Accueil   Les Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency
Soutien à l'Intifada - Discours du président Iranien Khamenei

[les fautes d'orthographe, etc. proviennent de la traduction d'origine. Source : Radio Islam]

Allocution de son. Ex. Ayatollah Seyed Ali Khamenéi, Eminent Guide de la République Islamique de l'Iran aux Cérémonies de l'ouverture de la Conférence International pour soutenir l'Intifada palestinienne, Téhéran - 24 Avril, 2001

Messieurs les présidents et représentants honorables des parlements des pays Islamiques,
Guides et les groupes combattants de la première ligne de la défense Islamique,
Chers invités et honorables participants,

Je souhaite la bienvenue à vous tous, et implore la grâce et l'aide de Dieu envers moi-même et vous tous.

La décision prise pour organiser cette conférence est un fait béni et aura, si Dieu le veut, des effets positifs et constructifs sur la mobilisation des communautés Islamiques afin de soutenir le soulèvement du peuple musulman Palestinien. Ce genre de conférences prouvent effectivement que la question Palestinienne est une cause Islamique et appartient au monde musulman et que l'occupation de ce pays a été l'un des éléments de complots sataniques des hégémonistes mondiaux, à savoir la Grande Bretagne dans le passé, et les États-Unis d'Amérique à présent, en vue d'affaiblir le monde Islamique et créer des divergences en son sein.

Les ennemis de l'Islam ont essayé de tout temps, par des partages ethniques de créer des obstacles contre l'union des musulmans en vue de les assujettir. Au début de l'occupation de la Palestine, des dirigeants religieux combattants, tels que "Cheikh Ezzedine Ghassam" et "Hadj Aminol-Hosseni" ont appelé les musulmans à sauver la Palestine, et le Grand Guide Religieux, feu "Mohammad Hossein Ne Kachéfol-Gheta" a lancé l'ordre de la Guerre Sainte contre les sionistes. Mais malheureusement l'aspect Islamique de la lutte s'est affaibli graduellement et son aspect ethnique s'est aggravé.

[. . .]

La première Intifada a été interrompue, sous l'influence des suggestions faites par les sionistes et leur protecteurs, en promettant l'acquisition des avantages revendiqués par les Palestiniens, par des moyens pacifiques, l'intervention des réconciliateurs et la pression américaine et occidentale.

Mais les 10 ans écoulés, ont montré que tous les efforts menés par les protecteurs des sionistes dans le monde entier, en vue de sauver ce régime résultent des pressions et des luttes des musulmans et que, ce qui a été promis aux négociateurs palestiniens n'était qu'un mirage.

L'occupation par force, l'expansionnisme et la .sauvagerie exercés présentement par Israël étaient prévisibles pour les personnes clairvoyantes des communautés islamiques.

[. . .]

Dès la formation d'Israël, ce régime oppresseur et illégitime, a toujours violé les droits légitimes des palestiniens. Certains gouvernements occidentaux, particulièrement les États-Unis ont justifié et encouragé ce fait et d'autre part les organisations internationales ont également essayé, de légitimer l'identité et les agressions, de ce régime en justifiant ses méfaits.

L'occupation de cette terre a été accomplie, sur base d'un plan commun et complexe, dans le but de contrecarrer l'union des musulmans et empêcher la reinstauration des gouvernements Islamiques puissants. Il existe des preuves, démontrant que les sionistes avaient des relations intimes avec les Nazis allemands, et que la présentation des statistiques exagérées sur le massacre des juifs, n'a été qu'un moyen d'attirer la compassion de l'opinion publique et de faciliter l'occupation de la Palestine, en justifiant les crimes des sionistes. II existe, même des preuves démontrant que certains houligans non juifs de l'Europe de l'Est ont été transplantés en Palestine en tant que juifs, afin que sous le prétexte de protéger les survivants des victimes du racisme, un gouvernement ennemi de l'Islam, soit installé au coeur du monde Islamique et qu'une rupture entre l'Est et l'Ouest islamiques soit établie après environ 14 siècles.

[. . .]

L'un de leurs objectifs stratégiques dans ces opérations inégales et discriminatoires entre les pays Islamiques et l'Israèl, consistait à préserver la supériorité militaire de ce dernier sur les pays Islamiques, et soutenir l'Israél au sein des instances internationales, en utilisant des mass-media sous leur influence pour justifier les crimes de ce régime et convaincre les musulmans du fait que la victoire sur l'Israél n'est qu'une illusion.

