Google
Février 2003
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28  

Dimanche 9 Février 2003 — 7 Adar I 5763
  • Une voiture piégée explose devant un avant-poste de l'armée israélienne dans la Bande de Gaza en ne faisant que des blessés légers

    Une voiture piégée dans laquelle se trouvaient trois Palestiniens a explosé devant un avant-poste de l'armée israélienne dimanche dans la Bande de Gaza, a annoncé Tsahal, les trois Palestiniens ont été tués.

    Selon des responsables de l'armée, des terroristes qui se trouvaient dans la voiture ont ouvert le feu en approchant de l'avant-poste. Le véhicule a heurté des blocs de béton qui protègent le bâtiment et a explosé, ont-ils ajouté.

    Quatre militaires qui étaient dans le bâtiment ont été légèrement blessés, selon un porte-parole.

  • Yasser Arafat accueille favorablement les négociations secrètes entre Sharon et Koureïa

    Le président de l'Autorité palestinienne Yasser Arafat s'est félicité samedi des contacts qui se sont tenus entre le négociateur Ahmed Koureïa et le Premier ministre israélien Ariel Sharon, et s'est déclaré prêt à d'autres pourparlers.

    Le dirigeant palestinien s'est adressé brièvement aux journalistes à son quartier général de Ramallah, dans laRive Occidentale, au lendemain de la confirmation officielle, des deux côtés, de la rencontre secrète Sharon-Koureïa qui s'est déroulée mercredi.

    "Il y a une décision, au sein de la direction palestinienne, de poursuivre les pourparlers avec les Israéliens", a déclaré Yasser Arafat. "Nous sommes prêts à toutes les négociations dès lors qu'elles sont susceptibles de nous conduire à la paix".

    Ariel Sharon refuse de rencontrer Yasser Arafat, l'accusant d'être responsable des violences, et pose sa destitution comme préalable à la reprise des négociations de paix. Les pourparlers ont échoué il y a deux ans, peu avant l'arrivée d'Ariel Sharon à la tête du gouvernement israélien.

    Le président de l'Autorité palestinienne a appelé le Premier ministre israélien pour reprendre les discussions après la victoire de son parti, le Likoud, aux législatives du 28 janvier. Ariel Sharon a décliné l'offre, mais a rencontré Ahmed Koureïa quelques jours plus tard, ce qui constituait son premier entretien avec un haut responsable palestinien depuis un an.

    "J'ai demandé à Sharon de reprendre les négociations avec moi et il a rejeté cette offre", a rappelé Yasser Arafat. "C'était quelques jours après sa victoire aux élections".

    Il était difficile de dire dans l'immédiat si la rencontre Sharon-Koureïa allait déboucher sur d'autres pourparlers.

    Selon des responsables palestiniens, l'entretien a duré moins de deux heures. Ariel Sharon et Ahmed Koureïa ont discuté d'un éventuel cessez-le-feu et des façons de résoudre le conflit israélo-palestinien. Des responsables israéliens ont simplement confirmé que la rencontre avait eu lieu et que les deux hommes avaient abordé le conflit actuel.

    Ahmed Koureïa, 65 ans, aussi connu sous le nom de Abou Ala, était l'un des principaux négociateurs des pourparlers de paix israélo-palestiniens. Considéré comme un confident de Yasser Arafat et l'un de ses successeurs potentiels, il maintient des liens étroits avec les dirigeants israéliens.

    D'après Saeb Erekat, un autre négociateur palestinien, la "feuille de route" établie par le "quartet" (Etats-Unis, Union européenne, Russie, ONU) qui prévoit un Etat palestinien en 2005 est en suspens jusqu'à ce qu'Ariel Sharon forme son gouvernement. "J'appelle la communauté internationale à se concentrer sur les moyens de relancer le processus de paix dans la région, et pas sur la guerre en Irak", a-t-il dit.

