Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

Lettre ouverte à "Médecins du Monde" du Président de l’Union des Médecins, Dentistes et Pharmaciens Juifs de France, le Docteur Yves Kamami.

Paris, le 8 juillet 2002


M. Claude Moncorgé
Président de Médecins du Monde

62 rue Marcadet

75882 Paris Cedex 18



Cher Monsieur,

Je ne sais si vous êtes médecin, mais lorsque j’ai entendu parler pour la première fois de votre association, c’était par l’un de vos précurseurs, un pionnier, le Professeur Alain Deloche, qui nous racontait, pendant les conférences d’internat, comment, avec des moyens de fortune, il sauvait des vies humaines sur le bateau « Ile de Lumière », au large des côtes vietnamiennes.



A cette époque, je m’identifiais tout à fait à votre combat, à vos idéaux de justice et de santé pour les plus démunis de ce monde. A tel point, qu’une fois mes études de médecine terminées, j’ai cherché à m’engager dans vos troupes et à fournir à la fois mes compétences, de mon temps et de mon énergie pour les causes que vous défendiez. Ce ne sont que des problèmes d’emploi du temps qui m’ont fait reporter cet engagement.



Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je lus votre lettre du 24 juin 2002, où votre association, que je considérais jusqu’à présent comme respectable propose « un soutien psychologique » aux blessés de l’Intifada de Ramallah et de Naplouse », ainsi qu’ « une aide médicale », et « la formation des équipes du Croissant Rouge à la médecine d’urgence », l’envoi de 1000 rations alimentaires familiales, de 100 kits chirurgicaux.

Dans l’article d’Anne Silvestri, publié dans votre journal, vous parlez également d’une mission de santé mentale auprès des enfants « traumatisés par la guerre », lorsque l’on connaît le lavage de cerveau, l’embrigadement dés l’enfance, et jusqu’au viol des consciences de nourrissons que l’on travestit en futures bombes humaines, bardées de ceintures d’explosifs.

Ces enfants dont les manuels scolaires enseignent la haine des juifs, parce qu’ils sont juifs, vous souhaitez leur apporter un soutien psychologique… mais est-ce que vous essayez aussi de leur apporter un sens critique sur leurs aînés ?

Anne Silvestri parle d’une « priorité à l’urgence », d’une « formation adaptée aux ambulanciers palestiniens… dont la libre circulation est quotidiennement entravée ou restreinte ». Est-ce que vous précisez aussi à vos membres que cette dernière semaine une trentaine de terroristes recherchés par Israël ont été transportés dans ces ambulances du Croissant palestinien, pour profiter de l’immunité qu’elles étaient censées leur apporter ? que comme Wafa Idriss, la première femme-bombe palestinienne, elle-même infirmière et ambulancière, peut-être même formée par vous, s’est faite exploser rue de Jaffa, en plein milieu de civils israéliens, tuant des femmes, des vieillards et des enfants ?

Enfin, là où on attendrait une certaine objectivité, ou tout au moins un certain recul de votre part, vous précisez qu’un médecin anesthésiste réanimateur de Médecins du Monde a collaboré avec les palestiniens de Jénine, après que « la ville de Jénine ait été dévastée », « laissant 4000 à 5000 sans abri » et qu’«un nombre estimatif de 200 personnes …disparus et victime… annoncé par le Croissant Rouge palestinien semble proche de la réalité » . Comment pouvez-vous être aussi affirmatif, lorsque le Chef militaire palestinien de la région lui-même, n’a, lui, annoncé que 56 victimes !

En conclusion, notre association, l’UMDPJF, ne désire que tendre vers la paix. Ainsi, lorsque les négociations du Processus d’Oslo avançaient, nous avons tout fait pour multiplier les contacts avec les professionnels de santé arabes, et, plus particulièrement palestiniens. Vous ne le savez d’ailleurs peut-être pas, mais l’Hôpital ultra-moderne de Ramallah a été entièrement construit par les Israéliens, en coordination avec le milieu médical israélien.

C’est la raison pour laquelle nous ne sommes pas du tout d’accord avec votre vision unilatérale et partiale des choses, où vous attribuez (de quel droit ?) des bons ou des mauvais points. Comme le disait récemment un éditorialiste américain, la vision du conflit du Proche-Orient par certains Français (d’extrême gauche) ou par les Américains diffère seulement sur le fait de désigner qui sont les bons et qui sont les méchants. Vous, vous avez choisi !

Vous comprendrez donc que nous vous demandions des explications. Et ce d’autant que l’on connaît la situation autrement plus dramatique d’autres populations, qui ne sont pas, elles, déjà aidées par les Nations Unies, les émirats arabes et l’Union Européenne (18,6 millions d'euros envoyés le mois dernier à l’Autorité Palestinienne par le Commissaire européen Chris Patten, en plus des 10 millions d'euros que l'UE lui verse déjà tous les mois)! A l’inverse, l’Afrique, elle, est complètement ruinée, ignorée, notamment le Rwanda, dont les populations sont aujourd’hui décimées par l’épidémie du SIDA après avoir subi un véritable génocide en 1994.

Dans l’attente de votre réponse, avant de lancer une vaste campagne d’information sur les orientations de votre association auprès de nos membres, je vous prie de croire, Monsieur le Président en l’expression de mes meilleurs sentiments.



Docteur Yves Kamami.

Président de l’Union des Médecins, Dentistes et Pharmaciens Juifs de France.