Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

Préparons-nous, mobilisons-nous pour le nouveau Durban!

Johannesburg accueille du 26 août au 4 septembre le " Sommet mondial sur le Développement durable ", sous l’égide des Nations Unies, qui fait suite au sommet sur l’environnement qui a eu lieu il y a dix ans à Rio (Brésil)



L'eau, un des thèmes majeurs des trois enceintes mondiales à Johannesburg
Par Véronique Chemla pour Guysen Israël News

Un Sommet mondial sur le développement durable très attendu.
Par Véronique Chemla pour Guysen Israël News

Suite aux risques de détournement du Sommet, comme celui de Durban, par la propagande palestinienne....
Voici la réponse de Madame Roselyne Bachelot-Narquin Ministre de l'Ecologie et du Développement Durable

Site israélien du Sommet Mondial sur le Développement Durable

Dina SOREK, Ministre-conseiller à l’information près l’Ambassade d’Israël à Paris, nous informe de l’inauguration, aujourd’hui, du nouveau site israélien qui traitera du Sommet Mondial sur le Développement Durable de Johannesburg, <http://www.johannesburgsummit.israel.org> , et qui vous proposera, entre autres, les différents sujets qui seront abordés à ce sommet par la délégation israélienne.
Le site sera mis à jour quotidiennement et fournira des informations variées
sur les débats.
 
UNE DÉLÉGATION DE L'AGENCE JUIVE À LA CONFÉRENCE DE L'ONU SUR L'ENVIRONNEMENT DE JOHANNESBURG
 
Richard Odier, secrétaire général du Centre Simon Wiesenthal-Europe appelle à la vigilance lors du « Sommet mondial sur le développement durable » à Johannesburg
Interview par Véronique Chemla pour Guysen Israël News - 23 juillet 2002 
 
ADRESSES OU L'ON PEUT ENVOYER LE TEXTE : "JOHANNESBURG - FOR THE HUMANITY
 
[desintox-be] TR: Actions en vue de Johannesburg
objectif : anticiper Johannesburg une conférence sur développement durable
 
Le Collectif Jo'burg 2002 rassemble à présent plus d'une centaine d'associations, collectifs et syndicats français qui préparent le Sommet Mondial sur le Développement Durable.
 
Une importante réunion d’information, organisée par le B’nai B’rith France et le Centre Simon Wiesenthal s’est tenue à Paris le mercredi 10 juillet 2002 sur le prochain Sommet Mondial de Johannesburg.
 
 Johannesbourg : conférence sur l'environnement  durable.              
NON à un nouveau Durban ! Des pays musulmans prêts à accuser Israël      
                      
Pierre Caïn, INFO'SION  (Jérusalem, Israël )
 
Afrique du Sud - Mobilisation contre un nouveau Durban
Source: Actualité Juive n° 755 , 4 juillet 2002


UNE DÉLÉGATION DE L'AGENCE JUIVE À LA CONFÉRENCE DE L'ONU SUR L'ENVIRONNEMENT DE JOHANNESBURG

Sallaï Meridor: “Espérons que cette conférence se limitera à la qualité de l'environnement et que les manifestations de haine antijuive qui ont caractérisé celle de Durban l'an dernier ne se reproduiront pas” 

Une délégation de 25 étudiants israéliens membres du WUJS (“Word Union of Jewish Students”) l'Union internationale des étudiants juifs, se rendra le 23 août à Johannesburg à l'occasion de la Conférence sur la qualité de l'environnement de l'ONU. Une réunion préparatoire à cette conférence a été organisée pour ces étudiants au campus de l'Agence Juive à Jérusalem, Kiriat Moriah.

La Conférence sur la qualité de l'environnement est l'une des initiatives principales de l'ONU à l'heure actuelle. Elle est consacrée, entre autres, à la protection de la nature et de l'environnement, à l'exploitation des terres, au déboisement, à la gestion des ressources hydrauliques. Plusieurs dizaines de délégations en provenance de nombreux pays au monde y prendront part, y compris une délégation israélienne, ainsi que des ONG actives en matière d'environnement, des partis écologistes du monde entier, des organisations économiques et des milliers d'étudiants et d'activistes, dont plusieurs centaines d'étudiants et de délégués des pays arabes et africains.

