Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

Retour vers la liste de MEMRI en français ->

 

Dépêche Spéciale — Egypte / Recherches sur le djihad et le terrorisme

Le 22 mars 2002 N° 358

Les Frères musulmans égyptiens présentent leur nouvelle unité de bombes humaines à l’université Al-Azhar.

Le quotidien libanais Al-Moustaqbal, propriété du Premier ministre libanais Rafiq Al-Hariri, a publié dernièrement un document exclusif sur une manifestation organisée par les Frères musulmans à l’université Al-Azhar le 18 mars 2002. Au cours de cette manifestation a été présentée la " nouvelle organisation de martyrs ", en arabe : " Tanzim Al-Istishadiyoun ". (1). Voici quelques extraits de l’article :

Des membres du mouvement des Frères musulmans (interdit en Egypte), ont révélé pour la première fois... qu’ils entraînaient en secret certains de leurs jeunes gens à perpétrer des opérations de combat. Les Frères musulmans ont présenté huit de ces membres [le 18 mars 2002] à des centaines de manifestants à l’université Al-Azhar au Caire, insistant sur le fait qu’ils se préparaient à " la lutte contre Israël ".

Les étudiants appartenant au mouvement des Frères [musulmans] ont organisé une manifestation à l’université Al-Azhar, en soutien à l’Intifada palestinienne, similaire à des manifestations antérieures organisées dans diverses universités égyptiennes.

Les Frères musulmans ont accordé au quotidien Al-Moustaqbal l’exclusivité de la couverture médiatique de cette manifestation, annonçant qu’elle serait " différente de toutes les précédentes manifestations ".

Quelques 1 000 étudiants ont entendu, par téléphone cellulaire, un discours du chef du Hamas, le cheik Ahmed Yassin, qui félicitait les étudiants égyptiens pour leurs activités.

Huit jeunes étudiants ont fait leur apparition, les visages recouverts de foulards noirs, avec autour de la tête des bandeaux rouges portant l’inscription suivante : " Le djihad est notre voie ".

Les huit en question ont fait une démonstration d’arts martiaux…, de karaté et de judo, ainsi que de leur capacité à briser des planches, libérer des otages et perpétrer des attaques surprises contre des soldats armés. La manifestation a duré près d’une demi-heure ; des haut-parleurs diffusaient une chanson louant le Hamas, chanson qui remplissait de liesse les étudiants. Finalement, après avoir retiré les foulards noirs leur cachant le visage et s’être changés, les huit ont disparu dans la foule.

Al-Moustaqbal a réussi à interviewer l’un de ces huit membres… qui a déclaré être " l’un des premiers martyrs [auteurs d’attentats-suicide] à choisir de mourir pour la défense du peuple palestinien musulman. "

Quand on lui a demandé si cette [manifestation] représentait une provocation envers les autorités égyptiennes et si elle signifiait que les Frères musulmans comptaient réintroduire la violence dans le pays, il a répondu : " Nous nous préparons uniquement à attaquer l’ennemi israélien. Nous soutenons le Fatah, le Hamas, le Djihad [islamique] et les autres factions de la résistance palestinienne. Nous voulons uniquement libérer la Palestine. Nous ne permettons pas que soit versé le sang des musulmans ; c’est pourquoi nous n’agirons pas à l’intérieur de nos frontières… " ~

___________________________________________________________________________

(1) Al-Moustaqbal (Liban), le 19 mars 2002

L’Institut de Recherche Médiatique du Moyen-Orient (MEMRI) est une organisation indépendante à but non lucratif mettant à votre disposition des traductions de la presse du Moyen-Orient, une analyse originale des faits ainsi que le résultat de recherches sur le développement de la situation dans la région. Des copies des articles et autres documents cités, ainsi que toute information d’ordre général, sont disponibles sur simple demande.

Institut de Recherche Médiatique du Proche-Orient

BP 27837, 20038-7837 Washington DC.

Tel: (202) 955-9070 Fax : (202)955-9077 E-Mail : memri@erols.com

Trouvez les précédentes publications de MEMRI sur notre site Internet : www.memri.org