retour

Google
Juillet 2003
D L M M J V S
 
 
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

Jeudi 10 Juillet 2003 — 10 Tammouz 5763
  • Le président égyptien Hosni Moubarak demande à Arafat de mettre fin à la crise palestinienne
    Par Amos Harel et Aluf Benn, Correspondants de Haaretz

    Le président égyptien Hosni Mubarak a demandé au Président de l'Autorité Palestinienne Yasser Arafat dans la nuit de mercredi à jeudi de mettre fin à la crise dansle Fatah et l'Organisation de Libération de la Palestine, a annoncé jeudi Kol Israël.

    Le général de chef de service de renseignement égyptien Omar Suleiman a dit à Arafat et au Premier ministre palestinien Mahmoud Abbas dans la nuit de mercredi à jeudi qu'il a l'intention d'arriver dans la Bande de Gaza vendredi soir pour essayer de soulager la tension.

    Les officiers du service du renseignement Egyptien visitant la Bande de Gaza ont rencontrés des dirigeants du Fatah, du Hamas et du Jihad Islamique mercredi.

    Mofaz devait rencontrer le Ministre de l'Autorité Palestinienne d'Affaires de Sécurité Mohammed Dahlan sur ce que le Ministre de la Défense Nationale de Shaul Mofaz a prévu pour la libération de prisonniers. Ils devaient discuter à Jérusalem de la demande palestinienne de la sortie de prisonniers emprisonnés dans des prisons israéliennes, mais la réunion va probable être remise en raison de la discussion palestinienne interne,selon Galei Tsahal la Radio de l'armée .

    On attendait aussi que Mofaz et Dahlan essayent de formuler le programme de travail pour le Conseil de sécurité conjoint dont ils sont co-président.

    On attendaità ce que Mofaz dise à Dahlan que la guerre au terrorisme est essentielle pour la poursuite du processus d'Aqaba et la mise en oeuvre du plan pour la paix de la feuille de route. Selon Mofaz, une attaque de terrorisme majeure pourrait détruire le processus.

    En attendant, le Comité Central du Fatah et les proches associés du Président de l'Autorité Palestinienne Yasser Arafat exigent une réduction des pouvoirs de Dahlan, comme la partie de leurs pourparlers avec le Premier ministre Mahmoud Abbas, qui mardi a démissionné du comité après que les associés d'Arafat l'aient accusé de mal s'y prendre dans les pourparlers de paix avec Israël.

    Les membres de comité, sous les conseils d'Arafat, prétendent que Dahlan a le contrôle du ministère de l'Intérieur, qui est formellement dirigé par Abbas, sans le contrôle du comité central et en dérogation à une loi passée par le gouvernement palestinien il y a plusieurs mois. Les associés d'Arafat exigent aussi que les questions de sécurité soient gérées par "le conseil de sécurité nationale" récemment établi et dirigée par Arafat.

    Dans les récentes semaines, il est devenu clair que Dahlan a pris sur la direction du ministère de l'Intérieur et, avec l'autorisation d'Abbas, surveille les réformes incluant une révision totale du service de sécurité préventive et de la police.

    Les officiels Seniors du Fatah ont aussi rencontrés mercredi Abbas pour le persuader de se rétracter de sa démission.

    La discussion reflète une faille interne sur les négociations avec Israël, a dit un officiel palestinien senior. Abbas mardi a soumis sa démission à Arafat, mais elle a été rejetée par le corps du Fatah, qui a dit que s'il quittait le comité, il ne serait plus capable de servir comme Premier ministre.

    Le Représentant américain John Wolf, expédié par Président George W. Bush comme chef d'une délégation pour contrôler le progrès de la feuille de route, a rencontré Dahlan, tandis que l'Ambassadeur américain Daniel Kurtzer a mené des pourparlers avec Mofaz.

    Ra'anan Gissin, un collaborateur du Premier Ministre Ariel Sharon, a dit que Wolf "explorait les voies, de comment avancer dans le processus de paix, comment l'accélérer, comment le faire évoluer."

