Accueil   La liste des Infos Envoyez l'adresse du site à un ami   retour
Textes Courriers Liens Dérapages Emails rédactions Dates Presse Archives Metula News Agency

Qui a besoin de la Palestine ?

Joseph Farah <jfarah@worldnetdaily.com> est le rédacteur et le président-directeur général de WorldNetDaily.com


Le président Bush a prononcé un mot magique.

La Palestine.

En parlant aux Nations unies à l'Assemblée Générale, il est allé plus loin que n'importe quel leader américain dans son soutien à Yasser Arafat comme dictateur à vie d'un nouvel état policier arabe.

Il n'a pas juste parlé de son désir de voir un état palestinien. Il a dit que les Etats-Unis "travaillent pour le jour où deux états Israël et la Palestine viveront paisiblement ensemble dans des frontières sûres et reconnues."

Maintenant, ont dit qu'il n'y a aucun retour en arrière possible. Les Etats-Unis ont atteint le point de non-retour avec son intervention sur le Moyen-Orient.

Je suppose que je peux comprendre pourquoi Bush a choisi cette route. Il est entouré de penseurs politiques conventionnels, le Secrétaire d'Etat Colin Powell et beaucoup des restes de l'administration défaillante de son père. Il était presque inévitable qu'il répète les erreurs des années "Jim Baker".

Mais, pour ma part, je ne comprends pas la réaction des Juifs américains qui devraient le savoir.

Une enquête d'opinion publique a été publiée la semaine dernière qui suggère que la plupart des Juifs américains soutiennent un état palestinien. Presque les trois-quarts d'entre ceux interrogés ont dit que les Etats-Unis doivent s'impliquer activement dans le processus de paix même si cela doit mené à des désaccords avec Israël. Et plus des deux-tiers sont prêt à engager des troupes américaines au Moyen-Orient pour réduire la violence.

Le sondage a été patronné par : "the Israel Policy Forum", "the New York Jewish Week" et "the Wilstein Institute of Jewish Policy Studie"s.

Pourquoi est-ce dur à croire ?

Parce que je ne connait pas tant de Juifs américains vivrant dans un "monde de fantasmes"( fantasyland).

C'est le cas pour pouvoir croire que Yasser Arafat va vivre pour toujours en paix avec Israël.

Je l'ai dit auparavant et je le dirai de nouveau. Parce que personne d'autre ne semble le dire : Il n'y aura aucune paix, pas seulement au Moyen-Orient mais n'importe où ailleurs, tant qu'il n'y aura pas la reconnaissance que la liberté est à la base la de paix.

La dernière fois ce truisme a fait partie de la politique étrangère américaine, c'était quand le Président Reagan était à la Maison Blanche et que Jeanne Kirkpatrick était l'ambassadeur aux Nations unies. Elle avait expliqué que l'amour de la liberté des états va rarement de pair avec la guerre. C'est les états policiers autoritaires, totalitaires qui commencent les guerres.

Et c'est ce que nous sommes sur le point de créer au Moyen-Orient. Encore un état policier totalitaire basé sur la haine du juif, dirigé par le père de terrorisme moderne, Yasser Arafat.

Le moment choisi et les motivations qui sont derrière ce mouvement sont les pires.

Le sondage d'opinion des juifs américains a montré que la plupart des personnes interrogées croient que cette action aidera à maintenir l'appui mondial à la guerre de l'Amérique contre le terrorisme.

Autrement dit, après la plus terrible attaque terroriste de l'histoire, nous nous nous soumettons aux terroristes, acceptant un compromis avec eux, leurs donnant exactement ce qu'ils disent vouloir pour que nous puissions entretenir l'illusion d'un appui mondial à la guerre contre le terrorisme.

C'est la plus mauvaise forme d'apaisement.

Nous souvenons que Yasser Arafat est :

S'il obtient son propre état ce sera seulement en raison de sa campagne implacable de violence dirigée contre Israël et l'Amérique. Avec cette démonstration, si Osama Ben Laden survivt les 30 prochaines années, nous devrons créer un état pour lui, aussi. Peut-être ce sera l'Afghanistan. Qui sait ?

Le monde n'a pas besoin d'un autre état policier arabe, qui terrorisera ses propres gens, autant qu'il terrorisera son voisin Juif. C'est l'avenir inévitable d'un état palestinien sous Arafat. Il ne résoudra rien. Il ne fera seulement qu'aggraver les choses. C'est le plus mauvais signe que nous pouvons donner aux terroristes d'aujourd'hui et de demain.


© 2001 WorldNetDaily.com