Google
Mars 2003
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Mercredi 12 Mars 2003 — 8 Adar II 5763
  • Deux soldats ont été blessés, l'un des deux est morts, un Palestinien a été tué dans des heurts à Tulkarem
    Jerusalem Post

    Deux soldats de Tsahal ont été blessés et un Palestinien armé tué dans des heurts dans le village de Saida près de la ville de la Rive occidentale de Tulkarem aujourd'hui.

    Les troupes avaient effectué des recherches dans le village depuis les premières heures de la matinée, ils ont rencontré trois Palestiniens armés. Dans la poursuite s'ensuivant et l'échange de coups de feu qui a suivi deux des soldats ont été blessés. L'un de ces deux hommes et mort, l'autre n'ayant été que légèrement atteint.

    Un des Palestiniens armés a été tué et les deux autres se sont rendus. Les Palestiniens ont aussi jeté une bombe sur lestroupes dans le village qui a éclaté sans causer de blessé.

    En tout, sept Palestiniens a été arrêtés dans l'opération.

  • Arafat conserve ses prérogatives
    Serge Dumont - Le Soir, Bruxelles
    [Arafat-Chirac, Abou Mazen-Raffarin = même combat]

    Nous nous sommes inspirés du système républicain français. Le président préside et définit les grandes options en matière de défense et de politique étrangère alors que le Premier ministre gère le pays au quotidien. Résumant les travaux du Conseil national palestinien (Parlement) siégeant à Ramallah pour définir les compétences du Premier ministre palestinien dont la fonction vient d'être créée, le ministre Saeb Erekat a coupé court aux espoirs des dirigeants israéliens qui voyaient en Mahmoud Abbas (alias « Abou Mazen »), le Premier ministre pressenti, un interlocuteur susceptible de supplanter Arafat au cas où des négociations de paix venaient à reprendre un jour.

    En effet, le texte de loi définissant les compétences du Premier ministre prévoit expressément qu'Arafat gardera la plus grande partie de ses pouvoirs et qu'il aura son mot à dire dans la formation du nouveau gouvernement. En outre, selon le partage des sphères d'influence négocié entre l'entourage du président palestinien et celui d'Abbas, ce dernier n'aura pas la possibilité d'entamer des pourparlers de paix avec l'État hébreu sans être couvert par son président. Certes, il gérera les affaires internes de l'AP et aura de ce fait la haute main sur les onze polices et services de sécurité palestiniens, mais, là aussi, Arafat restera le « commandant suprême ».

    Imposée à Arafat par l'Union européenne et les Etats-Unis, ainsi que par Israël, la réforme consistant à forcer le président de l'AP à désigner un Premier ministre et à lui conférer une partie de ses pouvoirs n'a donc pas produit l'effet escompté par ceux qui espéraient pousser le vieux leader de l'AP sur une voie de garage. Car non content de garder un rôle politique central, Arafat dispose aussi du droit de limoger son chef de gouvernement si ce dernier venait à prendre trop d'autonomie.
    Comme en France, il peut dissoudre le Conseil national et provoquer de nouvelles élections.

    Ce qui va se passer dans les prochaines semaines au sein de l'AP sera en tout cas fort intéressant, explique un haut fonctionnaire palestinien en poste à Ramallah. En supposant qu'Arafat ratifie la loi créant la fonction de Premier ministre et qu'Abbas l'accepte, nous allons sans doute assister à une guerre de couloirs entre les fidèles du président qui vont tenter de garder le plus de pouvoir possible, et ceux du nouveau chef de gouvernement qui vont chercher des points d'appui dans l'administration. Cette guerre va surtout se dérouler au sein de la police et des services de sécurité où chacun des deux leaders va tenter d'élargir sa zone d'influence.·

  • Les excédents viticoles de l'Union Européenne ne restent pas inemployés...

    La Commission européenne prévoit d'unir à l'Union Européenne, dans une vaste zone de libre échange, des pays allant de la Russie au Maroc en passant par l'Ukraine et Israël. Les citoyens pourraient se déplacer librement dans cet espace.

    La Commission souhaite approfondir les liens économiques et politiques avec un certain nombre de pays d'Afrique du Nord, du Proche-Orient et l'ex-Union soviétique, tous voisins de l'Union européenne dans sa version élargie.

    «Notre ambition est de développer une politique en direction de pays qui ont besoin de relations particulières avec l'Union, mais qui ne peuvent espérer la rejoindre dans un proche avenir», a déclaré le président de la Commission Romano Prodi lors d'une séance du parlement européen à Strasbourg.

    Une «Europe élargie» telle qu'envisagée par la Commission permettrait la libre circulation des personnes, des biens et des services entre l'Union européenne et ses voisins. Cette idée coïncide avec l'entrée de dix nouveaux membres au sein de l'Union, dont la plupart se trouvent en Europe de l'Est.

    Parmi les «voisins» en question figurent la Russie, l'Ukraine, la Biélorussie, la Moldavie, l'Algérie, l'Egypte, Israël, la Jordanie, le Liban, la Libye, le Maroc, l'Autorité palestinienne, la Syrie et la Tunisie.

    M. Prodi a précisé que les pays des Balkans n'étaient pas concernés par cette stratégie, car ils ont des chances d'adhérer à l'UE à moyen terme. La Bulgarie et la Roumanie espèrent rejoindre l'Union en 2007. La Turquie, la Croatie et d'autres anciennes républiques yougoslaves ont entamé des démarches en ce sens.

  • Première opération militaire de l'Union européenne...


    L'Union européenne lancera d'ici la fin mars la première opération militaire de son histoire, en succédant à l'Otan [les Américains] en Macédoine, a annoncé mardi à Bruxelles le haut représentant pour la politique étrangère de l'Union, l'Espagnol Javier Solana. L'opération « Allied Harmony », dirigée par l'Otan depuis septembre 2001, vise à stabiliser le pays par une présence militaire étrangère.


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002 Janvier 2003
Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002 Février 2003
Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002 Décembre 2002 Mars 2003

Mars 2003
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.