retour

Google
Mai 2003
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Samedi 24 Mai 2003 — 22 Iyar 5763 
  • Le gouvernement israélien accepte la ‘Feuiille de Route’
    Jerusalem Post

    Le cabinet d’Ariel Sharon a approuvé par 12 voix contre 7 et 4 abstentions la ‘feuille de route’ américaine visant à la création d’un Etat palestinien avant 2005.

    C’est la première fois qu’un gouvernement israélien accepte cet Etat de façon officielle. Cet accord est intervenu après d’intenses négociations et sous la pression américaine.

    Ariel Sharon qui souhaitait apporter des modifications à la feuille de route s’est vu contraint de la présenter à son gouvernement en l’état. En effet, même si les américains ont déclaré qu’ils tiendraient compte des remarques israéliennes, ils ont aussi annoncé qu’il n’apporteraient aucune modification au plan remis aux israéliens et aux palestiniens.

    Les abstentionnistes du Likoud sont : Le ministre des Finances, Binyamin Netanyahou ; la ministre de l’Education, Limor Livnat ; le ministre de la Santé, Dany Naveh et le ministre de la Sécurité intérieure Tsahi Hanegbi.

  • Abbas attaqué sur une prétendue appartenace à la Foi bahá'íe
    Khaled Abu Toameh - Jerusalem Post

    Des milliers de tracts ont été distribués après les prières du vendredi sur le Mont du Temple accusant le Premier ministre de l'Autorité Palestinienne Mahmoud Abbas (Abu Mazen) d'être un disciple de la Foi bahá'íe, la plus jeune des religions indépendantes du monde.

    La Foi bahá'íe est une autre secte descendant de l'Islam, mais la plupart des Musulmans ne le considèrent pas authentiquement Islamique. Son fondateur, Bahá'u'lláh (1817-1892), est considéré par les bahá'ís comme le plus récent de la lignée des Messagers de Dieu qui s'étire depuis fond des temps et qui incluent Abraham, Moïse, Bouddha, Zoroaster, le Christ et Mohammed.

    Les rumeurs de l'affiliation d'Abbas avec la Foi bahá'íe ont circulé parmi les Palestiniens depuis longtemps. Ses détracteurs ont employé ces rumeurs pour peindre le nouveau Premier ministre comme un membre d'un culte qui ne reconnaît pas l'Islam comme religion unique. Cette image est en oppostion pointue avec celle gagnée par le Président de l'Autorité PalestinienneYasser Arafat, qui est enthousiaste par le maintien de sa figure de Musulman dévot.

    Les rumeurs ont refait surface il y a deux mois quand le nom d'Abbas a été d'abord mentionné comme candidat à la fonction de Premier ministre. Quelques Palestiniens ont laissé comprendre qu'Arafat et son cercle intérieur sont derrière les rumeurs, qui n'ont jamais été niées par Abbas lui-même.

    Les tracts distribués vendredi ne portaient aucune signature et on ne sait pas qui est derrière eux. Quelques fidèles ont dit au Jerusalem Post que les tracts ont été distribués par au moins une douzaine de jeunes activistes Musulmans barbus.
    Les tracts accusaient Abbas d'appartenance à la Foi bahá'íe, "une secte dissidente établie par la colonisation Britannique avec le but de déformer l'image de l'Islam."

    Ils ont aussi accusé Abbas de chercher "à déraciner la tendance Islamique et le martyr" et d'abandonner le droit Musulman dans toute la Palestine.

    "La nomination de Mahmoud Abbas comme Premier ministre fait partie d'un plan des Sionistes donc il continuerait à faire des concessions aux Juifs," selon les tracts . "Ils veulent négocier avec lui sur 20 % restants de la Palestine après qu'il a volontairement renoncé à 80 % de la terre palestinienne bénie quand il a signé les Accords d'Oslo."

    C'est la première fois que de tels tracts sont distribués sur le Mont du Temple. Des prospectus semblables sont apparus dans les rues de Ramallah et dans la Ville de la Bande de Gaza, mais aucun n'avait mentionné la connexion bahá'íe présumée, au lieu de cela se concentrant sur la croyance répandue qu'Abbas a été nommé par les Etats Unis et Israël pour servir les intérêts de sécurité de ce dernier.

    Dans une tentative apparente de parer aux rumeurs, Abbas avait plus tôt cette année exécuté le haj - le pèlerinage à La Mecque.

    Le quartier général principal du Bahá'í est à Haifa. Aujourd'hui il y a probablement entre trois millions et quatre millions de Bahá'ís dispersés dans le monde entier et la plus grande communauté peut être trouvée en Inde. Les Bahá'ís constitue la plus grande minorité religieuse en Iran, où ils ont été persécutés durement.

