Google
Mars 2003
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Vendredi 14 Mars 2003 — 10 Adar II 5763
  • Les troupes irakiennes, mettent en place des SCUD à distance de frappe d'Israël.
    Fox News

    Le Département de Défense a observé des mouvements de troupes irakiennes et d'artillerie lourde vers le sud, probablement pour prendre des positions au Sud de l'Irak, où ils pourraient être capables de bombarder les troupes américaines massées à l'intérieur du Koweït, ont confirmé des officiels de la défense à "Fox News" jeudi.

    Les officiels américains ont aussi dit à "Fox News" qu'ils avaient observé des missiles sol-sol irakiens (des SCUD) déplacés en Irak Occidental à distance de frappe d'Israël .

    "Fox News" a déjà annoncé que les Irakiens ont miné beaucoup de gisements de pétrole importants au nord et au sud du pays avec des explosifs pour possiblement les faire exposer si la coalition devait commencer une attaque.

    Les officiels de la défense ont dit a à "Fox News" que les événements mentionnés ci-dessus pourraient être le signal que le Président irakien Saddam Hussein est en train de préparer des attaques préliminaires aux missiles sur Israël, aussi bien qu'une attaque sur les forces américaines placées le long de sa frontière du sud et aussi sur son propre peuple. Les officiels ont dit que chacune et toutes les éventualités sont envisagées dans leur plan de bataille principal, ce qui signifie qu'il y a des contre-mesures prescrites en place, si Saddam doit attaquer d'abord.

    Le Département de Défense observe ces événements très étroitement - les SCUD à l'ouest en particulier - parce qu'on pense que Saddam veut désespérément entraîner Israël dans ce combat. L'attaque préliminaire de Saddam a été préparée depuis des mois.

    "Nous devons supposer que s'il estime qu'il a été repoussé dans un coin, il peut croire que sa seule chance réelle vient d'essayer quelque chose d'abord," a dit un officiel jeudi soir.

    Les officiels, cependant, ne désiraient pas discuter de, comment les planificateurs militaires ont pris un tel scénario en considération.

  • Un homme et son fils dans un état sérieux après avoir été visé par le tir d'un palestinien à Jérusalem
    Etgar Lefkovits - Jerusalem Post

    David Mordechai, 78 ans et son fils Nahum, 47 ans, les deux automobilistes Israéliens qui ont été visés dans leur véhicule dans le quartier Musrara de Jérusalem hier soir, sont dans le service de soins intensifs de l'Hôpital Universitaire Hadassah de Jérusalem à Ein Kerem.

    Leur état est très sérieux, a annoncé Kol Israël.

    La police a qualifié l'incident d'attentat terroriste.

    David et Nahum Mordechai étaient assis dans leur voiture garée sur Rehov Daniel du quartier à environ 18h15 quand un jeune assaillant armé, qui ressemblé à un Arabe, s'est approché de leur véhicule à pied et a tiré sur eux de près avec un pistolet, a dit le Porte-parole de la police de Jérusalem Shmuel Ben-Ruby.

    Nahum Mordechai, 46 ans, a été blessé sérieusement à l'estomac, tandis que son père, David, 77 ans, a été frappé par une balle à l'épaule.

    Une chasse à l'homme de la police est en cours pour rechercher l'attaquant.

    Le quartier où les coups de feu ont eu lieu dans la soirée, avoisine l'est de Jérusalem et l'assaillant aurait pu s'enfuir vers la Vieille Ville.

    La dernière attaque terroriste à Jerusalem date du 28 décembre quand une voiture piégée a éclaté près d'un café dans le quartier russe de la ville, mais a n'a pas causé de blessés.

    Avant celui là, la dernière attaque mortelle importante à Jérusalem a lieu le 21 novembre par un terroriste-suicide qui a tué 11 personnes dans le quartier de Kiryat Menahem.

  • Powell rend les Palestiniens responsables de l'absence de progrès dans les mouvements de paix au Moyen-Orient
    Jerusalem Post

    Les attaques palestiniennes sur Israël et le manque d'offres palestiniennes de conciliation ont été désignés par le Secrétaire d'Etat Colin Powell comme les raisons principales pour lesquelles les Etats-Unis n'ont pas fait beaucoup de progrès vers un accord au Moyen-Orient.