L'expérience de l'été dernier à Durban a prouvé que la présence de centaines d'étudiants arabes à une assemblée internationale de ce genre dégénère en violentes manifestations pro-palestiniennes qui répandent des expressions de haine antijuive et antisioniste.

L'Agence Juive et l'Organisation Sioniste mondiale ont décidé cette année comme l'an dernier d'envoyer des délégations importantes sous la direction d'Amos Hermon, membre de leur exécutif, qui seront composées de plusieurs dizaines d'étudiants juifs d'Israël et de Diaspora. A la tête de la délégation estudiantine se trouve Peleg Reshef, président du WUJS. A Johannesburg des centaines d'étudiants juifs d'Afrique du Sud se joindront à la délégation israélienne, ainsi que de nombreux lycéens des écoles juives de Johannesburg. Tous présenteront les pertes humaines et les dégâts matériels que fait subir le terrorisme palestinien et préconiseront la paix au Proche-Orient.

Le thème de la conférence ne sera pas négligé pour autant puisque des délégués d'associations juives impliquées dans la qualité de l'environnement se trouveront sur place sous l'égide du projet “People to People” de l'Agence Juive.

Sallaï Meridor, président de l'Agence Juive, a souligné au cours d'une réunion de l'Exécutif sioniste que tout a été fait, avec la collaboration du ministère des Affaires étrangères et des organismes de défense de l'environnement, pour garantir la représentation d'Israël à cette conférence. Il a également exprimé l'espoir que cette conférence ne dégénèrera pas en arène antijuive comme ce fut le cas à Durban l'été dernier.

Among the many subjects which will be addressed during the conference on sustainable development in Johannesburg, one theme specially worries us, not because it is more important than the others, but because of the geopolitical context surrounding it and the propaganda related to it.
That subject is the Middle-East ,where, as everybody knows, the climate is becoming more and more arid, in particular in Israel, Jordan and the Palestinian territories. The water resources will soon decrease below the minimum required for drinking and for agricultural and other needs.

Technologies have been applied, such as sea water desalinization and recycling of aquifer waters. Very large projects have been considered but they are very expensive. Experts will probably apply their know-how and objectivity to the problem. But this vital problem, in a region where blood is shed every day, takes on a much more delicate and painful importance.

Considering the necessary cooperation between Israelis, Jordanians and Palestinians in this area, it is most important that the delegations going to the Johannesburg conference have the possibility to work in as serene a climate as possible.

But the announced presence of thousands of radical Palestinians and of NGOs created just for that purpose, lead us to fear that the conference might be hijacked, as was already the case for the Durban conference. The stakes of this conference are too high for the future of our planet to allow it to be bogged down in the sands of a manipulation, the objectives of which would be miles away from those of this noble project. Our initiative, materialized in this message, is to alert the organizers of the conference, the people in charge, the participants and whoever just wants it to succeed so as to prevent any risk of its being kidnapped. (variante pour cette dernière phrase, plus loin du texte originel mais qui sonne mieux en Anglais : The purpose of our message is to alert the organizers of the conference, the people in charge, the participants and whoever just wants it to succeed so as to prevent any risk of its being kidnapped.

Parmi beaucoup de sujets qui seront traités pendant la conférence du développement durable à Johannesburg, un thème nous inquiète particulièrement, pas parce que il est plus important que les autres, mais à cause du contexte géopolitique l'entourant et la propagandequi y est liée.
Ce sujet est le Moyen-Orient, où, comme chacun le sait, le climat devient de plus en plus aride, en particulier en Israël, en Jordanie et dans les territoires palestiniens. Les ressources d'eau diminueront bientôt au-dessous du minimum exigé pour la boisson et pour les besoins agricoles et autres.

Des technologies ont été appliquées, comme la desalinisation de l'eau de mer et la réutilisation d'eaux aquifères. De très grands projets ont été envisagés mais ils sont très chers. Les experts appliqueront probablement leur savoir-faire et leur objectivité au problème. Mais ce problème essentiel, dans une région où le sang est répandu chaque jour, prend une importance beaucoup plus délicate et douloureuse.