    Les doctrines Bahá'ís sont radicalement égalitaires, apprenant l'égalité complète des hommes et des femmes et pour l'unité de toute l'humanité. Les disciples de cette foi se considèrent comme travaillant à un gouvernement du monde où les extrêmes de la pauvreté et de la richesse, avec toutes les formes de persécution, seront éliminés.

  • Tsahal conduit une opération d'anti-terrorisme dans Tulkarem
    Jerusalem Post

    Les opérations d'anti-terrorisme de Tsahal dans la ville de Rive occidentale de Tulkarem ont continué samedi après-midi, se concentrant sur le camp de la ville.

    Un grand nombre de parachutistes de Tsahal, des unités blindées et de la Police de l'air et des frontières est entré dans le camp vendredi soir après que l'établissement de sécurité d'Israël ait reçu des avertissements que des groupes terroristes dans Tulkarem projetaient de partir pour des attentats-suicide contre des cibles israéliennes depuis la ville.

    Les forces auraient conduit des recherches porte à porte pour trouver des terroristes recherchés et des armes.

    L'opération surnommée "Root Canal" , qui a commencé vendredi soir, vise au déracinement de l'infrastructure de terrorisme du Hamas et du Jihad Islamique, que les sources de sécurité disent fleurir dans Tulkarem.

    L'Armée a dit que l'opération était limitée et était basée sur des avertissements de terrorisme. La ville de la Rive occidentale et le camp ont été placés sous fermeture.

    Les Palestiniens ont annoncé que trois personnes avaient été arrêtées pendant l'opération, deux qui appartiennent aux Brigades des Martyrs d'Al Aqsa du Fatah, tandis que le troisième homme arrêté appartient à l'appareil des services secrets militaires de l'Autorité Palestinienne.

    Les troupes de Tsahal ont aussi arrêté deux citoyens américains et un Palestinien travaillant avec le Mouvement de Solidarité International pro-palestinien dans la ville de Rive occidentale de samedi après-midi Tulkarem.

    Les activistes pro-palestiniens ont été remis à la Police après consultations avec le Ministère de l'Intérieur, qui fera très probablement expulser les femmes.

  • Pneumonie atypique : une start-up israélienne, met au point une technique de diagnostic rapide

    Medex Screen, start-up israélienne vient de mettre au point une technique unique au monde permettant le diagnostic rapide de la pneumonie atypique.

    Fondée en 1999 par le Dr Alex Kanivsky, Medex Screen, installée dans une serre technologique située près de Dimona dans le Neguev, a développé un appareil permettant de découvrir diverses maladies infectieuses. Il permet de prendre les mesures des centres nerveux situés dans la paume de la main.

    L'appareil ressemble à un simple thermomètre et ne nécessite pas l'intervention d'un médecin. Il utilise la technologie de la neuro-réflexologie, basée sur la science médicale chinoise.

    Au début de l'épidémie de la pneumonie atypique, les chercheurs de Medex Screen, ont découvert que l'appareil pouvait permettre de découvrir la présence du virus, bien avant tout autre moyen de contrôle existant.

    Un accord de coopération vient d'être signé avec l'hôpital central de Singapour où ont lieu les expériences cliniques sur les malades atteints du syndrome.

    Medex Screen mène également des négociations avec les autorités chinoises et taiwanaises. L'instrument est fabriqué aujourd'hui en Israël en petite quantité. L'expansion de l'épidémie impose de passer à une production de masse et la fabrication se fera apparemment dans un pays du sud-est asiatique.
    Pour plus d'informations : www.medexscreen.com

  • "Apartheid - Israël" : une exposition de haine contre Israël dans le hall du Parlement européen : François Zimeray saisit le Président
     
     "L'emprisonnement et la torture sont des constantes de la politique israélienne. (...)  Une répression sanglante a entrainé la mort de nombreux Palestiniens, notamment au cours de manifestations de civils désarmés.(...)
     
    Les fréquentes violations de la réglementation de l'usage des tirs à balles réelles n'ont fait l'objet d'aucune poursuite. (...) Lors de l'invasion des territoires (...) les bombardements ont systématiquement visé les zones urbaines les plus peuplées, et en particulier les camps de réfugiés. (...)
     
    Les colons résidant dans les territoires occupés ont assassiné 29 personnes.(...)
     
    La sanglante campagne menée par le gouvernement de MM. Sharon et Pérès (...) mutile plusieurs générations, ruine tout un peuple (...) conduit à un "sociocide".(...) Les punitions collectives sont devenues le lot quotidien des Palestiniens.(...)
     
