retour

Google
Juin 2003
D L M M J V S
1
2
3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          

Vendredi 27 Juin 2003 — 27 Sivan 5763
  • Le but palestinien est-il un "Accord de Paix" ou un "Hudna" [cessez le feu] ?
    Par Itamar Marcus - Palestinian Media Watch

    Un député Arabe de la Knesset israélienne Malek Abd-Al-Dahamshe a été interviewé à la Télévision palestinienne. Un téléspectateur a appelé le studio et a fait ce commentaire, "Notre problème avec Israël n'est pas un problème de frontière, mais d'existence". Dahamshe a alors répondu : "nous exagérons quand nous disons 'la paix' ... ce dont nous parlons vraiment est de 'Hudna'".
    [ Député Arabe de la Knesset israélienne Malek Abd-Al-Dahamshe, PATV, le 1 septembre 2000]

    "Hudna" est un terme Islamique signifiant cessez le feu. Le député Arabe Dahamshe a accepté la position exprimée par son interlocuteur, en se référant aux accords avec Israël pas comme "la Paix", mais plutôt comme un cessez le feu.

    Ce rapport examine dans quelle mesure cette position de Dahamshe reflète la position de l'Autorité Palestinienne. Quand les officiels palestiniens parlent à leur propre peuple en Arabe, prévoient-ils qu'un accord permanent avec Israël sera un accord de paix terminant le conflit avec Israël, ou que ce sera juste un "Hudna" un provisoire cessez le feu ?

    Découvertes :
    La recherche démontre une vue du monde claire et unifiée dans la direction palestinienne, dans les discours à la nation, dans les programmes éducatifs et dans les manuels scolaires publiés par l'Autorité Palestinienne. Régulièrement Israël est défini comme une colonie qui a volé la terre "de la Palestine" n'ayant aucun droit d'exister. Donc dans une structure "de justice", il n'y a aucune place pour l'existence permanente d'Israël. Le lexique palestinien arabe contient beaucoup d'expressions pour décrire les négociations avec Israël dans ce contexte : "l'accord permanent est une étape"; "les accords d'Oslo doivent gagner un point d'appui"; " Tous les accords sont provisoires ". Dans ce contexte le processus d'Oslo fait partie du processus pour libérer" la Palestine ". La justification récurrente donnée pour le besoin d'un accord provisoire avec Israël est " à cause de l'équilibre actuel des forces". Des positions exprimées dans l'Autorité Palestinienne il est évident que la position de Dahamshe par lequel l'accord de statut permanent avec Israël doit être vu comme un" Hudna ", est la règle et pas l'exception.

    Les choses suivantes sont quelques exemples où les dirigeants de l'Autorité Palestinienne ont exposé cela explicitement.

    1. Fayçal Husseini, Représentant de l'Autorité Palestinienne pour les Affaires de Jérusalem :
    Les accords d'Oslo sont un Cheval de Troie :

    Fayçal Al-Husseiny dans sa dernière interview 2 juillet 2001 MEMRI No 236
    Le dossier "Cheval de Troie de Desinfos"

    "Si les Etats-Unis et Israël n’avaient pas pensé, avant Oslo, qu'ils ne restait du mouvement National Palestinien et du Panarabisme qu’un simple cheval de bois, ils n’auraient jamais ouvert leurs portes fortifiées pour le laisser entrer...

    Quand nous demandons à toutes les forces et factions palestiniennes de considérer les Accords d’Oslo et autres accords comme de simples étapes ou des buts à court terme, cela signifie que nous tendons une embuscade aux Israéliens en les trompant...

    Nous distinguons les buts stratégiques à long terme des buts politiques temporaires, que nous devons accepter pour un temps en raison de la pression internationale...

    La Palestine toute entière est une terre arabe, la terre de la nation arabe... "
    [ Al-Arabi ' - l'Egypte, le 24 juin 2001]

    2. Abd Aziz El-Shahian, Ministre de l'Autorité Palestinienne de l'approvisionnement :
    Oslo est juste le premier pas dans la destruction d'Israël :

    "Les Palestiniens ont accepté les accords d'Oslo comme un premier pas et pas comme un accord permanent, basé sur le prémisse que la guerre et la lutte sur la terre sont plus efficaces qu'une lutte depuis une terre éloignée [NDLR : c'est-à-dire. la Tunisie, où l'OLP était basée avant Oslo] ... les Palestiniens continuera la révolution jusqu'à ce qu'ils ne réalisent les buts de ' la révolution de 65 ...".
    [ P.A. Ministre de Provision Abd Aziz El-Shahian, Al Ayyam, le 30 mai 2000]
    [ la "' Révolution de 65" est la fondation de l'OLP. et la publication du charte palestinienne qui appelle à la destruction d'Israël via une lutte armée.]