    Mofaz a dit à l'ambassadeur qu'il y a dû avoir un progrès sur le front diplomatique, malgré les difficultés, mais averti qu'Israël ne céderait pas sur les questionsde sécurité. Kurtzer a demandé à Israël d'aider l'Autorité Palestinienne en libérant plus de prisonniers.

    Le ministre de la Défense Nationale a dit un forum privé plus tôt dans la journée que si les Palestiniens remplissaient leurs obligations, ils trouveraient Israël prêt à les aider dans beaucoup de voies.

    Aussi mercredi, le Scheik Ahmed Yassin, le leader spirituel du Hamas, a réaffirmé l'obligation du groupe militant terroriste à un cessez-le-feu provisoire avec Israël, mais a averti "notre patience a ses limites."

    Après les pourparlers avec des représentants égyptiens, Yassin a dit que la réticence d'Israël à libérer des milliers de prisonniers palestiniens pourrait saper le cessez-le-feu.

    "Les pratiques israéliennes [incluant] la question des prisonniers, sont une ligne rouge que l'on ne pourra jamais contourner d'aucune façon ou forme," a dit Yassin aux journalistes dans la Bande de Gaza.

    "L'ennemi israélien doit se soumettre ce qui conditionne l'initiative de notre cessez-le-feu . Il doit endosser ses responsabilités et les choses ne retourneront pas à ce qu'ielles étaient dans le passé," a-t-il dit, se rapportant à un cycle d'attaques-ripostes.

    Des factions palestiniennes principales ont déclaré un cessez-le-feu unilatéral le 29 juin, mais ont attaché les conditions pour l'adhésion, à une sortie massive des "camarades" emprisonnés par Israël. Le gouvernement israélien, cependant, a dit qu'aucun prisonnier avec du sang sur les mains ou ceux impliqués dans la organisation d'attaques ne serait libéré.

    Quelques cellules militantes locales ont refusé de se soumettre à la proclamation de la trêve, citant la question des prisonniers parmi d'autres et un terroriste-suicide expédié par une branche de la Rive occidentale de Jihad Islamique a tué une femme israélienne lundi.

    La délégation égyptienne, dirigée par le chef adjoint du service de renseignement est arrivée dans la Bande de Gaza mercredi après-midi pour essayer de résoudre la crise causée par la menace d'Abbas de se démettre. La délégation restera dans la Bande pendant trois jours et rencontrera Abbas aussi bien que le Jihad Islamique, des leaders du Fatah et les officiels de sécurité palestiniens seniors.

    Le ministre Likoud Tzipi Livni mercredi a exclu la sortie des prisonniers du Hamas et du Jihad Islamique, disant qu'un tel pas serait contraire au plan pour la paix de la feuille de route, qui appelle à prendre une action contre les organisations terroristes.

    "Nous ne pouvons pas les libérer). Ce serait faux du point de vue du processus de paix, aussi bien que d'autres points de vue," a-t-elle dit à Kol Israël.

    "Selons la feuille de route à laquelle ils se sont soumis, les Palestiniens doivent agir contre les organisations terroristes, c'est-à-dire qu'ils ont une obligation spécifique selon la feuille de route pour arrêter les membres du Hamas et du Jihad Islamiques.

    "Il est dur de comprendre les demandes de la rue palestinienne à Israël de libérer ces mêmes terroristes du Hamas et du Jihad, des groupes mêmes contre qui Abu Mazen [Abbas] a promis d'agir et cela dans le contexte d'une discussion sur les façons de le renforcer."

Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Juillet 2002 Janvier 2003 Juillet 2003
Février 2002 Août 2002 Février 2003
Mars 2002 Septembre 2002 Mars 2003
Avril 2002 Octobre 2002 Avril 2003
Mai 2002 Novembre 2002 Mai 2003
Juin 2002 Décembre 2002 Juin 2003

Juillet 2003
D L M M J V S
 
 
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.