retour

Google
Mai 2003
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Dimanche 25 Mai 2003 — 23 Iyar 5763 
  • Le ministre français des Affaires étrangères, Dominique de Villepin rencontre Silvan Shalom dans la capitale d'Israël, Jérusalem

    Dominique de Villepin a entamé dimanche une visite de deux jours en Israël et dans les territoires palestiniens par une rencontre avec son homologue israélien à Jérusalem. Cette rencontre est intervenue peu après le feu vert donné par le gouvernement israélien au plan de paix de la communauté internationale lors d'un vote historique des membres du cabinet.

    Lors d'une conférence de presse commune avec son homologue israélien Silvan Shalom, le chef de la diplomatie française a qualifié le feu vert israélien de «pas en avant très important».

    «Nous avons maintenant l'accord des Palestiniens sur la feuille de route, l'accord des Israéliens, je crois que toutes les conditions nécessaires pour aller de l'avant sont réunies», a souligné M. de Villepin. «(Cet accord) est important à ce moment précis pour la région car il ramène quelque espoir.»

    De toute façon, a-t-il ajouté dans la soirée lors d'un dîner, «l'alternative à la feuille de route n'est pas le statu quo mais l'abîme».

    Pour le ministre français, les deux parties doivent agir. «Nous attendons des Palestiniens des décisions difficiles pour combattre le terrorisme, pour mettre en oeuvre les réformes», a-t-il dit.

    Quant aux Israéliens, «il est important pour la communauté internationale qu'il y ait un arrêt des opérations militaires et un retrait des forces sur les positions de septembre 2000», a dit M. de Villepin. Selon lui, l'Etat hébreu doit aussi mettre fin à la construction d'implantations juives dans la Rive Occidentale et dans la bande de Gaza et libérer des prisonniers palestiniens.

    De son côté, M. Shalom a rappelé à son homologue français que l'élément clé pour Israël était la lutte contre la violence palestinienne. «Si (les Palestiniens) ne prennent pas de mesures rapides contre le terrorisme, nous risquerions d'entrer dans une situation bien pire que celle dans laquelle nous nous trouvons actuellement», a déclaré le ministre israélien.

    Lundi, M. de Villepin doit rencontrer des personnalités palestiniennes à Jérusalem puis se rendre à Ramallah pour s'entretenir avec le président de l'Autorité palestinienne Yasser Ararat et le nouveau Premier ministre palestinien Mahmoud Abbas.

    Au cours de cette visite de deux jours, aucune rencontre n'est prévue entre M. de Villepin et le Premier ministre israélien Ariel Sharon. Ce dernier, après le feu vert donné par son cabinet à la «feuille de route», a reconnu qu»'il ne s'agissait pas d'une journée simple, ni d'une décision heureuse».

  • Washington accuse Arafat de chercher à nuire à Mahmoud Abbas

    Les Etats-Unis pensent que Yasser Arafat cherche à nuire au nouveau Premier ministre palestinien Mahmoud Abbas. Washington demande aux pays en contact avec lui de le convaincre d'arrêter, selon un haut responsable du département d'Etat.

    Selon lui, il y a des signes clairs qu'Arafat essaye de conserver la main mise sur le pouvoir palestinien. «Je ne pense pas que Mahmoud Abbas (alias Abou Mazen) soit soutenu par Yasser Arafat autant que celui-ci le devrait», a ajouté en substance le haut responsable sous couvert d'anonymat.

    «Nous avons des indications selon lesquelles il cherche à lui nuire», a assuré ce responsable. Il a cité notamment l'absence de couverture en direct par la télévision palestinienne d'une conférence de presse conjointe récente du secrétaire d'Etat Colin Powell avec le Premier ministre palestinien.

    «Il est temps pour lui de comprendre que s'il a un intérêt quelconque dans la paix, s'il a un intérêt quelconque dans un Etat palestinien, il doit utiliser son pouvoir, son autorité, son influence dans la population palestinienne pour aider le nouveau Premier ministre à bien faire son travail», a affirmé le haut responsable.

    Lors du voyage qu'il vient d'effectuer à Paris, Colin Powell a eu des assurances de ses homologues du G8, qu'ils feront pression pour obtenir que ce dernier soutienne le Premier ministre palestinien, selon la même source. Le chef de la diplomatie française Dominique de Villepin - qui rencontrera Yasser Arafat la semaine prochaine - s'y est notamment engagé.

    Dans le même temps, Colin Powell n'est pas sûr qu'Arafat entendra le message, a-t-il ajouté. «Nous pensons qu'Arafat doit être isolé» mais d'autres «ont une opinion différente», a-t-il regretté.

  • Il est temps pour Israël d'accordé des territoires aux Palestiniens en échange de la paix, estime Sharon

    Dans une interview , publiée par le quotidien Yedioth Ahronoth dimanche, le Premier ministre israélien Ariel Sharon estime pour la première fois que "le temps est venu" pour Israël de conclure un accord avec les Palestiniens leur accordant des territoires propres en échange de la paix.

    Les propos du dirigeant israélien viennent souligner l'importance du vote auquel s'apprête à procéder son gouvernement concernant la "feuille de route" pour la paix présentée par le quartet de médiateurs composé des Etats-Unis, des Nations unies, de l'Union européenne et de la Russie.

    Sharon a accepté vendredi ce plan de paix, Israël avait auparavant soulevé des objections.

    "Le temps est venu de partager ce bout de terre avec les Palestiniens", a déclaré le Premier ministre, qui admet pour la première fois la possibilité de faire des concessions sur la question des territoires.

    "Personne ne va me dire ce qu'il faut que nous fassions sur les territoires que l'on va nous demander de quitter, je ne suis pas moins lié à ces gens que je le suis à ceux qui parlent d'en-haut", a ajouté Sharon, un défenseur de longue date des partisans des mplantations, évoquant vraisemblablement les pressions exercées d'un côté par le shabitants Israéliens des territoires et, de l'autre, par Washington.

    "Mais il faut être réaliste concernant ce que l'on peut ou pas continuer à garder", a-t-il poursuivi.

    La "feuille de route" prévoit une série de mesures réciproques visant à l'établissement, à l'horizon 2005, d'un Etat palestinien indépendant. Parmi ces mesures figure un gel de l'expansion des implantations en Judée-Samarie et dans la bande de Gaza administrés par Israël depuis la guerre des 6 jours où Israël avait été attaqué par une coalition des pays arabes et en été sorti victorieux et indemne

    La phase finale du plan prévoit le démantèlement par Israël d'une partie des quelques 145 implantations des territoires revendiqués par les Palestiniens pour leur futur Etat.

retour


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Juillet 2002 Janvier 2003
Février 2002 Août 2002 Février 2003
Mars 2002 Septembre 2002 Mars 2003
Avril 2002 Octobre 2002 Avril 2003
Mai 2002 Novembre 2002 Mai 2003
Juin 2002 Décembre 2002

Mai 2003
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.