    3. Othman Abu Arbiah, le secrétaire (adjoint) d'Arafat :
    L'état palestinien est juste la première étape :

    "... À cette étape nous nous prévaudrons dans notre lutte vers les buts des étapes suivantes [le plan]. Le but de cette étape est l'établissement de l'État palestinien indépendant, avec sa capitale à Jérusalem. Quand nous aurons réalisé cela, ce sera un positif et nous avanceront à l'étape suivante via d'autres voies avec d'autres moyens... ' Chaque Palestinien doit savoir clairement et explicitement que l'État palestinien indépendant, avec Jérusalem comme capitale n'est pas la fin de la route '. L'établissement de l'État palestinien est une étape après ce sera une autre étape et c'est l'état démocratique dans toute Palestine [c'est-à-dire à la place d'Israël]."
    [ Al-Hayat Al-Jadida, le 25 novembre 1999]
    [ Othman Abu Arbiah est l'aide d'Arafat pour les conseils de Politique et les affaires nationales et le Directeur général pour les Affaires Nationales, une position senior dans la structure éducative nationale palestinienne]

    4. Scheik Yousuf Abu Sneina, le prédicateur de la Mosquée Al-Aqza :
    Tout l'Israël est "la Palestine" pour toujours :

    "La terre Islamique de la Palestine est une et ne peut pas être divisée.

    Il n'y a aucune différence entre Haifa et Naplouse, entre Lod et Ramallah, entre Jérusalem et Nazareth, entre la Bande de Gaza et Ashkelon.

    La terre de la Palestine est terre Waqf qui appartient aux Musulmans dans le monde entier et personne n'a le droit d'agir librement ou le droit de faire des concessions ou de l'abandonner. Celui qui trahit [la confiance ], n'est rien de plus qu'un criminel détestable dont le domicile est en Enfer! "
    [ Le Prédicateur de la Mosquée d'Al Aqza, Scheik Yousuf Abu Sneina,
    PATV, le 8 septembre 2000]

    5. Abdullah Al-Hourani, Président, Conseil National palestinien Comité Politique :
    Les restes de conflit éternel - tout Israël est la Palestine :

    l'Interviewer : "comment lire l'avenir du processus de paix. ?"
    Al-Hourani : "s'ils retournent aux négociations ou pas et s'ils accomplissent les accords ou pas - le plan politique est un accord provisoire et les restes de conflit éternel, ne sera pas fermé et les accords étant conclus au regard de l'équilibre actuel des forces. Quant à la lutte, elle continuera. Il peut y avoir une pause de temps en temps, mais dans l'analyse finale, la Palestine est la nôtre [de la Méditerranée] la Mer à la Rivière [le Jourdain]."
    [ Al Hayat Al Jadida, le 14 avril 2000]

    6. Imad Alfalugi, le Ministre de l'Autorité Palestinienne de la Communication :
    Israël "l'État d'Occupation" cessera d'exister :

    "Notre peuple a de l'espoir pour l'avenir, que l'État d'Occupation cesse d'exister et qui ne fait aucune différence [si grande] entre sa puissance et son arrogance ...".
    [ Ministre de Communications, Imad Alfalugi,
    Al-Hayat Al-Jadida, le 18 novembre 1999]

    7. Salim Alo'adia, Abu Salam, Superviseur des Affaires Politiques :
    Le but n'a pas changé - "la libération de la Palestine"

    "Quand nous avons pris les armes dans ' en 65 et que la Révolution palestinienne moderne a commencé, il avait un but. Ce but n'a pas changé et c'est la libération de la Palestine."
    [ Al-Hayat Al-Jadida, le 20 janvier 2000]

    8. Le scheik Ikrima Sabri, l'Autorité Palestinienne nommé Muphti de Jérusalem et de la Palestine :
    Nous n'avons pas oublié Jaffa ou Acre

    "Nous discutons les problèmes actuels et quand nous parlons de Jérusalem cela ne signifie pas que nous avons oublié depuis Hébron, Jaffa ou Acre .. nous parlons des problèmes actuels qui ont la priorité à un certain moment. cela ne signifie pas que nous y avons renoncé... Nous avons annoncé plusieurs fois que d'un point de vue religieux la Palestine de la mer à la rivière est Islamique."
    [ PATV, le 11 janvier 2001]
    [ Notez : Jaffa et Acre sont des villes israéliennes. "La mer à la rivière" c'est tout l'Israël.]

    9. le Docteur Ahmed Yousuf Abu Halbiah, un leader Religieux de l'Autorité Palestinienne, membre du Palestinien Sharianic (la loi religieuse Islamique) le Conseil des Décisions et Recteur des Études avancées de l'Université Islamique :
    "Tous les accords sont provisoires"

    "Nous la nation de Palestine, notre destin depuis Allah doit être l'avant-garde dans la guerre contre les Juifs jusqu'à la résurrection des morts, comme le Prophète Mohammed avait dit : la résurrection des morts ne viendra pas avant que vous ne luttiez contre les Juifs et les tuiez. Nous les Palestiniens, sommes l'avant-garde dans cette question, dans cette bataille, si nous voulons à ou si nous refusons. Tous les accords faits sont provisoires."
    [ un prêche du docteur Ahmed Yousuf Abu Halbiah, PATV, le 28 juillet 2000]

    10. le Docteur Muhammad Ibrahim Madi, leader religieux de l'Autorité Palestinienne :
    "Nous entrerons à Jaffa, Ramle et Lod et toute la Palestine, comme des conquérants."

