retour

Google
Mai 2003
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Mercredi 7 Mai 2003 — 5 Iyar 5763  mise à jour 8:00 (heure de Paris, GMT+1)
  • La France a aidé à l'évasion d'Irakiens
    Bill Gertz - "WASHINGTON TIMES"
    Publié Le 6 mai 2003 - http://www.washtimes.com/national/20030506-32981825.htm

    Le gouvernement français a secrètement fourni à des officiels Irakiens en fuite des passeports en Syrie, ce qui leur a permis de s'échapper en Europe, a appris le "Washington Times" .

    Un nombre inconnu d'Irakiens qui ont travaillé pour le gouvernement de Saddam Hussein ont été fornis en passeports par des officiels français en Syrie, ont dit les officiels des services de renseignement américains

    Les passeports sont considérés comme des documents de l'Union européenne, à cause de l'adhésion de la France à l'Union et ont aidé les Irakiens à éviter d'être capturé, ont dit des officiels familiers des rapports des services de renseignement.

    L'appui français, qui a été révélé lors de réunion de service des renseignement sensibles, a irrité le Pentagone, le Département d'Etat et les officiels des services de renseignement à Washington parce qu'il a sapé la recherche de hauts fonctionnaires de Saddam, qui se sont enfuis d'Irak dans en grand nombre après la chute de Bagdad le 9 avril.

    "Cela a rendu très difficile de suivre à la trace ces gens," a dit un officiel.

    Un deuxième représentant de l'administration Bush a dit, "c'est comme Raoul Wallenberg mais en ordre inverse," une référence au diplomate Suédois qui avait fourni des documents de voyage pour aider des Juifs à échapper aux Nazis en l'Allemagne pendant la Deuxième Guerre mondiale. "Maintenant vous avez les Français qui aident les sales types à nous échapper."

    Interrogé sur les passeports, Nathalie Loiseau, un porte-parole de l'Ambassade française, a dit que les autorités françaises n'ont pas publié de visas aux officiels de l'ancien régime irakien depuis le commencement de la guerre en Irak, ou en Syrie ou ailleurs.
    "La France nie formellement ce type d'allégation, qui est non seulement contraire à la réalité, mais destinée à discréditer notre nation," a-t-elle dit. "C'est certainement le temps pour les rumeurs de ce type - totalement sans fondement et un déshonneur à ceux qui les répandent - arrêtez."

    Les passeports français ont permis aux Irakiens recherchés de se déplacer librement parmi les 12 pays de l'Union Européenne qui font partie de l'accord Schengen sur les voyages sans restriction. La Grande-Bretagne, le Danemark et l'Irlande ne font pas partie du pacte Schengen.

    Le renseignement sur les passeports français est venu après que des rapports aient indiqué qu'une société française a secrètement vendu des pièces de rechange militaires en Irak dans les semaines précédant la guerre.

    D'autres rapports des services de renseignement a indiqué qu'une compagnie pétrolière française travaillait avec une compagnie pétrolière russe pour conclure un contrat avec le gouvernement de Saddam quelques jours avant que l'action militaire n'ait commencé le 19 mars.

    Le gouvernement français a aussi démenti les services de renseignement américains indiquant qu'une société chimique chinoise a employé des courtiers français et syriens pour circonvenir les sanctions de l'ONU en Irak fournissant des produits chimiques employés dans la fabrication du carburant de missile
    .
    Quant aux passeports français pour des Irakiens en fuite, les officiels de Pentagone ont exprimé la frustration que peu de la plupart des hauts dirigeants identifiés dans la liste au sommet de 55 officiels du régime de Saddam, aient été capturés.

    La capture hier d'un scientifique en armes biologiques irakien, Huda Salih Mahdi Ammash, porte à 19 le nombre de hauts dirigeants irakiens qui ont été attrapés.
    Un a été annoncé comme tué.
    Seulement un des captifs est classé dans les 10 premiers de la liste

    Le Secrétaire D'Etat Colin L. Powell a dit dimanche qu'il ne savait pas à combien on avait donné refuge d'officiels irakiens en Syrie.
             
    "Certains disponibles pour nous"," a dit M. Powell sur l'émission "Face the Nation." de CBS"

    "Laissé moi aller dans cette voie : ceux que nous savons être là, n'y seront plus longtemps" a-t-il dit. "S'ils sont disponibles pour nous et ils seront traduits devant justice du peuple irakien."

