Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

Retour vers la liste de MEMRI en français ->

 

Dépêche Spéciale / Iran

Le 23 décembre 2002 n° 451

Le mouvement des étudiants iraniens : " Cessez de vous occuper de la Palestine pour penser à nous ! "

Au beau milieu des dernières manifestations étudiantes en Iran appelant à la liberté d’expression et dénonçant la peine de mort à laquelle a été condamné le Dr Hashem Aghajari, (1) les dirigeants du régime, notamment le président Mohammed Khatami, ont exhorté les étudiants à participer à la manifestation de la ‘Journée internationale de Qods’ (Jérusalem) (2) contre Israël et le sionisme.

Réagissant à cet appel, le Comité de coordination du mouvement étudiant pour la démocratie en Iran (3) a publié une déclaration critiquant les groupes islamistes terroristes et l’antisémitisme dans le monde arabe et musulman. Ce communiqué dénonce également la politique du gouvernement iranien. En voici quelques extraits : (4)

" Au peuple iranien honorable et épris de liberté,

Jour après jour, la crise politique et militaire s’intensifie dans la région du Golf persique et au Moyen-Orient. Dans cette partie du monde, les gouvernements et les forces politiques dotés de réalisme… cherchent tous une solution rationnelle susceptible d’éviter l’affrontement militaire… Or les usurpateurs du pouvoir politique en Iran - qui dès le début ont posé les fondements de leur règne inhumain sur le terrorisme officiel dirigé contre leur propre peuple - essaient sans honte de soutenir les factions favorables à la guerre et les groupes terroristes palestiniens par la rencontre forcée d’employés du gouvernement et de voyous du Hezbollah.

D’un côté, les Etats-Unis d’Amérique incluent le régime au pouvoir en Iran dans l’axe du mal et de l’autre, l’Union européenne soutient qu’elle n’étendra pas ses relations économiques à la République islamique [d’Iran] tant que celle-ci n’aura pas officiellement reconnu les deux gouvernements israélien et palestinien. A chaque fois qu’elle le peut, la nation iranienne crie : ‘Cessez de vous occuper de la Palestine pour penser à nous !’ Mais les tyrans au pouvoir, ignorant tout autant les exigences de leur peuple que l’opinion publique occidentale, s’entêtent à réunir leurs forces mercenaires et leurs fonctionnaires pour leur comédie dépassée de la soi-disant ‘Journée universelle de Ghods’ [Journée de Jérusalem], continuant leur cinéma et faisant de nouvelles déclarations antisémites.

Il est remarquable qu’en dépit des exhortations croissantes du peuple, de slogans comme ‘Khatami, démission !’ ou ‘En finir avec les talibans, à Kaboul comme à Téhéran !’, l’impuissant président du régime [Khatami], qui grommelle des propos sur le droit et les intérêts nationaux et se bouche une fois de plus les oreilles, ait invité le peuple, dans le but de le tromper, à participer à la ‘manifestation de Ghods’.

En qualifiant les Etats-Unis de… ‘Grand Satan’ et Israël… d’‘occupant des terres musulmanes’, la [République d’Iran] les a présentés comme les ennemis jurés de l’Iran. Et les dirigeants qui se sont succédés au pouvoir ont honoré cette tradition.

Maintenant que le peuple iranien souhaiterait établir des relations pacifiques avec les Etats-Unis et considère que les nations d’Israël et de Palestine ont toutes deux le droit d’exister, la République islamique ne voit d’autre solution que de lancer une grosse campagne de propagande au moyen de ses médias officiels, et de faire des déclarations enjoignant le peuple à observer la ‘Journée de Ghods’.

Les dirigeants de la République islamique sont incapables de comprendre que dans un contexte politique où… des forces adverses se rassemblent les unes contre les autres, réunissant d’un côté les partisans de la culture de la terreur et de la violence, et de l’autre ceux qui optent pour une résolution pacifique et constructive du conflit israélo-arabe…, participer à la ‘Journée de Ghods’ pour soutenir la violence est une folie qui ne sert ni la nation palestinienne, ni les intérêts nationaux du peuple iranien.

La paix et le calme au Moyen-Orient ne peuvent être obtenus en soutenant les terroristes et les groupes bellicistes, mais plutôt en poursuivant le dialogue politique entre parties adverses et en déracinant simultanément le fondamentalisme, la terreur et la violence.

Le Comité de coordination du mouvement étudiant pour la démocratie en Iran pense que conformément aux [stipulations des] chartes internationales, Israël et la Palestine ont le droit et le pouvoir de vivre côte à côte, comme deux Etats libres et indépendants. Le Comité, tout en condamnant la République islamique agitatrice, demande aux amoureux de la liberté et à ceux qui luttent pour l’Iran, plus particulièrement aux jeunes et aux étudiants, de donner une réponse cinglante aux propagateurs de l’antisémitisme et du terrorisme en boycottant cette manifestation obligatoire, cette imposture au nom de la soi-disant ‘Journée internationale de Ghods’.

Longue vie à la liberté ! Longue vie à la laïcité ! "

 

  1. Voir la Dépêche Spéciale 445 de MEMRI
  2. La journée internationale de Qods est un événement annuel initié par l’Ayatollah Khomeyni par solidarité pour les Palestiniens et contre Israël et le sionisme. On le fête en Iran le dernier jour du ramadan.
  3. http://www.iran.daneshjoo.org/
  4. La déclaration originale a été traduite en anglais par ses auteurs et affichée sur le site du Comité de Coordination du mouvement étudiant : http://www.iran-daneshjoo.org/cgi-bin/smccdinews/archives.cgi?category=4&view=11.27.02-12.16.02, le 28 novembre 2002

L'Institut de Recherche Médiatique du Moyen-Orient (MEMRI) est une organisation indépendante à but non lucratif mettant à votre disposition des traductions de la presse du Moyen-Orient, une analyse originale des faits ainsi que le résultat de recherches sur le développement de la situation dans la région. Des copies des originaux et autres documents cités, ainsi que toute information d'ordre général, sont disponibles sur simple demande.

Middle-East Media Research Institute

BP 27837, 20038-7837 Washington D.C.

Tel: (202) 955-9070 Fax : (202)955-9077 E-Mail : memri@erols.com

Trouvez les précédentes publications de MEMRI sur notre site Internet : www.memri.org/french