retour

Google
Mai 2003
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Samedi 3 Mai 2003 — 1 Iyar 5763
  • Le Jour de l'indépendance d'Israël commencera le mardi prochain au soir,

    Voici le message du
    Président de l'Etat d'Israël a l'occasion de Yom Ha'atsmaout:

    Chers amis,

    A l'occasion du
    55ème anniversaire de l'Etat d'Israël, nous combattons toujours pour résoudre les problèmes de base de la nation et du pays : la lutte pour obtenir un statut pour la capitale d'Israël continue ; notre principale frontière à l'est n'est toujours pas tracée ; nous combattons toujours le terrorisme palestinien et les pays et organisations arabes appellent toujours à la destruction d'Israël.

    La situation sécuritaire joue sur les conditions économiques et sociales. Néanmoins, malgré les défis difficiles auxquels nous avons à faire face, en ce Jour de l'Indépendance nous sommes fiers de ce que nous avons accompli.

    Nous disposons d'un pays souverain, démocratique, Juif, libéral, développé et progressif.

    Nous avons atteint un niveau international dans les
    sciences, l'agriculture, la technologie et la culture. Nous disposons d'un pays qui a réussi à apporter à ses citoyens la santé, l'éducation et le logement, un pays, qui continue d'intégrer des immigrants Juifs du monde entier, un Etat qui est devenu un modèle et un exemple pour beaucoup d'autres pays dans le monde.

    Il me semble que, depuis peu, le Peuple d'Israël se montre encore plus uni que par le passé. Les tensions au sein de la société israélienne se sont atténuées. Je ressents également une montée en puissance de la
    solidarité exprimée par les Juifs de diaspora envers Israël. De nombreux leaders de communautés juives se rendent en Israël et un grand nombre de communautés juives y ont envoyé des missions de solidarité pendant l'année qui vient de s'écouler. Ces visites renforcent nos relations et contribuent à notre enrichissement mutuel.

    La campagne menée par le monde libre afin d'éliminer le terrorisme international est d'une grande nécessité. La peur présente dans le coeurs de l'humanité doit être éradiquée. Les êtres humains ont le droit fondamental de vivre sans craindre la terreur. Nous sommes tous membres d'une même et grande famille. Nous avons tous le même destin et les mêmes traditions. Nous pouvons être fier d'appartenir au Peuple Juif.

    Puisse chacun passer une
    joyeuse fête de l'Indépendance et voir la réalisation de tous nos objectifs nationaux et souverains. Je souhaite au Peuple Juif et à l'Etat d'Israël calme et sérénité, paix et sécurité, stabilité économique et justice sociale.

    Bien cordialement.

    Moshe Katsav

  • Powell : une piste de paix "Syro-Libano-Israélienne" possible
    Jerusalem Post

    Le secrétaire d'Etat Américain, Colin Powell, a dit que l'ouverture d'une piste de paix "Syro-Libano-Israélienne", parallèle à la piste palestinienne était une possibilité distincte.

    Powell a dit qu'il a discuté de la possibilité avec le Président Bush et que tous les deux ils avaient consenti à ne pas négliger les pistes libanaises et syriennes, tout en se concentrant sur le plan de paix Israélo-Palestinien 'de la feuille de route'

    Powell a dit qu'il soulignerait à Assad que bien que la feuille de route s'adresse en premier à la situation entre les Israéliens et les Palestiniens, il est prévu que le chemin vers un règlement inclut aussi les intérêts de la Syrie et le Liban.

    "À chacune de mes réunions précédentes avec le président de la Syrie, nous avons discuté du besoin de pistes parallèles qui ne peuvent pas se évoluer en même temps, au même rythme, que la piste Palestino-israélienne, mais cela doit exister," a dit Powell.

    "Nous sommes intéressés par une solution complète qui impliquera la création d'un état palestinien et la résolution des questions en suspens entre Israël et le Liban et Israël et la Syrie."

    Powell a fait ces commentaires à une conférence de presse à Damas, bien avant la réunion avec le Président syrien, Bashar Al-Assad, a annoncé Kol Israël.

