Google
Mars 2003
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Vendredi 28 Mars 2003 — 24 Adar II 5763
  • L'Irak prépare des armes aux gaz toxiques
    ("New-York Times")

    Les déclarations de prisonniers de guerre irakiens et l'écoute électronique des communications du gouvernement irakien indiquent que Saddam Hussein a placé des armes chimiques dans la Division Medina, un de trois Divisions de la Garde républicaine gardant les abords de Bagdad, ont dit des fonctionnaires de l'armée.

    Ils croient fortement qu'il emploiera les armes si les troupes alliées se déplacent vers Bagdad dans le but de l'évincer lui et son gouvernement. L'information du service de renseignement a indiqué que Hussein a des armes d'artillerie de 155 millimètres déployées avec des obus tansportant de l'ypérite ainsi que du sarin, ou des agents innervants, une arme particulièrement mortelle.

    Hussein a employé ces agents chimiques contre les iraniens et la population du pays Kurde dans les années 1980.

    Quelques officiers militaires ont dit que Hussein avait la dernière semaine déplacées les pièces d'artillerie qui pourrait tirer des armes chimiques en les dissimulant, non seulement auprès de la Division Medina, au sud de Bagdad, mais aussi en Irak occidental.

    Les officiers de renseignement ont dit que bien que le déploiement de telles armes signerait le mensonge de Saddam Hussein qui dit qu'il n'en a pas,

    Il pourrait aussi avoir prévu que cela retarderait le développement de l'assaut américain. Les fonctionnaires ont dit que les sites de l'artillerie irakienne sont bien cachés au point où le lancement d'une telle arme ne pourrait probablement être détecté.

  • Bush et Blair "déterminés à mettre en œuvre la feuille de route",
    les Palestiniens ne croient pas aux "analgésiques"

    Le président américain, George W. Bush, et le Premier ministre britannique, Tony Blair, ont affirmé hier, lors d’une conférence de presse conjointe à Camp David dans le Maryland (Est des USA), leur détermination à mettre en œuvre la feuille de route pour un règlement de paix au Proche-Orient, annonçant sa prochaine publication. En réponse, le responsable palestinien Saëb Erakat a espéré que ces déclarations seront plus que « des analgésiques » et aboutiront à des actions concrètes.

    « Nous publierons bientôt la feuille de route qui est destinée à transformer une vision en réalité », la création d’un État palestinien au côté d’Israël, a déclaré M. Bush. En évoquant ces deux États « vivant côte à côte dans la paix et la sécurité », il a estimé que la guerre en cours contre l’Irak offrait une « opportunité de raviver l’espoir et le progrès dans tout le Proche-Orient ».

    Le Premier ministre Blair s’est félicité, quant à lui, de la décision de publier la « feuille de route dès lors que sera confirmé le Premier ministre palestinien dans les règles ». Il a souligné que les États-Unis et la Grande-Bretagne « partageaient la même détermination » pour mettre en œuvre cette « feuille de route ».

    « Nous espérons que ces promesses ne sont pas seulement des analgésiques (...) et que la priorité sera donnée à l’action », a répliqué Saëb Erakat, ministre palestinien des Collectivités locales. Il a également souligné que la publication de ce document avait déjà été repoussée « six fois ». « Je ne sais pas quel prétexte pourra être trouvé pour la repousser une septième fois », a-t-il ajouté.

  • Le ministre des Affaires étrangères britannique, Jack Straw dépasse les bornes diplomatiques

    La presse israélienne s’est fait l’écho de l’agacement de milieux dirigeants à la suite des propos du ministre des Affaires étrangères britannique, Jack Straw, qui a regretté que les Occidentaux ne fassent pas preuve envers Israël de la même fermeté que vis-à-vis de l’Irak.

    Straw avait déclaré mardi à la BBC que l’Occident, y compris la Grande-Bretagne, suivait une politique de deux poids, deux mesures en agissant contre l’Irak, invoquant le respect des résolutions des Nations unies, mais pas contre Israël.

  • Ha'aretz dénombre 7 des 20 points de la feuille de route sur lesquels Israël « n’entend faire aucun compromis » :
    (source : service de presse de l'Ambassade de France en Israël.)

