retour

Google
Août 2003
D L M M J V S
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31

Mardi 26 Août 2003 — 28 Av 5763
  • Le Centre Simon Wiesenthal accuse la France d'"encourager le terrorisme" palestinien

    Le centre Simon Wiesenthal, organisation juive de défense des droits de l'Homme, a accusé lundi la politique de la France au Proche-Orient d'"encourager le terrorisme".

    Selon un communiqué de l'organisation, le conseiller diplomatique du président Jacques Chirac, Maurice Gourdault-Montagne, aurait déclaré à l'ambassadeur d'Israël à Paris, Nissim Zvilli, que rien ne prouve que le Hamas et le Djihad islamique sont des groupes terroristes.

    "Si le massacre et la mutilation de dizaines d'enfants juifs innocents et de leurs parents la semaine dernière à Jérusalem par un imam dépêché par le Hamas n'est pas une preuve suffisante que le Hamas et le Djihad islamique sont des entités terroristes, nous ne pouvons que conclure que la France est déterminée à poursuivre sa politique dangereuse en considérant que ces meurtriers ont un rôle légitime à jouer à l'avenir", dénonce le Centre Simon Wiesenthal.

    En rappelant que les Etats-Unis ont gelé tous les avoirs du Hamas, l'organisation estime que "le refus de la France d'agir unilatéralement ou via l'Union européenne revient à encourager les entités terroristes palestiniennes les plus extrêmes".

  • Points d’information – Feuille de Route 
    Lettre d'information éditée par l'Ambassade d'Israël en France
    1. Malgré son engagement à appliquer la feuille de route, l’Autorité Palestinienne n’a rien fait pour anéantir les infrastructures terroristes. Et c’est pour cette raison qu’a été perpétré mardi 19 août l’attentat meurtrier à Jérusalem qui a fait de nombreuses victimes. 

      Comme Israël l’a affirmé dans le passé, si l’Autorité Palestinienne d’Abou Mazen ne fait rien pour lutter contre les infrastructures terroristes comme elle s’y est engagée, c’est Israël qui s’en chargera. Tout gouvernement a pour devoir de défendre ses citoyens.

    2. Ces derniers temps, le nombre d’alertes est identique à celui d’avant le cessez-le-feu. Les forces de sécurité ont empêché un certain nombre d’attentats, y compris d’attentats suicide. Israël ne peut permettre à des bombes à retardement de mettre en danger ses citoyens et est obligé de lutter fermement et sans concessions contre le terrorisme.

    3. Le Hamas et le Djihad islamique, qui ont tous deux revendiqué l’attentat de Jérusalem, sont des organisations terroristes qui appellent à la destruction de l’Etat d’Israël et ne lésinent pas sur les moyens de porter atteinte à des innocents. Ces deux organisations doivent figurer sur les listes d’organisations terroristes de tous les Etats aspirant à la paix.

    4. Ces organisations reçoivent des instructions des dirigeants de l’extérieur. La communauté internationale doit faire savoir aux Etats soutenant le terrorisme, comme la Syrie, qu’ils doivent cesser immédiatement.

    5. Les dirigeants du Hamas donnent directement des ordres aux terroristes et aucune initiative locale n’est prise ; c’est pourquoi, quand il s’agit d’organisations terroristes, Israël n’opère pas de distinction entre un dirigeant soi-disant politique et un dirigeant de la branche armée. Un dirigeant d’organisation terroriste est un dirigeant terroriste. 

      Voilà pourquoi, toute tentative européenne de séparer la branche armée de la branche politique du Hamas était perdue d’avance.

      6. Selon les dirigeants du Hamas, le cessez-le-feu ne signifie pas la fin de la « lutte contre l’occupation » ou la mise de côté de l’option militaire. Selon eux, le cessez-le-feu « n’est qu’une étape supplémentaire dans la voie de la résistance ». L’Etat d’Israël ne saurait tolérer une situation dans laquelle le cessez-le-feu n’est respecté qu’entre deux attentats.

    6. Il  faut souligner que chaque fois que les Israéliens font des gestes pour faciliter la vie des Palestiniens, ceux-ci répondent par des actes de terrorisme. 

      Si, jusqu’à l’attentat de Jérusalem, nous avons accepté le principe selon lequel le transfert du pouvoir administratif de villes permettrait à l’Autorité Palestinienne de démanteler les infrastructures terroristes, les choses ont changé à présent : nous exigeons tout d’abord que l’Autorité Palestinienne démantèle les infrastructures terroristes. Ce n’est qu’après que des villes seront transférées.

    7. Israël désire toujours la paix et est prêt à appliquer de façon complète la feuille de route ; comme l’a déclaré le ministre des Affaires étrangères Sylvain Shalom, on ne passera pas de l’étape A à l’étape B avant d’avoir appliqué toutes les clauses de l’étape A à la lettre.