En considérant la nécessité de la coopération entre les Israéliens, les Jordaniens et les Palestiniens dans ce secteur, il est du plus important que les délégations allant à la conférence de Johannesburg aient la possibilité de travailler dans un climat aussi serein que possible.

Mais la présence annoncée de milliers de Palestiniens radicaux et d'organisations non gouvernementales créés juste dans ce but, nous pousse à craindre que la conférence puisse être détournée, comme cela a déjà été le cas pour la conférence Durban. Les intérêts de cette conférence sont trop élevés pour l'avenir de notre planète pour qu'ils soient embourbés dans les sables d'une manipulation, dont les objectifs seraient éloignés à des kilomètres de ceux de ce noble projet. Le but de notre message est d'alerter les organisateurs de la conférence, les gens responsables, les participants et quiconque qui veut juste que cela réussisse afin d'empêcher le risque de son kidnapping.

ADRESSES OU L'ON PEUT ENVOYER LE TEXTE CI-DESSOUS : "JOHANNESBURG - FOR THE HUMANITY

Hi,

Below is the mail I sent august 12 to South Africa (president, deputy president, newspapers), UNO (people in charge of the summit), and G. Bush.

We have to warn a maximum of people in South Africa, UNO and USA before august 26 (beginning of the summit), to avoid a second Durban.

We must fight arab lies, hate and racism ! It's not only for Israel, It's not only for Jews, It's for humanity's sake.

So, move to your computer and write to :

President of South Africa (RSA) : President@po.gov.za

Media liaison of president of RSA : bheki@po.gov.za

Deputy president of RSA : Deputypresident@po.gov.za

Spokesperson of deputy president of RSA : lakela@po.gov.za

Suntimes (main RSA newspaper) : suntimes@sundaytimes.co.za

UNO Division for Sustainable Development : dsd@un.org

(complete list on : http://www.johannesburgsummit.org/html/contacts_us/ contact_us.html)

G. Bush : president@whitehouse.gov

Denis B. BB France

----

Save Joburg Summit on Sustainable Development

Dear all,

The World Summit on Sustainable Development will occur in Johannesburg (South Africa), from August 26th to September 4th 2002. It is sponsored by UNO.

There’s a great threat that this important summit becomes a second “Durban summit”.

Thousands of Palestinians and pro Palestinians will come to this summit (they were 10000 in Durban).
Most of them will be part of NGOs, created and financed bythe 56 nations of islamic conference organization, with one single objective : use this summit to tell the world their
lies, hate and racism against Israël democracy, Jewish people and maybe American people.

South Africa has been delivered from apartheid among human beings (white and black).
Don’t let these people use South Africa to promote apartheid among nations (Israel and the other nations).
Don’t let these people ruin this summit.

Save the long, serious and hard work of nations, NGOs and companies to prepare this summit, and make it an historical success.
Give hope a chance to hundreds of millions of children, women, men in Africa, South America, Asia, Middle east, ..., in the fields of jobs, food, education, energy, health care, water and sanitation.

God bless you,

World citizens.


[desintox-be] TR: Actions en vue de Johannesburg
objectif : anticiper Johannesburg une conférence sur développement durable
12 août 2002

3 types de courrier
1 courrier presse ( pour rapeller le risque d'un Durban 2)
2 courrier ong ( pour anticiper et expliquer le KKL , le risque de fixation sur le Proche Orient etc....)
3 courrier les politiques ( comission aff étrangére des Ass, pour demander des questions au gouv car c'est BACHELOT ET ASSOCIEES qui seront présentes )
une action pour l'aprés Johannesburg : conf public demander salle mairie du 14'
maintenant qui fait quoi ?
publipostage Renée de ldj et Yves/ recherche argumentation kkl et adresses ong François et Denise , avis d'expert et relation ong Shirley , écrire lettre pour presse Iréne et Jane , relecture des lettres Véronique, relation avec les politiques Renée du BB, Frédéric et Anna lettre pour presse


modéle de lettre adopté : de Jane Benini
LA LETTRE TYPE

Par Jane BENINI

Parmi les innombrables thèmes qui seront abordés durant la conférence sur le développement durable à Johannesbourg , l'un d'entre eux nous préoccupe tout particulièrement, non pas parce qu'il serait plus important que les autres mais à cause du contexte géopolitique qui l'entoure et de la propagande qui s'y rattache.
Il s'agit du Proche-Orient ou comme chacun sait la situation climatique se caractérise par une aridité grandissante, en particulier en Israël, en Jordanie et en Palestine. Les ressouces en eau atteindront d'ici peu le seuil minimal nécessaire pour les besoins alimentaires agricoles et autres .

