Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

Retour vers la liste de MEMRI en français ->

 

Dépêche Spéciale / Arabie Saoudite

Le 4 décembre 2002 n° 446

Le prince Nayef ibn Abd El-Aziz, ministre saoudien de l’Intérieur : Qui est responsable des événements du 11 septembre ?… Je crois que [les sionistes] se trouvent derrière… Les médias [arabes] devraient condamner le terrorisme, mettre en garde les citoyens arabes

et se faire entendre dans le monde…

Le 29 novembre, Ayn-al-Yaqeen, magazine hebdomadaire de nouvelles publié en ligne par la famille royale d’Arabie Saoudite, a affiché une traduction en anglais d’une interview du ministre saoudien de l’Intérieur, le prince Nayef ibn Abd El-Aziz, interview d’abord parue dans le journal koweïtien Al-Siyassa. En voici quelques extraits :

Le ministère du développement de la vertu et de la prévention du vice

" Le ministère du développement de la vertu et de la prévention du vice ne cherche pas à instaurer une hégémonie ; c’est une agence gouvernementale régie par les lois officielles, qui ne fonctionne que dans leur cadre. Commentant sa visite au ministère du développement de la vertu et de la prévention du vice, il [le prince Nayef ibn Abd El-Aziz] a souligné qu’il était essentiel d’embaucher des personnes qualifiées, précisant que les employés devaient opérer en douceur et éviter toute forme de dureté, surtout face aux jeunes. Le prince Nayef a annoncé qu’un centre de formation du personnel serait créé dans le but d’enseigner les méthodes à appliquer pour promouvoir la vertu et prévenir le vice. Il a affirmé que l’efficacité [du ministère] s’en trouverait accrue et que tous les problèmes mentionnés au cours de sa visite seraient pris en compte. "

L’intervention de l’Occident dans le domaine éducatif arabe et la loi islamique provoque la haine

" Le prince Nayef ibn Abd El-Aziz a déclaré que l’attitude hostile des médias américains, parfois européens (particulièrement en Grande-Bretagne) n’effrayaient pas le Royaume, mais représentait une contrariété en ce qu’elle était injustifiée et contraire aux intérêts saoudiens. Le prince Nayef a ajouté que la position de certains Occidentaux à l’égard du monde arabe et de la cause palestinienne provoquait la haine des peuples arabes, exhortant l’Occident à rapidement modifier son image. Il a remarqué que peindre les citoyens saoudiens avec le pinceau du terrorisme et envisager d’intervenir dans l’éducation, voire la loi islamique, ne faisaient qu’accroître la haine à l’égard des Etats-Unis, en dépit du fait que les Américains soient innocents et généralement bons. "

Qui est responsable des événements du 11 septembre… Je crois qu’ils [les sionistes] se trouvent derrière.

" Le prince Nayef a souligné que les relations entre les gouvernements saoudien et américain étaient solides, bien que les médias soient contrôlés par les sionistes, lesquels utilisent les événements du 11 septembre pour retourner l’opinion américaine contre les Arabes et l’islam. Le prince Nayef a déclaré : ‘Nous demandons, avec un gros point d’interrogation, qui a commis les événements du 11 septembre et qui en a profité. Qui a profité des événements du 11 septembre ? Je pense qu’ils [les sionistes] se trouvent derrière.’ "

Le prince porte ses soupçons sur une organisation terroriste " dirigée par les services secrets israéliens "

" Les médias devraient s’intéresser à la question du terrorisme, mettre en garde les citoyens arabes contre ses effets et nous permettre d’être entendus dans le monde, de faire savoir que nous sommes contre le terrorisme… Le prince Nayef a précisé que les médias devaient condamner le terrorisme, penser à protéger leurs pays et leur jeunesse des opérations terroristes. Ils devaient empêcher leur religion d’être rattachée au terrorisme par les personnes soupçonnées. Le prince Nayef ibn Abd El-Aziz a dit qu’il soupçonnait fortement ces organisations terroristes d’être liées à des services secrets étrangers travaillant contre les Arabes et les musulmans pour le compte des services secrets israéliens. Ils ont voulu attaquer nos fondements, nos principes en s’en prenant notamment à notre religion et à la cause palestinienne. "

Il est impossible que 19 jeunes, dont 17 Saoudiens, aient perpétré les opérations du 11 septembre

" Il a remarqué qu’il était impossible que 19 jeunes, dont 17 Saoudiens, aient perpétré les opérations du 11 septembre, ou que Ben Laden et Al-Qaïda aient agi seuls. ‘Nous pouvons affirmer que ce sont soit des agents, soit des ignorants, vu que leurs agissements ont causé du tort à l’islam et aux musulmans. Cet acte a monté le monde contre l’islam, les musulmans et les Arabes.’ "

Les Etats-Unis n’ont pas exigé de modifications dans le programme éducatif saoudien

