Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

Retour vers la liste de MEMRI en français ->

Dépêche Spéciale / Djihad et terrorisme

Le 22 juillet 2002 - N° 401

Un chroniqueur libéral exhorte le Hamas

à mettre fin au terrorisme

Al-Afif Al-Akhdhar, chroniqueur tunisien libéral au quotidien arabe Al-Hayat, édité à Londres, mais résidant à Paris, a publié une lettre ouverte au Hamas où il appelle l’organisation à mettre fin aux attentats-suicides. Voici quelques extraits de l’article :

Au service d’Israël

" … Vos opérations suicides et vos déclarations arrogantes sur la nécessité d’éliminer l’Etat d’Israël, pourtant membre des Nations unies, procurent à la propagande israélienne un atout qui lui permet de remporter la guerre médiatique en s’appuyant sur l’argument que les Palestiniens ne veulent pas d’un Etat adjacent à l’Etat d’Israël, mais [uniquement] d’un Etat sur les ruines de l’Etat d’Israël. Aucun consensus international ne peut accepter cela, ni donc aucun politicien raisonnable ; ce genre de positions engendre isolement diplomatique et médiatique et plonge les peuples dans la tragédie…

Quel est donc le but de ces attentats-suicides, et ce but est-il réalisable dans un avenir prévisible 

La violence armée à laquelle ont eu recours les mouvements de libération nationale depuis la deuxième moitié du 20ème siècle, comme par exemple en Algérie et au Vietnam, ne visait pas les civils. Son but déclaré était de forcer l’ennemi à s’asseoir à la table des négociations afin d’arriver à un accord. Au Hamas, vous avez rompu avec cette ligne politico-militaire en choisissant de prendre pour cible des civils israéliens et en qualifiant de crime les pourparlers avec Israël. Vous avez même refusé de participer aux élections de 1994, sous prétexte que l’Autorité palestinienne nationale qui les avait organisées était née des négociations avec Israël… "

Un comportement nihiliste irrationnel

" Ce comportement nihiliste irrationnel pourrait être appelé : ‘Le pire des comportements nihilistes’. ‘Le pire’ parce qu’il prend des risques non mesurés, conformément à la logique [de Samson dans la Bible] : ‘Que je meure donc avec les Philistins !’ Nihiliste parce qu’il nie par ses actes toutes les valeurs et les normes sur lesquelles se base la communauté internationale. Vous ne vous souciez pas des effets destructeurs [des opérations suicides], comme la répression accrue et l’extension de la guerre aux Etats arabes de la région, guerre qui a pour but de répandre l’anarchie et de rendre les pays ingouvernables.

Cette indifférence à la souffrance humaine, le peu de cas que vous faites de ces vies, le mépris que vous leur manifestez, le sacrifice de l’avenir du peuple sur l’autel de l’illusion d’une ‘libération de la Palestine jusqu’au dernier grain de sable’ révèlent une paranoïa hallucinatoire qui fait du meurtre et du suicide des buts à part entière ainsi qu’une identité chère à ceux qui ont soif de sang et de pouvoir, et ne tiennent nul compte des valeurs religieuses, ni même des valeurs [humaines] de ce monde.

Cette politique du pire est mère de tous les aveuglements politiques. C’est elle qui vous a conduits à vous tirer dans les jambes et à vous transformer en bombes humaines au détriment de l’avenir de votre peuple. C’est elle qui vous a conduits à faire des choix politiques avantageux en tous points aux ennemis de votre terre. Pour preuve votre programmation des attentats suicides et votre honteuse [collaboration] avec Sharon dans la résistance à tout ce qui peut faire avancer la paix. "

Vous avez manqué toutes les occasions de ces dernières décennies

" En 1996, vous avez programmé vos attentats suicides pour qu’ils correspondent aux élections israéliennes, afin d’aider Natanyahou, de stopper le processus de paix et de renverser Peres (ce dernier souhaitait entrer dans l’histoire en tant qu’artisan de la paix israélo-arabe). En 1997, le président syrien [Hafez El-Assad], aujourd’hui disparu, a dit : ‘Si Peres avait été élu, la paix aurait déjà été conclue entre nous et Israël.’

