Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

Retour vers la liste de MEMRI en français ->

 

Dépêche Spéciale — Arabie Saoudite /Antisémitisme arabe

Le 8 janvier 2002

Un quotidien saoudien sur " la culture de la haine "

Voici quelques extraits d’un article d’Abdallah Al-Kaïd paru dans Al-Riyadh, (quotidien saoudien subventionné par le gouvernement) sous le titre : " La culture de la haine " (1) :

Quand une culture donnée se définit par des aspects négatifs tels l’agressivité, la piraterie, le racisme, elle doit être haïe par [toutes] les autres sociétés, sauf celles qui partagent les mêmes caractéristiques.

Par contre, une société qui se met à haïr une autre société [en référence à la " haine " occidentale pour la nation de l’islam] à cause de ses croyances, sa façon de vivre, ou parce qu’elle ne parvient pas à accepter ses traditions et coutumes, est chose inacceptable !

Par exemple, on ne peut s’étonner de la haine ressentie par la plupart des nations à l’encontre de l’entité sioniste, vu son histoire, qui regorge non de réalisations humanistes, mais de massacres barbares, de tromperie, et de méchanceté. La haine à son encontre est en pleine ascension, chez les Arabes en particulier, à cause de ce qu’ils endurent avec l’occupation de l’Etat arabe de Palestine, les désastres, la cruauté, et l’injustice dont tous sont témoins.

La haine de l’ennemi sioniste bu avec le lait de la mère

C’est pourquoi les nourrissons arabes, avant d’atteindre l’âge de l’avilissement de soi et de la soumission, tètent la haine de l’ennemi sioniste en même temps que le lait de leur mère, et cette haine-là ne peut être déracinée, quel que soit le nombre de pourparlers sur les faux accords de paix.

Aussi chaleureuses que soient les embrassades et aussi fermes que soient les poignées de main, leurs cœurs sont remplis de haine, leurs âmes remplies de fureur, et leurs yeux se détournent à la vue abjecte du drapeau de l’entité sioniste dressé dans [certaines] capitales arabes.

Les hommes d’honneur voudraient déchirer ce drapeau, le tirer à terre pour le salir. Ils voudraient expulser ces étrangers qui sont venus [s’installer] sur notre terre, afin que nos frères palestiniens puissent vivre sur leur terre en paix et en sécurité, comme les autres peuples. N’en ont-ils pas le droit   

Notre haine est plantée dans nos âmes

Je ne suis en aucun cas en train de prêcher la haine ou d’en faire un exemple de comportement. Mais l’individu ou la société qui est haïe doit procéder à son auto-inspection pour comprendre pourquoi les choses en sont arrivées là, vu que nul ne peut être haï à ce point sans raison.

Voici un bon exemple de comment la haine pour l’entité sioniste s’enracine dans l’âme des Arabes… J’ai une fois assisté, à Paris, à un colloque international sur les accidents de la route dans l’armée. Je me trouvais avec mon collègue, un de ces jeunes officiers enthousiastes. Son humeur a changé quand il a appris que l’une des personnes qui s’étaient assises à nos côtés lors d’une conversation entre deux réunions était officier des transports de l’entité sioniste tant haïe.

Mon collègue était furieux, jurant qu’il refuserait de se tenir à côté d’un criminel, de lui parler ou d’entrer dans la même salle que lui… Il ne se calma que quand je l’assurai que je n’avais pas été mis au courant de sa citoyenneté, vu qu’il se trouvait en compagnie d’officiers de tous les pays, et que je n’aurais moi-même jamais supporté de me trouver en compagnie d’une personne dont les mains étaient trempées de sang arabe.

Ce sont nos ennemis, et notre haine à leur encontre est ancrée dans nos âmes. La seule chose qui puisse nous en libérer est qu’ils quittent nos terres et que l’on purifie nos lieux saints de leur souillure ! ! ! (1) ~

(1) Al-Riyadh (Arabie Saoudite), le 22 novembre 2001

L'Institut de Recherche Médiatique du Proche-Orient (MEMRI) est une organisation indépendante à but non lucratif mettant à votre disposition des traductions de la presse du Proche-Orient, une analyse originale des faits, ainsi que le résultat de recherches sur le développement de la situation dans la région. Des copies des articles et autres documents cités, ainsi que toute information d'ordre général, sont disponibles sur simple demande.

Institut de Recherche Médiatique du Proche-Orient

BP 27837, 20038-7837 Washington DC.

Tel: (202) 955-9070 Fax : (202)955-9077 E-Mail : memri@erols.com

Trouvez les précédentes publications de MEMRI sur notre site web : www.memri.org

Retour vers la liste de MEMRI en français ->