Google
Février 2003
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28  

Dimanche 23 Février 2003 — 21 Adar I 5763
  • Un journal allemand : l'Irak déploie des missiles à la frontière avec le Koweït
    Haaretz

    Un journal allemand a annoncé dimanche que l'Irak a déployé des missiles près de sa frontière avec le Koweït pour menacer les troupes Britanniques et américaines se massant dans le pays du Golfe Persique pour une invasion possible de l'Irak.

    Le Frankfurter Allgemeine annonce dans ses éditions de dimanche que les missiles posent une grave menace aux troupes alliées et qu'ils violent une résolution de Nations unies de 1994 qui interdit l'Irak de menacer ses voisins.

    Les missiles Ababil-100 auraient un rayon d'action de 200 kilomètres, ce qui violeraient d'autres résolutions de l'ONU interdisant à l'Irak d'avoir des missiles avec un rayon d'action de plus de 150 kilomètres. Le journal a dit que des agences de service de renseignement allemands ont informé le Ministère de la Défense Nationale au début de ce mois du déploiement et que les Nations unies ont été notifiées il y a 10 jours.

    Le gouvernement allemand est franchement en opposition avec l'utilisation de la force militaire pour désarmer l'Irak.

    Vendredi, l'inspecteur en chef du désarmement de l'ONU, Hans Blix, a exigé que l'Irak commence à démonter ses missiles Al-Samoud II, qui excèdent aussi la limite de rayon d'action de 150 kilomètres.

  • Un soldat tué dans la Bande de Gaza
    Amos Harel, Arnon Regular et Haim Shadmi, Correspondants d'Haaretz

    Un soldat de Tsahal a été tué dimanche matin, par des palestiniens qui ont ouvert le feu sur une position de l'armée dans le sud de la Bande de Gaza. La famille du soldat a été informé.

    Des sources militaires ont annoncé que le soldat a été tué par une décharge dans le dos, étant en service au quartier général de la division de la Bande de Gaza près de Khan Junis. Le soldat a subi des blessures graves et une équipe d'auxiliaires médicaux l' a secouru avant de l'évacuer à l'hôpital Soroka dans Be'er Sheva. La condition du soldat a continué à se détériorer et il est mort, un court moment plus tard.

  • Tsahal tue 8 Palestiniens dans la Bande de Gaza

    Une fusée Qassam a atterri dimanche après-midi dans le centre de la ville du Neguev de Sderot. La Magen David Adom a annoncé que deux personnes souffraient de choc, mais que personne n'avait été blessé puisque la fusée n'a pas éclaté. La fusée s'est posée juste à quelques mètres du bâtiment municipal de la ville.

    Les troupes de Tsahal ont tué huit Palestiniens, au moins cinq d'entre eux armés dimanche. Six des Palestiniens ont été tués et 14 autres blessés pendant les opérations de Tsahal qui ont commencé avant l'aube dimanche dans la ville de la Bande de Gaza au nord de Beit Hanoun, ont dit des sources Palestiniennes.

    Trois policiers palestiniens sont morts, dont un, impliqué dans le combat, ont dit des officiels de sécurité palestiniens.

    Un soldat de Tsahal a été aussi légèrement blessé dans l'opération.

    Un Palestinien, armé d'un fusil d'assaut AK-47 et de grenades manuelles, a été tué pendant une tentative d'infiltration dans l'implantation de Netzarim dans le centre de la Bande de Gaza, a dit l'armée.

  • Le Shin Bet capture le chef du Front Démocratique à Ramallah
    Jerusalem Post

    Ibrahim Abu Hijda a été arrêté par le Shin Bet, le Service de sécurité, a annoncé Kol Israël .

    Il est le chef du Front Démocratique à Ramallah et est relié à des attaques terroristes.

    Le Shin Bet a annoncé que après interrogatoire Abu Hijda reconnu l'organisation d'attaques contre des civils israéliens et des soldats dans le secteur de Ramallah.

    Il a aussi admis la responsabilité d'attaques à l'arme à feu à Bet El en février 2002 et aussi l'envoi d'une terroriste-suicide avec une carte d'identité israélienne. Elle a été capturée par le Shin Bet plus tôt cette année.

  • Le Centre Wiesenthal à l'Union européenne de radiodiffusion : "Interdisez au chanteur belge néo-nazi, le concours de la Chanson de l'Eurovision "

    Le docteur Shimon Samuels, le Directeur des relations Internationales du Centre Wiesenthal a invité l'Union européenne de radiodiffusion (EBU) à interdire le concours de Chanson de l'Eurovision de Mai 2003 à Riga, en Lettonie.