Des moyens techniques ont été mis en place comme le dessalement des eaux et le recyclage des nappes et également des projets d'envergure mais très coûteux ont été envisagés .Les experts qui se penchent sur ce dossier difficile vont sans doute déployer toute leur compétence et leur objectivité .

Cependant ce problème vital dans une région ou le sang coule presque quotidiennement prend une dimension bien plus douloureuse et délicate .

Compte tenu de la nécessité absolue d'une coopération entre Israëliens , Jordaniens, Palestiniens dans ce domaine , il est de la plus haute importance que la délégation qui se rendra à la conférence de Johannesbourg puisse effectuer ses travaux dans un climat de sérénité maximale ..

Or la présence annocée de milliers de Palestiniens radicaux et d'ONG créées pour la circonstance peut faire craindre que la conférence ne soit détournée de son objet comme cela s'est produit à Durban.
L'enjeu de cette conférence est trop important pour l'avenir de la planète pour risquer de le voir s'enliser dans les sables d'une quelconque manipulation dant les objets seraient à des lieux de ce noble projet.

Notre initiative par le biais de ce courrier est d'alerter les organisateurs , les responsables, les intervenants et toute personne ayant à coeur la réussite de ces travaux afin que tout risque de déviation soit écarté.


Madame, Monsieur,

Une importante réunion d’information, organisée par le B’nai B’rith France et le Centre Simon Wiesenthal s’est tenue à Paris le mercredi 10 juillet 2002 sur le prochain Sommet Mondial de Johannesburg.

Ce Sommet mondial pour le " développement durable ", qui se tiendra à Johannesburg, en Afrique du Sud, du 26 août au 4 septembre 2002, réunira des chefs d'État et de gouvernement et des dirigeants d'ONG. Son but est de se pencher sur les mesures propres à assurer le développement durable, c’est-à-dire surtout CINQ THEMES : l’eau et l’assainissement (élargir l’accès à l’eau), l’énergie (surconsommation des pays développés/pays en développement), productivité agricole (enrayer le grignotage des zones humides par l’homme), biodiversité et gestion des écosystèmes, santé (insalubrité des sources d’eau et conditions d’hygiène insuffisantes, maladies des pauvres). Les actions porteront sur trois fronts principaux: croissance économique et équité; préservation des ressources naturelles et de l'environnement; et développement social.

Le Sommet se tiendra au Sandton Convention Centre, à proximité de Johannesburg. Un forum des ONG se tiendra non loin de là, à Gallagher Estate. Le Sommet sera essentiellement axé sur les questions qui se posent au niveau intergouvernemental. Les vues des principaux groupes intéressés seront prises en compte dans le cadre d'un processus de consultation des ONG et d'autres manifestations organisées pendant le Sommet.

Or, il semblerait que les ONG et pays arabes se préparent à détourner cette Conférence de ses buts initiaux de façon encore plus spectaculaire qu’à Durban. Comme ce sont surtout les ONG tiers-mondistes et islamiques qui ont fait de Durban un forum anti-israélien et antisémite, on attend plus de 65 000 activistes pro-palestiniens à Johannesburg, alors qu’il y en avait 10 000 à Durban (contre 15 étudiants juifs et 40 ONG juives ou proches d’Israel).

