Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

Retour vers la liste de MEMRI en français ->

 

Dossier Spécial — Egypte le 17 janvier 2002

" Moubarak : Un ange sous les traits d’un président "

La presse gouvernementale égyptienne

fête les 20 ans au pouvoir du président Moubarak.

Le 14 octobre 2001, L’Egypte a fêté les 20 ans au pouvoir du président Moubarak. Les journaux gouvernementaux ont célébré ce vingtième anniversaire pendant près d’un mois, accordant des entretiens à presque tous les membres de l’élite politique, militaire, économique et sociale d’Egypte. Ils ont pratiquement tous loué les qualités de dirigeant d’Hosni Moubarak. Une lecture critique des articles publiés donne un aperçu du monde de l’élite intellectuelle d’Egypte et de ses relations avec le régime. Voici quelques extraits d’un dossier spécial réalisé à l’occasion des vingt ans au pouvoir du président Moubarak. Le dossier complet figure en anglais sur www.memri.org/sr/SROO702.html

La presse gouvernementale et le régime égyptien

La preuve la plus évidente du lien rattachant la presse subventionnée par le gouvernement au gouvernement lui-même est la loyauté que manifestent les directeurs de journaux et leurs chroniqueurs au président Moubarak. Samir Ragab, rédacteur en chef d’Al-Gumhuriya, connu pour être un proche de Moubarak, a ajouté une lettre personnelle, manuscrite, à la première page du journal, dans laquelle il fait vœu de loyauté au président Moubarak, au nom de tout le peuple égyptien (1). Son collègue Galal Dwindar, directeur d’Al-Akhbar, écrit : " Bien que vingt ans se soient écoulés depuis qu’il a pris le pouvoir, la rivière du sacrifice n’a jamais cessé de couler… " (2) Dans un éditorial, le quotidien Al-Gumhuriya publie : " L’Egypte de Moubarak progresse chaque jour, allant d’accomplissement en accomplissement, dans tous les domaines : politique, économique, social et culturel…, lui donnant un sentiment de fierté, à elle, le pays de la paix, du développement, de la stabilité et de la sécurité. " (3). L’hebdomadaire Octobre renchérit : " …Toutes les personnes âgées, tous les jeunes, tous les enfants, tous les hommes et les femmes disent aujourd’hui à Moubarak : ‘Merci’. " (4) L’hebdomadaire Roz Al-Youssuf est sorti avec un supplément de 210 pages intitulé : 20 ans de présidence et 52 ans au service de l’Egypte ; l’art de diriger ; l’art de gouverner les peuples.  (5) Le chroniqueur Ahmad Al-Gundi, du journal Al-Akhbar, écrit : " Je… prie Allah du fond de mon cœur qu’il le protège [Moubarak], pour le bien de l’Egypte et des Egyptiens. " (6)

Dans un article d’une page intitulé " 20 ans d’amour ", Izzat Al-Saadani, journaliste d’Al-Ahram, interviewe trois jeunes hommes nés le 14 octobre 1981…, jour où Hosni Moubarak est devenu président : " Tous trois m’ont affirmé, à l’unisson, comme s’ils se trouvaient à l’école en train de chanter l’hymne national ou de lire leur livre de classe : ‘De toute notre vie, nous n’avons connu, vu, senti, et subi l’influence que d’un seul président : Hosni Moubarak… Nous l’aimons… Il conduit le navire de son pays à travers vagues et tempêtes avec sagesse et sérénité, sans jamais s’énerver… Nous l’aimons parce que nous pouvons nous exprimer librement, sans peur… Nous sommes nés et nous continuons de vivre auprès de Papa Moubarak.’ " (7)

