Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

Retour vers la liste de MEMRI en français ->

 

Dépêche Spéciale / Egypte

Le 26 novembre 2002 n° 442

Des directeurs de journaux officiels saluent le récent attentat suicide perpétré dans un bus de Jérusalem

Des directeurs de journaux officiels ont salué le récent attentat suicide perpétré par le Hamas dans un bus de Jérusalem où se trouvaient de nombreux écoliers. Dans le même temps au Caire, de hauts responsables égyptiens et des représentants du Fatah tentaient de persuader les délégués du Hamas d’éviter les attentats suicides en Israël. Voici quelques extraits de ces éditoriaux :

Al-Akhbar : " Onze terroristes israéliens ont été abattus "

Un éditorial du journal égyptien officiel Al-Akhbar intitulé " L’opération de Jérusalem : la seule réponse [possible] au terrorisme israélien " affirme que " onze terroristes palestiniens ont été tués au cours de l’opération ", poursuivant : " En réponse à tous les actes inhumains perpétrés par l’entité sioniste dans le but de soumettre le peuple palestinien, une opération martyre a eu lieu hier [le 21 novembre 2002] dans la ville de Jérusalem occupée pour prouver une bonne fois pour toutes qu’Israël se fait des illusions en imaginant qu’avec son appétit insatiable de meurtre, de destruction et de terreur, il instaurera la sécurité et la paix. 

Il est inconcevable que le gang des dirigeants de Tel-Aviv puisse parvenir à réaliser son projet d’assujettir les Palestiniens et de les forcer à accepter les conditions de soumission qu’Israël essaie de leur imposer depuis plus d’un demi-siècle.

Cette opération, au cours de laquelle onze terroristes israéliens ont été tués et des dizaines blessés, a plusieurs causes, la première étant que cette opération est le résultat d’une courageuse embuscade préparée par des martyrs palestiniens… à Hébron… en raison de la folie qui s’est emparée du gang de dirigeants israéliens mené par Ariel Sharon, dont le but est de verser le sang palestinien, et en particulier le sang des enfants, des femmes, des vieillards et des courageux résistants.

Chacun sait que la résistance est le seul moyen de parvenir à la libération, qu’il n’existe pas d’autre moyen. Cette arme, l’arme de la force légitime, est la seule que craigne Israël. Seule la résistance peut avoir raison de l’arrogance d’Israël et de la stupidité de ses dirigeants. " (1)

Al-Gumhuriyya : " Cette vaillante et courageuse opération… La plus honorable des missions "

Le directeur du quotidien Al-Gumhuriyya, Samir Ragab, a aussi mentionné dans sa chronique journalière l’attentat de Jérusalem : " Les courageux Palestiniens seront considérés comme des terroristes par les Israéliens tant qu’ils perpétreront des opérations martyre, lesquelles ne sont que piètres représailles aux crimes commis contre eux ! Les Israéliens ne connaîtront ni sécurité, ni stabilité, tant qu’ils s’entêteront à rester dans les territoires occupés par la force, qu’ils détruiront les demeures sur leurs habitants et verseront le sang innocent sans aucun problème de conscience. 

Hier, un martyr palestinien âgé de vingt trois ans s’est fait sauter dans un bus de Jérusalem, en conséquence de quoi onze Israéliens ont trouvé la mort, quarante-sept ont été blessés dont neuf sont dans un état grave ! Cette opération n’est bien sûr pas la première [du genre], ni la dernière ; [il y en aura] tant que les Israéliens poursuivront leur politique d’oppression, d’entêtement et de traîtrise… Ils ne veulent pas comprendre que la violence entraîne la violence. Plus la frustration sera grande dans le cœur des êtres sans espoir, plus haut s’élèveront les flammes de la colère.

