Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

Retour vers la liste de MEMRI en français ->

Dépêche Spéciale / Iraq

Le 28 août 2002 - N° 415

L’Autorité Palestinienne et les médias irakiens sur

le soutien irakien apporté à l’Intifada

Depuis le début de l’année 2002, Saddam Hussein essaie de se placer parmi les principaux défenseurs de l’Intifada. Récemment, les journaux de l’Autorité Palestinienne se sont mis à rapporter le phénomène. Voici le compte rendu de l’un de ces rapports ainsi que quelques extraits d’un discours du président irakien encourageant le soutien arabe à l’Intifada :

Les médias de l’Autorité Palestinienne louent Saddam Hussein pour son soutien

Le quotidien de l’Autorité Palestinienne Al-Hayat al-Jadida a couvert une manifestation organisée par le Front de libération arabe (1) et subventionnée par Saddam Hussein, dans la demeure de Marwan Zaloum (commandant des Brigades des martyrs Al-Aqsa, abattu par Israël en avril 2002) à Hébron (2). Au cours de cet événement, des dons du président irakien ont été distribués à d’autres familles de martyrs.

Ce n’est pas la première fois qu’une aide financière de Saddam Hussein est distribuée dans les territoires, mais c’est la première fois que la presse s’y intéresse de si près. (3) Al-Hayat al-Jadida a mentionné les expressions de soutien et de gratitude des organisateurs de la manifestation et de ses participants envers Saddam Hussein, ainsi que leurs appels à emprunter le chemin des martyrs. Le journal rapporte aussi qu’au cours de l’événement, 10 000 dollars ont été accordés à chacune des 12 familles. (4)

Un représentant du Front de libération arabe a souligné l’importance du rôle joué par les martyrs, hier comme aujourd’hui, dans l’extension du combat national palestinien, qualifiant ces derniers de " modèles ". Il a aussi rappelé les activités de Marwan Zaloum, dont l’apogée fut le martyre.

Al-Hajj Rateb Al-Amleh, dirigeant du Front de libération arabe, a évoqué la sympathie de Saddam Hussein pour les familles des martyrs et les combattants palestiniens, insistant sur la nécessité de s’unir dans " la résistance à l’ennemi jusqu’à la libération ".

Fahmi Shahin, représentant du parti du peuple (communiste palestinien) a remercié la direction et le peuple irakiens au nom des forces politiques (palestiniennes).

Abbas Zaki, membre du Comité central du Fatah et du Conseil législatif palestinien, a fourni une description détaillée des " qualités de dirigeant de Saddam, source d’inspiration ", ajoutant qu’elles devraient être prises en exemple. Zaki a aussi décrit les qualités de chef et de guerrier du martyr Marwan Zaloum, précisant que " les yeux de Zaloum étaient toujours levés vers le martyre et non vers l’obtention d’un poste. "

Le Dr Younes Zaloum a remercié Saddam Hussein de la part des familles des martyrs pour sa position panarabe, se déclarant favorable à l’unification autour du dirigeant et du peuple irakien. (5)

Saddam Hussein sur sa détermination à soutenir l’Intifada

Au cours d’un meeting à Bagdad (mars 2002) en présence du chef du Bureau politique de l’OLP, Farouq Al-Qaddoumi, d’Abbas Zaki, membre du Comité central du Fatah, et du directeur du Département arabe du Bureau politique de l’OLP, Omar Al-Shaka, Saddam Hussein s’est déclaré décidé à continuer de soutenir l’Intifada :

" L’Intifada nécessite de la détermination. Nous avons demandé aux politiciens [arabes] de ne pas faire comme s’ils savaient mieux que les Palestiniens ce que veulent ces derniers et leurs combattants, mais de coopérer avec eux… C’est leur devoir d’être les partenaires [des Palestiniens] en matière de sang, d’argent, d’armement, vu qu’[ils partagent] une même foi.

Ils ont le droit de consulter la Palestine et son peuple, mais pas de prendre leur place… Ce n’est que quand nous porterons les armes, verserons le sang et reconstruirons ce qui été détruit que nous aurons un droit de parole quasi identique à celui du représentant du peuple palestinien sur le problème qui les concerne…

Le peuple palestinien n’a pas besoin de plans supplémentaires. Ces derniers ne nous intéressent pas. Notre plan de base est de soutenir le peuple palestinien dans sa lutte armée. Si nous ne sommes pas capables d’apporter une aide aux armées, notre soutien devrait consister soit à octroyer une aide financière, soit à pourvoir des armes, soit à donner aux musulmans et aux Arabes la possibilité de se porter volontaires [pour aider le peuple palestinien].

