Google
Mars 2003
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Samedi 1 Mars 2003 — 27 Adar I 5763
  • Le ministre des Finances de l'Autorité Palestinienne nie l'existence des comptes secrets d'Arafat et déclare qu'aucun argent n'est employé pour le terrorisme
    Jerusalem Post

    En révélant l'existence de plus de 600 millions de $US d'actifs liquides, le ministre des Finances des Palestiniens a, vendredi, nié que l'Autorité Palestinienne posséde des fonds secrets et a affirmé qu'elle n'avait fourni aucune somme d'argent aux groupes accusés par Israël et les Etats-Unis de terrorisme.

    Dans un interview avec l'Assotied Press, le Ministre des Finances, Salam Fayad, a donné la comptabilité détaillée des actifs financiers de l'Autorité palestinienne, détenus localement et internationalement. Parmi les plus grandes valeurs, il y a la "Orascom Telecom Algeria", estimée à 90 millions de $US et la "Jordan Mobile Telecommunications Company", estimée à plus de 66 millions de $US.

    "La réforme n'est pas très facile dans les circonstances," a dit Fayad, qui dans les mois récents a gagné des approbations parmi des Palestiniens aussi bien des officiels israéliens et américains pour avoir fait des efforts sérieux pour nettoyer les finances obscures de l'Autorité Palestinienne.

    Un conseiller du Premier Ministre Ariel Sharon, Ra'anan Gissin, a refusé de faire des commentaires sur la révélation, pensant que ce serait contreproductif.

    Salam Fayad, 50, a refusé de commenter la spéculation sur sa candidature à une nouvelle position de Premier ministre, que le Président de l'Autorité Palestinienne Yasser Arafat, sous la pression internationale, a dit créer et mettre en place dans les semaines à venir.

    Ancien officiel de Banque mondiale, nternationalement respecté, Salam Fayad a été nommé ministre des Finances par Arafat dans un remaniement ministériel imposé au chef palestinien en juin dernier après que des plaintes sur son administration corrompue et des accusations Israéliennes sur l'emploi des fonds du gouvernement pour les groupes terroristes. Fayad a dit qu'aucun argent n'était parti pour financerl'activité terroriste.

    "Ce n'est pas vraiment trop difficile de faire les comptes et de montrer qu'avec les ressources limitées que nous avions ... nous ne financions que des fonctions gouvernementales," a-t-il dit.

    Les gouvernements Américains et européens se sont plaints pendant des années que la structure financière palestinienne ne soit pas transparente et ne permette pas aux donateurs de suivre leur argent pour des projets au bénéfices du peuple .

    Aussi, des accusations cohérentes ont été faites contre les officiels palestiniens récupérant de grandes sommes d'argent pour eux. Dans une publication annuelle spéciale de "Forbes Magazine", on a annoncé qu'Arafat devait avoir 300 millions de $US , le classant parmi un des plus riches parmi "les Rois, les Reines et les Despotes."

    Interrogé sur cette information, Fayad a dit que l'argent d'Arafat appartient aux Palestiniens et serait considéré comme tel.

    "Ce n'est pas son argent," a-t-il dit. "C'est l'argent de l'Autorité Palestinienne et il est géré comme tel."

    Salam Fayad a promis d'en finir avec l'utilisation d'argent cash dans les transactions du gouvernement, en particulier dans le paiement des salaires aux forces de sécurité palestiniennes et pour la première fois de séparer le budget de défense des comptes publics complets. Il jure aussi de se battre contre l'idée soutenue par beaucoup de Palestiniens qu'il y a une corruption répandue dans le gouvernement.

    "C'est une mesure très importante. Le but est de faire un système jugé bon et juste par notre propre peuple. Si nous réussissons sur ce front cela doit être bon pour le reste du monde."

    Après que la violence ait éclaté en septembre 2000, Israël a interropu le transfert des impôts perçus pour l'Autorité Palestinienne, estimant que l'argent pourrait être employé pour financer les attentats terroristes. Il a récemment commencé à débloquer quelques sommes d'argent après la rencontre d'officiels israéliens avec Salam Fayad.


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002 Janvier 2003
Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002 Février 2003
Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002 Décembre 2002

Mars 2003
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.