Le maire de Jérusalem, Ehoud Olmert, … en regardant les restes des corps, a dit : " Nous nous sommes fait des illusions en imaginant que le terrorisme touchait à sa fin… " Il est normal qu’Olmert, qui est un proche du sanguinaire Sharon, considère ceux qui ont mené cette vaillante et courageuse opération comme des ‘terroristes’, passant outre le fait qu’Israël soit un Etat terroriste dans ses déclarations comme dans ses actions, dans son apparence comme dans ses idées et que ses dirigeants soient, pour la plupart, des criminels de guerre que le tribunal de l’histoire n’épargnera pas, même s’il faut pour cela attendre longtemps.

Au même moment, Binyamin Netanyahou, ministre des Affaires étrangères, et le Premier ministre Ariel Sharon se sont mis, fidèles à leur habitude, à menacer tous les Palestiniens, de Yasser Arafat au dernier né des nourrissons palestiniens. Ce sont de folles clameurs qui ne font que compliquer davantage la crise et perpétuer le cycle de la violence : les Israéliens se lèveront au matin, placeront leurs victimes dans des sacs en plastique et quelques heures plus tard, les Palestiniens s’enlaceront après avoir prononcé la Shahada [déclaration de foi islamique], prêt à accomplir la plus noble, précieuse et honorable des missions. " (2)

Les Juifs sont à l’origine de toutes les calamités

Le jour suivant (le 23 novembre 2002), Samir Ragab, directeur d’Al-Gumhuriyya, a de nouveau évoqué le sujet : " Pour la centième, peut-être pour la millième fois, nous demandons : ‘Est-ce que la réoccupation des régions palestiniennes par Israël, les couvre-feu et la destruction des habitations — Est-ce que tout cela mettra un terme aux opérations suicide et à ce qu’ils qualifient de ‘terrorisme’ ?

Il est surprenant et même choquant de constater qu’en Israël, ils ne comprennent toujours pas. Dès qu’ils se retrouvent avec quelques dizaines de victimes, ceux qui se battent pour le poste de Premier ministre se hâtent de réclamer un changement radical et violent. Et nous devons encore répéter que c’est Israël la cause de tout ce qui arrive, vu qu’ils refusent d’admettre que l’époque où l’on dirigeait en vertu de la force militaire est révolue et que les Palestiniens en sont arrivés au point où il n’est plus question d’ignorer le moindre de leurs droits.

Cessez d’accuser Arafat et ses hommes : ce sont les Juifs la cause de toutes les calamités ! " (3)

Al-Ahram : Quand Israël comprendra-t-il ?

L’éditorial du premier quotidien officiel d’Egypte, Al-Ahram, fait preuve de plus de retenue. Sous le titre : " Quand les dirigeants israéliens comprendront-ils la leçon ? ", on peut y lire : " Une fois de plus, une opération martyre perpétrée hier à Jérusalem Ouest, qui a fait onze morts et quarante neuf blessés israéliens, montre que la violence n’entraîne que la violence et que les mesures de sécurité, aussi strictes soient-elles, n’empêcheront pas le sang d’être versé dans des opérations de ce type, la seule solution étant de revenir à la table des négociations et de trouver une solution de paix qui satisfera les deux côtés en répondant à leurs exigences légitimes, principalement celle d’un nouvel Etat palestinien. " (4)

 

  1. Al-Akhbar (Egypte), le 22 novembre 2002
  2. Al-Gumhuriyya (Egypte), le 22 novembre 2002
  3. Al-Gumhuriyya (Egypte), le 23 novembre 2002
  4. Al-Ahram (Egypte), le 23 novembre 2002

 

L'Institut de Recherche Médiatique du Moyen-Orient (MEMRI) est une organisation indépendante à but non lucratif mettant à votre disposition des traductions de la presse du Moyen-Orient, une analyse originale des faits ainsi que le résultat de recherches sur le développement de la situation dans la région. Des copies des originaux et autres documents cités, ainsi que toute information d'ordre général, sont disponibles sur simple demande.

Middle-East Media Research Institute

BP 27837, 20038-7837 Washington D.C.

Tel: (202) 955-9070 Fax : (202)955-9077 E-Mail : memri@erols.com

Trouvez les précédentes publications de MEMRI sur notre site Internet : www.memri.org/french