retour

Google
Septembre 2003
D L M M J V S
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        

Dimanche 7 Septembre 2003 — 10 Elul 5763
  • Le comité central du Fatah va se réunir pour discuter du remplaçant d'Abbas
    Par Aluf Benn et Arnon Regular, Correspondants de Haaretz

    Le Comité Central de Fatah se réunir dimanche dans la ville de la Rive occidentale de Ramallah pour discuter des candidats possibles pour remplacer le Premier ministre de l'Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas, qui a démissionné samedi, a annoncé Kol Israël.

    Les principaux candidats au poste incluent le président du Conseil Législatif palestinien Ahmed Qureia (Abu Ala) et le Ministre des Finances de l'Autorité Palestinienne Salam Fayad. Les chances de Fayad sont considérées au plus bas à cause de l'appui qu'Israël et les Etats-Unis lui ont donné.

    Abbas a manqué de la légitimité publique parce qu'il a été considéré comme une nomination Américano-israélienne par le public palestinien après la pression que les Etats-Unis et Israël ont manifestée sur l'Autorité Palestinienne pour s'assurer qu'il allait devenir le Premier ministre plus tôt cette année.

    Abbas a donné sa démission dans une lutte de pouvoir avec Arafat, convenant que cela pourrait être un coup fatal à la feuille de route pour la paix soutenue par les Etats-Unis. Les assistants d'Abbas ont dit qu'il était amer de son échec à effectuer des réformes et à mettre en oeuvre des mesures de paix mais il a décidé de ne pas revenir.

    Arafat a annoncé un cabinet intérimaire samedi, déclenchant une spéculation quant à qui serait le candidat au poste de Premier ministre.

    Les Etats-Unis ont dit à Israël qu'ils ne s'attendent à "aucune surprise" de la part du Président de l'Autorité Palestinienne Yasser Arafat après la démission d'Abbas.

    La Maison Blanche samedi a pressé Israël de garder la tête froide après la démission d'Abbas et l'attaque de missiles israélienne dans la Bande de Gaza qui a blessé le chef spirituel du Hamas Scheik Ahmed Yassin. "Nous suivons les événements dans la région de près et nos représentants sont en contact avec toutes les parties concernées," a dit un porte-parole de la Maison Blanche.

    "À ce moment critique, il est important que toutes les parties considèrent soigneusement les conséquences de leurs actions," a ajouté la déclaration.

    Le ministre des Affaires Etrangères Silvan Shalom dimanche a réitéré son appel pour qu'Israël expulse Arafat de la Rive occidentale et de la Bande de Gaza. "Je pense que l'expulsion d'Arafat est un résultat inévitable après toutes ses années de participation au terrorisme," a dit Shalom à Kol Israël. Il a dit que toute décision aménerait "une discussion stratégique" dans le cabinet, mais n'a donné aucune date.

    Shalom a dit qu'Arafat avait pendant beaucoup d'années " tout fait pour assasiner des Israéliens et avait bloqué toute possibilité" de conciliation entre Israël et les Palestiniens.

    Le Ministre de la Santé Danny Naveh a dit dans un interview séparé à Kol Israël : "Arafat doit être jeté hors d'ici. Les dégâts qu'il cause ici sont plusieurs fois plus grands que ce serait s'il avait été jeté hors d'ici," a dit Naveh.

    Le Premier Ministre Ariel Sharon a dit samedi qu'il ne attendait pas à ce qu'Arafat soit expulsé à ce moment. Sharon a l'intention de discuter des propositions d'expulser Arafat, comme il l'a fait dans le passé, mais il tiendra compte de l'objection des Américains pour un mouvement israélien contre le président d'AP de crainte des conséquences régionales.

    Israël a précisé après la démission d'Abbas qu'il n'aurait pas de pourparlers avec Arafat ou un Premier ministre qu'il aurait nomme. Le ministre de la Défense Nationale Shaul Mofaz a dit qu'en principe, il serait mieux si Arafat était hors des territoires, mais n'a pas suggéré de l'expulser tout de suite.

    Les Etats-Unis ont dit qu'ils attendaient à ce qu'Israël comprenne que toute action israélienne "pour s'occuper" d'Arafat soit prise seulement après consultation entre Jérusalem et Washington.

    La question d'Arafat était au centre principal des pourparlers tenus la semaine dernière par le chef de cabinet de Sharon, Dov Weisglass, avec le Conseiller de Sécurité nationale américain Condoleezza Rice et le Secrétaire d'Etat Colin Powell à Washington. Weisglass a dit à ses hôtes qu'Arafat avait systématiquement et brutalement sapé Abbas et qu'il était une obstruction croissante pour la feuille de route. Il a dit que tant qu'Arafat était là, l'Autorité Palestinienne n'aurait pas un Premier ministre sérieux et que les forces de sécurité palestiniennes n'agiraient pas à l'unisson contre le terrorisme.

    Cependant, de sources diplomatiques à Jérusalem ont dit que Weisglass n'a pas demandé aux Américains de feu vert pour expulser Arafat des territoires.

Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Juillet 2002 Janvier 2003 Juillet 2003
Février 2002 Août 2002 Février 2003 Août 2003
Mars 2002 Septembre 2002 Mars 2003 Septembre 2003
Avril 2002 Octobre 2002 Avril 2003
Mai 2002 Novembre 2002 Mai 2003
Juin 2002 Décembre 2002 Juin 2003

Septembre 2003
D L M M J V S
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.