    En portant ce témoignage dans une audition interne, Powell a parlé avec bienveillance du refus d'Israël de mener des pourparlers tandis que se poursuivent les attentats. "Néanmoins, nous sommes profondément engagés," a dit Powell dans le questionnement mené par deux sénateurs Démocrates.

    Powell est d'accord avec eux, l'administration aurait eu plus d'appui pour sa politique envers l'Irak "si nous avions été capables de réaliser des progrès plus grands au Moyen-Orient."

    Mais Powell n'a pas critiqué le Premier Ministre israélien Ariel Sharon, qui a exclu de faire des concessions aux Palestiniens tant qu'Israël fait face au terrorisme.

    "Le problème principal," a dit Powell, "c'est la violence ininterrompue et le terrorisme qui vient du côté palestinien dirigé contre l'état d'Israël."

    Et dans une réponse, Powell a dit, qu'Israël a été incapable "de faire certaines des choses que j'aurais aimé qu'Israël fasse pour faire avancer le processus."

    Cependant, Powell a dit que l'administration Bush cherchait "le bon moment" pour agir avec une feuille de route vers la structure d'un Etat palestinien en 2005 qu'il préparera conjointement avec les Nations unies, l'Union européenne et la Russie.

    La nomination de Mahmoud Abbas, (Abu Mazen), comme Premier ministre des Palestiniens met "une nouvelle dynamique en jeu," a dit Powell.

    "Nous avions précisé au côté palestinien qu'ils devait mettre en place une nouvelle direction parce que la vieille direction n'arrivait pas à mettre la violence sous contrôle et ne présentait pas d'initiatives ou d'idées qui nous aideraient à construire un dialogue avec Israël," a dit Powell.

    Il a dit qu'il espérait que le Premier ministre désigné par le Parlement palestinien aurait "l'autorité réelle et que cela nous permettra d'avancer."

    Cependant, Yasser Arafat reste le commandant des forces de sécurité palestiniennes et aura le dernier mot sur les négociations de paix, deux points que l'administration Bush voulait lui retirer.

    Sur un autre front du Moyen-Orient, Powell a dit qu'il espérait que la réduction de forces syriennes au Liban "était le commencement d'un mouvement pour arriver à une présence nulle."

    "Je ne peux pas être complétement optimiste," a dit Powell, notant il y a eu des hauts et des bas au cours des années dans le nombre de troupes syriennes au Liban.

    Ainsi, Powell a dit, "je ne peux pas vous dire si c'est sur le chemin pour passer à zéro syriens au Liban, laissant le peuple Libanais être gouverné sans la présence d'une armée d'occupation."

  • La position américaine sur l'Irak n'est inspirée ni par Israël ni par la communauté juive américaine, selon M. Powell

    Le secrétaire d'Etat américain Colin Powell a catégoriquement rejeté jeudi l'idée selon laquelle la position américaine sur l'Irak était inspirée par Israël ou par la communauté juive américaine.

    La volonté de Washington de désarmer l'Irak «est motivée par notre propre intérêt national», a souligné M. Powell lors d'une audition devant la sous-commission des finances de la Chambre des représentants chargée des dépenses.

    Le chef de la diplomatie américaine a rappelé que la position des Etats-Unis face à l'Irak s'étendait sur deux administrations et 12 années de résolutions de l'ONU.

    La politique américaine «n'est pas motivée par une quelconque mini-cabale enterrée quelque part» ni par un petit groupe de personnes, a ajouté M. Powell. La position des Etats-Unis s'explique, selon lui, par la volonté d'aider l'ONU à «faire son travail» et par la préoccupation à l'égard du peuple irakien.

    Mercredi, le parlementaire démocrate Jim Moran, membre de la Chambre des représentants, avait dû présenter ses excuses pour avoir affirmé que des membres influents de la communauté juive poussaient le pays vers une guerre contre l'Irak.


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002 Janvier 2003
Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002 Février 2003
Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002 Décembre 2002 Mars 2003

Mars 2003
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.