    M. Powell a dit que d'autres Irakiens recherchés ont été identifiés au gouvernement syrien "pour voir s'ils peuvent être localisés."
             
    "Mais à mon sens, le Président Bashar Al-Assad n'a aucun intérêt à servir de refuge pour n'importe lequel de ces individus," a dit M. Powell. "Donc je pense si nous pouvons lui donner l'information et lui donner des noms spécifiques et d'autres choses que nous pouvons dire de ces gens, je pense qu'il essayerait de répondre."

    On ne pourra savoir si M. Powell et le président syrien ont discutés des Irakiens qui pourraient avoir transité par la Syrie vers d'autres nations.

    M. Powell a dit que la Syrie a été "utile" dans deux passés ans en traitant de la guerre au terrorisme, principalement par la liaison des services de renseignement américains et syriens.

    Le secrétaire a aussi dit à M. Assad que "il peut y avoir des gens en Syrie que nous ne connaissons pas mais que vous connaissez" ceux-là doivent être livrés aux forces américaines. "C'est le temps pour vous de localiser ces individus et de les livrer à la justice irakienne et de ne pas permettre à la Syrie de devenir un refuge pour des matériels qui pourraient toujours sortir de l'Irak, ou sont déjà sortis de l'Irak ou pour des individus qui essayent de chercher refuge," a-t-il dit.

    Sous la pression des Etats-Unis, la Syrie depuis plusieurs semaines passées a expulsé plus de 30 Irakiens, beaucoup venaient de la ville natale de Saddam de Tikrit.

    Après le premier octroi d'un sanctuaire à l'ancien officiel des services de renseignement irakien Farouk Hijazi, la Syrie l'a livré aux officiels américains en Irak.

    Le Congrès considèrent la question d'une législation qui imposerait des sanctions économiques à la Syrie pour son appui au terrorisme et fait pression pour qu'elle retire ses forces du Liban et arrête de construire des missiles balistiques.

  • Message adressé par M. Nissim Zvili, Ambassadeur d'Israël en France, à l'occasion du 55e anniversaire de l'Indépendance de l'Etat.

     Israël célèbre la Journée du Souvenir puis celle de l'Indépendance
     
               Ce mercredi 7 mai 2003, 5 Iyar 5763 selon le calendrier Hébraïque, Israël célèbre Yom Haatsmaout, la journée de l'Indépendance. Il y a 55 ans, après une parenthèse de plusieurs siècles, le rêve du Peuple Juif se concrétisait de nouveau par la création d'un Etat Juif indépendant. Depuis, dans un environnement hostile, emprunt de douleur et de violence, des Juifs venus du monde entier, de langues et de cultures différentes, ont réussi à bâtir une démocratie dynamique et à faire de leur pays un modèle, tant sur le plan économique que technologique ou scientifique.

    Les célébrations de Yom Haatsmaout commencent véritablement avec le Yom Hazikaron, la journée du Souvenir. Ainsi, 24 heures avant de fêter l'Indépendance, le Peuple Juif et Israël commémorent le souvenir de ceux qui sont tombés dans la lutte pour la création et la défense de l'Etat d'Israël. Cette journée emprunte de solennité et de gravité s'achèvera alors dans la liesse de la célébration de la journée de l'Indépendance, marquant ainsi le lien indissociable entre ceux qui se sont sacrifiés pour son existence et un Etat d'Israël fort et dynamique.

    Cette année, plus que jamais, ces festivités seront marquées par ce mélange de joie, d'optimisme, de tristesse et de gravité. 55 ans après, les enfants d'Israël tombent toujours au nom de son droit à exister. Pourtant, plus que jamais, nous nous devons d'être optimistes. Nous n'avons pas d'autre alternative que la Paix, qui seule peut assurer l'avenir d'Israël et celui de ses voisins. Certains signes récents peuvent nous apparaître comme une lueur d'espoir dans la période trouble que nous traversons. Puisse cette 55ème Fête de l'Indépendance d'Israël être un nouveau départ vers la paix.

retour


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Juillet 2002 Janvier 2003
Février 2002 Août 2002 Février 2003
Mars 2002 Septembre 2002 Mars 2003
Avril 2002 Octobre 2002 Avril 2003
Mai 2002 Novembre 2002 Mai 2003
Juin 2002 Décembre 2002

Mai 2003
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.