retour

Google
Mai 2003
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Vendredi 16 Mai 2003 — 14 Iyar 5763 
  • Une nouvelle stratégie pour Tsahal
    La révolution de Tsahal après la Guerre d'Irak
    Alex Fischman (Yediot Aharonot).

    L'état-major général prépare une révolution dans la doctrine stratégique de l’armée, à la lumière des leçons de la récente guerre en Irak : un retour à la « frappe préventive » ; moins de chars et de forces classiques, mais plus de commandos et d'unités hautement spécialisées et entraînées ; l'accent sera mis sur une aviation plus forte, des Renseignements plus performants, une meilleure capacité de destruction à distance des objectifs visés. L'armée de métier sera réduite d'un tiers au moins.

  • Rencontre Solana-Arafat

    Javier Solana a rencontré hier soir le président de l’Autorité Palestinienne à Ramallah peu après s’être entretenu avec Abu Mazen. Au terme de sa rencontre avec Abu Mazen, Javier Solana a réaffirmé le soutien de l’UE au Premier ministre palestinien. « Je suis très heureux des idées et des mesures que Abu Mazen nous a présentées et nous le soutiendrons ainsi que la “feuille de route” », a-t-il déclaré à des journalistes. À propos de sa rencontre avec Ariel Sharon prévue samedi soir, Abu Mazen a affirmé qu’il « n’y aura qu’un seul sujet de discussion : la “feuille de route”. J’espère que cette “feuille de route” aboutira à une paix juste ».

    Javier Solana, interrogé sur le refus d'Ariel Sharon de le recevoir, s’est borné à affirmer : « J’ai rencontré M. Sharon à de nombreuses reprises, alors que c’est la première fois que je rencontre le Premier ministre palestinien. »

    À l’occasion de l’anniversaire de la création d’Israël, le 15 mai 1948, les Palestiniens ont organisé plusieurs manifestations de protestation dans les territoires occupés. La plus importante a rassemblé 10 000 personnes à Gaza. Israël avait célébré le Yom Ha'Atzmaout le 7 mai cet anniversaire selon le calendrier hébraïque.

    « Nous avons clairement annoncé notre choix stratégique de la paix pour parvenir à un État palestinien avec Jérusalem pour capitale, mais il y a une conspiration contre nous », a déclaré M. Arafat dans un discours télévisé à partir de son QG de Ramallah à l’occasion de cet anniversaire. Il n’a pas précisé qui était derrière cette « conspiration », mais ses remarques surviennent dans le contexte de méfiance des Palestiniens envers Ariel Sharon, suspecté de vouloir saborder la « feuille de route » sur laquelle Israël est réservé.

    Le Conseil législatif palestinien (CLP, Parlement) a annulé une session spéciale qu’il devait tenir à Ramallah pour marquer la Nakba, car Israël a empêché plusieurs députés d’y participer. Israël a également annoncé que sa police allait interdire aux musulmans âgés de moins de 40 ans l’accès à l’esplanade des Mosquées pour la prière du vendredi. 

    Ces mesures ont été prises pour éviter d’éventuels « désordres » à la suite de l’arrestation, mardi, de 14 Arabes membres du Mouvement islamique. Parmi les personnes arrêtées, figure le chef de la faction la plus radicale, cheikh Raëd Salah.

  • Avant de renconter Arafat, Java Solana était en Syrie qui s'est dit prête à reprendre des négociations de paix avec Israël

    La Syrie a souhaiterait reprendre des négociations de paix avec Israël, tout en émettant des réserves quant à la sincérité du gouvernement israélien dans sa recherche d'un règlement du conflit dans la région.

    "Tous les ingrédients sont réunis à condition qu'Israël soit sérieux à propos de la paix," a déclaré le ministre des Affaires étrangères syrien Farouk al Chara après une rencontre avec le chef de la diplomatie européenne Javier Solana.

    Il a toutefois émis des doutes quant à la volonté du Premier ministre israélien Ariel Sharon de parvenir à la paix et insisté pour que la reprise du dialogue se base sur les résolutions de l'Onu existantes, les conclusions de la conférence de paix de 1990 à Madrid et le principe de restitution de tous les territoires en échange d'une paix globale.

