Google
Avril 2003
D L M M J V S
    2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Dimanche 27 Avril 2003 — 25 Nissan 5763
  • Rapport : des membres de la droite protestent : "Abu Mazen - le négationniste de la Shoah "
    Jerusalem Post

    Ynet annonce qu'un groupe "d'extrémistes de droite" a présenté à la police de Jérusalem une demande pour tenir un rassemblement de protestation sur le Jour du souvenir d'Holocauste "à Yad Vashem" à Jérusalem contre les plans du Premier Ministre Sharon de conduire des négociations avec le nouveau Premier ministre palestinien, Abu Mazen.

    Les membres de la droite projettent de protester des négociations projetées avec "Abu Mazen - le négationniste de la Shoah ", annonce Ynet.

    Les protestataires porteront des bannières, où on pourra lire : "négociations avec Abu Mazen un coup à la mémoire de ceux assassinés dans la Shoah."

    Les protestataires se réfèrent à la dissertation doctorale d'Abu Mazen présentée en 1982 à l'Université Orientale de Moscou dans lequel il prétendait et affirmait que les Sionistes ont collaboré avec les Nazis pour annihiler les Juifs.

    Abu Mazen (Mahmoud Abbas) a présenté un doctorat d'histoire à l'Université Orientale de Moscou. Sa thèse de doctorat a servi de base pour son livre de 1984, "l'Autre Côté : le rapport secret entre Nazisme et Sionisme."

    Dans ce livre, Abbas soulève des doutes sur les chambres à gaz qui ont été employées pour l'extermination des Juifs, en employant des arguments précédemment soutenus par un négationniste de la Shoah français connu et qui a suggéré que le nombre de Juifs assassinés dans l'Holocauste était "inférieur à un million."

    Selon une traduction fournie par le Centre de Simon Wiesenthal de Los Angeles, le livre essaye à plusieurs reprises de mettre en doute le fait que les Nazis ont abattu six millions de Juifs.

  • Cérémonie de la journée du souvenir et de l'héroïsme

    Les cérémonies de Yom Hazikaron ve Ha Gvoura débuteront ce lundi à 20 heures sur la place du Ghetto de Varsovie à Yad Vashem. Le président Moshé Katsav et le Premier ministre Ariel Sharon seront présents ainsi que le directeur de Yad Vashem qui ranimera la flamme du souvenir. Le professeur Israel Gutman, survivant du ghetto prononcera un discours et six bougies seront allumées par d'autres survivants du ghetto vivant en Israël. Cette année marque le 60e anniversaire du soulèvement du ghetto.

  • Réunion du Conseil Législatif Palestinien

    Le Conseil Législatif Palestinien se réunira mardi pour entériner la formation du gouvernement de Mahmoud Abbas (Abou Mazen). Arafat et Abbas prononceront chacun un discours et la parole sera ensuite donnée aux autres membres du Conseil avant le vote.

  • Retour en arrière, un article de Olga Mazaeva dans Nezamisimaya Gazeta du
    6 mars 2003 (article en anglais)
    Le maire de Bagdad prépare un asile pour Saddam à Minsk

    Le maire de Bagdad a passé trois jours à Minsk . Les observateurs n'excluent pas de possibilité qu'il aurait pu venir pour mener des pourparlers avec les autorités biélorusses sur le déplacement de Saddam Hussein à Minsk sous la protection du leader biélorusse. Cependant, le but officiel de la visite du maire de Bagdad d'avant-guerre a été déclaré comme "une exploration du système d'égout de la capitale biélorusse", ce qui sonne vraiment mystérieux.

    En descendant de l'avion l'invité de Bagdad a transmis les salutations personnelles aux leader biélorusse, de Saddam Hussein et a dit littéralement cela : "tout est calme à Bagdad. Nos gens font leur routine régulière, en se préparant pour les situations diverses de la vie." Les analystes biélorusses supposent que la guerre, qui peut bientôt éclater dans le Golfe Persique, peut pousser Bagdad à accepter la proposition d'Alexandre Lukashenko d'abri politique. De plus, les rumeurs se sont étendues pendant sa visite à Minsk le maire de la capitale irakienne essayera d'entretenir des contacts avec d'autres pays Slaves.
    Le leader du "Parti Civil Uni " Anatoly Lebedko, a fait des remarques sur la situation, il a rappelé qu'à l'automne dernier Bagdad a été visité par les représentants des entreprises militaires biélorusses, dont la production pourrait être employée de différentes façons, y compris militaire.
    "J'ose supposer que dans la délégation irakienne il y a les gens, qui n'ont pas" "des professions" paisibles, - a dit Lebedko, faisant allusion à la possibilité d'affaires officieuses dans la sphère militaire entre l'Irak et quelques pays de la CEI. Lebedko a aussi confirmé qu'il est tout à fait plausible que le maire de Bagdad puisse obtenir un accord sur le transport de Saddam Hussein à Minsk.

