Google
Avril 2003
D L M M J V S
    2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Mardi 8 Avril 2003 — 6 Nissan 5763
  • L'affaire des armes Syro-irakiennes qui a irrité l'Amérique
    Par Ze'ev Schiff - Ha'aretz

    La grand contrat d'armement que la Syrie a passé récemment de la part du régime à Bagdad (provoquant ainsi la colère à Washington) a impliqué l'acquisition à la Russie de 500 missiles antichars guidés par laser et leur transfert aux Irakiens.

    Le Ministre de la Défense nationale américain Donald Rumsfeld a dit à Washington il y a environ cinq jours que la Syrie continuait à transférer des matériels militaires aux Irakiens en se référant aux armes et à l'équipement militaires du contrat des Syriens passé avant le début des hostilités en Irak. Ces affaires, renvoient à 2001, initialement concentré sur des états de Europe de l'Est, qui déclarent fabrqqiquer des systèmes d'armes de fabrication russe comme des blindés, des canons d'artillerie et des moteurs pour les bindés et des avions de combat polyvalent MiG.

    Les premiers contrats concernent de l'équipement pour remettre à neuf de vieux blindés et des avions en Irak; mais le dernier grand contrat syrien de la part de l'Irak a impliqué l'achat, à la Russie, du missile antichar le plus nouveau de l'industrie militaire russe, connu comme le Kornet, que l'OTAN appelle le AT-14. Il est guidé par laser et a un rayon d'action d'environ 5.5 kilomètres. L'affaire a été conclue avec l'usine d'armes KBP à Tula.

    Rumsfeld a accusé Damas d'aussi être impliqué dans l'achat d'équipement de vision de nuit qui ont été passés aux Irakiens. Le ministre de la Défense nationale n'a pas noté les origines de cet équipement et qui étaient les associés des Syriens dans l'affaire.

    Le modus operandi, en général, a impliqué l'acquisition d'armes ou d'équipement par "un homme d'affaires" syrien, dans le port de la Méditerranée de Latakia comme le point de destination. L'équipement a été alors débarqué, transporté par camion à la frontière Syro-irakienne et envoyé directement aux Irakiens.

    Les marges bénéficiaires des Syriens étaient grandes. Apparemment la guerre en Irak a trouvé "des commerçants" syriens au milieu des négociations sur des armes complémentaires et de l'équipement destinés aux Irakiens.

    Les Syriens ont conduit une des premières affaires impliquant de l'équipement pour les Irakiens en Allemagne, où "les commerçants" syriens ont acheté environ 60 transporteurs de blindés. Ceux-ci ont été expédiés à Latakia, d'où ils partent sur le long voyage à Bagdad.

    Clairement ces affaires ne pouvaient pas avoir été faites sans l'approbation du Président syrien Bashar Assad. Néanmoins, à la lumière du secret qui a enveloppé les transactions, il est possible que pas toute la direction syrienne était au courant.

    D'abord, les Américains ont traité le problème tranquillement et diplomatiquement, mais leur colère a augmenté à la vue des activités en cours des Syriens. Washington a été aussi irrité par l'ouverture de la frontière syrienne aux volontaires des états arabes (principalement de la Syrie) qui voulaient se joindre au combat contre les forces de la coalition.

    La pression américaine, il semble, commence à fonctionner : les frontières Syro-irakiennes ont en effet été fermées au passage.

  • Les Etats-Unis examinent les barils chimiques trouvés

    Des tests préliminaires indiquent qu'une cache de barils trouvés au nord de Karbala par les troupes du 101e Aéroporté pourrait contenir des agents chimiques

    Des forces militaires américaines en Irak ont annoncé lundi avoir découvert au moins deux cachettes de ce qui pourraient être des armes chimiques interdites - des barils de produits chimiques enterrés à l'extérieur d'un complexe d'agriculture près de Karbala et des fusées à moyenne portée trouvées dans un entrepôt au sud de Bagdad. Les officiels de Pentagone seniors ont réagi prudemment, disant que les essais positifs préliminaires n'ont pas été confirmés et ils notent que des rapports précédents d'armes chimiques possibles s'étaient avérés être sans fondement.  
       
     Le Ministre de la Défense Nationale Donald Rumsfeld a refusé de faire des remarques sur les rapports, notant que les annonces fraiches du champ de bataille sont souvent incorrectes.

    "Nous devons prendre notre temps et examiner," a dit Rumsfeld, ajoutant que le retour d'échantillons aux Etats-Unis et l'achèvement des tests peut prendre plusieurs jours.

    Un officiel du service de renseignement senior qui a discuté les rapports avec NBC, a noté que de précédents soupçons n'ont pas été confirmés.

    L''Irak a reconnu avoir fabriqué des tonnes de sarin, de tabun, d'ypérite et d'autres armes chimiques. L'Irak a employé l'ypérite et le sarin contre l'Iran pendant la guerre Irak-Iran de 1980-88 et a employé des produits chimiques contre les Irakiens Kurdes.
    Le sarin et le tabun sont des agents innervants qui peuvent tuer s'ils sont absorbés par la peau ou inhalés comme gaz. Ils tuent en causant des convulsions, des paralysies et de l'asphyxie.

    L'ypérite commence à dissoudre le tissu au contact et est notamment nuisible pour les yeux et les poumons. Il ne tue pas d'habitude, mais cause des blessures douloureuses qui peuvent durer à vie. Le lewisite, une autre création de la Première guerre mondiale agit comme un poison systémique, causant de l'oedème pulmonaire, de la diarrhée, de l'agitation, de la faiblesse, une température subnormale et de l'hypotension.


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Juillet 2002 Janvier 2003
Février 2002 Août 2002 Février 2003
Mars 2002 Septembre 2002 Mars 2003
Avril 2002 Octobre 2002 Avril 2003
Mai 2002 Novembre 2002
Juin 2002 Décembre 2002

Avril 2003
D L M M J V S
    2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.