Le régime Israèlien, dès sa reconnaissance officielle par l'ONU soit depuis 'un demi siècle, jusqu'à l'an dernier, a fait cavalier seul et n'a respecté personne, mais, la "résistance islamique du Liban" composée des milliers de jeunes armés de foi, a voué à l'échec le rêve de ce régime et de ses protecteurs. L'Israèl a été chassé honteusement du Sud-Liban par ces jeunes-gens, sans aucune concession.

La victoire de ces jeunes a illuminé le chemin des autres combattants musulmans et nous sommes aujourd'hui témoins de l'intifada de la "Masdjed-ol-Aghasa", qui est une autre forme de la" résistance islamique du Liban", ayant des dimensions plus larges.

A présent que vous êtes réunis pour soutenir l'Intifada, en tant qu'un devoir islamique, vous avez de lourdes tâches à accomplir.

[. . .]

A présent, tous les musulmans du monde ont fixé leurs yeux sur la lutte décisive du peuple palestinien et se sont plus attaché à celle-ci qu'au premier l'Intifada, puisque à cette époque, il y a dix ans, l'atomosphère de compromis avait envahie graduellement la région et certains gens croyaient aux promesses américaines et que certains autres étaient convaincus qu'on ne peut resister contre la pression politique et l'intimidation intérnationale en cours, et qu'il n'y avait pas d'autre solution que d'accepter le compromis sous les conditions des Etats-Unies et de l'Israél. Suite aux changements survenus dans la région à l'époque, le terrain est devenu plus favorable pour la mise en place de ce processus. Mais la conférence de cette année s'organise dans des conditions qui font heurter ce processus de reconciliation dans la région à l'impasse. Mêmes ceux qui croyaient aux promesses americaines le confirment.

En 1991, les arabes et les musulmans étaient desappointés, à la suite d'un nombre de défaites successives (au cours de la guerre du Golf Persique). Leur union interne même, était exposée à une sérieuse désintégration et ils étaient voués à la discorde. Mais dans des conditions actuelles et surtout grâce à la victoire historique de la résistence islamique du Sud-Liban, de grands espoirs sont nés dans le coeur des musulmans.

A cette époque deux méthodes étaient toujours discutées en ce qui concerne la confrontations contre l'Israél: la confrontation militaire des armées arabes contre l'Israél, à propos de laquelle, on disait que toutes les expériences ont abouti à l'échec; et une solution de compromis qui aboutirait à assurer les revendication de l'Israél par des moyens pacifiques; et causerait contre le retrait d'une partie de la zone occupée, l'arrêt du développement de la puissance militaire des pays arabes. En somme, quelque chose comme ce qu'on a vu à "Camp Dvid".

A cette époque on ne parlait pas d'un Exemple de résistance, étant convaincu qu'il ne serait pas accepté par tout le monde. Mais à présent, nous possédons un exemple réussi, grâce auquel, pour la première fois, les zones occupées ont été libérées, sans accorder aucun avantage à l'Israél, et qui a empêché la réalisation du voeu du régime sioniste pour laisser sur place son drapeau à la capitale de ce pays arabe, le Liban. A "Camp David", la condition pour le retrait des troupes israéliennes, consistait à ne pas envoyer l'armée égyptienne au nord du "Sinai", mais au Sud-Liban, c'est l'Israél qui, soucieux de la résistance islamique, demande humblement l'envoi de l'armée libanaise à la frontière Palestino-Libanaise. Cela veut dire que la résistance a pu réinstaurer la souveraineté au Sud-Liban et dans d'autres régions occupées.

L'Intifada, constitue le soulèvement d'un peuple désespéré de toutes solutions de compromis et convaincu que la victoire ne résultera que de sa propre résistance. Le peuple palestinien a subi de lourds dommages au cours de son premier Intifada et a offert nombre de martyrs et invalides à l'Islam, et à la libération des terres de l'Islam.

Mais suite aux négociations d'Oslo, cet Intifada s'est interrompu. Quels ont été les résultats de la conférence d'Oslo`? Aujourd'hui mêmes les planificateurs et les défenseur palestiniens de la conférence d'Oslo, ne la défendent pas, parce qu'ils ont effectivement compris que l'Israél voulait seulement résoudre son propre problème, c'est à dire se libérer d'un combat face-à-face avec des gens "munis de pierres" et diminuer son vulnérabilité. Si l'Israél a accordé quelque chose à la partie palestinienne en le nommant l'octroi de concessions, cela a été uniquement dans le but d'apaiser le feu de l'Intifada, et parer à sa vulnérabilité. Dès que l'Israél a vu son problème résolu, et en croyant faussement que le peuple palestinien a perdu la force de reprendre l'Intifada, la résistance, et la confrontation, il a arrêté même l'octroi desdites concessions minimes, en révélant son hégémonisme viscéral.

