Google
Avril 2003
D L M M J V S
    2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Lundi 14 Avril 2003 — 12 Nissan 5763
  • « Notre diplomatie : une honte et un danger pour la paix mondiale »
    Un communiqué de presse de "FRANCE-ISRAËL - Alliance Général Kœnig".

    «
    Les Américains et les Britanniques ont à peine achevé leur victoire en Irak que notre ministre des Affaires étrangères, M. de Villepin, s’empresse de faire une tournée au Proche-Orient en ignorant Israël.

    Il prend comme interlocuteur de la France un pays aussi peu fréquentable que la Syrie. Il s’affiche avec son homologue égyptien capable de comparer le président Bush à Hitler. Il continue à conforter les Arabes dans leurs fantasmes de frustration et d’injustice dont le conflit israélo-palestinien, c’est-à-dire Israël, serait la cause. En bref, plus ouvertement que jamais, notre diplomatie souffle sur l’incendie proche-oriental.

    Il y a là pour les Français de quoi dire leur honte et crier leur indignation. Mais cela ne suffit pas, dès lors que nos dirigeants, par-delà notre honneur, compromettent la paix mondiale et induisent du même coup des tensions dans la société française.

    « Une politique étrangère pervertie corrompt la société qui la conduit », a dit un philosophe. Il est temps que la représentation nationale le réalise et, comme c’est son devoir et son intérêt, porte un coup d’arrêt à la malfaisance du pouvoir exécutif.
    »

  • La France cherche son salut hors d'Irak
    Alexandrine Bouilhet © Le Figaro

    «... Lors d'une conférence de presse à Damas, le ministre syrien des Affaires étrangères, Farouk al-Chareh, s'est emporté contre la « puissance occupante américaine » qu'il a comparée aux « troupes nazies ». Assis à ses cêtés, Dominique de Vifiepin a interrompu à temps les dérapages du ministres ien. Mais Farouk al-Chaara n'a pu s'empêcher de s'en prendre à Israël, accusé de tous les maux, y compris de tirer les ficelles en Irak. « Si Israël ne demande pas immédiatement à ses amis de Washington d'arrêter ce petit jeu, les Israéliens en paieront le prix! » . a menacé le ministre syrien. La délégation française a pâli.

    Cette sortie tombe au plus mal alors que le ministre français espère relancer le processus de paix pour retrouver un rôle dans la région. Du Caire à Riad, la visite de Dominique de Villepin met en évidence la marge de manceuvre étroite de la diplomatie française... »

  • Le ministre des affaires étrangères syrien El Charaa et celui de la France Dominique De Villepin ont donné une conférence de presse, version de l'agence de presse officielle syrienne - Sana

    M. Dominique de Villepin, ministre français des affaires étrangères, s'est dit satisfait de sa rencontre hier avec le président Bachar al-Assad, affirmant que sa visite actuelle en Syrie a été commandée par l'importante position de ce pays occupe dans la région, de son poids régional et du rôle qu'il joue dans cette région, mettant l'accent sur le rôle importante que la Syrie avait rempli au Conseil de Sécurité.

    "La région se trouve à une charnière et il en est de notre devoir, nous tous en Europe et dans le monde, d'assumer nos responsabilités", a indiqué le chef de la diplomatie française au cours de la conférence de presse qu'il a tenue ce soir à Damas, conjointement avec son homologue syrien M. Farouk al-Charaa, au terme de ses entretiens le soir même au Palais du Peuple avec le président Bachar al-Assad.

    M. De Villepin a affirmé que le rôle de la Syrie est celui de partenaire essentiel au processus de paix, et que c'est la paix, soit en Irak soit en ce qui concerne le conflit arabo-israélien qui est l'enjeu actuel.

    M. De Villepin a souligné dans ce sens que toute solution dans la région doit être nécessairement globale en ce qui concerne les territoires arabes occupés, y compris le Golan syrien, insistant sur le rôle essentiel des Nations Unies dans ce sens.

    "Un pays peut gagner, tout seul, une guerre, mais il n'arrivera pas seul à rétablir la paix", a dit M. De Villepin, affirmant la nécessité du rétablissement de la confiance sur la scène internationale et même au sein de la communauté européenne.