    Sur le terrain, l'armée israélienne a démoli samedi dans la Rive Occidentale les maisons de deux Palestiniens qui avaient tiré mercredi sur des soldats israéliens, tuant deux d'entre eux. Les deux assaillants, Anan Hani et Ahmed Hamad, étaient également morts dans l'échange de tirs. Ils habitaient dans deux villages proches de Naplouse. Neuf personnes habitaient dans la maison du premier, sept dans celle du second.

    Tsahal a détruit des dizaines de maisons d'activistes afin de dissuader les terroristes extrémistes de perpétrer des attentats.

    L'armée a aussi détruit huit maisons à Rafah, dans le sud de la Bande de Gaza, ont rapporté des témoins et des responsables de la sécurité palestiniens. Dans cette ville, Tsahal démolit régulièrement des bâtiments utilisés comme couverture par des terroristes pour tirer sur les forces israéliennes.

  • L'aile militaire du Fatah menace de tuer le ministre de l'Intérieur de l'Autorité Palestinienne
    Khaled Abu Toameh - Jerusalem Post

    QDes rapports tendus montent entre l'Autorité Palestinienne et l'aile armée du Fatah, les Brigades des Martyrs al Aksa , qui ont menacé de tuer le Ministre palestinien de l'Intérieur, Hani al Hasan, à cause de son opposition avec la poursuite d'attaques terroristes contre des civils en Israël.

    C'est la première fois que les Brigades al Aksa font une menace directe contre un officiel palestinien haut-placé

    Les Brigades ont publié une déclaration vendredi avertissant le ministre palestinien contre sa visite à Naplouse et ont dit qu'il serait la victime d'un attentat-suicide s'il se montrait en ville.

    Samedi, un communiqué a été publié par un autre groupe des Brigades al Aksa dénonçant les menaces contre le ministre palestinien.

    "Nous avons décidé d'interdire à Hasan d'entrer à Naplouse parce qu'il a renié les hommes qui ont commis les attentats jumeaux à Tel-Aviv en janvier dernier, qui ont été revendiqués par les Brigades al Aksa," selon la déclaration.

    Des sources palestiniennes ont dit qu'Hasan, avaient refusé dendosser les terroristes-suicide, Samer Nouri et Buraq Khalfah, comme membres du Fatah. On a annoncé aussi qu'il a publié une directive qui interdit aux officiels du Fatah à Naplouse d'inviter les familles des deux hommes pour leuroffrir des condoléances ou imprimer des affiches et des bannières à leur mémoire.

    Leader expérimenté du Fatah, Hasan, qui est responsable des forces de sécurité des Palestiniens, a travaillé à la mise en application d'une discipline dans l'aile armée du groupe, mais en vain.

    Naplouse est une forteresse des Brigades al Aksa, dont les membres sont fortement opposés à toute tentative d'atteindre un accord de cessez-le-feu avec Israël.

    Le prédécesseur d'Hasan, le général Abdel Razak al Yahya, a démissionné après avoir échoué à convaincre les hommes armés du Fatah d'interrompre leurs attaques.

    Beaucoup des terroristes disent qu'ils se sentent trahis par l'Autorité Palestinienne et des officiels du Fatah, qui essayent de prendre de la distance eux-mêmes avec les actions du groupe.

    Par conséquent, les hommes armés des Brigades al Aksa dans les villes palestiniennes et les villages ont commencé à travailler ensemble avec d'autres groupes, y compris le Hamas, le Jihad Islamique et le Front Populaire pour la Libération de la Palestine.

    Les attaques de la semaine dernière sur une base de l'armée près de Naplouse, dans lequel deux soldats de Tsahal ont été tués, ont été effectuées par une cellule commune appartenant aux Brigades al Aksa et des Brigades ,Abu Ali Mustafa [du FPLP].

    Dans un développement lié, un des chefs des Brigades al Aksa dans la Rive occidentale, Haj Abu Ahmed, a fortement critiqué l'Autorité Palestinienne pour avoir appeler à une fin des attentas-suicide et des tirs de mortiers et de fusées en Israël.