En ce qui concerne l’Irak, ce pays est semblable à tout autre district palestinien. Rien ne nous empêche d’apporter [à la Palestine] tout ce que nous pouvons. Nous nous réjouissons de l’esprit de martyre et d’héroïsme du peuple palestinien. Il me semble qu’il a surpris de nombreuses personnes. Par Allah, les actions du peuple palestinien ont dépassé mes attentes.

Nous avons commencé par mettre à disposition 5 millions de dollars pour venir en aide aux blessés ainsi qu’aux familles des martyrs palestiniens. Au bout d’un certain temps, la personne chargée de la distribution de la somme est venue nous voir pour nous annoncer qu’elle était écoulée. Je lui ai demandé : ‘Comment pouvez-vous dire une chose pareille  Continuez de distribuer de l’argent même si nous devons pour cela vendre les vêtements que nous portons’…

Qu’Allah nous inclue parmi les libérateurs ! Je me réjouis du fait que le Fatah [aussi] participe aux opérations martyre… Mettre fin à l’Intifada serait une hérésie, et toute tentative dans ce sens venant de l’extérieur constitue une hérésie, un crime, un complot contre le peuple palestinien…

Saluez Abou Ammar [Yasser Arafat] ; dites-lui que nous le saluons, ainsi que les dirigeants palestiniens, le peuple palestinien, et Abou Ammar… Saluez tous les Palestiniens, ceux qui sont en vie ainsi que les martyrs… Qu’Allah les prenne en pitié ! Dites-leur que Saddam Hussein affirme qu’Arafat peut considérer la capacité irakienne comme étant celle de la Palestine, et que ses décisions nous engagent. " (6)

L’Irak et les Palestiniens vaincront leurs ennemis malveillants

Izat Ibrahim, vice-président du Leadership de la révolution irakienne, a aussi évoqué le soutien octroyé à l’Autorité Palestinienne par l’Iraq au cours de la dernière visite d’Al-Qaddoumi en Irak : " La bataille de l’Irak et celle de la Palestine forment une seule et même bataille contre leurs ennemis historiques. Les martyrs en Irak et en Palestine figurent au premier rang des martyrs: ils se battent, de leurs âmes nobles et pures, pour leur survie et leur civilisation, contre ceux qui ont conquis leur terre, leur honneur…, contre la plus arrogante des forces du mal, de l’oppression et de l’agression qui soient sur face de la terre. " (7)

 

  1. Organisation palestinienne de baasistes, pan-arabe et pro-irakienne.
  2. Dans une interview de Falastine Al-Mouslima, mensuel du Hamas, la femme de Zaloum affirme que c’est son mari qui a dépêché Andalibe Taqtaqa, jeune femme à l’origine de l’attentat suicide du marché Mahané Yéhouda de Jérusalem en février 2002. Voir Falastine Al-Mouslima (Londres), juillet 2002.
  3. Les dons de Saddam Hussein ont été accordés aux familles de Jénine dont les habitations ont été détruites. Voir Al-Qods (Autorité Palestinienne), 22 mars 2002. Onze familles de la Bande de Gaza ont bénéficié de ces dons : voir Al-Qods (Autorité Palestinienne), 14 juin 2002. Dix-huit familles de martyrs de Hébron ont reçu ces dons, voir Al-Qods (Autorité Palestinienne), 4 août 2002.
  4. Les martyrs étaient : Marwan Kiad Zaloum, Samir Abou Rajab Al-Tamini (tué en même temps que Zaloum), Shadi Ahmed Abd El-Mufti Arafa, Burhan Mohammed Ibrahim Al-Haimouni, Yaqoub Fathi Rabi Dukeidek (des Brigades Izz al-Din al-Qassem), Abd El-Ghani Fayçal Shaban Moudjahid, Ayman Saleh Mohammed Hussein Muhanna, Rawan Abd El-Qader Ismaïl Al-Jibrini, Majdi Fadh Ali Hamed Al-Ouwiwi (des Brigades Izz al-Din al-Qassem), Mohammed Abd El-Salam Dhiab Dana, Nabil Mohammed Hashem Khalil Al-Natché (activiste du Djihad islamique) et Hatem Yakin Aayech Al-Chouweiki.
  5. Al-Hayat al-Jadida (Autorité Palestinienne), le 13 août 2002.
  6. Al-Qadisiyya (Irak), le 4 mars 2002.
  7. Agence de presse irakienne, le 16 août 2002

L'Institut de Recherche Médiatique du Moyen-Orient (MEMRI) est une organisation indépendante à but non lucratif mettant à votre disposition des traductions de la presse du Moyen-Orient, une analyse originale des faits ainsi que le résultat de recherches sur le développement de la situation dans la région. Des copies des articles et autres documents cités, ainsi que toute information d'ordre général, sont disponibles sur simple demande.

Middle-East Media Research Institute

BP 27837, 20038-7837 Washington D. C.

Tel: (202) 955-9070 Fax : (202) 955-9077 E-mail : memri@erols.com