Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

Démanteler les régimes soutenant le terrorisme
Par Binyamin Netanyahu
article original en anglais du Jerusalem Post
Le 14 septembre 2001

En 1995, j'ai écrit dans mon livre, "Mon combat avec le Terrorisme" : les organisations extrémistes Islamiques terroristes annulent dans la grande mesure le besoin d'avoir de l'aviation ou des missiles intercontinentaux comme systèmes pour envoyer une charge nucléaire Islamique. Les terroristes eux-mêmes seront le système de livraison. Dans le plus mauvais scénario, les conséquences ne pourraient-elles pas être une voiture piégée avec une bombe nucléaire dans le sous-sol du World Trade Center
"La marée montante du terrorisme Islamique diffère qualitativement du terrorisme auquel l'Occident a dû faire face jusqu'à présent. Les souches variées de l'Islam militant voient leur destin suprême comme une avancée vers la confrontation finale avec le Grand Satan, les Etats-Unis.

"Ce que ce nouveau terrorisme présage pour l'Amérique et le monde entier et ce qui peut en être fait, n'ont pas encore été suffisamment compris. La croissance du terrorisme a été accompagnée par une solide escalade dans les moyens de violence, incluant ceux capables d'abattre des bâtiments entiers. La possibilité même réelle que des états terroristes et des organisations puissent bientôt acquérir les armes terrifiantes de destruction massive et les employer pour intensifier le terrorisme au-delà de nos cauchemars les plus sauvages n'a pas encore été reçue correctement par les gouvernements Occidentaux.

"Il doit être reconnu qu'en barrant la route à l'action ferme et résolue des Etats-Unis et de l'Occident, le terrorisme s'étendra dramatiquement."

En fin de compte, l'explosion et l'écroulement du World Trade Center ont été causés par 300 tonnes de kérosène plutôt que par un dispositif nucléaire et cela signifie que l'horreur tragique que nous avons éprouvée cette semaine n'était pas le plus mauvais scénario possible. En fin de compte, une future catastrophe lointaine plus mauvaise peut être envisagé : des régimes terroristes comme l'Iran et l'Irak utilisant des armes atomiques, ce ne sont plus les individus ou des immeubles qui sont menacés par la terreur; des villes entières peuvent être détruites, des états entiers peuvent être tenus l'otage. Le monde est au bord d'un abîme et les leaders les plus politiques n'ont pas correctement mesuré sa profondeur.

La seule voie pour entièrement comprendre c'est de se rappeler les effets d'une autre idéologie remplie de haine, le Nazisme, qui a aussi commencé comme un mouvement local et qui juste en quelques années sont devenues une force mondiale. Le nazisme il y a 60 ans, comme l'Islam fondamentaliste aujourd'hui, a été aussi au commencement dirigé seulement contre les Juifs et d'autres minorités locales. C'est rapidement devenu clair, cependant, que sa haine passionnée était dirigée) contre notre civilisation toute entière.

Puis comme maintenant, les démocraties ont tardé à apprécier les implications affreuses de nos sociétés d'une idéologie fanatique axée sur la domination du monde et sans inhibition pour la destruction de la vie dans le processus.

Hitler travaillait pour développer des armes nucléaires. S'il avait réussi, notre civilisation aurait connu sa fin. Aujourd'hui, pour la deuxième fois dans l'ère moderne, nous devons faire face à la possibilité que les armes de destruction massive tombent dans les mains d'un mouvement maniaque, dont les leaders sont aveuglés par leur fanatisme pour un froid calcul de force de dissuasion.

Nous devrions faire face à la terreur et la destruction à une échelle qui éclipserait même les horreurs de Manhattan. C'est le danger le plus grand auquel nous avons jamais eu à faire face. Jusqu'à récemment, personne n'a traité de cela. Les démocraties ont gaspillé trop de temps. Elles approchent de l'heure fatidique. Elles ne doivent pas attendre plus longtemps.

Les Etats-Unis doivent pousser l'alliance de nations libres à détruire le terrorisme et le déraciner de ses zones de sécurité. Nous devons déclarer le terrorisme comme crime contre l'humanité et les terroristes comme les ennemis de l'humanité. Nous devons détruire les organisations terroristes, punir et défairer les régimes qui les soutiennent ou les hébergent et désamorcer leurs armes de mort.

Les terroristes- suicide sont seulement le haut) de l'iceberg. Leurs actions ne peuvent pas avoir été possibles sans une large infrastructure de gouvernements, d'organisations et des mouvements idéologiques qui soutiennent l e terrorisme, directement et indirectement. Les lignes de bataille sont claires. Ceux qui soutiennent la terreur barbare dansent dans la Bande de Gaza et à Ramallah, Beyrouth et Bagdad. Ceux qui soutiennent la liberté et la démocratie ont de la peine à New York, Londres, Paris et Tel-Aviv.

Le terrorisme ne sera défait que s'il est complètement déraciné. L'Amérique doit mener la guerre internationale contre le terrorisme, mais Israël doit avoir sa part. Ici, directement à côté de nous - et dans une grande mesure, avec notre encouragement - un régime soutenant la terreur par excellence, mené par Arafat et l'OLP, s'est développé. Et ses capacités deviennent de plus en plus plus grandes. Lui, aussi, comme l'empire entier du terrorisme, doit être désarmé et démilitarisé - avant que ce ne soit trop tard.

Le monde libre doit défaire le terrorisme. S'il ne fait pas, c'est lui qui nous défera.

Les tragédies d'aujourd'hui peuvent ou bien être les signes avant-coureurs de désastres beaucoup plus grands encore à venir ou le tournant dans lequel des sociétés libres mobiliseront de nouveau leurs ressources, leur ingéniosité et leur volonté pour bien anéantir ce funeste mal de notre milieu. La suppression du terrorisme n'est pas "une option politique" - c'est une nécessité dpour la survie de notre société démocratique et nos libertés.