Google
Mars 2003
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Lundi 10 Mars 2003 — 6 Adar II 5763
  • Yasser Arafat se déclare encore une fois pour une rapide reprise des négociations avec Israël

    Le président palestinien Yasser Arafat s'est prononcé en faveur d'une reprise rapide des négociations de paix avec Israël. Il a aussi condamné les attentats menés par des activistes palestiniens contre des civils israéliens.

    Il s'exprimait devant les députés du Conseil législatif palestinien, réuni pour approuver son choix de Mahmoud Abbas (Abou Mazen) au nouveau poste de Premier ministre.

    «Je confirme ici au Quartet (Etats-Unis, Onu, Russie et Union européenne) et à tous les pays amis que nous sommes prêts à revenir sans attendre à la table des négociations et à reprendre immédiatement nos efforts de coordination de la sécurité (avec Israël), ce qui apportera la sécurité à notre peuple et aux Israéliens», a déclaré Arafat.

    Mais Yasser Arafat a d'autre part accusé le gouvernement de droite israélien de contrecarrer les nouvelles initiatives de paix. «La position israélienne consistant à rejeter les initiatives (...) ne servira jamais la paix et la sécurité dans la région mais contribuera à la haine», a-t-il dit.

    Arafat a déclaré hypocriterment : «Nous rejetons totalement les attentats visant des civils (...), que ce soit des Israéliens ou des Palestiniens», a-t-il continué. «Notre peuple est victime du terrorisme commis par l'Etat d'Israël contre les nôtres et contre nos infrastructures.»

  • Le bureau du Premier Ministre dément les informations rapportant, que les Etats-Unis ne donneront pas de préavis avant la guerre de l'Irak
    Par Gideon Alon et Nathan Guttman, Correspondants de Haaretz

    Les sources de la Présidence ont démenti des rapports disant que les Etats-Unis ne donneraient pas de préavis à Israël de l'imminence d'une attaque sur l'Irak à cause du récent flot de remarques faites par le système de sécurité israélien sur le sujet, selon Kol Israël.

    La radio a cité le chef de cabinet Dov Weisglass rapportant ses conversations à la Maison Blanche et avec l'Ambassadeur américain Dan Kurtzer concernant les garanties américaines promises et que personne n'avait entendu parler de tels rapports.
    Des sources du Premier Ministre ont dit que le Président américain George W. Bush avait donné sa parole à Sharon et qu'il n'y avait aucune indication que les Américains casseraient une promesse présidentielle.

    Le député Yuval Steinitz (Likud),à la tête de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset a dit à Galei Tsahal lqu'il n'y avait pas une telle menace de l'administration américaine et qu'Israël a besoin d'un avertissement de quelques heures, pas des jours, pour être préparé à l'attaque sur l'Irak.

    "Je ne pense pas que l'annonce soit connectée à des fuites (par des Israéliens), je n'ai pas entendu de plainte sur des fuites par des officiers de Tsahal," a dit Steinitz.

    Les sources du Ministère des Affaires Etrangères ont aussi dit qu'ils n'avaient entendu parler d'un tel rapport. Les sources ont ajouté que le Conseiller de Sécurité nationale Condoleezza Rice avait téléphoné au Ministre des Affaires Etrangères Silvan Shalom et l'avait mis au courant de la question irakienne.

  • Le Chef du service de renseignement de Tsahal : les Etats-Unis attaqueront l'Irak même sans résolution de l'ONU

    Le directeur de services secrets militaires, le Général Aharon Ze'evi (Farkash), a dit dimanche que, d'après lui, les Etats-Unis lanceront leur offensive contre l'Irak même si l'un des cinq membres permanents du Conseil de Sécurité des Nations Unies met son veto à la seconde la résolution patronnée par les Etats-Unis sur l'Irak, qui donnera à Saddam Hussein jusqu'au 17 mars pour prouver qu'il a désarmé.

    Ze'evi a dit à la réunion du cabinet qu'il a croyait que l'attaque menée par les Etats-Unis sur l'Irak commencerait la semaine prochaine. Le ministre de la Défense Nationale Shaul Mofaz a aussi dit à la réunion que la guerre allait probable commencer "bientôt."

    Ze'evi a dit que ses évaluations étaient basées sur les événements dans l'arène internationale des jours récents et sur l'ultimatum américain appelant l'Irak à désarmer ses moyens non-conventionnels avant le 17 mars.

    La semaine dernière, Ze'evi a dit à la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset que les Etats-Unis peuvent attaquer l'Irak à tout moment, en supposant que le Parlement Turc accepte cette semaine la demande américaine de permettre à ses troupes d'attaquer l'Irak depuis la Turquie.