    Dans une lettre au Secrétaire général de l'EBU, Jean Stock, le Centre a exprimé sa stupéfaction que la Belgique soit représentée par Soetkin Collier, un néo-Nazi de 25 ans qui célèbre la mémoire du criminel de guerre Rudolf Hess et dont la famille a dirigé un café-club "d'extrême droite" fréquenté par des fascistes Belges connus.

    Samuels a noté que, "pendant la deuxième guerre mondiale, la Communauté juive belge a été dénoncée par des collaborateurs nazis. Plus récemment, l'état survivant de l'Holocauste- l'Etat d'Israël - est la cible primaire des politiciens, des législateurs et des médias belges. L'application de la loi belge s'est distinguée par sa recommandation au reste d'aujourd'hui de la communauté Juive qu'il évite les attaques antisémites dans les rues en enlevant tout vétement Juif identifiable. "

    Le Centre a suggéré que, "peut-être, en fait, ce choix du raciste d'extrême-droite, Soetkin Collier et de son orchestre d'Urban Trad, s'adapte à ce modèle et représenteront convenablement une certaine tradition belge au concours de l'Eurovision. "

    Le Centre a recommandé vivement que, "dans de telles circonstances, la Belgique soit interdite au concours de l'Eurovision pour empêcher la contamination, au cours de l'événement, des germes de la haine. "

    Une copie de la lettre a été envoyée à Iveta Letesko, le Manager de Riga du concours de la Chanson de l'Eurovision de 2003.

  • Le fabriquant du missile irakien dit que si l'ONU ordonne de détruire les missiles, cela privera l'Irak de défense

    Le directeur d'une société impliquée dans la production du missile Al Samoud 2 a dit samedi que d'obéir à l'ordre des Nations unies de détruire les armes priverait l'Irak des moyens importants de défense, même si cela est une menace.

    Aucun officiel irakien n'a fait de remarques publiques sur l'ordre donné vendredi par l'inspecteur en chef du désarmement Hans Blix à l'Irak de détruire la douzaine de missiles Al Samoud 2 et leurs composants, ce qui devrait commencer avant le 1 mars.

    Un aide du général Hossam Mohamed Amin, l'officier de liaison irakien en chef avec les inspecteurs de l'ONU, a dit samedi qu'il n'avait toujours pas vu la lettre de l'inspecteur en chef et ne pouvait pas faire des commentaires.

    Samedi, une équipe d'inspecteurs de l'ONU a visité la société Ibn al-Haithem, qui produit et assemble le "Al Samoud 2s".

    Après qu'ils soient partis, le directeur général Owayed Ahmed Ali a dit que seulement deux des missiles avaient été évalués au-dessus du rayon d'action permis par les Nations unies.

    "Ils veulent les détruire et à la fois on nous menace quotidiennement, à chaque minute, à chaque seconde," a-t-il dit.

    "J'ai demandé aux inspecteurs, ' Vous allez détruire une arme défensive maintenant que les Américains nous menacent, qui pourraient nous frapper à tout moment ?" ' Il a ajouté. "Certains ont dit, - Vous avez raison, mais nous avons des ordres -, tandis que d'autres ont dit, - Vous avez d'autres moyens de vous défendre -."

    Owayed Ahmed Ali a dit que neuf inspecteurs ont visité la société samedi et se sont séparés en trois groupes. Ils sont entrés "dans les ateliers, les secteurs d'assemblement et dans tous les départements. Ils ont étiqueté certains des missiles qui étaient déjà assemblés," a-t-il dit.

    Mohammed Modhaffar Al-Adhami, un membre du Parlement de l'Irak, a dit à vendredi qu'il croyait que l'Irak détruirait les missiles si on lui ordonné. Il a dit que l'Irak voulait éviter ce qu'il a appelé "l'agression" dont les Etats-Unis menaçent l'Irak si elle ne réussit pas à observer le programme de désarmement de l'ONU.

    "L'Irak fera le maximum de coopération pour éviter toute agression ... même (la destruction) des missiles," a dit Al-Adhami.

    Les essais d'Al Samoud ont déterminé que l'arme excède la limite de rayon d'action (de 93 milles) de 150 kilomètres mentionnées par les résolutions de l'ONU adoptées à la fin de la Guerre de Golfe de 1991.