    L'ambassade irakienne a réfuté de telles allégations, revendiquant qu'Adnan Abed Hamed est arrivé à Minsk sur la proposition, faite à Minsk par le Vice-premier irakien en septembre de l'année dernière. Alors il avait été déclaré que l'Irak veut attirer des spécialistes biélorusses dans la construction du système d'approvisionnement fiable d'eau à Bagdad, aider à résoudre les problèmes de transport et des soins. Selon le maire de Bagdad lui-même, le Ministère des Affaires Etrangères biélorusse et l'ambassade irakienne, les questions de l'interaction politique et de la coopération militaire, ne sont pas à l'ordre du jour de la visite.

  • Des documents montrent la liaison de l'Iraq et d'Al Qaida et révèlent que Paris a partagé avec Bagdad le contenu de réunions diplomatiques avec les Américains
    Jerusalem Post

    Deux journaux ont annoncé qu'ils ont trouvé des documents dans le quartier général bombardé du service secret de l'Irak qui semble montrer que le régime de Saddam Hussein a rencontré un représentant Al-Qaida en 1998 et a cherché à arranger une réunion avec Osama Ben Laden.

    Des papiers trouvés par des journalistes travaillant pour le "Toronto Star" et le Britannique "Sunday Telegraph" semble montrer que le but de la réunion était d'établir un rapport entre Bagdad et Al-Qaida basé sur leur haine mutuelle pour les Etats-Unis et l'Arabie Saoudite, ont annoncé les journaux dans leurs éditions de dimanche.

    La réunion de 1998 s'est si bien passé qu'elle a été prolongée pendant une semaine et a fini avec des dispositions a discuter pour bin Laden en visite à Bagdad, ont dit les journaux, qui avaient des journalistes travaillant sur l'histoire ensemble avec des traducteurs irakiens.

    Les journalistes ont trouvé les documents dans les décombres d'une des pièces du quartier général de service de renseignement, expliquent les journaux.

    Le nom de bin Laden apparaît trois fois dans le fichier écrit à la main, avec chaque référence maladroitement cachée avec - du liquide de correction blanc et ensuite noirci avec de l'encre, écrit le "Toronto Star".

    Le "Toronto Star" raconte comment un traducteur nommé Amir a gratté le liquide de correction blanc pour révéler le nom de bin Laden.

    "bin Laden! bin Laden," écrit le "Toronto Star" citant Amir hurlant.

    Une des pages, datées du 19 février, a été marquée ""top secret and urgent" et mentionne des plans pour le voyage au Soudan d'un représentant anonyme, qui est décrit dans le fichier comme un confident éprouvé de bin Laden, dit le "Sunday Telegraph".

    Le document, signé, "MDA", que le "Sunday Telegraph" dit être un nom codé qu'il croit appartenir au directeur d'une des sections du service de renseignement irakien, le journal dit que les Irakiens ont cherché à payer les dépenses du représentant pendant son séjour en Irak "pour obtenir la teneur du message de la bin Laden et pour transmettre de notre part à son représentant un message oral à bin Laden."

    Le message à bin Laden "toucherait à l'avenir de notre rapport avec lui et réaliser une réunion directe avec lui,"le "Sunday Telegraph" citant le document qui l'annonce.

    Les autres documents confirment que le représentant a voyagé de Khartoum au Soudan à Bagdad en mars 1998 et qu'il a résidé à l'hôtel Melia Al-Mansour.

    Les documents ne mentionnent pas si une telle réunion a eu lieu entre bin Laden les officiels irakiens, selon le "Sunday Telegraph".
    Séparément, le "Sunday Telegraph" ont annoncé que ses propres journalistes avaient trouvé des documents au ministère des Affaires Etrangères irakien qui indiquent que la France a transmis au régime de Saddam Hussein des rapports réguliers sur ses transactions avec les officiels américains.

    Le journal dit que les documents révèlent que Paris a partagé avec Bagdad le contenu de réunions transatlantiques privées et le trafic diplomatique avec Washington.