" Le prince Nayef ibn Abd El-Aziz a affirmé que l’exclusivité de l’Arabie Saoudite ne présentait pas d’inconvénient aux alliés. Il a donné des exemples illustrant la solidité, la variété, l’excellence des relations entretenues avec les autres pays. Il a également réfuté les affirmations selon lesquelles des responsables américains auraient demandé à leurs homologues saoudiens d’amorcer un changement dans le programme éducatif. Le prince Nayef a déclaré que le système saoudien demeurait tel quel, tout en étant ouvert aux améliorations de spécialistes saoudiens. "

L’Arabie Saoudite a été, pendant des années, un refuge pour les activistes des Frères musulmans

" Il a violemment attaqué l’organisation des Frères musulmans qui, d’après lui, a donné naissance à un spectre international de politiciens islamiques ayant tourné le dos au Royaume d’Arabie Saoudite et oublié les faveurs dont ils y avaient bénéficié. Il a mentionné que plusieurs membres de cette organisation s’étaient réfugiés au Royaume, où ils recevaient une aide humanitaire… Le ministre de l’Intérieur, le prince Nayef ibn Abd El-Aziz, a affirmé que l’organisation des Frères musulmans était responsable de nombreux problèmes dans le monde arabe. ‘Les Frères musulmans ont causé un tort sérieux à l’Arabie Saoudite’, a-t-il dit. Le prince Nayef a accusé le plus important groupe islamique du monde arabe d’agir contre les intérêts des musulmans. ‘Tous nos problèmes viennent des Frères musulmans. Nous les avons trop soutenus…’

‘Les Frères musulmans ont détruit le monde arabe’, a-t-il ajouté. ‘A chaque fois qu’ils sont dans le pétrin ou souffrent de voir leur liberté restreinte dans leurs pays d’origine, les activistes des Frères trouvent refuge et protection au Royaume… Mais ils se tournent ensuite contre lui…’ Les Frères musulmans sont liés à des groupes dispersés dans le monde arabe, y compris le courant majoritaire de l’opposition parlementaire en Jordanie, le ‘Front d’action islamique’ et le ‘mouvement palestinien de résistance’ Hamas. Le ministre de l’Intérieur a exprimé son mécontentement à l’encontre des Frères dans le contexte des critiques croissantes émises aux Etats-Unis concernant le soutien de l’Arabie Saoudite aux groupes islamiques à travers le monde…’ "

Je n’arrive toujours pas à croire que 19 jeunes, dont 15 Saoudiens, ont perpétré des attentats du 11 septembre, avec le soutien de Ben Laden et de son organisation, Al-Qaïda. C’est impossible.

" Le ministre de l’Intérieur a laissé entendre que des puissances étrangères auraient pu apporter leur soutien aux terroristes responsables des attentats du 11 septembre : ‘Je n’arrive toujours pas à croire que 19 jeunes, dont 15 Saoudiens, ont perpétré les attentats du 11 septembre, avec le soutien de Ben Laden et de son organisation, Al-Qaïda. C’est impossible. Je ne suis pas disposé à croire que ces gens ont le pouvoir d’exécuter un attentat aussi affreux’. Le prince Nayef ibn Abd El-Aziz a répété que le Royaume condamnait l’attaque ayant détruit le World Trade Center à New York et endommagé le Pentagone près de Washington. Il a affirmé que les attentats du 11 septembre avaient monté le monde contre l’islam, les musulmans et les Arabes. "

Les imams du Royaume (plus de 50 000) suivent la ligne officielle

" Il a déclaré qu’il y avait plus de 50 000 imams dans les mosquées qui suivaient la ligne officielle du Royaume. ‘S’ils s’entêtent à dévier de notre ligne conductrice, ils devront se trouver un autre emploi.’ Evoquant une réunion avec des membres de la commission pour le progrès de la vertu et la prévention du vice, le prince Nayef a déclaré qu’elle avait été fructueuse. Il a ajouté que la commission devait s’attacher à employer un personnel efficace et instruit afin de mener à bien sa mission. ‘Au cours de la réunion, le grand mufti a prononcé un discours sur la responsabilité de la commission, exhortant ses responsables à user de rigidité et à éviter les erreurs.’ "

 

(1) L’article intégral peut être consulté sur www.ain-al-yaqeen.com/issues/20021129/feat6en.htm.

 

L'Institut de Recherche Médiatique du Moyen-Orient (MEMRI) est une organisation indépendante à but non lucratif mettant à votre disposition des traductions de la presse du Moyen-Orient, une analyse originale des faits ainsi que le résultat de recherches sur le développement de la situation dans la région. Des copies des originaux et autres documents cités, ainsi que toute information d'ordre général, sont disponibles sur simple demande.

Middle-East Media Research Institute

BP 27837, 20038-7837 Washington D.C.

Tel: (202) 955-9070 Fax : (202)955-9077 E-Mail : memri@erols.com

Trouvez les précédentes publications de MEMRI sur notre site Internet : www.memri.org/french