 2000 - février 2001 y compris à Taba.

d) Que tous les accords que nous avons atteints pour un cessez-le-feu pendant cette période ont été immédiatement vidés de leur substance par les Palestiniens.

Je crois que vous pouvez recevoir la confirmation de la véracité de tous de ces détails de M. Thorbjorn Jagland.

Et finalement, chers camarades du parti du Labour norvégien - vous pouvez savoir aussi - que nous, le parti du Labour israélien, avons perdu les élections à cause de la violence et du terrorisme des Palestiniens et à cause de la perception du public israélien que les accords d'Oslo n’ont pas permis de nous apporter la sécurité.

Ce sont des éléments vous devez considérer quand vous demandez à ce que votre grand public nous condamne et nous boycotte.

En ces jours de grand désarroi, quand nous, Socialistes israéliens, luttons pour notre

survie politique, nous aurions attendu quelque solidarité de notre parti frère, et plus d’efforts pour essayer de nous comprendre ainsi que la situation dans laquelle nous vivons.



Sincèrement,

Colette Avital

Présidente du Département international du parti travailliste d’Israël