Plusieurs résolutions contre Israel sont déjà prévues, notamment sur l’eau et sur le déboisement. Le Conseil Economique et social de la Ligue Arabe de l’ONU a rendu son pré-rapport sur cette conférence de Johannesburg le 1er décembre 2001. Dans ce pré-rapport, on déplore certains obstacles au développement durable de la planète, notamment " l’instabilité dans la région et le manque de Paix, l’incapacité de la Communauté Internationale à résoudre l’occupation de la Palestine et d’autres territoires arabes sur une base juste et équitable en accord avec les résolutions de l’ONU ". Ailleurs, on déplore " la pauvreté, l’aridité et l’embargo subi par les pays arabes ".,

Quand on se rappelle la façon dont Durban avait été une arène instrumentalisée pour permettre de servir de porte-voix à la cause palestinienne, notamment sur le plan médiatique, en organisant notamment des manifestations monstres anti-israéliennes et antisémites dans les rues de la ville, en insistant notamment sur le thème " d’ Israel : l’état-apartheid ". Le but à Johannesburg sera de profiter de la présence de milliers d’ONG tiers-mondistes et islamiques pour accuser Israël de " crimes de guerre ", de " nettoyage ethnique " et d’appeler à des sanctions internationales contre cet état pestiféré.

Comme après Durban, cette incitation à la haine risque de se traduire à nouveau par une augmentation notable des actes antisémites dans le monde, en créant le climat qui a déjà entraîné l’incendie d’écoles juives et de synagogues, la profanation de cimetières juifs, et les agressions de " porteurs de kippa ".

Il faut donc lancer un mouvement de mobilisation générale des organisations juives, qui doivent être prêtes, tant sur le terrain local, au forum des ONG à Johannesburg, qu’en France et en Europe, et se doivent d’informer au préalable les ministres concernés par les enjeux de cette conférence .

Accepteront-elles de nous entendre et de nous recevoir sur ce thème

Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN

Ministre de l’écologie et du développement durable

20, avenue de Ségur

75302 — Paris 07 SP

01.42.19.20.21

http://www.environnement.gouv.fr/

 

Notice biographique <http://www.premier-ministre.gouv.fr/fr/p.cfmref=5935>

Le cabinet <http://www.premier-ministre.gouv.fr/fr/p.cfmref=5935#2>

Madame Tokia SAÏFI

Secrétaire d’Etat au développement durable, auprès de la ministre de l’écologie et du développement durable

20, avenue de Ségur

75302 — Paris 07 SP

01.42.19.20.21

http://www.environnement.gouv.fr/

=

 

Notice biographique <http://www.premier-ministre.gouv.fr/fr/p.cfmref=33951>

Le cabinet <http://www.premier-ministre.gouv.fr/fr/p.cfmref=33951>

Il faut également informer et sensibiliser les médias français écrits et audio-visuels, avant la Conférence, sur les risques de " dommages collatéraux " sur la communauté juive française et de montée de l’insécurité en France.

Madame, Monsieur, devant l’importance de la tâche, j’espère que nous serons à la hauteur des évènements qui se préparent.

Dr Yves Kamami

Président de l’Union des Médecins, Dentistes et Pharmaciens Juifs de France. 


 
Johannesbourg : conférence sur l'environnement  durable.              
NON à un nouveau Durban ! Des pays musulmans prêts à accuser Israël                            
Pierre Caïn, INFO'SION  (Jérusalem, Israël )

Le rôle étrange  de Madame Tokia Saïfi,   secrétaire d'Etat   de Jacques Chirac   

Septembre 2001,  il y a eu  la  Conférence de  Durban sur le racisme: la plus violente exalatation anti-juive, la plus forte agression politique, médiatique contre les Juifs et Israêl depuis la Shoah   

26 août au 4 septembre 2002, il y aura le " Sommet mondial sur le Développement durable ",  sous l’égide des Nations unies. 

Juin 2002  Jaques Chirac, Président  réélu de la République française nomme Madame Tokia Saïfi, secrétaire au développement durable.

Un  vocable , une fonction ministérielle  nouvelle ! Pourquoi?

  " Un secrétariat d'Etat  au développement durable est un geste significatif de la part du Président de la République et du Premier Ministre", déclare Madame Tokia Saïfi  dans Le Monde  ( 2 juillet 2002).  Significatif en termes d' actions concrètes à mener .  

Cette personne, la secrétaire d'Etat, proche de la majorité gouvernementale  est  également de proximité avec  les groupes musulmans en France  et la mouvance des Organisations Non Gouvernementales (ONG), anti-mondialistes,  dont on connaît la sympathie pour Israël ( ! )  , et qui ne sont pas étrangères  au déroulement des événements qui ont conduit au pogrome anti-sémite  verbal de Durban. 