    Un document, daté le 25 septembre 2001, du ministre des Affaires Etrangères irakien Naji Sabri au palais de Saddam, était basé sur un briefing de l'ambassadeur français à Bagdad et couvre les pourparlers entre les présidents Jacques Chirac et George W. Bush.

    Pendant les trois semaines passées, le Télégraphe a découvert divers autres fichiers du Service de Renseignement dans le batiment Mukhabarat détruit, y compris des documents révélant comment la Russie a fait passé des détails à l'Irak de conversations privées entre Tony Blair et Silvio Berlusconi, le Premier ministre italien et comment l'Allemagne a tenu des réunions clandestines avec le régime.

    lire l'article original en anglais sur le site du "Sunday Telegraph"

    lire l'article original en anglais sur le site du "Toronto Star"

    voir les documents


  • Influence de l'Autorité Palestinienne sur la presse étrangère
    Dan Diker, Institute for Contemporary Affairs (ICA)
    Traduction française par Menahem Macina pour upjf.org

    • "La télévision aime les émotions et se soucie peu des faits. Les Palestiniens n'ont cure de leurs pertes humaines, et les Israéliens ne peuvent pas se mesurer à cela", affirme un haut responsable d'une agence internationale d'informations".

    • Selon le Comité Indépendant pour la Protection des Journalistes, "Arafat et son appareil sécuritaire hiérarchisé ont muselé les critiques de la presse locale par des arrestations arbitraires, des menaces, des atteintes à l'intégrité physique de journalistes, et la fermeture de publications", amenant la plupart des journalistes palestiniens à s'autocensurer sous l'empire de la crainte.

    • En arabe, le mot pour "médias d'informations" (i'laam) est le même que celui qui désigne les "relations publiques".

    • Les agences de presse étrangères sont devenues dépendantes des cameramen palestiniens, qui résident souvent sur la Rive Occidentale [du Jourdain = Judée-Samarie], du fait que Tsahal interdit aux cameramen israéliens de travailler dans les zones palestiniennes. Le résultat est que les prises de vues des informations télévisées se concentrent tous les jours sur les victimes palestiniennes.
      La suite...

  • Des produits chimiques trouvés dans le Nord de l'Irak

    Des tests préliminaires menés sur un bidon de produits chimiques retrouvé par les forces américaines dans le nord de l'Irak ont révélé la présence d'agents innervants et caustiques, rapporte dimanche la chaîne américaine ABC News.

    Une équipe d'éclaireurs des forces spéciales a trouvé vendredi 14 bidons non étiquetés ainsi qu'une dizaine de missiles et 150 masques à gaz dans un site à l'est de Baiji, à 180 km au nord-ouest de Bagdad, écrit ABC News sur son site internet.

    Une section de l'armée américaine spécialisée dans les armes chimiques et issue d'un régiment de cavalerie a été déployée dans le secteur et a procédé samedi à des tests sur l'un de ces bidons de 200 litres, indique la chaîne.

    "Le lieutenant Valerie Phipps et sa section ont utilisé trois méthodes différentes pour tester le liquide contenu dans l'un des bidons. Les tests préliminaires ont montré qu'il s'agissait d'un mélange de trois produits chimiques comprenant notamment un agent innervant et un agent caustique", écrit ABC News sur son site.

    Les Etats-Unis avaient fait savoir au moment du déclenchement de leur intervention militaire en Irak, en mars, que l'un de leurs principaux objectifs était de détruire les armes chimiques et autres armes de destruction massive qu'ils pourraient trouver dans le pays. L'Irak a démenti posséder de telles armes.

    Certains produits chimiques découverts par les forces américaines et soupçonnées dans un premier temps d'être des agents interdits se sont révélés être des pesticides.

    "Malgré les apparences initiales, des responsables à Washington ont insisté sur la prudence qui doit entourer la découverte faite à Baigi, notamment à la lumière des fausses alertes données précédemment", précise ABC News.

    Citant des responsables du Pentagone, la chaîne ajoute que tout agent suspect découvert sur place serait expédié au Maryland pour y être testé, parce qu'en Irak l'armée américaine ne dispose pas d'un matériel suffisamment sophistiqué. De tels tests prendront environ une semaine


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Juillet 2002 Janvier 2003
Février 2002 Août 2002 Février 2003
Mars 2002 Septembre 2002 Mars 2003
Avril 2002 Octobre 2002 Avril 2003
Mai 2002 Novembre 2002
Juin 2002 Décembre 2002

Avril 2003
D L M M J V S
    2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.