  • Les autorités Israéliennes ont salué le choix de Mahmoud Abbas comme premier ministre palestinien.

    Le Conseil central de l'OLP a officiellement décidé samedi en fin de soirée de créer le poste de premier ministre de l'Autorité palestinienne. Le Conseil législatif palestinien (Parlement de l'Autorité palestinienne) doit se réunir lundi pour déterminer dans le détail les prérogatives du premier ministre.

    Le premier ministre israélien «a accueilli favorablement» la désignation de M. Abbas. Mais il a souligné lors du conseil des ministres hebdomadaire qu'il «fallait vérifier soigneusement de quels pouvoirs il disposera face à Yasser Arafat», le président de l'Autorité palestinienne, a précisé Kol Israël.

    Le ministre de la Défense Shaul Mofaz a lui aussi estimé que le choix de Mahmoud Abbas constituait un «développement positif». Mais il a aussi dit que Arafat avait jusqu'à présent «tué dans l'oeuf toutes les tentatives de réformes réelles de l'Autorité palestinienne», selon la radio.

  • Un Officier de Tsahal sérieusement blessé par tireur isolé dans la Bande de Gaza
    Jerusalem Post

    Un officier de Tsahal a été sérieusement blessé dimanche par un tireur isolé palestinien qui a ouvert le feu sur un avant-poste près de l'implantation de Gedid de la Bande de Gaza.

    Tsahal a dit que le tireur isolé avait tiré depuis l'intérieur d'un bâtiment résidentiel peuplée sur les soldats de l'avant-poste.

    L'officier a été évacué à l'Hôpital Soroka dans Be'er Sheva et est dans une condition sérieuse avec une blessure à la poitrine.
  • Selon un officiel palestinien, Arafat devrait conserver le contrôle des pourparlers de paix et des forces de sécurité
    Par Aluf Benn et Arnon Regular, Correspondants d'Haaretz

    Le président de l'Autorité Palestinienne Yasser Arafat conservera le contrôle des forces de sécurité et des négociations de paix même après que son adjoint Mahmoud Abbas (Abu Mazen) ait été nommé comme Premier ministre, un arrangement qui éviterait les demandes de réforme selon l'officiel Palestinien..

    Israël et les Etats-Unis ont insisté pour qu'Arafat remette son autorité à un Premier ministre puissant, conservant seulement pour lui un rôle de représentation. Les deux pays ont interdit à leurs officiels de rencontrer Arafat, l'accusant de ne pas avoir pris des mesures pour arrêter la violence palestinienne.

    Mais l'officiel palestinien, parlant sous condition d'anonymat, a dit qu'Arafat resterait le commandant suprême des forces de sécurité et conserverait le mot final sur les pourparlers de paix, selon un accord qu'il a obtenu lors d'une réunion avec Abu Mazen.


    Le député arabes à la Knesset Ahmed Tibi (Hadash) a dit dimanche que la nomination de Mahmoud Abbas (Abu Mazen) comme Premier ministre de l'AP ne nuira pas à la position d'Arafat.

    Samedi, le Conseil Central de l'Organisation de Libération de la Palestine a confirmé la nomination d'Abu Mazen comme premier Premier ministre palestinien.

    Tibi a dit à la galei Tsahal que la nomination faisait partie de la réforme de l'AP et qu'Israël se trompait s'il croyait que le mouvement affaiblira Arafat.

    "Si quelqu'un pense qu'en nommant un Premier ministre - même avec quelqu'un d'aussi important qu'Abu Mazen qui a eu un rôle historique dans l'OLP - que le Président Arafat disparaîtra, il se trompe."

    Un membre du Conseil Législatif palestinien Kadura Fares a prévu dimanche qu'Arafat serait toujours directement impliqué dans les questions politiques et toutes les négociations avec Israël.

    "Les négociations avec Israël et la lutte sont dirigées par l'OLP, qui a Yasser Arafat comme président et Abu Mazen comme secrétaire général, donc je ne pense pas qu'il y aura un problème quant à l'autorité et pour la gestion des négociations parce que dans le passé ils ont été dirigés par Yasser Arafat et Abu Mazen," a dit Kadura Fares Kol Israël.

    Le ministre de la Défense Nationale Shaul Mofaz a dit à Kol Israël dimanche que les Palestiniens font face à un point critique dans le choix d'une nouvelle direction qui pourrait finalement mener à une reprise de négociations de paix.