    C'est le recours massif à l'emprisonnement, à la torture, la sollicitation de "collabos" épiant la population, aux pressions physiques exercées sur les familles pour les contraindre à vendre leurs terres.(...) "
     
    Tels sont quelques exemples de phrases relevées sur les panneaux d'une exposition qui a eu lieu au mois de mai 2003 au Parlement Européen.
    François Zimeray a saisi le Président pour lui demander " de faire cesser immédiatement l'exposition intitulée "les nouvelles portes de Jérusalem : apartheid Israël. De tels propos sont inacceptables même si nous respectons toutes les opinions.
    Mais cette exposition de photographies, présentant de façon outrancière et systématique Israël comme un agresseur sauvage, va bien au-delà de la critique -légitime- d'une politique ; elle véhicule des clichés que l'on aurait pu espérer révolus et c'est peu dire qu'elle présente le conflit sous un jour totalement déséquilibré. Cette exposition n'est pas une critique de la politique israélienne, c'est une incitation caricaturale à la haine d'Israël. Je vous demande également de diligenter une enquête pour savoir comment une telle exposition a pu être autorisée dans l'enceinte du Parlement ".
     
  • Dominique De Villepin en visite en Israël et dans les Territoires palestiniens le 25 et 26 mai. Les réponses d'une porte-parole adjointe aux questions du point de presse

    Pouvez-vous nous présenter la visite de M. de Villepin en Israël ? Et Est-ce qu'il est prévu une rencontre avec M. Arafat ?

    Le ministre se rendra en Israël et dans les Territoires palestiniens le 25 et 26 mai. Cette visite fait suite aux deux tournées effectuées par le ministre dans la région au cours des dernières semaines.

    Le 25 mai en Israël, le ministre rencontrera son homologue, M. Silvan Shalom. Le reste du programme est en cours de finalisation.

    Il ouvrira avec son homologue les travaux du Groupe de haut niveau franco-israélien sur la relance des relations bilatérales entre la France et Israël.

    Le ministre introduira la conférence de M. Jacques Derrida sur le poète Paul Celan à l'Université hébraïque de Jérusalem et prononcera le soir à l'Hôtel King David un discours sur la relation franco-israélienne et la situation régionale.

    L'étape palestinienne se déroulera le 26 mai. A Jérusalem, le ministre rencontrera plusieurs personnalités palestiniennes de la ville. A Ramallah, il sera reçu par le président Arafat et par le Premier ministre, M. Mahmoud Abbas et s'entretiendra avec son homologue palestinien, M. Nabil Chaath. Enfin, le ministre se rendra, en compagnie de M. Peter Hansen, Commissaire général de l'OSTNU (UNRWA), dans le camp de réfugiés de l'UNRWA d'Al Amari.

    S'agissant des objectifs de cette visite, je vous renvoie aux déclarations que le ministre a faites récemment, à diverses reprises, sur la nécessité de la relance du processus de paix dans le contexte de la publication et de la mise en oeuvre de la feuille de route.

    Il s'agit aussi pour le ministre d'approfondir les relations bilatérales : avec les Israéliens, à travers le Groupe de Haut niveau ., avec les Palestiniens à travers notre coopération afin d'appuyer la mise en place du nouveau gouvernement palestinien.

    Il ne rencontre pas M. Sharon ?

    Le programme est en cours de finalisation.

    Il ne rencontre pas M. Arafat ?

    Oui, je l'ai dit. Il sera reçu par le président Arafat à Ramallah.

    Le ministre sera-t-il accompagné ?

    Il partira avec une délégation de fonctionnaires, comme d'habitude.

    M. de Villepin va rencontrer des personnalités palestiniennes, à Jérusalem est ou Ouest ? Parce qu'à l'époque il y avait une initiative française pour ne pas aller en Israël sans visiter la Maison d'Orient. C'était une décision européenne ?

    Il sera reçu par M. Arafat et M. Mahmoud Abbas à Ramallah. A Jérusalem, ce seront plusieurs personnalités palestiniennes de la ville qu'il rencontrera mais je n'en ai pas le détail.

  • Neutralisé à Damas, le FPLP-CG réapparait à Beyrouth 

    Les États-Unis ont demandé à la Syrie de neutraliser à Damas les formations terroristes palestiniennes hostiles à une solution négociée avec Israël. Les organisations terroristes ont ouvert des "succursales" avec pignon sur rue dans la province Ouest de la Syrie, le Liban.

    Les cérémonies de commémoration de la mort de Jihad Jibril le fils, Ahmad Jibril chef du FPLP-CG qui devaient avoir lieu à Damas, ont finalement eu lieu dans le camp palestinien à Bourj Brajneh, dans la banlieue sud de Beyrouth.

