retour

Google
Mai 2003
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Dimanche 18 Mai 2003 — 16 Iyar 5763 mise à jour 11:31 (heure de Paris, GMT+1)
  • Sharon dit au Cabinet qu'Arafat ne sera pas expulsé pour le moment
    Jerusalem Post

    Le terroriste-suicide du Hamas qui habillé comme un Juif pratiquant avec un châle de prière et une Kippa, a assasiné sept passagers dans un autobus israélien dimanche, a mis en danger le plan de paix appuyé par les Américains avant qu'il ne soit sorti de terre.

    Dans sa réponse, le Premier Ministre Ariel Sharon israélien a remis son voyage à Washington qui était vu comme crucial pour lancer le plan "de la feuille de route", à trois étapes pour arrêter la violence et installer un état palestinien avant 2005.

    Il n'y a eu aucun signe que la vengeance attendue d'Israël de l'attentat et des trois autres attaques au cours d'une période de 11 heures, irait au-delà de ce qu'il a fait dans le passé.

    À la réunion du Cabinet de quatre heures dimanche, plusieurs ministres ont appelé à l'expulsion d'Yasser Arafat, mais Sharon a dit qu'Israël était plus à l'aise en n'ayant pas un leader palestinien visitant les capitales du monde. Depuis plus de un an, Arafat a été limité par Israël, à la ville de la Rive occidentale de Ramallah.

    Israël "continuera à se battre avec le terrorisme partout, à tout moment et de n'importe quelle façon possible," a dit le Cabinet dans une déclaration. Les ministres n'ont pas pris de décisions à mettre en vigueur, selon un haut fonctionnaire qui a parlé sous condition d'anonymat.

    Dans une réponse de routine, les militaires Israéliens ont bouclé la Rive occidentale et la Bande de Gaza, une mesure qui a peu de signification sur le terrain parce que les Palestiniens sont déjà soumis à des interdictions de voyage rigoureuses.

    L'attentat de l'autobus de dimanche était une des quatre attaques palestiniennes dans les 11 heures, qui a apparemment visé à saboter la feuille de route. Les attaques - trois attentats-suicide et des coups de feu - ont tué neuf civils israéliens et cinq assaillants palestiniens sont morts. Les attentats ont été prévues pour coïncider avec le premier sommet Israélo-palestinien depuis 2000, tenu samedi soir tard entre Sharon et le Premier ministre palestinien Mahmoud Abbas.

    Israël a tenu Arafat responsable de la nouvelle vague d'attaques, l'accusantt de continuer à encourager les activistes palestiniens. Le gouvernement d'Abbas a condamné les attentats et a dit que c'était sérieux de mettre fin à de telles violences.

    Israël exige des mesures dures contre les groupes violents avant d'autres mouvements de paix, quoique le plan pour la paix appelle aux mesures parallèles. Sharon devait discuter de ses réserves avec le Président Américain George W. Bush mardi.

    À Washington, l'administration de Bush a condamné dimanche l'attentat et Chuck Hagel, un sénateur Républicain du Nebraska, a dit que Bush doit intensifier son engagement dans la recherche de la paix au Moyen-Orient.

    Le vice-premier Ministre d'Israël, Ehud Olmert, a accusé la communauté internationale, en particulier l'Union européenne, de dévaloriser Abbas en refusant de rejoindre Israël et les Etats-Unis dans le boycott d'Arafat, qui ils disent être souillé par le terrorisme.

    "Beaucoup de gouvernements européens envoient des signaux qui renforcent Yasser Arafat," a dit Olmert sur le Canal 1 de la TV d'Israël se référant aux réunions continues entre les officiels de l'UE et le chef palestinien, qu'Israël a confiné dans la ville de la Rive occidentale de Ramallah.

    "En conséquence, le gouvernement d'Abbas est un gouvernement paralysé ... et nous ne pouvons pas même pas le mettre à l'essai pour savoir s'il veut se battre contre le terrorisme ou pas," a dit Olmert.

    L'attentat de l'autobus de dimanche, le 93ème en 32 mois de combat, est parti juste avant 6h00 (0300 GMT) à une intersection fréquentée des faubourgs de Jérusalem, au début des heures de pointe du matin lors de ce qui est pour Israël un jour ouvrable régulier.

    Le terroriste de 19 ans de la ville de Rive occidentale de Hebron, a été habillé comme un Juif pratiquant avec une Kippa et un châle de prière blanc. Juste dans les secondes après qu'il soit monté à bord de l'autobus deux sections avant, il a fait détoner des explosifs avec des clous attachés à son corps. Le flot de métal et de feu a déchiré la jambe du conducteur et alors il a perdu le contrôle du véhicule, son arrière brisant un abri-bus.

    Les corps des morts sont restés assis tout droit à leurs places, y compris celui d'une femme avec des cheveux bruns courts dont la tête s'est effondrée en arrière et dont les pieds étaient toujours croisés. Le corps d'un homme a été soulevé par la détonation et pendait à une fenêtre cassée.

    Parmi les sept morts étaient quatre nouveaux immigrants de l'ancienne Union soviétique. Vingt passagers ont été blessés, y compris six soldats qui étaient sur la voie du retourà leurs bases après le congé de week-end.

