retour

Google
Août 2003
D L M M J V S
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31

Mercredi 20 Août 2003 — 22 Av 5763
  • Attentat à Jérusalem
    Lettre d'information éditée par l'Ambassade d'Israël en France

    * Hier soir, le 19 Aoüt 2003 aux alentours de 21h, un terroriste, vraisemblablement déguisé en juif orthodoxe, s'est fait exploser à Jérusalem dans l'autobus n°2 qui revenait du Mur des Lamentations. 20 personnes au moins ont trouvé la mort, dont un bébé de 11 mois, et plus de 100 autres ont été blessées, parmi lesquelles de nombreux enfants. Le meurtre de citoyens israéliens constitue apparemment l’interprétation palestinienne de la notion de cessez-le-feu.

    * L'attentat a été perpétré par Raed Abdel-Hamid Masq, originaire de Hébron et membre du Hamas. Ce professeur de 29 ans, père de famille, était également imam dans une mosquée de la ville.

    * Cette action terroriste tragique porte à 592 le nombre de citoyens israéliens assassinés et plus de 4000 blessés depuis le début de la seconde Intifada en septembre 2000.

    * Une fois encore, les Palestiniens adoptent la même attitude : alors qu’Israël poursuit l’application de la Feuille de Route, les organisations terroristes répondent, inspirées par Arafat, par un nouvel attentat. Les Palestiniens, au lieu de respecter leurs engagements, mènent une campagne de propagande dans laquelle ils évoquent des sujets qui ne figurent pas dans la Feuille de Route et ceci dans le but d’échapper à l’application des engagements qu’ils ont pris, notamment devant le président Bush.

    * L’attentat de Jérusalem, un des plus atroces qu’ait connu la capitale ces dernières années, confirme malheureusement les paroles du Ministre israélien des Affaires étrangères, Silvan Shalom, selon qui le cessez-le-feu constitue en réalité une bombe à retardement tant que les dirigeants de l’Autorité palestinienne n’agiront pas pour anéantir totalement les infrastructures terroristes. La paix et le terrorisme sont des concepts totalement antinomiques.

    * Israël rejette les jeux de mots, les dérobades et les duperies des Palestiniens. C’est aux dirigeants palestiniens de choisir entre la paix avec les organisations terroristes et la paix avec Israël. La poursuite de ce double jeu de leur part ne pourra mener les parties à la paix. Cette politique ne sert que les ennemis de la paix.

    * Il existe un point commun évident entre l’attentat qui a eu lieu hier matin à Bagdad et l’attentat perpétré à Jérusalem : dans les deux cas, le terrorisme va à l’encontre de ceux qui aspirent à la paix et oeuvrent pour un avenir meilleur pour le Proche-Orient.  

    * Suite à ce terrible attentat, et compte tenu de la passivité totale des Palestiniens en ce qui concerne la lutte contre les infrastructures terroristes, le Premier ministre Ariel Sharon a ordonné de geler momentanément tout contact avec les Palestiniens et de ne pas leur transférer la responsabilité sécuritaire de certaines villes, comme cela était initialement prévu.
  • Les leaders Juifs Américains : Mazen doit se battre avec le terrorisme ou déclarer la feuille de route morte
    Melissa Radler - Jerusalem Post -New York

    Le Premier ministre de l'Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas doit déclarer la guerre au terrorisme palestinien et prendre des mesures pour démanteler les groupes terroristes ou déclarer la feuille de route morte, ont dit hier les leaders de la Conférence des Présidents des Organisations Juives américaines principales après que le terroriste-suicide ait tué au moins 20 personnes à Jérusalem.

    "Les chefs palestiniens savent parfaitement qui est derrière ces attaques et ils n'ont fait rien pour les affronter," a dit le président de la conférence Jim Tisch et le président Malcolm Hoenlein vice-exécutif dans une déclaration publiée hier de la part des 52 organisations Juives représentée à la conférence. "Ils ont au lieu de cela avancé des excuses sans signification, le mensonge flagrant et l'obscurcissement constant."

    En plus de l'exigence qu'Abbas prenne une action concrète contre le terrorisme, Hoenlein et Tisch a aussi pressé le quartet, composé des Etats Unis, des Nations unies, de l'Union européenne et de la Russie, de s'assurer que l'Autorité Palestinienne exécute la phase 1 de la feuille de route, qui appelle au démantèlement des groupes terroristes. Ils ont aussi appelé à la fin de l'appui Saoudien, iranien et syrien au terrorisme palestinien.

    "Il ne peut jamais y avoir de justification pour viser délibérément des hommes, des femmes et des enfants innocents" a dit le directeur du Comité Juif américain, David Harris.

    Les groupes juifs ont aussi condamné l'attentat d'hier contre le quartier général de l'ONU à Bagdad, qui a tué au moins 20 personnes, y compris le représentant spécial de l'organisation en Irak et le Haut commissaire pour les Droits de l'Homme, Sergio Vieira de Mello.

    "Nous devons continuer à être résolus dans le combat de la guerre au terrorisme et implorer les leaders du Moyen-Orient et mondiaux de faire de même," a dit le président du Conseil Juif pour les Affaires Publiques, Michel Bohnen.