    "C'est une semaine critique pour les Palestiniens en ce qui concerne leur direction et la nomination d'un Premier ministre. J'espère que le Premier ministre aura l'autorité pour mener les Palestiniens dans une direction différente. Il est très important que toute direction élue ne soit pas impliquée dans le terrorisme et se battra contre - et notre but est de ramener les Palestiniens à la table de négotiations quand ces conditions ont été remplies," a dit Mofaz.

    Yasser Arafat a présenté la candidature de Abu Mazen devant le conseil rassemblé dans la ville de la Rive occidentale de Ramallah.

    "Nos frères du comité exécutif ont agréé l'initiative de nommer mon frère Mahmoud Abbas comme Premier ministre de l'Autorité Nationale palestinienne et nous cherchons votre consentement," a dit Arafat dans son discours.

    Le leader de l'AP a aussi pressé les factions palestiniennes menant le soulèvement d'accepter la trêve d'un an avec Israël proposé par l'Egypte "qui pourrait épargner notre peuple des plans fous du gouvernement israélien."

    On s'attendait à ce que le conseil ait approuvé la création du nouveau poste avant que la législature palestinienne ne définisse les responsabilités qui seront attachées à la fonction.

    "Il y aura un chevauchement entre les pouvoirs du Premier ministre et les pouvoirs du président mais cela pourrait être résolu dans le conseil législatif parce qu'ils détermineront les pouvoirs de chaque d'entre eux," a dit le parlementaire palestinien Nabil Amr.

    Abu Mazen a dit vendredi qu'il n'accepterait le poste que s''il étaitcertain de ses responsabilités.

    "Je serai capable de répondre négativement ou positivement à la proposition du Président Arafat quand il devient clair, quelle sorte d'autorités le Premier ministre aura," a-t-il dit à l'Associated Press. "Ce qui est important c'est l'autorité et pas la position."

    Zalman Shoval, un conseiller du Premier Ministre Ariel Sharon, a dit qu'Israël soupçonnait qu'Arafat n'accorderait pas à Abu Mazen de pouvoir réel. "Il est une personne respectée sans doute et je ne doute pas de ses bonnes intentions non plus, mais la question réelle, bien sûr est, quelle autorité aura-t-il ?," a dit Shoval.

    À Washington, l'attaché de presse du Département d'Etat Brenda Greenberg a dit que les regards des Etats-Unis étaient tournés vers "un Premier ministre autorisé et crédible" qui mènera les Palestiniens vers la création "d'une Palestine viable et indépendante."

    Le Représentant de l'ONU au Moyen-Orient Terje Rogué-Larsen, qui a assisté à une réunion avec des représentants de la Grande-Bretagne, la Russie et d'autres pays, a bien accueilli la candidature d'Abu Mazen .

    Abu Mazen devrait être "un personnalité crédible non seulement parmi des Palestiniens, mais aussi dans la communauté internationale," a dit Larsen.

    Vendredi, Arafat et Abu Mazen se sont rencontré pour discuter des responsabilités que l'on donnerait au Premier ministre, mais les deux n'ont pas apparemment réalisé d'accord final sur la question.

    Selon une proposition apportée devant le comité central du Fatah, Abu Mazen ne devrait pas être nommé comme Premier ministre "avec des pleins pouvoirs." Il sera responsable de l'exécution administrative et économique et des réformes de sécurité à l'Autorité Palestinienne, mais ne sera pas impliqué dans les étapes liés aux négociations futures avec Israël.

    Arafat a été sous une énorme pression internationale pour reformer l'Autorité Palestinienne et remettre sa direction quotidienne à un Premier ministre, à qui l'on donnerait un peu de l'autorité qu'Arafat monopolise actuellement .

    Il a récemment essayé de proposer la candidature du milliardaire Munib al Masri, qui n'est pas membre actif d'aucune institution Fatah, mais l'OLP et les officiels du Fatah ont fait pression sur Arafat pour nommer un membre du Fatah comme Premier ministre, en disant que le Premier ministre doit avoir un appui massif pour mettre en oeuvre les réformes.

Yasser Arafat se déclare encore une fois pour une rapide reprise des négociations avec Israël

Le bureau du Premier Ministre dément les informations rapportant, que les Etats-Unis ne donneront pas de préavis avant la guerre de l'Irak

Le Chef du service de renseignement de Tsahal : les Etats-Unis attaqueront l'Irak même sans résolution de l'ONU

Un Officier de Tsahal sérieusement blessé par tireur isolé dans la Bande de Gaza

Les autorités Israéliennes ont salué le choix de Mahmoud Abbas comme premier ministre palestinien.

Selon un officiel palestinien, Arafat devrait conserver le contrôle des pourparlers de paix et des forces de sécurité


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002 Janvier 2003
Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002 Février 2003
Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002 Décembre 2002

Mars 2003
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.