  • Extraits de la Conférence de presse du Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Sylvain Shalom 
    Lettre d'information éditée par l'Ambassade d'Israël en France
    Jérusalem le 20 août 2003 

    C’est une journée très difficile pour l’Etat d’Israël et tout le peuple juif. D’innocents civils- dont des enfants et nourrissons- ont été tués hier par un extrémiste palestinien. Il a perpétré son attentat contre des Israéliens à Jérusalem. Il les a attaqués juste parce qu’ils étaient Israéliens et Juifs. Malheureusement, nous avons appris que des citoyens américains figuraient également parmi les victimes.

    Les dernières heures, on n’a cessé de demander à Israël de quelle façon il comptait réagir. La vraie question est comment les dirigeants palestiniens vont réagir.

    Il est temps de prendre des décisions et d’agir. Israël en a assez de ces phrases et déclarations vides de sens.

    Une autre question est de quelle façon va réagir la communauté internationale. Tous ceux qui sont pour la paix devraient agir immédiatement et avec détermination, contre le terrorisme.

    Il est temps pour la communauté internationale d’inscrire le Hamas dans la liste des organisations terroristes. Il ne faudrait pas opérer de distinction entre la branche militaire du Hamas et sa branche sociale. Toutes deux sont dirigées par le cheikh Ahmed Yacine ; c’est lui qui donne les instructions quant aux attentats contre les Israéliens et c’est lui qui décide quelles familles de terroristes suicides recevront de l’argent. Cela encourage les personnes à devenir des terroristes.

    La communauté internationale devrait demander aux Syriens et aux Iraniens de cesser leur soutien aux organisations terroristes. Les Syriens continuent d’héberger les quartiers généraux du Hamas, du Djihad islamique et d’autres organisations terroristes. Les Iraniens soutiennent encore le Hezbollah.

    Il est temps pour la communauté internationale de reconsidérer son approche envers Yasser Arafat. Arafat fait tout ce qu’il peut pour faire échouer le Premier ministre Abou Mazen et son gouvernement. Arafat n’est pas la solution, il est le problème.

    Tous les membres de la communauté internationale devraient œuvrer ensemble et être unis dans leur lutte contre le terrorisme.

    J’ai parlé hier au secrétaire général de l’Onu, Kofi Annan, pour lui transmettre mes condoléances suite à l’attentat de Bagdad. J’en ai profité pour suggérer que la première journée de l’assemblée générale de l’Onu soit consacrée à la lutte mondiale contre le terrorisme.

    Le terrorisme n’a pas de frontières. Il frappe partout. Il a frappé hier à Jérusalem et à Bagdad. Avant cela il a frappé à Casablanca, Riyad, Bali, Moscou et Mombasa. Tous ceux qui ont perpétré ces attentats avaient été incités par des éléments extrémistes dans des mosquées, par El-Qaïda, le Hamas, le Djihad islamique et autres dirigeants radicaux.

    Il est temps que le monde agisse ensemble avec détermination afin de mettre un terme au terrorisme. Si tous ceux qui sont en faveur de la paix et qui partagent nos valeurs de liberté, démocratie et droits de l’homme oeuvrent ensemble, nous vaincrons.

    Israël ne peut continuer à progresser dans la feuille de route, alors que les Palestiniens ne respectent pas leurs engagements. Selon la première étape de la feuille de route, les Palestiniens doivent démanteler les infrastructures terroristes, confisquer les armes illégales, stopper l’incitation à la haine et mettre fin à la violence.

    Les mois derniers, les Palestiniens nous ont dit qu’ils savaient mieux que nous comment lutter contre le terrorisme. Comme je l’ai dit quand les Palestiniens ont décidé de leur cessez-le-feu : il s’agit d’une bombe à retardement qui finira par exploser. Elle a explosé hier.

    Nous ne pouvons pas continuer comme si rien ne s’était passé. Les membres de la communauté internationale qui croient en la feuille de route doivent dire à Abou Mazen de façon univoque qu’il n’a pas le choix et qu’il doit démanteler les infrastructures terroristes sur-le-champ.

    Annonces et déclarations sont des mesures positives, mais insuffisantes. Nous demandons des actions immédiates contre le terrorisme.

    Nous devons protéger nos citoyens ; le peuple israélien veut être protégé par son gouvernement.


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Juillet 2002 Janvier 2003 Juillet 2003
Février 2002 Août 2002 Février 2003 Août 2003
Mars 2002 Septembre 2002 Mars 2003
Avril 2002 Octobre 2002 Avril 2003
Mai 2002 Novembre 2002 Mai 2003
Juin 2002 Décembre 2002 Juin 2003

Août 2003
D L M M J V S
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.