    Powell a dit à Bashar Al-Assad que Washington exigeait que la Syrie arrête de soutenir les groupes terroristes anti-israéliens et changer pour une autre politique qui n'aille pas contre la "nouveau stratégie dynamique" du Moyen-Orient.

    Powell a démenti que les USA projetaient une quelconque action militaire contre la Syrie et a dit qu'il était venu à Damas en mission diplomatique.

    Le secrétaire d'Etat Américain Colin Powell a rejeté l'idée d'un appui Américain dans l'immédiat pour une résolution Arabe à l'ONU pour débarrasser le Moyen-Orient des armes de destruction massive, une proposition où Israël est évidemment visé.

    En entrant à la réunion avec le Président syrien Bashar Assad, Powell a dit que débarrasser la région des armes de destruction massive, est un but Américain de longue date, mais que ce n'est pas maintenant le moment de s'occuper de cette question.

    La Syrie a présenté une telle résolution au conseil de sécurité de l'ONU vendredi. L'ambassadeur Mikhail Wehbe a dit que cela pourrait augmenter les chances pour la paix à la lumière de la nouvelle "feuille de route" pour la paix soutenue par les Américains qui est maintenant face aux Israéliens et aux Palestiniens.

    "Je pense que c'est un but que nous devrons poursuivre dans quelque temps et pas ... au moment où n'importe quelle déclaration particulière qui pourrait être avancée dans des buts politiques, ou préjuger du dénouement," a dit Powell aux journalistes.

    Powell est en Syrie pour aider à "vendre" la feuille de route, pour les négociations entre les Israéliens et les Palestiniens qui peuvent, avec bon espoir, apporter la fin de leur conflit violent de 31 mois. Les pourparlers de samedi sont un prélude à un deuxième voyage au Moyen-Orient de Powell la semaine prochaine pour des réunions avec le Premier Ministre Israélien Ariel Sharon et Mahmoud Abbas, le nouveau Premier ministre Palestinien.

    Powell va aller ensuite à Beyrouth samedi pour rencontrer le Premier ministre libanais Rafiz Al-Hariri avant se diriger de nouveau vers Washington.

    Powell est arrivé dans la capitale syrienne vendredi pour de durs pourparlers avec le Président Bashar Al-Assad et le Ministre des Affaires Etrangères Farouk Al-Sharaa, sur les implications pour la Syrie de la chute du régime de Saddam Hussein et la publication de la feuille de route vers la paix entre Israël et des Palestiniens.
  • L'attentat-suicide de Tel-Aviv était à l'origine projeté pour Pessah par des opérations du Hamas basé à Damas que dirige Imad Al-Alamai qui travaille avec le Hezbollah.
    DEBKAFILE

    La mission a été donné à l'équipe terroriste Britannique de deux hommes qui ont commis l'attentat-suicide du bord de mer de Tel-Aviv le club de Blues "Mike’s Place" près de l'ambassade américaine mercredi soir, le 30 avril, par un dirigeant basé à Damas, Imad Al-Alami, officier d'opérations du Hamas étroitement associé au Hezbollah Libanais. Trois Israéliens ont été tués et 60 blessés dans l'attentat de Tel-Aviv qui a été revendiquée par la Brigade de Martyrs d'Al Aqsa du Fatah d'Arafat et par le Hamas.

    Leur mission originale était un massacre de Pessah (Pâque juive) comme l'autre atrocité effectuée l'année dernière à l'Hôtel du Parc de Netanya.

    Les deux terroristes, Asif Hanif, qui s'est fait sauter après s'être fait accosté par la garde chargé de la sécurité du club, Avi Taviv et Omar Khan Sharif qui s'est enfui en laissant tombé sa ceinture-bombe, sont arrivés de Damas séparément.