Le processus de compromis et le plan d'Oslo ont fait comprendre au peuple palestinien qu'il n'a aucune autre solution que son propre soulèvement: L'axe principal de "l'Intifada Al-Aghsa" est "Beitol-Maghdas". C'est à dire l'etincelle qui a aboutit à l'explosion de la colère du peuple palestinien et est dûe à l'insulte commise par les sionistes à l'égard de "Masdjedol-Aghsa". Le peuple palestinien, prenant compte de la grande mission de surveiller l'un des endroits les plus sacrés de l'Islam, s'est présenté sur la scène et a nourri la sainte flamme du sacrifice, du dévoument, de la résistance, et de la lutte contre les occupants sionistes.

Le processeus de compromis et précisement le "plan d'Oslo" ont causé la divergence entre les palestiniens, mais ce "saint Intifada" a pu faire revenir l'unité nationale à la Palestine. Vous constatez que toutes les couches du peuple sont présentes à cette lutte et tous les mouvements islamiques et nationaux s'y trouvent côte à côte. Même ceux qui ont le coeur ailleurs, se trouvent obligés d'accompagner ce grand mouvement.

La "résurgence islamique" ou, autrement dit, "le mouvement du réveil islamique" s'est montré puissamment présent tant dans la région que dans le monde islamique, après la victoire de la révolution islamique en Iran, et le mouvement de l'Iman Khomeini(s), au cours de ces deux dernières décennies. Aujourd'hui, la cause palestinienne constitue l'axe principal de ce mouvement.

L'Intifada" Al-Aghsa" a pu, en dehors des frontières géographiques de la Palestine et du peuple palestinien, faire venir toutes les nations musulmanes et arabes sur la scène. Les manifestations des millions de gens, parmi les peuples musulmans, de l'est à l'ouest du monde islamiques, ont démontré que le peuple palestinien peut compter sur l'aide de ces derniers et jouer en même temps un rôle considérable dans la création de l'unité islamique.

[. . .]

Sans doute, cette lutte est-elle accompagnée des dommages regrettables. Des gens sont massacrés, des maisons détruites, la pression économique pèse lourdement et des dizaines de malheurs pérsistent, dont les effets regrettables ne quitteront jamais nos coeurs.

Mais il faut voir quel sera le résultat de ces sacrifices et dévouements? La victoire est d'une telle valeur qu'il faut en payer nécessairement le prix.

L'Israél qui hurlait, un moment donné, dans la région, et dictait ses revendications aux nations arabes, est à présent impuissant, désemparé et à genoux face à la résistance islamique. Cela représente une part minime de la capacité et de la puissance des nations musulmanes et arabes. Vous pouvez être sûrs que si toutes les possibilités du monde islamique et même une partie d'elles étaient utilisées dans cette voie, nous serions témoins de l'anéantissement de l'Israél.

L'Israél a subi au Sud-Liban, une défaite due à la résistance de quelques milliers d'individus. Il est vrai que le "Hezbollah" est enracinée profondément dans les coeurs des gens et a pu, le cas échéant, mobiliser des milliers de personnes, mais il n'a bénéficié constamment que d'un nombre de quelques milliers et quelquefois de quelques centaines de personnes, dans ses confrontations contre les occupants sionistes. Cela veut dire que l'Israél, malgré ses possibilités militaires et sa technologie d'armements sophistiqués, reliées à l'arsenal américain, a subi une défaite devant quelques centaines de jeunes, munis de foi et d'enthousiasme, ne portant que des armes très rudimentaires.

Certainement c'est leur foi qui constitue leur arme la plus puissante et invincible. Ainsi, l'exemple de la résistance, et de la lutte se trouve-t-il devant nous.

Cela veut dire qu'on peut atteindre la victoire par la résistance et par la lutte en supportant des dommages.

En même temps l'exemple de la défaite se trouve également devant nous; à savoir se fier aux processus de compromis et mendier la paix; dont la conséquence ne serait que l'humiliation, mépris, et finalement l'acceptation unilatérale des revendications de l'Israél. Ce que, nous avons vu objectivement.

Aujourd'hui Hezbollah et sa victoire historique constituent un support fort puissant pour l'Intifada du peuple palestinien.

