Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

Retour vers la liste de MEMRI en français ->

Le 4 octobre 2002 - N° 424

Le professeur Edouard Saïd compare

holocauste et désastre palestinien :

" Chaque catastrophe humaine est différente, mais…"

Dans un article d’Al-Hayat, quotidien en arabe édité à Londres, (1) Edouard Saïd, professeur américano-palestinien, compare l’holocauste à la situation actuelle des Palestiniens. La version anglaise de l’article de M. Saïd, intitulée " Low Point of Powerlessness ", a été affichée sur l’hebdomadaire en ligne Al-Ahram. (2) Voici quelques extraits de l’article :

 

Chaque catastrophe humaine est différente, mais… (3)

" Il y a soixante ans, les Juifs d’Europe se trouvaient au plus bas... Entassés comme du bétail dans des trains, ils étaient transportés… par des soldats nazis vers les camps de la mort où ils étaient systématiquement exterminés dans des chambres à gaz. Ils ont opposé une certaine résistance en Pologne, mais la plupart du temps, ils commençaient par perdre leur statut de civils, étaient ensuite renvoyés de leurs postes avant d’être officiellement désignés ennemis [de la nation] devant être détruits, et ils l’ont été [détruits].

 

…C’était le plus démuni des peuples, traité d’ennemi caché, potentiellement dominateur, par des dirigeants et des armées dont le propre pouvoir était beaucoup, beaucoup plus fort ; en effet, l’idée que les Juifs puissent représenter un danger face à des puissances comme l’Allemagne, la France ou l’Italie était en elle-même absurde. Et pourtant, c’était une notion admise, vu qu’à peu d’exceptions près, [tous en] Europe leur ont tourné le dos pendant qu’on les abattait…

 

Chaque catastrophe humaine est différente ; il ne sert donc à rien d’essayer de les calquer l’une sur l’autre. Cependant il est une vérité universelle concernant l’holocauste : non seulement les Juifs ne devraient plus jamais en être victimes, mais aucun peuple au monde ne devrait subir cette espèce de châtiment collectif cruel. S’il est inutile de chercher des équivalences [entre différentes calamités], il est bon de relever des analogies et peut-être des similitudes cachées, toutes proportions gardées. "

 

Par la faute d’Israël, Arafat se sent comme un Juif pourchassé

" S’il est vrai que son parcours est semé d’erreurs et qu’il n’a pas toujours été un bon dirigeant, [il n’en demeure pas moins qu’] aujourd’hui Yasser Arafat est mis, par l’Etat des Juifs, dans la situation d’un Juif pourchassé… La plus grande ironie du siège de son quartier général démoli par l’armée israélienne est que cette épreuve lui a été imposée par un dirigeant psychopathe qui prétend représenter le peuple juif. Sans pousser trop loin la comparaison, on peut dire que les Palestiniens sous occupation israélienne aujourd’hui sont aussi démunis que les Juifs dans les années quarante. L’armée d’Israël, ses forces aériennes et sa marine, largement subventionnées par les Etats-Unis, ont plongé dans le chaos la population civile totalement sans défense de la rve Ouest occupée et de la bande de Gaza. "

 

Les critiques de la politique israélienne sont qualifiées d’antisémitisme par les sionistes et leurs alliés.

" Et pourtant Sharon prétend qu’Israël se bat contre le terrorisme palestinien pour survivre. Y a t-il rien de plus grotesque que cette affirmation, venant de ce fou meurtrier d’Arabes qui envoie ses F-16, ses hélicoptères d’attaque et des centaines de tanks sur des personnes désarmées sans aucune espèce de défense ?… Tandis que des protestations s’élèvent dans le monde entier, la contre offensive sioniste organisée consiste à se plaindre que l’antisémitisme va grandissant… C’est devenu une habitude de mettre au même niveau critiques de la politique israélienne et l’antisémitisme du type de celui qui a conduit à l’holocauste…

 

Quelle conclusion doit-on tirer de tout cela ? Que la politique israélienne a été un désastre pour toute la région. Plus elle est puissante, puis elle sème la désolation dans les pays environnants - pour ne rien dire du désastre où elle a jeté le peuple palestinien -, et plus elle est haïe. C’est le pouvoir utilisé à des fins mauvaises, nullement à des fins d’autodéfense. Le rêve sioniste d’un Etat juif normal, semblable à tous les autres, est apparu au dirigeant du peuple palestinien indigène accroché à sa vie par un fil, tandis que les chars et les bulldozers israéliens continuent de tout anéantir autour de lui. Est-ce là le but sioniste pour lequel des centaines de milliers ont péri ? … N’est-il pas temps pour ceux qui pensent que ses actions horribles [en référence à Sharon] ne les repr&ecute;sentent pas d’appeler à l’arrêt de ses agissements ? "

 

 

  1. Al-Hayat (Londres), le 30 septembre 2002
  2. www.ahram.org.eg/weekly/2002/605/sup21.htm
  3. Titres et sous-titres ajoutés par MEMRI

 

L'Institut de Recherche Médiatique du Moyen-Orient (MEMRI) est une organisation indépendante à but non lucratif mettant à votre disposition des traductions de la presse du Moyen-Orient, une analyse originale des faits ainsi que le résultat de recherches sur le développement de la situation dans la région. Des copies des articles et autres documents cités, ainsi que toute information d'ordre général, sont disponibles sur simple demande.

 

Middle-East Media Research Institute

BP 27837, 20038-7837 Washington D. C.

Tel: (202) 955-9070 Fax : (202) 955-9077 E-Mail : memri@erols.com