Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

Retour vers la liste de MEMRI en français ->

   

Dépêche Spéciale — Arabie Saoudite / Recherches sur le djihad et le terrorisme

Le 15 avril 2002 N° 367

Un Quotidien Gouvernemental Saoudien Fait l'Eloge des Attentats -Suicide de la Pâque Juive et du Supermarché de Jérusalem.

Dans un article récent du quotidien gouvernemental saoudien Al-Jazirah, le Dr Khalil Ibrahim Al-Sa'adat applaudit les actions d'Abd El-Baset Oudeh, Palestinien s’étant fait sauter en plein 'Seder' de Pessah (1) dans un hôtel de Netanya, et d'Ayat Al-Akhras, auteur d’un attentat suicide perpétré dans un supermarché de Jérusalem. Voici quelques extraits de l'article : (2)

Eloge du meurtrier de la Pâque

"Puisse Allah avoir pitié de toi, ô 'Abd El-Baset 'Oudeh, moudjahid et martyr, héros silencieux qui s'est infiltré avec tant d'élégance et s’est exprimé si joyeusement. Tu as défendu ta religion, ta patrie et ton peuple. Tu n'as accordé aucune importance aux sommets arabes ; tu n'as pas attendu que soient conclus des accords internationaux ; tu n'as pas suivi les interviews télévisées ; tu n'as pas suspendu ton action en raison des réactions arabes et internationales insensibles qui n'aident ni ne gênent."

"Courageusement, fin prêt à partir en djihad, le cœur plein de foi, tu as rempli ta mission en sacrifiant ton âme pure pour ta religion et ta patrie. Les tanks israéliens ne t'ont pas frappé de terreur ; les militaires israéliens, armés jusqu'aux dents de tous les types d'armements modernes, ne t’ont pas ébranlé d’un cheveu ; le Premier ministre de cet Etat agressif qui occupe ta terre et ta patrie n’a pas éveillé ta crainte ; les services de renseignement israéliens, experts en contre-espionnage anti-terroriste et en collaboration déloyale, ne t'ont pas découvert."

"Tu ne pouvais supporter le massacre, la destruction et l'exil imposés par l'armée sioniste… Tu savais que les sionistes ne respectent pas les traités, les promesses, les accords, qu’ils ne comprennent que le langage de la résistance et du djihad"

"Tu t'es levé comme tous tes frères moudjahidin, prenant la situation en main, sans attendre l'aide arabe ou internationale qui pourrait bien ne jamais arriver, et qui, si elle arrivait, ne consisterait qu’en condamnations et en réclamations."

"Puisse Allah avoir pitié de toi, ô bien-aimé de la nation arabe, ô 'Abd El-Baset. Tu as rappelé l’espoir qui commençait à se dissiper ; tu as ramené la vie qui allait s’éteignant ; tu as ravivé la fierté, la vaillance, l’esprit chevaleresque et l’esprit de sacrifice arabes presque disparus, et tu as fait souffrir le [peuple] qui avait entrepris de faire la fête et de chanter sur les corps des enfants, des jeunes gens et des mères de ton peuple."

"Tu es entré silencieusement [dans l’hôtel], empli de la foi et de la confiance qu’Allah t’insufflait. En dépit de tous les obstacles, de toutes les fortifications et de toutes les mesures de sécurité, tu es parvenu jusqu’à [l'endroit désigné], tu t'es assis à l’une des tables, tu as parlé, raconté quelques plaisanteries, ri avec eux, et puis Allah a décrété pour toi une mort de martyr. Quel héroïsme, quel courage et quelle force - presque inégalée sur la surface de la terre!".

Eloge de la meurtrière du Supermarché

"Puisse Allah avoir pitié de toi, ô Ayat Al-Akhras. Tu es partie de chez toi pour emprunter le chemin du martyre et du paradis. Ta famille ne savait pas où tu te rendais ; elle ignorait que tu avais choisi la voie du martyre. Rien n’aurait pu t'arrêter… Tu as poursuivi ton chemin avec détermination, volonté, faisant preuve d’une force rare, introuvable chez une fille de 16 ans (…)"

"Tu n'as pas cherché à connaître l’avis des gouvernements américain, français ou russe ; tu n'as pas attendu qu’ils te donnent le feu vert ou t’arrêtent du feu rouge ; tu savais que la main d'Allah est suprême, que le sacrifice de l’âme est la forme de djihad la plus élevée, que celui qui se sacrifie atteint le sommet des cieux. Tu n'étais pas tentée par la vie en ce monde dont tu ne te réjouissais pas, ô amante de 16 printemps des nations arabes. Le mariage t'attendait ; tu t’étais fiancée et attendais avec impatience de terminer tes études pour te marier - sauf que tu as choisi Allah, le paradis et le martyre. Tu as donné à la nation arabe une leçon peu courante dans les écoles et les universités, et tu as poussé ton dernier [soupir], éveillant [en nous] des sensations oubliées. (...)"

"Tu as relevé nos têtes et annoncé au monde de l'oppression favorable aux sionistes qu'une jeune fille s'était infiltrée [dans] la société israélienne en dépit du bouclage de sécurité, l’ébranlant fortement sans pour autant avoir recours aux tanks, aux missiles ou aux fusils - [rien qu’] avec sa petite âme pure. Tu nous dis : 'Ne désespérez pas ; c'est plus simple que vous ne pensez. Soyez remplis de foi en Allah ; recherchez le djihad et le martyre.'"

"Puisse Allah avoir pitié de vous, ô Abd El-Baset, Ayat et tous les moudjahidin, hommes et femmes. Nous demandons à Allah que les anges vous accueillent comme de vertueux martyrs, et Le prions qu'Il vous accorde le sommet des cieux." ~

(1) Pâque juive : célébration religieuse qui réunit les familles autour de la lecture du récit de la sortie d'Egypte, événement fondateur du peuple juif.

(2) Al-Jazirah (Arabie Saoudite), 1er avril 2002.

 

L'Institut de Recherche Médiatique du Moyen-Orient (MEMRI) est une organisation indépendante à but non lucratif mettant à disposition des traductions de la presse du Moyen-Orient, une analyse originale des faits ainsi que le résultat de recherches sur le développement de la situation dans la région. Des copies des articles et autres documents cités, ainsi que toute information d'ordre général, sont disponibles sur simple demande.

Institut de Recherche Médiatique du Moyen-Orient

BP 27837, 20038-7837 Washington DC.

Tel: (202) 955-9070 Fax : (202)955-9077 E-Mail : memri@erols.com

Trouvez les précédentes publications de MEMRI sur notre site Internet : www.memri.org