Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

Retour vers la liste de MEMRI en français ->

 

Moyen-Orient /Rapport économique / 2ème partie

Le 30 septembre 2002 - N° 34

Nouvelles économiques pays par pays

Par le Dr Nimrod Raphaeli *

Irak

Bagdad entre la guerre et les accords commerciaux

Sous ce titre, Abd El-Rahman Al-Rashid, directeur du quotidien saoudien Al-Hayat, édité à Londres, annonce que le gouvernement irakien a entrepris de se préparer à la guerre avec les Etats-Unis en témoignant d’une " générosité commerciale sans précédent ", de quelques 40 milliards " imaginaires " vis à vis de la Russie et d’un nombre inconnu de milliards vis à vis de la Turquie, tandis que certains pays font la queue pour vendre leur soutien politique à l’Irak.

Pourquoi l’Irak, demande Al-Rashid, a-t-elle recours à cette politique du dollar contre la plus grande armée et le plus riche pays au monde ? Selon lui, cette attitude témoigne d’une réflexion simpliste sur un sujet hautement complexe et dangereux. Il en coûterait beaucoup moins au régime, insiste Al-Rashid, d’adopter une politique d’ouverture et de transparence. (1)

Le vice-président irakien, Taha Yassine Ramadhan, a signé de nombreux accords avec la Syrie pour la création d’entreprises industrielles communes d’une valeur de 700 millions de dollars. (2) A peine une semaine plus tôt, l’Irak avait annoncé son intention de signer des accords bilatéraux de ce type avec la Syrie pour une valeur de 500 millions de dollars. (3) [Les chiffres concernant le volume des accords potentiels entre l’Irak et d’autres partenaires semblent avoir été régulièrement révisés à la hausse sans que soit prise en compte la quantité des ressources disponibles dans le cadre du programme " Pétrole contre denrées alimentaires ".]

L’Irak, premier débouché des exportations jordaniennes

Les chiffres dernièrement publiés par le ministère jordanien de l’Industrie et du Commerce font apparaître l’Irak comme le principal partenaire commercial de la Jordanie. Les exportations jordaniennes à destination de l’Irak ont atteint, dans la première moitié de l’an 2002, 181.3 millions de dollars, soit 19% des exportations jordaniennes totales. Parallèlement, les importations jordaniennes en provenance de l’Irak, consistant essentiellement en pétrole et produits pétroliers, ont atteint 311.7 millions de dollars, soit 14% des importations jordaniennes totales. Le commerce total entre les deux pays s’élevait à 900 millions de dollars en 2001, soit plus que le commerce total avec les Etats-Unis, lequel se montait à 600 millions de dollars. (4)

Arabie Saoudite

L’Arabie Saoudite procède à la construction stratégique d’une deuxième installation de stockage de pétrole

L’Arabie Saoudite a récemment terminé la construction de sa deuxième réserve stratégique de pétrole dans la région de Jeddah. Le projet, considéré comme de très grande envergure, a nécessité le creusement de 18 millions de mètres cubes de terre, l’application de 7.1 millions de tonnes de béton, 188 000 tonnes d’acier, 8 100 kilomètres de pipelines et 5000 kilomètres de fils électriques. Le coût du projet a été évalué à 3 milliards de dollars, pour une capacité de stockage de 12 millions de barils de pétrole. Un projet plus ancien avait été réalisé trois ans plus tôt à Riad. (5)

Les Européens prêts à financer une campagne contre les compagnies américaines en Arabie Saoudite

Huit compagnies européennes (britanniques, françaises et allemandes) ont informé leurs représentants en Arabie Saoudite de leur souhait d’apporter une contribution de 50% au coût d’une campagne contre la " dépendance saoudienne " aux fast food, boissons sucrées et produits dérivés du tabac en provenance des Etats-Unis. Le coût total de la campagne, devant durer 5 ans, serait de 225 millions de rials saoudiens (60 millions de dollars). La campagne se ferait au moyen d’annonces publicitaires dans la presse et les médias télévisés. Le nom des compagnies n’a pas été divulgué. (6)

Iran

Zamzam Cola désaltèrera les pèlerins de la Mecque

Le producteur iranien de Zamzam Cola cherche à remplacer Pepsi Cola et Coca Cola en faisant de Zamzam Cola la boisson sucrée privilégiée des pèlerins de la Mecque. La compagnie iranienne produit 800 millions de litres par an et exporte ses produits en Arabie Saoudite, au Bahrayn, au Qatar, vers l’Union des émirats arabes et en Irak. La compagnie produit aussi 300 millions de bouteilles de bière Halal [sans alcool], commercialisée exclusivement par l’Iran. (7)

Chômage en hausse

Le ministère iranien du Travail a rapporté que le chômage en Iran a battu un nouveau record en atteignant les 14.8%. Le ministre du Travail Ali Yaqoubi a prédit une aggravation de la situation, 5.5 millions de nouveaux demandeurs d’emplois étant attendus sur le marché du travail les quatre années à venir. (8)

Union des émirats arabes

L’Union des émirats arabes établit de nouveaux contrôles sur les transferts monétaires saoudiens

Dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent, la banque centrale de l’Union des émirats arabes a établi, sur la demande de l’Arabie Saoudite, de nouvelles mesures de contrôle sur le transfert de fonds saoudiens via l’Union des émirats arabes. (9)

Egypte

Modernisation de trois aéroports régionaux

L’Egypte octroiera 75 millions de dollars à la modernisation des systèmes de radars et autres installations de trois aéroports régionaux : El Arish, Taba et Burj Al-Arab. Cette décision intervient après la modernisation de quatre autres aéroports régionaux : Sharm Al-Cheik, Ghardaqa, Luxor et Aswan. (10)