    "Nous sommes sûrs qu'Allah nous aidera à triompher. Notre croyance est ferme qu'un jour nous entreront à Jérusalem comme des conquérants, entreront à Jaffa comme des conquérants, Ramle et Lod. et toute la Palestine, comme des conquérants. [Note de rédacteur : Jaffa, Ramle et Lod sont des villes israéliennes.]
    "S'Il [Allah] leur demande [des leaders arabes], au Jour du Jugement : ' la majorité de Palestine a été perdue en ' 48 et qu'avez-vous fait ? Et le reste a été perdu en ' 67 et maintenant il est vaincu de nouveau. ' Comment répondrons-nous à notre Seigneur ?.
    "La Palestine sera le cimetière des envahisseurs de même qu'il était pour les Tartares et les Croisés et pour le colonialisme moderne. La Tradition relate qu'Allah a chéri un [Mohammed] qui a dit : ' les Juifs lutteront contre vous mais vous apparaîtrez comme des maîtres sur eux."
    [ Prêche du docteur Muhammad Ibrahim Madi, PATV, le 12 avril 2002]

    11. Docteur Muhammad Ibrahim Madi, l'Autorité Palestinienne leader religieux :
    "Nous les ferons sauter dans Hadera, nous les ferons sauter à Tel-Aviv"

    "Nous les ferons sauter dans Hadera, nous les ferons sauter à Tel-Aviv et à Netanya... Nous nous battrons contre eux et régnerons sur eux avant que le Juif ne se cache derrière les arbres et des pierres et l'arbre et la pierre dira : ' musulman! Le domestique d'Allah, est là un Juif derrière moi, le tuer '. Nous entrerons à Jérusalem comme des conquérants et Jaffa comme des conquérants et Haifa comme des conquérants et Ashkelon comme des conquérants...."
    [ Prédicateur docteur Muhammad Ibrahim Madi, PATV, le 3 août 2001]

    12. le Docteur Ahmed Yousuf Abu Halbiah, leader religieux de l'Autorité Palestinienne :
    "Nous n'oublierons pas Haifa, Acre, Jaffa, le Triangle de la Galilée et le Negev"

    "Même si les accords ont été signés [quant] à la Bande de Gaza et la Rive occidentale, nous n'oublierons pas Haifa, l'Acre, Jaffa, le Triangle de la Galilée et le Negev. C'est seulement une question de temps."
    [ Prêche du docteur Ahmed Yousuf Abu Halbiah, PATV, le 13 octobre 2000]
    [ Note de rédacteur : Toutes des villes ou des régions israéliennes.]

    13. le Docteur Muhammad Ibrahim Madi, leader religieux de l'Autorité Palestinienne :
    La Palestine retournera à ses anciens jours. Israël passera.

    "Qui est responsable de la perte de la Palestine, la bonne terre que les passages du cher Coran bénissent plusieurs fois et qui a été trompeusement appelé Israël ? Qui est responsable de la perte de Jérusalem... Le Prophète [Mohammed] nous calme avec beaucoup de Hadiths que la Palestine retournera à ses anciens jours.... Nous devons préparer un point d'appui, pour l''arrivée armée d'Allah, par la prédétermination divine. Peut il être avec la volonté d'Allah, cet état d'oppression passera, Israël passera..."
    [ Prêche du docteur Muhammad Ibrahim Madi, PATV, le 8 juin 2001]

    Conclusions :
    Ce qui est clair c'est que le but des Palestiniens de détruire Israël n'a jamais été abandonné. En effet, le message de la direction israélienne et palestinienne à leurs peuples respectifs est en opposition direct l'un avec l'autre :
    Les leaders d'Israël disent :
    L'accord de statut permanent sera douloureux, mais nous l'accepterons parce qu'il marquera la fin du conflit avec les Palestiniens et le monde arabe en général.

    Les leaders palestiniens disent :
    L'accord de statut permanent sera douloureux, mais nous l'accepterons parce que ce n'est pas la fin du conflit. C'est une étape menant à la destruction d'Israël.

    Les mots de Malek Abd-Al-MK Dahamshe constituent la base conceptuelle de la politique de l'Autorité Palestinienne :
    "Nous exagérons quand nous disons 'la paix'...
    De quoi nous parlons vraiment est de 'Hudna' ".

Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Juillet 2002 Janvier 2003
Février 2002 Août 2002 Février 2003
Mars 2002 Septembre 2002 Mars 2003
Avril 2002 Octobre 2002 Avril 2003
Mai 2002 Novembre 2002 Mai 2003
Juin 2002 Décembre 2002

Juin 2003
D L M M J V S
1
2
3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.