    Le Hamas n'a pas publié de revendication formelle de responsabilité, mais Bassem Jamil Tarkrouri, un activiste Hamas, a été identifié par les parents comme l'assaillant. Le Hamas a effectué des dizaines d'attentats ces dernières années pour essayer de faire dérailler les efforts de paix.

    Environ dans la demi-heure après l'attaque de l'autobus, un deuxième bombardier s'est fait sauter dans les faubourgs de la ville, apparemment après qu'il ait échoué à pénétrer en ville, la route étant bouchée suite à la première attaque. Personne d'autre n'a été blessé.

    Dans un attentat-suicide samedi soir, juste avant le sommet de Sharon-Abbas, un assaillant du Hamas a tué un couple d'israéliens dans un endroit près de Hebron

  • Attentats-suicide de Jerusalem: Arafat mis en cause par les Israéliens

    Yasser Arafat pourrait s'en aller hors des territoires palestiniens. Suite à la vague de violence des deux derniers jours, un haut responsable israélien a évoqué le départ du chef d'Etat. Il l'accuse d'avoir «tracé la voie du sang et du terrorisme».

    «Laissez moi vous faire part d'une expérience survenue il y a un mois en Irak: ce qui s'y est passé quand s'est achevé un règne de terreur du président irakien Saddam Hussein et la façon dont le peuple irakien a réagi», a dit Raanan Gissin, porte-parole du Premier ministre israélien Ariel Sharon.

    M. Gissin faisait allusion aux manifestations de joie des Irakiens à Bagdad après la chute de la capitale aux mains des troupes américaines qui a marqué la fin du régime de Saddam Hussein, le 9 avril.

    «Quand les gens disent qu'Arafat est le leader et qu'il fait du bon travail, ils n'ont pas vraiment eu l'occasion de voir ce que cela signifie de vivre, d'agir et se conduire sans avoir besoin de l'aval de Yasser Arafat», a souligné M. Gissin.

    Il a tenu ces propos après avoir fait visionner à la presse un film vidéo pris sur les lieux de l'attentat suicide de dimanche. L'explosion d'un bus israélien à Jérusalem-est a fait sept morts, .

    C'est la première fois que les autorités israéliennes montrent de telles images, pour certaines insoutenables dans le cadre d'une conférence de presse. «Le problème n'est pas la 'feuille de route', mais la route de sang et de terreur que vous avez vue. Et cette route de sang et de terreur a été clairement tracée par Arafat et ceux qui le soutiennent», a-t-il souligné.

  • Sept Israéliens assassinés dans un autobus à Jérusalem

    Au moins sept personnes sont mortes dimanche dans un attentat-suicide contre le bus Egged N°6 de Jérusalem, a annoncé la police israélienne. Une deuxième explosion quelques minutes plus tard à un carrefour à l'entrée de la ville n'a fait aucune victime.

    Ces deux attentats-suicide ont poussé le Premier ministre israélien Ariel Sharon à annuler pour l'instant un voyage prévu aux Etats-Unis, au cours duquel il devait rencontrer mardi le président américain George W. Bush.

    La première explosion a déchiré un bus de la banlieue de Jérusalem circulant dans la partie Nord de la capitale d'Israël depuis la guerre de 1967.

    Un terroriste-suicide a actionné sa charge, a déclaré une porte-parole de la police de Jérusalem. Sept personnes sont mortes et au moins 20 autres ont été blessées.

    "Une puissante explosion a déchiré le bus. Le conducteur a perdu le contrôle et le bus est parti en arrière. Le bus a été complètement détruit. A notre regret, il y a des morts et des blessés sur place", a déclaré le chef de la police de Jérusalem, Mickey Levy, sur les ondes de Kol Israël.

    La seconde explosion s'est produite près d'un carrefour à l'entrée de la ville. D'après la police, seul le palestinien est mort de sa bombe.

    D'après un porte-parole de la police, ce terroriste-suicide a peut-être actionné son dispositif en voyant les véhicules de secours se précipiter vers le lieu de la première attaque ou peut-être la bombe a-t-elle explosé prématurément.
    D'autres information parlaient d''un contôle de police qui l'a arrêté dans son action meurtrière

    Ces deux attentats n'ont pas encore été revendiqués.

    "Le Premier ministre a repoussé son voyage aux Etats-Unis et sa rencontre avec le président américain George Bush à la lumière de la vague de terrorisme", annonce le cabinet de Sharon dans un communiqué.

    Le Premier ministre israélien réunira les responsables de la sécurité dans la journée, a précisé le cabinet.

    Sharon devait rencontrer Bush mardi à Washington afin notamment d'évoquer la "feuille de route" censée permettre la conclusion d'une paix définitive au Proche-Orient d'ici à 2005.

    Le cabinet de Sharon n'a pas précisé la date à laquelle était repoussé ce voyage, on pense généralement à Mardi.

    Ces attaques interviennent quelques heures seulement après la fin de la rencontre entre Sharon et son homologue palestinien Abu Mazen consacrée à la lutte des palestinien contre le Terrorisme et à la mise en application du plan de paix international.

retour


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Juillet 2002 Janvier 2003
Février 2002 Août 2002 Février 2003
Mars 2002 Septembre 2002 Mars 2003
Avril 2002 Octobre 2002 Avril 2003
Mai 2002 Novembre 2002 Mai 2003
Juin 2002 Décembre 2002

Mai 2003
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.