Monsieur Raffarin, Premier Ministre,  a insisté à Rennes le 1er juillet sur le soutien apporté par son gouvernement à la "mobilisation" des ONG dans la perspective du sommet de Johannesbourg. (Le Monde, 2juillet)

La France a l'intention d'y jouer un rôle moteur,  par l'impulsion qu'elle donnera sur les sujets débattus.

Souhait et volonté de notre part : la France ne doit pas servir de caution  morale à travers sa secrétaire d'Etat  à un quelconque dérapage anti-sémite. 

Madame Tokia Saffi sera-t-elle prête à se retirer des débats en cas de dérives ?   

Autant de problèmes à soulever dès maintenant. La communauté juive de France organisée et les organisations amies d' Israêl en France  ont  sans aucun doute  prévu démarches et audiences   auprès du Premier mInistre et de Madame Saffi elle-même .  Sinon, il est encore  temps de le faire.

Un mot d'ordre fondamental  : Non à un  deuxième Durban.  Tous derrière les Juifs sud -africains


Afrique du Sud - Mobilisation contre un nouveau Durban
Source: Actualité Juive n° 755 , 4 juillet 2002 

Les Juifs sud-africains craignent qu’un sommet international sur l’Environnement prévu à Johannesburg fin août ne se transforme en un forum anti-israélien du type de Durban. Ils tentent de mobiliser pour éviter cela.
 

Johannesburg accueillera du 26 août au 4 septembre le " Sommet mondial sur le Développement durable ", sous l’égide des Nations unies, qui fait suite au sommet sur l’environnement qui a eu lieu il y a dix ans à Rio (Brésil).

 Plus de 60.000 personnes devraient y participer. Forts de l’expérience de Durban et de son déchaînement de haine anti-israélienne et antisémite, les Juifs sud-africains redoutent le pire.
"Le Sommet mondial sur le Développement durable doit traiter de développement économique et d’environnement"
Voici déjà un certain temps que Russell Gaddin, président du " South African Board of Deputies ", l’équivalent local du CRIF tente de mobiliser pour éviter de nouveaux dérapages. "

Officiellement cette conférence internationale doit traiter les questions de développement économique et d’environnement. Mais nous savons d’expérience qu’un forum de ce type peut facilement se transformer en une plate-forme anti-israélienne.

Les Juifs du monde entier ont été pris par surprise lors de la conférence de Durban. Les responsables juifs ont compris qu’il faut éviter à tout prix que cela se reproduise " confiait-il, il y a quelques jours.

Le Conseil qu’il préside a entrepris des démarches localement dans l’espoir d’éviter un Durban bis. Il s’est entretenu avec le ministre de l’Environnement et du Tourisme, Valli Moosa et a organisé des visites pour les journalistes afin qu’ils découvrent des programmes sociaux mis sur pied par la communauté.

Le ministre leur a garanti que le gouvernement sud-africain ne permettrait pas que l’on assiste à un remake de Durban. Ils ont obtenu le même type d’assurance du comité qui coordonne les ONG.

Mais à la lumière du passé on comprend qu’ils soient sceptiques. Ils savent aussi que les réunions préparatoires doivent être prises au sérieux car c’est là que peut se tramer le pire. C’est ce qui s’était passé avant Durban.

 Lors des réunions préparatoires au Sommet de cet été, Israël a été accusé de vouloir détruire l’environnement en Cisjordanie et à Gaza. Israël y est accusé en tant qu’occupant de porter atteinte au développement durable, de voler des ressources naturelles comme l’eau, d’abattre des oliviers plantés par les Palestiniens et de déverser des déchets toxiques dans des zones rurales palestiniennes.

 Ces accusations n’auraient pas été soulevées lors de la dernière réunion préparatoire de haut niveau qui a eu lieu à Bali. Mais des pays musulmans ont demandé que cesse l’occupation étrangère en Palestine. Plusieurs organisations juives devraient se réunir bientôt à Jérusalem afin d’adopter une stratégie commune."    

Claude MEYER