Le régime sioniste n'a aucunement la puissance nécessaire afin de mener une confrontation de longue durée, contre les palestiniens. On a trompé les juifs en les transplantant en Palestine, en leur inculquant que les arabes ne feront pas la guerre contre eux et que même s'ils décidaient de résister, la pression de l'Occident, ne leur permettrait pas une résistance de longue durée. Par conséquent les émigrés juifs en Palestine, ne sont pas en mesure de sacrifier leur existence pour les objectifs politiques des fondateurs du sionisme.

Selon les rapports, le tourisme sioniste a subi une très forte chute et l'émigration en sens inverse, s'est aggravé.

La dernière conférence sur la Palestine, organisée à Téhéran, a joué un rôle important et positif, c'est à dire qu'elle a crée un foyer d'espoir pour les opposants du processus de compromis et a encouragé le peuple palestinien. Les positions de l'Iran islamique et sa résistance exemplaire parmi les États islamiques, a également pu renforcer l'espoir de ce peuple héroïque. Actuellement le peuple palestinien a besoin plus que jamais d'un soutien moral et d'une stabilité dans les prises de positions. Il est vrai que les palestiniens ont également besoin d'un soutien matériel et il faudrait prendre des mesures effectives à ce sujet, mais ils disent eux-mêmes au cour de leurs entretiens qu'ils ont besoin plutôt d'une prise de positions ferme arabo-islamique.

Votre conférence doit favoriser la réalisation d'une telle action et renforcer l'espoir du peuple palestinien sur les aides sans restriction et diverses de l'Ummah islamique. Vous, les représentants des pays islamiques pouvez également tâcher dans ce sens et mobiliser les moyens de vos nations pour la libération de la Palestine. Défendre et soutenir le peuple opprimé et sous l'oppression de la Palestine et son soulèvement courageux constitue le devoir islamique de nous tous.

Aujourd'hui, un peuple musulman, avec son visage ensanglanté, demande du milieu du champs de bataille l'aide de l'Ummah islamique. Je n'oublie jamais la voix étouffée de cette femme palestinienne devant la caméra d'un journaliste qui criait: "Ya Lelmoslemine"

Tous les musulmans et les arabes doivent soutenir la légitimité de la lutte du peuple palestinien. On doit mettre l'accent au sein des instances internationales, sur le fait qu'un peuple sans défense, dont tous les droits légitimes sont usurpés et se trouve sous l'occupation, a le droit de lutter pour acquérir ses droits. Ainsi, la continuation de l'Intifada et la résistance du peuple Palestinien constituent son droit légitime et les lois internationals le respectent également. Bien que malheureusement ces lois, en général, sont interprétées dans le sens des intérêts des puissances mondiales et les hégémonistes.

Messieurs, soyez sûrs que le régime israélien est pourri de 1'intérièur et que sa génération actuelle n'est aucunement en mesure de se sacrifier pour sa cause.

Dieu merci, les nations arabes et musulmanes sont aujourd'hui plus fortes qu'au cours de ces 50 dernières années, et ont acquis plus de puissance dans différents domaines.

Les musulmans ne peuvent plus être témoins de l'oppression journalière du peuple palestinien et se vouer au silence. L'Israél doit comprendre que la continuité de l'oppression sur ce peuple et les régions habitées par les palestiniens, heurtera la réaction ferme, sérieuse, et pratique de tous les arabes et les musulmans.

On doit encourager le peuple palestinien à continuer sa résistance. Le peuple palestinien sait bien, que ce qui a endigué les mesures oppressives de l'Israél au Liban, c'est la puissance de la résistance islamique, contre l'Israél et les coups décisifs portés à son égard, et non l'appui sur les efforts pacifiques et la médiation d'un tel ou d'un tel autre.

[. . .]

La ligne générale de la lutte contre le régime usurpateur sioniste, doit contenir les points suivants:

a) Emprisonnement du régime usurpateur à l'intérieur de ses frontières et restreindre l'espace vital de son économie et de sa politique, en interrompant ces liens avec son environnement.

b) Faire continuer la lutte et la résistance du peuple palestinien à l'intérieur de son pays et subvenir à ses besoins, en quoi que ce soit.

[. . .]

Les responsables et les dirigeants de notre pays sont bien unis et le peuple musulman de l'Iran soutient globalement les idéaux de la révolution et de l'Islam et le soutien de la Palestine, de l'Intifada, et de la lutte contre le sionisme et ses protecteurs, constituent l'élément primordial de la politique stratégique de la République Islamique d'Iran.

Nous sommes convaincus que grâce à la continuation de la lutte du peuple musulman de la Palestine et grâce au soutien du monde islamique, la Palestine sera libérée et que "Beitol-Maghdas" et "Mqsdjed-ol-Aghsa" reviendront au sein du monde islamique. Inshallah.