    Le vice-président de l'Irak a offert de mené un dialogue avec les Etats-Unis, il a dit lors d'une interview à la TV vendredi que son pays était prêt à mener des pourparlers si Washington arrêtait de parler de guerre.

    L'interview du Vice-président Taha Yassin Ramadan a été diffusée par la chaine de Télévision Al-Shabab de l'Irak, qui appartient au fils du Président Saddam Hussein, Odai.

    "Nous sommes prêts pour un dialogue avec l'administration américaine et prêts à construire des relations économiques," a-t-il dit. "S'ils abandonnent l'agression et qu'il y a un dialogue qui mène à des relations normales, parvient à des intérêts mutuels loin d'interférer dans les affaires intérieures, alors nous n'avons aucune objection."

    Probablement l'offre, qui est apparue visant en grande partie le public irakien, a peu de chances d'attirer une réponse favorable de Washington, qui insiste pour que Saddam renonce d'abord à ses armes présumées de destruction massive. ce que Saddam affirme avoir déjà fait .

    À Washington, le Secrétaire d'Etat Américain Colin Powell a fait sa propre proposition, vendredi, déclarant que si le leader irakien coopère avec les demandes de désarmement de l'ONU, "ou s'il quitte le pays demain, il n'y aura aucune guerre."

    "Les gens espèrent que la guerre peut être évitée," a dit Powell. "J'espère qu'elle peut être évitée. Mais celui qui a le pouvoir entre ses mains pour décider s'il y aura une guerre ou la paix c'est Saddam Hussein."

    Avec la menace de guerre sur le pays, les Nations unies ont réduit son personnel humanitaire en Irak pour simplifier l'évacuation en cas d'action militaire. Environ 450 des 900 étrangers travaillant pour des programmes d'aide de l'ONU en Irak sont partis dans les deux dernières semaines, a dit un officiel de l'ONU à Bagdad sous condition d'anonymat.

    La réduction volontaire du personnel n'a eu aucun impact sur les 104 inspecteurs du désarmement de l'ONU et les 115 personnes d'appui travaillant indépendamment conformément à un mandat du Conseil de Sécurité de l'ONU pour vérifier que l'Irak s'est débarrassé de toutes les armes de destruction massive. À New York, le porte-parole del'ONU Marie Okabe a dit qu'aucun nouveau personnel n'a été transferré en Irak mais aucun ordre d'évacuation général n'a été publié.

    Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne accusent l'Irak de développer des armes de destruction massive et des missiles à longue portée, malgré les interdictions de l'ONU sur les deux points et ont massé presque 200.000 soldats dans la région pour renforcer leurs menaces de guerre. L'Irak nie détenir de telles armes.

    En plus d'Ibn Al-Haitham, les inspecteurs se sont dirigés vers huit autres sites samedi incluant l'usine du 7 avril, 30 kilomètres (20 milles) à l'est de Bagdad, qui contribue à quelques programmes de missiles irakiens avec le développement de fusées, a dit le Ministère de l'Information.

    D'autres sites ont été visités incluant une université médicale dans la ville du nord, Mosul, une installation d'ingénierie lourde et une usine laitière, a dit le ministère.

    Vendredi, des inspecteurs en nucléaire ont interviewé un ingénieur et un spécialiste en électro-aimant , tous les deux, membres de l'ancien programme de centrifugeuse de gaz de l'Irak, a dit le porte-parole des inspecteurs Hiro Ueki.

    Des inspecteurs en biologie et en chimie ont aussi essayé d'interviewer des scientifiques irakiens clefs, mais n'ont pas conduit d'interview depuis le 7 février à cause d'une discussion pour savoir si les scientifiques pouvaient enregistrer sur bande les interviews.

Un journal allemand : l'Irak déploie des missiles à la frontière avec le Koweït

Un soldat tué dans la Bande de Gaza

Tsahal tue 8 Palestiniens dans la Bande de Gaza

Le Shin Bet capture le chef du Front Démocratique à Ramallah

Le Centre Wiesenthal à l'Union européenne de radiodiffusion : "Interdisez au chanteur belge néo-nazi, le concours de la Chanson de l'Eurovision "

Le fabriquant du missile irakien dit que si l'ONU ordonne de détruire les missiles, cela privera l'Irak de défense


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002 Janvier 2003
Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002 Février 2003
Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002 Décembre 2002

Février 2003
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28  
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.