    Les négociations israélo-syriennes sont au point mort depuis janvier 2000 en raison du différend qui oppose les deux pays concernant l'occupation du plateau du Golan, qu'Israël a ravi à la Syrie en 1967 à la suite de l'agression arabe.

    Solana, qui avait rencontré dans la journée le président Bachar al Assad, a déclaré que l'Union européenne "aimerait apporter toute l'aide possible" pour régler la question du Golan.

    Solana, qui a officiellement présenté au président Assad la "feuille de route" visant à ramener une "paix globale" au Proche-Orient, a estimé que ce plan était à même d'atteindre cet objectif en prenant notamment en compte la situation en Syrie et au Liban.

    "Si nous suivons ce chemin, nous parviendrons à la paix", a déclaré Solana, qui devait ensuite se rendre à Ramallah et dans la bande de Gaza.


    Israël a affirmé mercredi que Sharon n'avait pas le temps de recevoir Solana, après que ce dernier eut émis le souhait de rencontrer le président palestinien Yasser Arafat.


    Selon des diplomates, Solana devait rencontrer Arafat et le Premier ministre palestinien Mahmoud Abbas jeudi à Ramallah, mais il annulé sa visite en Israël.

  • Les deux Français qui ont été interrogés sur leurs liens éventuels avec les terroristes-suicide de l'attentat du Mike's Place à Tel-Aviv, qui avait tué trois personnes le 30 avril sont rentrés à Paris.

    Après l'attentat de Tel Aviv deux ressortissants français, appréhendés par les services israéliens de sécurité, ont été interrogés sur leurs contacts présumés avec deux terroristes-suicide britanniques mêlés à l'attentat du 30 avril contre le Mike's Place, un pub de Tel-Aviv, ont annoncé des sources diplomatiques françaises à Londres.

    "La police israélienne et le Shin Beth (services de sécurité intérieure) ont interrogé deux Français, apparemment pour procéder à des recoupements parce qu'ils auraient rencontré les deux Britanniques impliqués dans l'attentat du 30 avril à Tel-Aviv", a indiqué un adjoint au consul de France à Jérusalem. "L'un des deux Français a déjà été relâché et les ont été expulsé d'Israël iet sont arrivés à Paris dans la nuit. Aucune charge n'a été retenue contre eux", a-t-il ajouté. "Il s'agit de cinéastes qui, à titre privé, effectuaient un reportage sur les relations Israélo-Palestiniennes et auraient, durant leurs déplacements dans les territoires, rencontré les deux Britanniques qui se faisaient passer pour des pacifistes", a affirmé le diplomate.

    Interrogé à propos des deux Français, le porte-parole de la police israélienne Gil Kleiman a indiqué que "tout ce qui touche à l'enquête sur l'attentat au Mike's Place est confidentiel".
    Le quotidien israélien Yédiot Aharonot a pour sa part cité jeudi une information de Radio-J, une station de radio juive en France, faisant état de l'arrestation dans Jérusalem-Est de "deux détenteurs de passeports français soupçonnés d'avoir voulu mener un attentat-suicide" en Israël.

    L'attentat a coûté la vie à trois personnes, dont une Française, Dominique Caroline Hess, 29 ans, et fait plusieurs dizaines de blessés. Son auteur, Assif Mohammed Hanif, a trouvé la mort en faisant exploser une bombe qu'il transportait, tandis que son complice, Omar Khan Sharif, n'a pas réussi à actionner sa ceinture explosive et s'est enfui. La dépouille d'un homme noyé qui pourrait être celle de ce dernier a été retrouvée au large de Tel-Aviv et une autopsie devait être pratiquée mercredi, selon la police israélienne.

retour


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Juillet 2002 Janvier 2003
Février 2002 Août 2002 Février 2003
Mars 2002 Septembre 2002 Mars 2003
Avril 2002 Octobre 2002 Avril 2003
Mai 2002 Novembre 2002 Mai 2003
Juin 2002 Décembre 2002

Mai 2003
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.