    Avant qu'une action ne soit prise sur le terrain pour interrompre le terrorisme, ont noté Tisch et Hoenlein, les attentats continueront à arriver. "Ceux qui donnent refuge, appui et aide doivent être tenus pour responsables" ont-ils dit.

  • Abbas, Dahlan et l'échec du hudna
    Par Ze'ev Schiff, Correspondant d'Haaretz

    Après les accords atteints à la fin de semaine dernière entre le Ministre de la Défense Nationale Shaul Mofaz et son homologue palestinien Mohammed Dahlan, le chef de la sécurité de l'Autorité Palestinienne a commencé à faire des appels téléphoniques aux chefs du Jihad Islamique et du Hamas.

    Dahlan a essayé de convaincre les activistes terroristes de faire tout qu'ils pourraient pour empêcher les attaques terroristes contre Israël, préservant ainsi les résultats de ses réunions avec Mofaz, à savoir le transfert de contrôle de sécurité de quatre villes de Rive occidentale, y compris Ramallah, au contrôle de sécurité de l'Autorité Palestinienne .

    Chacun a fait des promesses à Dahlan, cependant l'attentat-suicide meurtrier à Jérusalem est dans la nuit de mardi à mercredi est la preuve qu'ils n'ont pas tenu leur promesse. L'attaque de mardi, le premier incident depuis la déclaration du hudna (le cessez-le-feu) à la fin de juin, marque un échec personnel pour le Premier ministre de l'Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas (Abu Mazen) et pour Dahlan lui-même.

    À la fin de semaine dernière, des sources politiques et de la défense avaient exprimé un mince espoir, momentané que l'apaisement de l'Autorité Palestinienne rapporterait des résultats. Mais l'attentat prouve encore une fois que le cessez-le-feu est truqué. Il semble maintenant donner raison à la voix d'entre ceux qui avertissent qu'un état terroriste ne peut être établi à côté d'Israël et que ce résultat doit être empêché malgré son inclusion dans la feuille de route.

    En général, il n'est pas important de savoir lequel des groupes du terrorisme était responsable d'une attaque. Peut importe si c'était le Jihad Islamique - selon un porte-parole anonyme parlant sur la station de radio du Hezbollah, les équipes (gangs) des Tanzim du Fatah, ou le Hamas.

    Les territoires grouillent d'activité et malgré le hudna, de grandes sommes d'argent sont transférées pour suborner les gens pour l'exécution d'attentats terroristes.

    L'Iran emploie le Hezbollah au Liban pour transférer les fonds qui atteignent le Jihad Islamique et les activistes terroristes du Fatah; le financement trouve aussi sa voie pour ces organisations par les proches du Président de l'Autorité Palestinienne Yasser Arafat, qui contrôle en effet (directement ou indirectement) l'appareil opérationnel des Tanzim.

    Arafat contrôle les fonds qui arrivent sans frein de l'Europe. L'organisation de la sécurité préventive de Dahlan emploie aussi les fonds, dans le but d'empêcher les attaques du terrorisme. Le ministre de sécurité palestinien obtient un appui financier lui-même, probablement de l'administration américaine, qu'il emploie pour suborner les bandes du Fatah et leurs chefs et payer pour leurs armes à feu, les sortant ainsi du cercle du terrorisme.

    Cette détérioration dans la société palestinienne - qui maintient seulement une couche extrêmement mince à son sommet qui est appelé "l'Autorité Palestinienne" - renforce ceux qui pensent qu'il est impossible de contrôler ce qui arrive dans les territoires. Une détérioration semblable est arrivée quand les Palestiniens ont commencé la guerre civile au Liban et le même chose est arrivée quand ils ont entraîné des heurts à grande échelle en Jordanie.

    A la lumière de l'attentat terroriste de mardi, il semble que la direction israélienne fera tout ce qui est en son pouvoir pour ne pas se déplacer vers à la mise en oeuvre de la deuxième étape de la feuille de route, au cours de laquelle un état palestinien doit être établi avant les parties négociant sur les questions d'implantation finales.

    Encore même avant que cette question ne soit à l'ordre du jour, le gouvernement et l'établissement de défense devront traiter de la question de la réaction d'Israël à l'attentat.

    Israël a fait face à des situations semblables dans le passé, après l'attentat de la discothèque sur la promenade du bord de la mer de Tel-Aviv en juin 2001 et à l'Hôtel du Parc de Netanya pendant la Pâque juive 2002, aussi bien qu'après d'autres attentats meurtriers.

    Ces attentats terroristes ont été effectuées avant la déclaration du hudna. La tentation immédiate en Israël devra sûrement s'engager dans une opération militaire à grande échelle, encore que la solution ne soit pas là; il semble qu'une série de réponses sera effectuée, plutôt qu'un simple mouvement à grande échelle.


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Juillet 2002 Janvier 2003 Juillet 2003
Février 2002 Août 2002 Février 2003 Août 2003
Mars 2002 Septembre 2002 Mars 2003
Avril 2002 Octobre 2002 Avril 2003
Mai 2002 Novembre 2002 Mai 2003
Juin 2002 Décembre 2002 Juin 2003

Août 2003
D L M M J V S
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.