    Un des membres du duo Britannique a passé quatre mois en Syrie se préparant pour l'opération. Son associé l'a rejoint la deuxième semaine d'avril après avoir emprunté un itinéraire détourné par l'Europe. Ensemble, ils ont été menés par un guide du Hamas ou du Hezbollah par la Jordanie au Pont d'Allenby traversant dans la Rive occidentale et entrant en Israël avec leurs passeports Britanniques. Un taxi les a conduits dans la Bande de Gaza. Là, Hanif et Sharif se sont cachés pendant environ deux semaines invités d'une cellule du Hamas qui comprend aussi des agents du Hezbollah. Ils sont restés dans la Bande de Gaza le même temps qu'un autre Britannique, le terroriste à la chaussure de triste notoriété Richard Reid qui avait visité la Bande de Gaza avant de continuer par une mission qui a échouée pour Al-Qaeda en essayant de faire sauter un avion des "American Airlines" volant de Paris à Miami en décembre 2001.

    Plus de renseignements sur les activités des terroristes Britanniques et de leurs connexions avec les réseaux terroristes palestiniens et Islamiques sont attendus si le terroriste qui s'est échappé Sharif est capturé. Les autorités de sécurité israéliennes ont lancé une chasse à l'homme massive, inquiète de ne pas le trouver de peur qu'il ne puisse préparer un autre attentat-suicide.

    Le type d'explosif employé dans l'attaque de Tel-Aviv est peu familier aux experts en bombes israéliens qui présument qu'il a été importé. On suppose que la ceinture a été fabriquée au Liban ou en Syrie par les experts du Hezbollah. Les ceintures n'ont pas été apportées de Syrie - car la tâche n'est pas facile de franchir deux frontières - ou d'assembler du matériels explosifs passer en fraude dans la Bande de Gaza par l'Egypte ou par la mer.
    Le coup avait été prévu pour avoir lieu quelques heures avant que la feuille de route formulée par le Quartet du Moyen-Orient n'ait été publiée. Il a été orchestré par une combinaison de groupes palestiniens durs consacrés à la mise en déroute tout effort de paix. Leurs "bras armés" ont été les premiers Musulmans Britanniques désirants mourir au service du terrorisme palestinien.
    Nos sources du contre-terrorisme annoncent que les autorités israéliennes ont demandé au service de renseignement Britannique si les deux terroristes sont dans leurs listes d'extrémistes Musulmans. S'ils ont été soupçonnés d'activités extrémistes au Royaume-Uni, on demandera aux Anglais, alors pourquoi on leur a permis de voyager à l'étranger. Si leur départ a été enregistré, donc le service de renseignement Britannique devra expliquer pourquoi il n'a pas donné, pour se battre contre le terrorisme du Moyen-Orient, l'alerte aux agences des services de renseignement.

  • Discours du Chef d'Etat Major: "Notre combat face aux palestiniens se déroule dans le respect des valeurs humaines"

    Le Chef d'Etat Major, Le Général Moshé Ya'alon, s'est exprimé à l'occasion de la commémoration de la Shoah et de la bravoure.
    Etaient présents des élèves d'écoles primaires et de collèges, des survivants de la Shoah, des partisans, des nouveaux et anciens immigrants, des soldats, des policiers et des dirigeants du Commandement Nord et le district nord de la police.

    " Moi, Moshé Ya'alon de la famille Smolanski, fils d'une rescapée de la Shoah, Batia, décédée depuis - paix ait son âme - me tiens à vos côtés en ce jour, en ma qualité de commandant de l'armée d'Israël :
    Ma présence est le symbole de la victoire de mes parents et de leur pairs qui ont apporter avec eux les bases d'une reconstruction juive en Israël.

    La mort cruelle et impitoyable de 6.000.000 d'enfants, de femmes et d'hommes fait nous laisse encore sans souffle. L'exil juif n'a plus de raison d'être aujourd'hui .

    Il nous a conduit en Israël où aujourd'hui nous est donnée l'opportunité de panser nos blessures, de réunir à nouveau ce qui a été dispersé, de nous retrouver.

    Cette alliance est avant toute chose la réalisation d'un destin commun.

    Elle révèle peut-être même le réveil du peuple juif.

    La suite sur le site de Tsahal en Français...

retour


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Juillet 2002 Janvier 2003
Février 2002 Août 2002 Février 2003
Mars 2002 Septembre 2002 Mars 2003
Avril 2002 Octobre 2002 Avril 2003
Mai 2002 Novembre 2002 Mai 2003
Juin 2002 Décembre 2002

Mai 2003
D L M M J V S
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.