    Abu Ahmed se référait aux déclarations faites par un officiel palestinien senior anonyme publié par l'Agence de presse palestinienne, WAFA, dans lequel il se moquait des fusées et des mortiers et mettant en doute leur efficacité.

    "L'Intifada palestinienne et les opérations de résistance, sous toutes leurs formes, ont réussi, pendant les deux passés ans, à épuiser l'occupation et va fairet qul'on va cosidérer l'expulsion des implantations et des parties de la Bande de Gaza et la Rive occidentale," a argumenté le chef des Brigades al Aksa.

    "Il n'est pas pour des pourparlers secrets [entre des officiels de l'AP et Israël] et des avis comme ceux publiés par WAFA, la Rive occidentale et la Bande de Gaza devraient être libérées par les mortiers, les fusées et les héros et les enfants de la résistance."

    Abu Ahmed prétend que le rapport de WAFA coïncide avec les efforts de l'Autorité Palestinienne pour apaiser le Premier Ministre Ariel Sharon à cause de la crainte qu'il profiterait des projets Américains deconfrontation avec l'Irak pour transférer les Palestiniens en Jordanie et expulser Arafat.
  • Newsweek parle de menaces d'Al Qaida imminente contre les groupes Juifs et les affaires Juives aux Etats-Unis
    Jerusalem Post

    Le magazine d'actualités "Newsweek" annonce que l'administration Bush avait relevé le niveau d'alerte des menaces vendredi 'du jaune' 'à l'orange' après la réception de l'information des services de renseignement qui ont indiqué la possibilité qu'Al-Qaida projette des attaques multiples contre les groupes Juifs et les affaires Juives aux Etats-Unis.

    La menace est centrée sur les synagogues, les foyers Juifs, les hôpitaux Juifs, les groupes de jeunes et particulièrement les hôtels et les endroits de distraction appartenant aux Juifs, ou qui attire un grand nombre de patrons Juifs.

    Le rapport déclare que le FBI a conseillé aux officiels Juifs et aux Rabbins des Etats-Unis de prendre des mesures supplémentaires de précaution et d'intensifier leurs systèmes de sécurité pendant les offices de Shabbat de ce week-end et lors d'autres événements.

    Les fonctionnaires Américains ont dit qu'ils sont particulièrement inquiets du volume ramené par les systèmes de surveillance électronique et d'autres rapports de service de renseignement mentionnant "les intérêts Juifs". Cependant, les officiels Américains n'ont aucune information sur des cibles spécifiques.

    Le Procureur Général John Ashcroft a levé le niveau d'alerte des menaces vendredi "de jaune" 'à "orange". La dernière fois que les Etats-Unis étaient à ce niveau de menace étaitlors de l'anniversaire d'un an des attaques du 11 septembre.

    Ashcroft a dit que l'information des services de renseignement avaient pointé la possibilité qu'Al-Qaida puisse effectuer une attaque aux Etats-Unis, ou contre des cibles Américaines dans d'autres pays, la semaine suivante.

    Newsweek annonce que la Ligue Anti-diffamation coopère avec le FBI pour identifier et avertir les groupes Juifs aux Etats-Unis.

    Les officiels Américains ont déclaré qu'il y avait d'autres menaces circulant actuellement dans des cercles des services de renseignement ne touchant pas directement aux intérêts Juifs. Certaines de ces menaces incluent l'utilisation d'armes biologiques et chimiques par des terroristes.

Une voiture piégée explose devant un avant-poste de l'armée israélienne dans la Bande de Gaza en ne faisant que des blessés légers

Yasser Arafat accueille favorablement les négociations secrètes entre Sharon et Koureïa

"Chronique de la presse ordinaire"
acmedias.org

L'aile militaire du Fatah menace de tuer le ministre de l'Intérieur de l'Autorité Palestinienne

Newsweek parle de menaces d'Al Qaida imminente contre les groupes Juifs et les affaires Juives aux Etats-Unis


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002 Janvier 2003
Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002 Février 2003
Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002 Décembre 2002

Février 2003
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28  
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.