L’assassinat de Rabin par un terroriste juif et le renversement de son allié Peres par vous [sont les deux éléments qui] ont tué la dynamique de paix. Le peuple palestinien malade et ses dirigeants n’ont pas fini de payer cette erreur. Le dénominateur commun entre le Hamas et le Likoud est une ferme opposition à tout ce qui pourrait encourager la paix et une action visant à empêcher la création d’un Etat palestinien, considérée par le Likoud comme le début de la fin d’Israël et par vous comme une garantie de l’existence d’Israël ! Ainsi, tandis que Sharon votait, à la Knesset, contre la paix israélo-égyptienne, vous votiez contre elle dans les rues du Caire, à travers l’action des Frères musulmans… Sharon a voté contre la Conférence de paix de Madrid et vous de même, à votre manière. Il a voté contre les accords d’Oslo et vous aussi, qualifiant ces accords d’hérésie. Le héros de Sabra et Chatila a voté contre la paix israélo-jordanienne, tout comme vous.

En quoi votre position converge-t-elle avec celle de l’ennemi de votre peuple et de votre nation  En ce que vous collaborez  Dieu vous en préserve ! Il y a une autre raison, dont les conséquences ne sont pas moins graves : votre incapacité à passer de la théologie à la politique.

[Le journaliste] Houda Al-Husseini écrit : ‘Au cours d’une conversation téléphonique, un spécialiste britannique des mouvements islamiques m’a dit que le but du Hamas était d’éliminer l’Etat d’Israël…’ Voilà ce que dit ce spécialiste : ‘En rencontrant les responsables du Hamas, je fus surpris de constater que la plupart de ses membres soutenaient que la création d’un Etat islamique en Palestine interviendrait aux alentours de 2022-3… Il doit y avoir une erreur sur la date, parce qu’un précepte religieux du leader spirituel du Hamas, le cheik Ahmed Yassine, en 1999, indique que la création d’un Etat islamique en Palestine, sur les ruines d’Israël et conformément à l’interprétation de la prophétie de la Thora, aurait lieu en 2027 — c’est-à-dire 40 ans après l’explosion de l’Intifada. "

En refusant de changer, vous perdrez davantage

" Je demande aux intelligents parmi vous : Est-ce que votre religion et votre conscience morales vous autorisent à laver le cerveau de votre jeunesse palestinienne dont vous menacez la vie avec ces bêtises  Comment pouvez-vous accepter une stratégie qui se base sur une lecture hallucinatoire de la théologie juive  Cette interprétation de la question palestinienne n’est-elle pas à l’origine des tragédies du peuple palestinien  [Cette lecture a conduit] Haj Amin Al-Husseini à collaborer avec Hitler, rejetant l’accord de partage de la Palestine proposé par la commission Peel en 1937 (20% aux Juifs et 80% à la Palestine). Il a répété la même erreur en rejetant un plan de partage qui aurait cette fois accordé 55% aux Juifs et le reste à la Palestine… Vous avez rejeté la proposition Clinton qui attribuait à votre peuple entre 96 et 97% de la rive Ouest, au nom du précepte religieux selon lequel il s’agissait d’un complot judéo-américain contre le peuple palestinien… 

Je ne vous demande pas de faire preuve d’esprit stratégique, même si votre activité politique ne peut exister sans stratégie. Tout ce que je vous demande, c’est un minimum de réalisme vous permettant de mesurer le fossé existant entre vos désirs d’un côté et la réalité régionale et internationale de l’autre. Si vous ne renoncez pas à votre approche [actuelle], vous continuerez de jouer les négateurs entêtés, qui s’illusionnent sur eux-même et le monde, jusqu’à ce que s’en suive une fin amère.

[Si vous ne changez pas], vous ne saisirez pas le message du 11 septembre — qui veut que l’époque des attentats-suicides soit révolue et que toute forme de violence soit devenue inacceptable au niveau international et qualifiée de terreur, quelles qu’en soient les motivations. La violence n’apportera aucune victoire politique. La guerre préventive, dont le but est d’assurer une défense maximale, est la règle stratégique de la lutte anti-terroriste. Ce n’est pas un hasard si les pays membres de l’Union Européenne ont récemment ajouté le Front populaire [pour la libération de la Palestine] et les Brigades martyres d’Al-Aqsa à leur liste d’organisations terroristes — cette liste où vous et le Djihad islamique avez été les premiers à figurer. " (1)

 

  1. Al-Hayat (Londres), le 14 juillet 2002

L'Institut de Recherche Médiatique du Moyen-Orient (MEMRI) est une organisation indépendante à but non lucratif mettant à votre disposition des traductions de la presse du Moyen-Orient, une analyse originale des faits ainsi que le résultat de recherches sur le développement de la situation dans la région. Des copies des articles et autres documents cités, ainsi que toute information d'ordre général, sont disponibles sur simple demande.

Middle-East Media Research Institute

BP 27837, 20038-7837 Washington DC.

Tel: (202) 955-9070 Fax : (202)955-9077 E-Mail : memri@erols.com