?Mumtaz Al-Qat, du journal Al-Akhbar, est l’auteur d’un article qui montre comment Moubarak s’occupe des problèmes des gens ordinaires : " …Il feuillète Al-Akhbar et… tombe sur une lettre… [L’auteur de cette lettre] se plaint que les employés refusent de la soigner aux frais de l’Etat… Le président Moubarak ôte ses lunettes. L’émotion, la colère et le chagrin transparaissent sur son visage…. [Le président appelle le ministre pour lui ordonner de changer la loi. Le traitement suivi par l’auteur de la lettre marche.] L’auteur peut retourner travailler tandis que son cœur clame : ‘Merci Moubarak, mon père.’ Il n’y a pas de décision prise par Moubarak ou de rendez-vous avec lui d’où n’émane le parfum de la paternité… " (8)

Le président Moubarak et les poètes égyptiens

Sous le titre Moubarak aux yeux des poètes, Al-Ahram publie de nombreux écrits, semblables à " un bouquet d’amour venant du fond du cœur de la patrie. " L’introduction du dossier annonce : " …Voici l’une des représentations les plus pures du dirigeant auquel le peuple a promis fidélité, par amour et foi, tandis qu’ensemble ils entrent dans le nouveau millenium, continuant d’ériger la civilisation sur leur passage. " Dans le supplément, Samir Sirhan, directeur de l’association des écrivains, écrit : " De même que le président ne fait plus qu’un avec les Pyramides et le Nil, et que ces derniers ne font plus qu’un avec lui, les cœurs des poètes entonnent à l’unisson une ravissante mélodie nationale, faite d’amour et de fidélité. La harpe des poètes égyptiens s’est mise à jouer le plus doux et le plus beaux des airs, par amour pour Moubarak et par loyauté pour son leadership historique… " (9)

Le président Moubarak et les différentes branches du gouvernement

Le Dr Rabah Rathib, avocat et membre du Conseil égyptien de la Shura, écrit : " Voyez donc : le monde entier lève les yeux vers lui comme s’il détenait la clé du Salut. Pour cela, et pour beaucoup d’autres raisons, je répète, en chœur avec toute l’Egypte et le monde entier : " Merci, votre Excellence le président Moubarak… " (10)

?Le ministre de l’économie et de l’Import-Export Youssef Boutros Ghali se réfère aux accomplissements sans précédent du président Moubarak : " Ce programme de réforme économique lancé en 1991 sous la sage direction du président Moubarak… mérite d’être considéré comme l’un des meilleurs qui soient… " (11) Le Dr Ibrahim Badran, ministre de la Santé et ancien président de l’Académie pour la recherche scientifique et technologique, évoque le passé de pilote de chasse du président Moubarak : " Un homme qui passe la moitié de sa vie entre ciel et terre, qui met sa vie en danger à chaque nouveau départ, ne peut être que loyal à sa patrie et son pays. " (12)

Le président Moubarak et les autorités religieuses

Les relations entre Hosni Moubarak et les autorités religieuses ont également été largement couvertes par les médias. Muhammad Sayyad Tantawi, cheikh de l’université Al-Azhar, a déclaré dans de nombreux journaux que le président Moubarak n’interférait pas dans la promulgation des préceptes religieux et obéissait aux commandements de l’islam, ajoutant : "Il y a vingt ans, Al-Azhar possédait 3 000 instituts ; depuis que le président est au pouvoir, ce nombre a doublé… Le budget d’Al-Azhar est passé de 10 millions de dollars à des dizaines de millions de dollars… " (13)  

Le président Moubarak : un regard subjectif 

Le Dr Ismat Abd El-Maguid, secrétaire général de la ligue arabe jusqu’à récemment et ancien ministre, se remémore sa première rencontre avec Hosni Moubarak, alors qu’il était ambassadeur d’Egypte aux Nations Unies. Abd El-Maguid était présent à la rencontre israélo-égyptienne de décembre 1977 entre le président Sadate et le Premier ministre israélien Menahem Begin. Moubarak, alors vice-président, était aussi présent. Abd El-Maguid raconte avoir triomphé, ce jour-là, dans une discussion l’opposant à Menahem Begin, et que Moubarak l’aurait félicité d’un ‘Bravo’. " (14) 