La pauvreté et le chômage en Egypte

La fédération égyptienne des sociétés civiles, qui participait au sommet mondial sur le Développement durable à Johannesburg, y a soumis un rapport indiquant que 38% du peuple égyptien vit en dessous du seuil de la pauvreté, dont 4.7%, soit cinq millions, vivent de moins d’un demi-dollar par jour. Parallèlement, le taux de chômage a atteint 25%. (11)

Syrie

25 millions de dollars pour des investissements sur cinq ans

Dans une interview accordée au quotidien Al-Hayat, le ministre syrien de l’Industrie, le Dr Issam Al-Zaïm, a déclaré que son gouvernement avait décidé de l’investissement de 25 milliards de dollars dans les secteurs public et privé sur les cinq ans à venir, 14.6% de la somme provenant de sources extérieures. Il a précisé que la " privatisation sera écartée de manière définitive pour des considérations sécuritaires, économiques et stratégiques. "

Interrogé sur l’application de la loi sur les banques privées, considérée par la presse syrienne comme un symbole de libéralisation économique, le ministre a répondu qu’elle nécessitait " la mise en place d’un cadre légal, administratif, organisé permettant de mener à bien la procédure ", ce qui pouvait prendre longtemps. (12) [En pratique, la Syrie a opté pour le maintien d’un système économique responsable de la stagnation, la bureaucratisation, la corruption et le gaspillage.]

La Syrie pourvoit la Jordanie en eau

La Syrie a entrepris de pomper trois millions de mètres cubes d’eau destinés à la Jordanie, sur une période de 45 jours, pour pallier au manque d’eau potable de ce pays. Le taux de pompage sera de 700 litres par seconde. L’eau s’écoulera du barrage du martyr Basil Al-Assad vers le canal Abdallah, situé à proximité d’Amman. (13)

Jordanie

385 millions de dollars d’aide étrangère

La Jordanie a reçu 385 millions de dollars d’aide étrangère durant la première moitié de l’an 2002. Le ministère de la Planification évalue l’aide totale pour 2002 à 668 millions de dollars, soit une augmentation de 44.6 % par rapport à l’aide totale de l’année précédente, qui s’était élevée à 462 millions de dollars. (14)

Libye

Une compagnie chinoise construit des pipelines de pétrole et de gaz

La Compagnie nationale chinoise de pétrole, la plus importante de Chine, a gagné un contrat d’une valeur de 230 millions de dollars lui permettant de construire un pipeline à double usage (pétrole et gaz naturel) en Libye. Le pipeline mesurera 520 km et reliera le champ de pétrole de Wafa, au Sud de la Libye, à une région située à 50 km de la capitale. (15)

Israël

La dette extérieure en hausse

La Banque d’Israël (banque centrale) a annoncé que la dette extérieure d’Israël avait augmenté de 2.1 milliards les six premiers mois de cette année, atteignant les 66 milliards de dollars, après une hausse de seulement 500 millions de dollars en 2001. L’économie israélienne est en récession depuis deux ans, d’une part en raison du ralentissement de l’économie mondiale, lequel a affecté les exportations de technologie israélienne, et d’autre part en raison de l’Intifada. (16)

Autorité Palestinienne

Taux de chômage élevé parmi les Palestiniens

Selon un rapport rendu public par Terje Larsen, représentant spécial de Nations unies pour la rive Ouest et Gaza, le taux de chômage parmi les Palestiniens a atteint 50% en 2002 à cause de bouclages qui relèguent entre 600 000 et 900 000 Palestiniens à leurs domiciles. Les pertes éprouvées par l’économie palestinienne pendant les années d’Intifada ont atteint 7.6 milliards de dollars. (17) Un rapport de l’UNRWA (United Nations Relief Agency for Palestinian Refugees) estime que 64% de la population de la rive Ouest et 80% à Gaza vivent en dessous du seuil de la pauvreté. (18)

* Le Dr Nimrod Raphaeli est directeur du programme d’études économiques de MEMRI

  1. Al-Sharq al-Awsat, le 26 août 2002
  2. Al-Hayat, le 30 août 2002
  3. Al-Hayat, le 23 août 2002
  4. Al-Qods al-Arabi, le 27 août 2002
  5. Al-Qods al-Arabi, le 8 août 2002 et Al-Hayat, le 29 août 2002
  6. Al-Qods al-Arabi, le 29 août 2002
  7. Al-Qods al-Arabi, le 27 août 2002
  8. Al-Hayat, le 30 août 2002
  9. Al-Sharq al-Awsat, le 4 septembre 2002
  10. Al-Sharq al-Awsat, le 27 août 2002
  11. www.elaph.com, le 28 août 2002
  12. Al-Hayat, le 1er septembre 2002
  13. Al-Qods al-Arabi, le 29 août 2002
  14. Al-Sharq al-Awsat, le 4 septembre 2002
  15. Al-Bayan (Union des émirats arabes), le 23 août 2002
  16. Al-Sharq al-Awsat, le 4 septembre 2002
  17. Al-Qods al-Arabi, le 30 août 2002
  18. Al-Watan, le 27 août 2002

 

L'Institut de Recherche Médiatique du Moyen-Orient (MEMRI) est une organisation indépendante à but non lucratif mettant à votre disposition des traductions de la presse du Moyen-Orient, une analyse originale des faits ainsi que le résultat de recherches sur le développement de la situation dans la région. Des copies des originaux et autres documents cités, ainsi que toute information d'ordre général, sont disponibles sur simple demande.

Middle-East Media Research Institute

BP 27837, 20038-7837 Washington DC.

Tel: (202) 955-9070 Fax : (202)955-9077 E-Mail : memri@erols.com

Trouvez les précédentes publications de MEMRI sur notre site Internet : www.memri.org