    Ahmad Jibril, dont les apparitions sont rares à Beyrouth, a annulé les cérémonies en Syrie « conformément à la décision des dix mouvements palestiniens de geler leurs activités à partir de Damas », avait affirmé mercredi un responsable palestinien.
    Jihad Jibril avait péri dans l’explosion de sa voiture piégée, le 20 mai 2002 à Beyrouth. Il était le chef militaire responsable des opérations en Israël et dans les Territoires.

    Ahmad Jibril en a profité pour tenir son habituel discours de refus. Le chef du Front populaire de libération de la Palestine-Commandement général (FPLP-CG) a affirmé hier à Beyrouth que « la feuille de route » visait en fait à établir l’hégémonie des États-Unis et d’Israël.

    « L’objectif principal de la “feuille de route” est de désarmer le peuple palestinien (...) d’imposer l’hégémonie de l’Amérique et des sionistes (...) d’arrêter la résistance et l’intifada », a dit Ahmad Jibril.

    Il a appelé le Premier ministre palestinien, Mahmoud Abbas (Abou Mazen), « à ne pas désarmer » les Palestiniens et « à ne pas s’enliser dans des combats fratricides ».

    « Les régimes arabes commettent une grave erreur en affirmant qu’ils acceptent la “feuille de route” », a ajouté Ahmad Jibril.

  • Le Département d’État jugé « proarabe » par des télévangélistes américains

    Le Département d’État américain manque de solidarité avec Israël et se montre trop « proarabe », selon une famille de télévangélistes protestants américains très connus, Pat et Gordon Robertson, qui ont appelé leurs fidèles à dénoncer cette attitude auprès de la Maison-Blanche.

    Pat Robertson et son fils Gordon s’en prennent particulièrement au secrétaire d’État adjoint chargé du Proche-Orient, William Burns.

    M. Burns aurait, selon Gordon Robertson, insulté les conservateurs et les chrétiens soutenant le président George W. Bush et partageant les inquiétudes d’Israël sur la « feuille de route » devant apporter la paix entre Israéliens et Palestiniens.

    « Je ressens comme une insulte ce qu’a dit ce carriériste du département d’État », a-t-il dit lundi. « Mesdames, Messieurs, je crois qu’il serait opportun de vous plaindre de cette personne à la Maison-Blanche », avait dit Pat Robertson sur sa chaîne de télévision Christian Broadcasting Network (CBN) la semaine dernière. « Je pense qu’il devrait être renvoyé », précisait-il le 13 mai.

    Un article du Jerusalem Post, repris dans le quotidien conservateur Washington Times, a rendu furieux les chrétiens conservateurs, bien qu’il ait été démenti par le département d’État. Cet article contenait de prétendues citations de M. Burns, assurant que le « bon sens » prendrait le dessus de leur opposition à la « feuille de route ».

    « (Ces gens-là) pensent que d’une façon ou d’une autre le point de vue chrétien sur Israël manque de bon sens, et que quand le bon sens prévaudra, le président soutiendra ce genre de “feuille de route”, qui, comme nous l’avons entendu, est déjà morte du point de vue israélien », a dit M. Robertson, en réclamant « des changements significatifs au département d’État ».

    Selon un haut responsable du département d’État, ces attaques participent d’une campagne menée par des milieux conservateurs pour accuser le corps diplomatique de déloyauté envers le président Bush.

  • Un site internet consacré à Albert Einstein
    Haaretz

    Les travaux scientifiques de l'éminent physicien Albert Einstein et d'autres documents, dont une partie n'a jamais été publiée, sortiront bientôt de l'obscurité des archives et seront présentés sur un nouveau site internet.

    Ce site, fruit d'une coopération entre le projet « documents d'Einstein » et les Archives Albert Einstein de l'Université Hébraïque de Jérusalem, permettra aux internautes l'accès à près de 3000 photos de documents du lauréat du Prix Nobel.
    Des documents concernant la théorie de la relativité, des journaux de voyages, des déclarations au bénéfice de la paix et d'autres sujets humanitaires seront présentés sur le site : http://www.alberteinstein.info/

    Les documents originaux, recueillis par sa secrétaire Helen Ducas durant la vie de Einstein et après sa mort en 1955, sont conservés à l'Université Hébraïque de Jérusalem

retour


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Juillet 2002 Janvier 2003
Février 2002 Août 2002 Février 2003
Mars 2002 Septembre 2002 Mars 2003
Avril 2002 Octobre 2002 Avril 2003
Mai 2002 Novembre 2002 Mai 2003
Juin 2002 Décembre 2002

Mai 2003
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.