retour

Google
Juillet 2003
D L M M J V S
 
 
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Lundi 28 Juillet 2003 — 28 Tammouz 5763

  • Le Shin Bet a déjoué un complot terroriste projeté par un activiste depuis la Muqata
    Par Amos Harel et Jonathan Lis, Correspondants de Haaretz

    Kamal Ghanem, un activiste du Fatah se cachant dans les bureaux de la Muqata de Yasser Arafat dans Ramallah, aurait orchestré une tentative financée par les Iraniens d'envoyer deux palestiniennes terroristes-suicide en Israël ce week-end, selon une déclaration publiée par la Présidence au nom des services de sécurité du Shin Bet, dimanche.

    Israël a dit qu'il avait donné l'information à l'Autorité Palestinienne sur l'homme du Fatah, qui est réfugié dans les bureaux de la Muqata de Yasser Arafat dans Ramallah et a exigé que les forces de sécurité de l'Autorité Palestinienne l'arrêtent, mais jusqu'ici ils n'ont pas pris de mesures, dit la déclaration. Des sources de l'Autorité Palestinienne ont dit au Canal one de la TV d'Israël hier dans la nuit que les services de sécurité de l'Autorité Palestinienne n'avaient pas reçu une telle demande.

    L'information sur le complot et l'activiste qui est derrière cela est venue de l'interrogatoire par le Shin Bet d'Issam Faruh, un membre des Brigade des Martyrs d'Al Aqsa arrêté jeudi dernier à Ramallah par Tsahal et le Shin Bet. Faruh prétendu et admis qu'il a été impliqué dans la préparation par deux femmes pour des attentats à Tel-Aviv ou Netanya.

    Le plan était pour les deux femmes d'aller dans deux clubs de nuit jeudi ou vendredi soir, quand les clubs sont remplis. Les deux femmes qui se sont portées volontaires pour la mission, vivaient dans le secteur de Naplouse. On a supposé qu'elles sont allés à Ramallah et de là en Israël. Selon Faruh, les ceintures d'explosifs préparées pour elles étaient déjà dans Ramallah.

    Ghanem est lié à l'aile militaire du Fatah et est aussi membre des services secrets militaires de l'Autorité Palestinienne, responsables d'au moins trois attaques à l'arme à feu dans le secteur Ramallah pendant les trois derniers mois, dans lesquels trois Israéliens ont été tués. Il y avait eu des rapports dans le passé que les cellules responsables de ces fusillades avaient trouvé le refuge dans le bureau d'Arafat.

    Dans un autre développement, la police de Jérusalem a mis quatre mineurs du camp de Shuafat en détention préventive comme suspects dans l'attaque la semaine dernière du cycliste David Shiloh de Pisgat Ze'ev. La Police a arrêté les quatre la semaine dernière, mais le rapport n'a été seulement publié dimanche.

    La police a dit que les quatre avait dit pendant l'interrogatoire qu'ils avaient programmé l'agression à coups de couteau et avaient attendu qu'une victime appropriée ne se présente

    Les quatre ont arrêté Shiloh sur le prétexte de s'intéresser à l'achat de sa bicyclette et l'ont poignardé dans le dos, a dit la police. Il a été emmené à l'hôpital avec un couteau de cuisine dans le dos et est toujours en convalescence.

  • Le Hezbollah menace de capturer des Israéliens

    Le mouvement chiite terroriste libanais Hezbollah, soutenu par la Syrie et l'Iran, a menacé dimanche de capturer des Israéliens et semé le doute sur le sort de quatre d'entre eux qu'il détient depuis octobre 2000.

    Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, qui s'exprimait devant 15.000 partisans de son mouvement rassemblés sur la place centrale de Jibchit, au Liban sud, a menacé de «faire prisonniers de nouveaux Israéliens» si le dossier des Libanais détenus en Israël n'est pas réglé dans un proche avenir.