Makram Ubeid, premier secrétaire général du parti démocrate national, dont Moubarak est président, insiste sur la modestie de ce dernier : " …Il n’a pas cherché à devenir président et ne resterait pas au pouvoir s’il devait pour cela renoncer à ses principes… " (15)

Parmi ceux qui ont eu le privilège de travailler avec le président Moubarak, beaucoup ont noté l’ardeur qu’il met à la tâche. Ali Lufti se souvient que du temps où il était Premier ministre, " le téléphone sonnait à 7:30 du matin : le président Moubarak était au bout du fil. " (16)

La démocratie existe déjà

La plupart des articles et interviews ont eu pour leitmotiv de répéter que le président Moubarak a introduit la démocratie dans la culture politique égyptienne. Abd El-Azim Ramadhan, écrivain et journaliste ainsi que président du comité pour la documentation au Conseil suprême de la Culture, déclare pour sa part : " Moubarak est le seul dirigeant égyptien à avoir gouverné de façon démocratique, sans traîtrise, surprises, ni violation des droits de l’homme. " (17) Le Dr Madkour Thabet, directeur de la censure dans le domaine artistique, raconte : " Je me suis aperçu que j’étais seul à décider [de la censure, sans ordre venant d’en haut], et que je devais appliquer tous les principes de liberté et de démocratie auxquels je croyais… La démocratie existe déjà, et tout ce qu’il nous reste à faire est de croire en son existence. " (18)

?Seul Naguib Mahfouz, lauréat du prix Nobel, émet quelques critiques, évoquant la nécessité d’une réforme démocratique en Egypte : " Je souhaite que le président Moubarak modifie toutes les lois qui enfreignent la liberté et qu’il amende la constitution… [Il devrait y avoir] plus d’un candidat… " (19)

 

 

  1. Al-Gumhuriya (Egypte), le 14 octobre 2001
  2. A-Akhbar (Egypte), le 15 octobre 2001
  3. Al-Gumhuriya (Egypte), le 14 octobre 2001
  4. Octobre (Egypte), le 14 octobre 2001
  5. Roz Al-Youssuf (Egypte), le 6 octobre 2001
  6. Al-Akhbar (Egypte), le 15 octobre 2001
  7. Al-Akhbar (Egypte), le 13 octobre 2001
  8. Al-Akhbar (Egypte), le 12 octobre 2001
  9. Al-Ahram (Egypte), le 26 octobre 2001
  10. Al-Akhbar (Egypte), le 25 octobre 2001
  11. Al-Akhbar (Egypte), le 12 octobre 2001
  12. Al-Mussawar (Egypte), le 19 octobre 2001
  13. Roz Al-Youssuf (Egypte), le 6 octobre 2001
  14. Al-Akhbar (Egypte), le 12 octobre 2001
  15. Al-Akhbar (Egypte), le 12 octobre 2001
  16. Al-Ahram (Egypte), le 14 octobre 2001
  17. Al-Akhbar (Egypte), le 12 octobre 2001
  18. Al-Mussawar (Egypte), le 19 octobre 2001
  19. Akher Saa (Egypte), le 24 octobre 2001

L'Institut de Recherche Médiatique du Proche-Orient (MEMRI) est une organisation indépendante à but non lucratif mettant à votre disposition des traductions de la presse du Proche-Orient, une analyse originale des faits, ainsi que le résultat de recherches sur le développement de la situation dans la région. Des copies des articles et autres documents cités, ainsi que toute information d'ordre général, sont disponibles sur simple demande.

Institut de Recherche Médiatique du Proche-Orient

BP 27837, 20038-7837 Washington DC.

Tel: (202) 955-9070 Fax : (202)955-9077 E-Mail : memri@erols.com

Trouvez les précédentes publications de MEMRI sur notre site web : www.memri.org

Retour vers la liste de MEMRI en français ->