retour

Google
Mai 2003
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Jeudi 29 Mai 2003 — 27 Iyar 5763 - Erev Yom Yerushalayim 
  • Sharon et Abou Mazen préparent ensemble leur sommet avec Bush

    Les Premiers ministres israélien et palestinien, Ariel Sharon et Abou Mazen, se rencontrent ce soir à Jérusalem pour la seconde fois depuis que ce dernier partage depuis la fin avril une partie du pouvoir que Yasser Arafat concentrait auparavant entre ses mains.

    Celui-ci n'est plus considéré comme un interlocuteur valable par Sharon, qui s'est refusé à le rencontrer, imité en cela par George W. Bush, dont les pressions sur le président palestinien ont abouti à la nomination d'un Premier ministre acceptable comme partenaire par Israël.

    Abou Mazen, artisan et signataire des accords d'Oslo de 1993 et adversaire déclaré de la "militarisation" de la seconde intifada, a fait part jeudi dans le journal israélien Yedioth Ahronoth de son espoir de convaincre avant la semaine prochaine le mouvement intégriste Hamas d'observer une trêve des attentats.

    Le Hamas a dit étudier les propositions d'Abou Mazen. En revanche, dans un communiqué faxé à Reuters, les Brigades des martyrs d'Al Aksa, qui sont aussi à l'origine de nombreux attentats contre des civils israéliens, ont "rejeté la feuille de route en enfer" et annoncé qu'il n'y aurait pas de trêve avant le rétablissement inconditionnel de tous les droits palestiniens.

    La fin des violences palestiniennes est l'exigence numéro un d'Israël pour reprendre les négociations de paix. Elle figure d'ailleurs spécifiquement dans la feuille de route pour la paix acceptée par les Palestiniens et désormais par Israël, bien qu'avec une quinzaine de "réserves".

    Concoctée par le Quartet des médiateurs internationaux - Etats-Unis, Onu, Union européenne et Russie - ce plan en trois étapes prévoit d'aboutir à l'horizon 2005 à une paix globale au Proche-Orient, où coexisterait dans la sécurité et la bonne entente l'Etat d'Israël et un Etat palestinien viable.

    Le président George W. Bush s'était engagé auprès de ses alliés modérés arabes avant la guerre d'Irak à s'investir dans la mise en oeuvre de ce plan une fois que la chute de Saddam Hussein serait acquise. C'est ce qu'il fera la semaine prochaine en se rendant pour la première fois dans la région.

    Après avoir réuni ses alliés arabes modérés - Arabie, Egypte Jordanie, notamment - mardi à Charm el Cheikh, il rencontrera le lendemain à Akaba, port jordanien de la mer Rouge, Ariel Sharon et Abou Mazen. Mais il a fait savoir qu'un sommet tripartite avec ceux-ci n'aurait lieu que "si les conditions le permettent".

    D'où l'importance du sommet Ariel Sharon-Abou Mazen de ce soir. Le Premier ministre palestinien a invité son homologue israélien à oublier ses réserves et à se lancer à fond dans la mise en oeuvre de la feuille de route. Mais celui-ci, qui s'est dit prêt à un règlement diplomatique global, a averti lundi les Palestiniens qu'"ils n'auraient rien" si le calme absolu ne revenait pas sur le terrain.

    Israël attend donc du concret en matière de sécurité, tandis que les Palestiniens attendent des gestes tout aussi concrets de bonne volonté de la part de leur adversaire: libération de prisonniers, allègement des restictions imposées par l'armée israélienne dans les territoires démantèlement des implantations sauvages.

    L'entrevue Sharon-Abbas est donc cruciale pour favoriser un climat propice pour le sommet d'Akaba où, dans le meilleur des cas, selon des sources proches de ses préparatifs, Israël et Palestine pourraient se reconnaître mutuellement le droit à l'existence.

    "Israël envisage éventuellement de faire une déclaration sur la pleine souveraineté d'un Etat palestinien, si les Palestiniens font une déclaration reconnaissant le droit d'Israël à exister", affirme-t-on de même source.

    "Nous attendons une déclaration d'Israël acceptant un Etat palestinien indépendant", a confirmé pour sa part le ministre palestinien de Yasser Abed Rabbo.

    Cela pourrait alors donner le coup d'envoi officiel de la mise en oeuvre de la feuille de paix, qui implique aussi dans sa première phase un gel des activités d'implantation et le retrait de Tsahal des villes autonomes réoccupées au fil de la seconde intifada.

    "Mais il s'agit d'un scénario idéal. En arriverons nous à ce point ? Je l'ignore", explique un diplomate impliqué dans les préparatifs du sommet d'Akaba, en ajoutant: "Il reste encore des choses difficiles à négocier."

    A cette fin, deux "sherpas" de Bush vont faire la navette ces jours prochains entre Le Caire, Amman, Ryad et Jérusalem: le secrétaire d'Etat adjoint William Burns, ancien émissaire américain au Proche-Orient, et le responsable du dossier au Conseil de sécurité nationale, Elliot Abrams

retour


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Juillet 2002 Janvier 2003
Février 2002 Août 2002 Février 2003
Mars 2002 Septembre 2002 Mars 2003
Avril 2002 Octobre 2002 Avril 2003
Mai 2002 Novembre 2002 Mai 2003
Juin 2002 Décembre 2002

Mai 2003
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.