    Il a prononcé ce discours à l'occasion du 14ème anniversaire de l'enlèvement par un commando israélien d'un dirigeant du Hezbollah, cheikh Abdel karim Obeid, le 28 juillet 1989, à Jibchit, village dont il est originaire.

    Un autre cadre du Hezbollah, Moustapha Dirani, a été également enlevé en 1994 au Liban par un commando israélien. Une vingtaine d'autres Libanais sont détenus par Israël.

    «Nous allons donner une dernière chance aux négociations pour un échange de prisonniers entre nous et Israël. Si cette chance n'est pas saisie, nous considérerons que le nombre de prisonniers israéliens que nous détenons n'est pas suffisant et nous oeuvrerons à en augmenter le nombre», a lancé cheikh Nasrallah.

    Il a appelé l'Allemagne à reprendre au plus tôt sa médiation dans ce dossier. «Nous appelons le médiateur allemand à reprendre les négociations, mais si elles n'aboutissent pas, nous allons utiliser d'autres méthodes, car nous ne renoncerons pas à obtenir la libération de nos moujahidine (combattants)».

    Cheikh Nasrallah a semé le doute sur le sort de prisonniers israéliens qu'il détient depuis 2000, trois militaires capturés dans le secteur des fermes de Chebaa, aux confins du Liban, d'Israël et de la Syrie, occupé par Israël, et un colonel de réserve israélien Elhanan Tenenbaum, présenté par Israël comme un homme d'affaires et par le Hezbollah comme un agent des renseignements.

    «Comme des médias l'ont rapporté, Tenenbaum est atteint d'une maladie grave. Lorsqu'il a été transporté au Liban il était vivant. Nous l'avons soigné, mais aujourd'hui je ne peux pas dire s'il est vivant ou s'il a rejoint les Israéliens qui ont été tués au Liban sud», a-t-il indiqué.

    Le chef d'état-major israélien Moshe Yaalon a qualifié de «manipulation» les menaces du Hezbollah. «Ce que nous avons entendu aujourd'hui c'est encore une manipulation de quelqu'un qui se sert d'une question humanitaire pour exercer un chantage», a-t-il dit.

    Le général Yaalon a aussi déclaré: «Il nous a été transmis de manière claire qu'Elhanan Tenenbaum est vivant de sorte que le Hezbollah est responsable de sa vie».

    Les négociations indirectes engagées depuis deux ans sur l'échange de prisonniers entre le Hezbollah et Israël buttent sur le nombre à échanger et également sur le refus par le Hezbollah d'autoriser sans contrepartie une visite du Comité international de la Croix rouge (CICR) à ses prisonniers.

    Face à cette situation, Israël a estimé avoir de solides présomptions pour considérer comme morts les trois militaires capturés à Chebaa. Les Casques bleus de l'Onu déployés au Liban sud avaient fait état d'une grande quantité de sang dans le véhicule qu'ils avaient retrouvé du côté libanais de la frontière, tenue par le Hezbollah, et qui avait servi à transporter les soldats israéliens capturés.

    Cheikh Nasrallah a en outre affirmé que sa formation «ne cesserait les tirs de DCA tant que des avions israéliens continueraient à violer l'espace aérien libanais».

    Le Hezbollah tire presque systématiquement à la DCA sur les avions israéliens qui survolent le Liban sud. Ces tirs sont sans effet sur les avions, mais des obus de DCA tombent parfois sur des localités israéliennes proches de la frontière libanaise, faisant des blessés et des dégâts.

Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Juillet 2002 Janvier 2003 Juillet 2003
Février 2002 Août 2002 Février 2003
Mars 2002 Septembre 2002 Mars 2003
Avril 2002 Octobre 2002 Avril 2003
Mai 2002 Novembre 2002 Mai 2003
Juin 2002 Décembre 2002 Juin 2003

Juillet 2003
D L M M J V S
 
 
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.