    Quant aux relations syro-françaises, M. De Villepin a tenu à affirmer le plein appui de la France au processus de développement et de modernisation lancée en Syrie.

    Prenant la parole, M. al-Charaa, a qualifié d'extrême importance la visite de M. De Villepin dans la région, dans les circonstances délicates, voire dangereuses, que traverse la région, et de "riches, francs, constructifs, et visant à traiter la situation dramatique en Irak et à sauvegarder l'unité de l'Irak et son intégrité territoriale" ses entretiens avec le président al-Assad.

    "En Irak il y a une occupation et des forces étrangères", a souligné M. Charaa, faisant noter que la guerre déclarée à l'Irak "n'était ni légale ni juste", refusant, en réponse à la question d'un journaliste, l'idée que cette guerre a été déclenchée pour changer le régime en Irak.

    "Si c'était le cas, nous n'aurions pas assisté aujourd'hui aux scènes de désastres et de désolation dans les différentes villes irakiennes", a ajouté M. Charaa, exprimant ses craintes que l'Irak ne se disloque par les mains de "ceux qui sont venus le libérer" et ne soit occupé par "ceux qui sont venus lui apporter la démocratie".

    Questionné sur les menaces américaines à la Syrie, M. Charaa a souligné que ces menaces visaient à couper les liens historiques et nationaux existant entre la Syrie et le peuple irakien. "Mais c'est une chose impossible", a proclamé M. Charaa, affirmant que ces menaces n'ont aucun fondement et qu'elles représentent un courant américain fanatique et non l'opinion publique américaine.

    Questionné si la Syrie avait reçu un message officiel quelconque de la part des Etats-Unis, M. Charaa a indiqué que le dernier message américain parvenu à la Syrie comportait une confirmation de la part du secrétaire d'Etat américain Colin Powell, lors du vote pour la résolution 1441 au Conseil de Sécurité, que si la Syrie votait pour, cette résolution ne serait pas utilisée pour déclencher une guerre contre l'Irak.

    M. Charaa a souligné que les Etats-Unis s'accumulent les problèmes. "Ils ont commencé par l'Afghanistan, passé aussitôt en Irak et cherchent un troisième problème avant que le premier ne soit réglé", a fait noter M. Charaa.

    Quant au sujet des "prétendues" armes de destruction massive irakiennes "prétendument" passées en Syrie, M. Charaa a fait noter les allégations contradictoires des Etats-Unis à ce sujet et l'incapacité de ceux-ci d'en donner la moindre preuve.

    Rappelons que le ministre De Villepin, qui visite la Syrie dans le cadre d'une tournée dans plusieurs pays de la région, a été reçu hier soir par le président Bachar al-Assad qui a discuté avec lui des derniers développements en Irak et dans les territoires palestiniens occupés, et des efforts en cours, arabes et internationaux, pour ressusciter le rôle des Nations Unies en Irak et pour garantir la libre décision du peuple irakien en ce qui concerne son avenir.

    Le président al-Assad a affirmé, à cet effet, que la Syrie fera tout ce qui est possible, en collaboration avec l'Union européenne et les autres pays du monde, pour le rétablissement de la sécurité et de la stabilité en Irak, pour assurer au peuple irakien les moyens lui permettant de décider, de son propre chef, de son avenir, et pour que la paix juste qui sauvegarde la terre et les droits s'établisse en Irak et en Palestine.

    Le ministre français a, de son côté, affirmé la nécessité de la réunification de la communauté internationale pour qu'elle puisse travailler activement, à travers la légalité internationale, en faveur de la paix au Moyen-Orient.

    Les deux parties ont décidé de maintenir leur dialogue et leurs consultations dans l'intérêt du peuple arabe irakien et palestinien.


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Juillet 2002 Janvier 2003
Février 2002 Août 2002 Février 2003
Mars 2002 Septembre 2002 Mars 2003
Avril 2002 Octobre 2002 Avril 2003
Mai 2002 Novembre 2002
Juin 2002 Décembre 2002

Avril 2003
D L M M J V S
    2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.