Google
Février 2003
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28  

Samedi 1 Février 2003 - 29 Shevat 5763
  • Deux jeunes Juifs ont été poignardés dans le quartier Juif de Jérusalem

    Kol Israël a annoncé que l'on avait poignardé deux jeunes Juifs dans le quartier Juif de Jérusalem dans la vieille ville.

    Leurs blessures sont décrites comme légères à modérée. Les deux jeunes gens sont traités à Jérusalem à l'hôpital ' Sharei Tzedek ".

    Le rapport de police ont dit que l'on a vu deux Palestiniens s'enfuyant du secteur.


  • Les officiels Américains : aucune information immédiate que le terrorisme soit impliqué dans la perte de la navette spatiale
    Jerusalem Post

    Le président Bush a appelé le Premier Ministre Ariel Sharon pour mettre au courant le leader israélien de ce que les Etats-Unis savent du désastre.

    Les représentants de l'administration Bush ont dit qu'ils n'avaient aucune information immédiate samedi que le terrorisme aurait été impliqué dans la désintégration apparente de la navette spatiale Colombia peu de temps avant l'atterrissage.

    Le Président George W. Bush, qui était dans la retraite présidentielle de Camp David dans le Maryland, a été informé de la situation et attendait les mises au point de la NASA. Un officiel de la Maison Blanche a dit que le président avait projeté de retourner à la Maison Blanche pour s'occuper de la perte de la navette.

    "Il n'y a aucune information à ce moment que ce pourrait être un incident terroriste," a dit Gordon Johndroe, le porte-parole du Département de la Sécurité intérieure. "Évidemment l'enquête commence juste, mais c'est l'information que nous avons maintenant."

    Un officiel Américain senior, parlant sous condition d'anonymat, a dit qu'aucune menace n'avait été faite contre le vol de la navette, à une altitude de 207.000 pieds (62.100 mètres) sur le Texas du-Nord-central quand il a perdu contact, elle était hors de portée de missiles sol-air.

    Un représentant senior, parlant aussi sous condition d'anonymat, a dit il y avait eu des renseignements qui avaient entraîné des soucis lors d'un vol précédent régulier de Colombia, qui devait avoir transporté le même équipage.

    Les renseignements, liés à l'astronaute israélien Ilan Ramon, ont été classés non crédibles, mais le vol avait été remis pour d'autres raisons. Il n'y avait eu aucun renseignement de troubles quant à ce vol, ont dit les officiels et ils ne croient pas que le terrorisme soit impliqué.

    Bush a été mis au courant de la situation par son chef de cabinet, Andrew Card, a dit le porte-parole de la Maison Blanche Scott McClellan.

    Dans une journée fonctionnant normalement au ralenti, les officiels de la Maison Blanche faisaient des pieds et des mains pour pénétrer dans les bureaux.

    "Nous regardons tous la TV, dévastés et concernés," a dit John Marburger, le chef du Bureau de la Maison Blanche de la Science et la Politique de technologie.

  • Colin Powell va dévoiler des enregistrements «accablants» pour l'Irak

    Le secrétaire d'Etat américain Colin Powell dévoilera mercredi au Conseil de sécurité des enregistrements secrets de l'Agence nationale de sécurité. Ils montrent que l'Irak a menti de manière répétée aux inspecteurs en armement de l'ONU.

    Selon des responsables des services de renseignements américains, cités par la revue «Newsweek», la décision d'autoriser à utiliser ces enregistrements est exceptionnelle. Mais les preuves sont si accablantes que les avantages dépassent les inconvénients possibles d'une divulgation, poursuivent les responsables.

    D'autres responsables ont néanmoins estimé que ces enregistrements ne constituaient pas une preuve irréfutable de la détention par l'Irak d'armes de destruction massive, nuance «Newsweek».

    Par ailleurs, un responsable américain a dit à Reuters que certaines écoutes seraient probablement utilisées mais qu'aucune décision définitive n'avait encore été prise sur les éléments qui seront soumis au Conseil de sécurité.

  • L'Irak présidera la Conférence sur le désarmement en mars

    Alors que la pression se fait toujours plus forte sur Bagdad, les Nations unies ont annoncé vendredi que l'Irak présidera la conférence internationale sur le désarmement organisée le 17 mars, soit deux mois plus tôt que prévu.

    Alors que le président américain George.W Bush a averti que l'Irak dispose de «semaines, pas de mois» pour désarmer pacifiquement, Bagdad pourrait donc être à la barre de la Conférence sur le désarmement au moment d'une éventuelle intervention militaire contre son régime.

    L'Irak devait initialement diriger le forum au mois de mai, la présidence tournant plusieurs fois au cours de l'année, selon l'ordre alphabétique. L'Inde occupe actuellement ce poste.

    L'Iran aurait dû succéder à l'Inde, mais la porte-parole adjointe des Nations unies, Hua Jiang, a annoncé vendredi que le pays s'était désisté. «Dans sa lettre adressée à la Conférence sur le désarmement, l'Iran n'a fourni aucune raison concernant son abandon de la présidence», a déclaré la porte-parole, ajoutant que d'autres pays, tels que la Corée du Nord, l'Afrique du Sud, l'Espagne et l'Ethiopie avaient déjà pris une telle décision par le passé.

    «La semaine dernière, c'était la Libye défendant les droits de l'homme, et maintenant c'est l'Irak supervisant le désarmement. On ne peut pas prétendre être sérieux», a pour sa part commenté Richard Grenell, le porte-parole de l'ambassadeur américain auprès des Nations unies, John Negroponte.