    1. Changement de la direction palestinienne.

    2. Un Etat palestinien dans des frontières provisoires, puis définitives, ne sera créé qu'après l'ouverture de négociations bilatérales et la signature d'un accord avec Israël.

    3. Rejet de l'initiative saoudienne qui prône le retrait sur les frontières de 67.

    4. Définition précise des revendications sécuritaires soumises aux Palestiniens (dont l'arrestation, l'interrogatoire et le jugement des personnes soupçonnées de terrorisme) ; en précisant que l'Etat palestinien ne pourra être créé qu'après le démantèlement complet des infrastructures terroristes.

    5. Maintien de la liberté d’action de Tsahal contre le terrorisme sur le territoire palestinien.

    6. Israël n'acceptera le gel des constructions dans les implantations qu'après l'instauration du calme et n’acceptera pas leur démantèlement pendant la période transitoire.

    7. Reconnaissance par l'Etat palestinien du caractère juif de l'Etat d'Israël.

  • En France comme à Bagdad
    Séfi Hendler / Maariv
    (source : service de presse de l'Ambassade de France en Israël.)

    Le correspondant en France du Maariv rapporte que, selon un récent sondage, 92 % des Français soutiennent l’attitude résolue de leur président, Jacques Chirac, contre les Etats-Unis. « C’est répugnant et abject », dit l’ex-ambassadeur d’Israël en France, Elie Barnavi, que « personne ne peut accuser de francophobie ». Il y a une sorte d’union nationale autour du veto français contre les Américains – depuis l’extrême-droite de Le Pen jusqu’à l’extrême-gauche trotskiste – fait valoir le correspondant.

    « Un danger que fait peser cette écrasante majorité est l’antisémitisme qui menace d’entacher le mouvement de protestation français en son entier. Mais la violence et l’ignorance d’une partie des manifestants ont débouché cette semaine sur des gestes terrifiants. Les victimes étaient des Juifs », écrit Séfi Hendler. Lors de la manifestation de dizaines de milliers de personnes, samedi, contre la guerre, deux membres du « Hashomer Hatzaïr » ont été les « victimes de service ».

    Cette attaque n’a rien d’accidentel, note le Maariv qui poursuit : « la gauche française, qui l’a condamnée avec vigueur, s’efforce depuis un certain temps de nier que l’idéologie antisémite de l’islam radical s’instille dans ses rangs. Dans le but de conquérir les voix arabes, les chefs de la gauche française défilent aux côtés de manifestants qui brandissent les drapeaux du Hamas et du Jihad islamique. L’aspiration légitime à la paix au Moyen-Orient a été remplacée par l’obsession stupide de la haine contre Israël et contre Ariel Sharon. »

    Elie Barnavi, rapporte Sefi Hendler, est convaincu que ces manifestations ont une couleur antisémite : « Au nom de l’anti-sionisme et de l’anti-américanisme, c’est tellement facile », dit-il. Et que dira-t-il à ses amis de la gauche française qui manifestent là-bas ? « Je n’ai pas d’amis à cet endroit. Mais mes amis ont commis la faute de ne pas dire les choses dès le début de manière claire et courageuse ». Pour le « mouvement de la Paix » en France, il commence à être trop tard, conclut le correspondant du Maariv.

L'Irak prépare des armes aux gaz toxiques
("New-York Times")

Bush et Blair "déterminés à mettre en œuvre la feuille de route",
les Palestiniens ne croient pas aux "analgésiques"

Le ministre des Affaires étrangères britannique, Jack Straw dépasse les bornes diplomatiques

Ha'aretz dénombre 7 des 20 points de la feuille de route sur lesquels Israël « n’entend faire aucun compromis » :

En France comme à Bagdad

Le 1 avril, ARTE a l'intention de diffuser le film très controversé JENINE JENINE. Primo réagit

L'Observatoire pour une Lecture de l'Information sur le Proche-Orient (OLIPO) craint au lieu de favoriser le dialogue Israélo-palestinien, l'importation du conflit en France après la diffusion envisagée sur Arte du film "Jénine Jénine" qui manque de rigueur, est partisan et mensonger.

Ainsi donc le Capjpo, la sois disante coordination des associations pour une paix juste au proche orient...
Clément Weill-Raynal


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002 Janvier 2003
Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002 Février 2003
Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002 Décembre 2002 Mars 2003

Mars 2003
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.