    Le 23 janvier dernier, la Libye a été élue à la présidence de la Commission des droits de l'homme des Nations unies, profitant d'une vague de solidarité africaine.

    La Conférence sur le désarmement, basée à Genève, a été créée en 1979. Elle rassemble 66 pays et est à l'origine d'accords sur le contrôle des armes et le désarmement parmi lesquels le Traité de non-prolifération nucléaire. Les nations membres se réunissent chaque année 24 semaines lors de trois sessions débutant en janvier.

  • Plus du quart des Députés Européens demande une commission d'enquête parlementaire sur l'usage des fonds européens dans l'Autorité Palestinienne.

    170 signataires

    Mardi 4 février au Parlement Européen à Bruxelles, après une conférence de presse à 11h00, Ilka Schroeder, François Zimeray, Willy De Clercq et d'autres députés de tous partis et de toutes nationalités déposeront à la Présidence du Parlement Européen une résolution signée par plus de 170 députés demandant la mise en place d'une commission d'enquête sur le financement par l'Union Européenne de l'Autorité Palestinienne.

    Depuis plusieurs mois, les allégations de corruption au sein de l'Autorité palestinienne se sont faites plus précises. La preuve a été rapportée que l'enseignement financé par l'Union Européenne dispense une pédagogie de la haine et incite au martyre. L'utilisation d'une partie du budget de l'Autorité palestinienne pour la récompense des familles d'attentats suicides a été un élément déterminant pour engager les parlementaires à s'associer dans cette démarche. La commission d'enquête parlementaire a pour but de vérifier l'exactitude de ces informations et d'en tirer les conséquences.

    Pour "un plan Marshall Européen" dans les territoires palestiniens

    "Nous ne sommes pas hostiles au principe du financement des palestiniens par l'Union Européenne, au contraire " déclare François Zimeray. "Je serais même prêt à augmenter massivement le soutien européen", à condition que cette aide aille vraiment à la population, qu'elle soit orientée dans le sens du développement, de l'éducation et du rapprochement entre les peuples. Ce n'est pas le cas.

    Au mépris de ses propres valeurs, l'Europe a trop longtemps fermé les yeux sur la corruption, le détournement de l'aide éducative à des fins de propagande comme sur le terrorisme. L'indulgence aveugle de l'Union Européenne est directement responsable de la mort de civils dans les deux camps ; elle a infantilisé l'Autorité Palestinienne, radicalisé les positions et fait exploser le camp de la paix des deux côtés.

    Un combat acharné sur la "scène politique la plus dure du monde pour Israël"(Yediot Aharonot)


    Depuis quatre mois, un petit groupe de députés conduit par Ilka Schröder et François Zimeray s'acharne à arracher une à une les signatures des députés malgré les interventions, les pressions et l'hostilité de certains appareils politiques. De façon choquante, le Commissaire Européen, M. Chris Patten, est personnellement intervenu pour entraver cette démarche pourtant conforme à la mission de contrôle du Parlement Européen sur la Commission exécutive. Ce succès est un désaveu cinglant pour le Commissaire qui déclarait "j'ai besoin de cette commission d'enquête comme d'un trou dans la tête".

    Pour un vrai débat parlementaire

    Désormais, la Conférence des Présidents peut décider de mettre la résolution à l'ordre du jour. En théorie, elle pourrait refuser mais pour les signataires, il serait inconcevable d'écarter la volonté de 170 députés. Pour François Zimeray, "refuser d'en tenir compte, c'est non seulement refuser de regarder la vérité en face, mais aussi agir contre la paix, et consacrer l'abdication du Parlement Européen devant la Commission".

    Les signataires tiendront une conférence de presse au Parlement Européen à Bruxelles le mardi 4 février à 11h00.

  • Le 31 Janvier 2003 s'est tenu le Conseil d'Administration de l'Université de Creteil (Val de Marne) qui a rejeté l'opportunité d'une motion "style Paris VI"

    Le SNESUP avait demandé que soit mis à l'ordre du jour la motion (PARIS VI)  Boycott des contacts avec les Universités israéliennes.

    Le Président de l'Université a demandé un vote sur l'opportunité de cette motion,

    les résultats ont été les suivants :  
    • pour : 16   - 
    • abstentions  : 4   
    • NON : 35

Explosion de la navette spatiale Columbia avec sept astronautes à bord
Communiqué officiel du Porte-Parole de Tsahal

Deux jeunes Juifs ont été poignardés dans le quartier Juif de Jérusalem

Les officiels Américains : aucune information immédiate que le terrorisme soit impliqué dans la perte de navette spatiale

Un débat suite au film Décryptage, le 30 janvier 2003 , avec Alain Finkielkraut, Antoine Perraud, Jacques Tarnero, Philippe Bensoussan
par Antoine C.

Décryptage la polémique sans nuance " Israël, victime de désinformation "

Colin Powell va dévoiler des enregistrements «accablants» pour l'Irak

L'Irak présidera la Conférence sur le désarmement en mars

Plus du quart des Députés Européens demande une commission d'enquête parlementaire sur l'usage des fonds européens dans l'Autorité Palestinienne.

Le 31 Janvier 2003 s'est tenu le Conseil d'Administration de l'Université de Creteil (Val de Marne) qui a rejeté l'opportunité d'une motion "style Paris VI"


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002 Janvier 2003
Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002 Février 2003
Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002 Décembre 2002

Février 2003
D L M M J V S
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28  
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.