Google
Janvier 2003
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Jeudi 30 Janvier 2003 - 27 Shevat 5763
  • No Comment - Al-Assad et Chirac / contact
    Damas-30-1-Sana

    Le président Bachar al-Assad a reçu aujourd'hui un contact téléphonique du président français Jacques Chirac.

    L'entretien a porté sur les derniers développements en Irak à la lumière du rapport des inspecteurs internationaux et la manière de coordonner les efforts au Conseil de Sécurité pour empêcher les circonstances de virer en faveur la frappe de l'Irak.

    L'entretien a porté également sur les relations de coopération entre les deux pays et les moyens de les consolider dans tous les domaines.

    Les deux présidents ont évoqué de même l'appui que la France accordera à la Syrie pour son développement administratif.

  • Box-office "Ecran total": les meilleures entrées, [Décryptage en tête, merci et bravo]
    Par Ange-Dominique Bouzet - Libération

    Rire et châtiment et José Garcia font un malheur: 1 221 entrées/copie et une solide première place pour le film d'Isabelle Doval, pourtant limité à 275 salles. Mafia Blues 2 est loin du compte, malgré Robert De Niro, Billy Crystal et ses 450 copies :454 de moyenne, soit beaucoup moins, par exemple, que Punch Drunk Love qui, avec 146 salles, n'atteint que la sixième place mais réalise un score de 658 spectateurs/copie.
    En fait, le phénomène de la semaine est ailleurs, à la fois hors course par sa catégorie (documentaire) et sa salle unique, et over-palmarès par son incroyable taux de remplissage: 7 316 spectateurs pour le Décryptage de Jacques Tarnero et Philippe Bensoussan à l'Arlequin à Paris 6e, rue de Rennes (lire ici ...)

     
  • Huit leaders européens rallient " la nouvelle" Europe au côté de l'Amérique
    Philip Webster, Rédacteur Politique du Times à Londres

    Huit leaders européens invitent aujourd'hui le Continent à se tenir debout uni avec l'Amérique dans la bataille pour désarmer l'Irak, en avertissant l'ONU que sa crédibilité est en cause.

    Dans un rejet calculé de la France et l'Allemagne - dénoncées par l'Amérique la semaine dernière comme "la vieille Europe" - les leaders de la Grande-Bretagne, de l'Espagne, de l'Italie, du Portugal, de la Hongrie, de la Pologne, du Danemark et de la République tchèque se sont unis pour faire une demande sans précédent dans "The Times " pour l'unité et la cohésion. Ils disent que les relations transatlantiques ne doit pas entrer en crise face aux menaces du Président Saddam Hussein à la sécurité du monde.

    "Notre force se trouve dans l'unité," affirment-ils, ajoutant que le rapport des inspecteurs en désarmement de l'ONU de lundi est un modèle confirmé "de la tromperie, du déni et du non-respect de Saddam".

    L'appel, publié dans un article commun publié à la page 24 du Times, donne à Tony Blair et au Président Bush un encouragement important alors qu'ils se préparent pour leur sommet à Camp David de demain.

    Mais il met aussi a nu les désaccords de l'Europe. Les termes reflètent la colère de plusieurs pays face aux regrets exprimés par le Président Chirac et Gerhard Schröder et à ce qu'ils considèrent comme leur prétention à parler pour l'Europe.

    L'appel commun a été suggéré par José María Aznar d'Espagne, que M. Blair rencontrere à Madrid aujourd'hui. Son cabinet a produit un projet de l'article que les autres leaders ont lu, amendé et ont signé.

    Le Señor Aznar, M. Blair, Silvio Berlusconi d'Italie, José Manuel Barroso du Portugal, Péter Medgyessy de Hongrie, Leszek Miller de Pologne, Anders Fogh Rasmussen du Danemark et le Président Havel de la République tchèque ont dit que le régime irakien et ses armes sont une menace claire à la sécurité du monde, ce qui a été explicitement reconnue par l'ONU.

    Dans ce qui semble être un rappel à Mr Chirac et à Herr Schröder, ils disent que "nous les Européens" avont réitéré le soutien pour la Résolution 1441 et le désir de poursuivre le chemin de l'ONU et du sommet de l'OTAN de Prague et du Conseil Européen de Copenhague. En faisant cela, ils ont envoyé un message clair qu'ils veulent débarrasser le monde du danger posé par les armes de destruction massive de Saddam.

    "Nous devons rester unis en insistant pour que son régime soit désarmé," écrivent-ils. "La solidarité, la cohésion et la détermination de la communauté internationale sont notre meilleur espoir pour réaliser cela pacifiquement."

    Ils disent que la résolution est la dernière chance pour Saddam de désarmer pacifiquement et disent au Conseil de sécurité que sa tâche est de préserver la paix internationale et la sécurité. De faire ainsi doit maintenir sa crédibilité en assurant la pleine conformité avec ses résolutions.

    "Nous ne pouvons pas permettre à un dictateur de violer systématiquement ces résolutions. Si elles ne sont pas observées, le Conseil de sécurité perdra sa crédibilité et la paix du monde en souffrira en conséquence. Nous sommes confiants que le Conseil de sécurité fera face à ses responsabilités."

    L'article va probablement exaspérer la France et l'Allemagne, qui ont déjà fulminé sur la description que Donald Rumsfeld a faite d'eux comme "la vieille Europe". Interrogé la semaine dernière sur le moral en Europe, le Secrétaire de la Défense des Etats-Unis a dit : "vous pensez Europe comme l'Allemagne et la France. Je ne fais pas. Je pense qu'est la vieille Europe. Si vous regardez l'Europe entière aujourd'hui le centre de gravité change vers l'est. L'Allemagne a été un problème et la France at été un problème. Mais vous regardez le nombre énorme des autres pays en Europe. Ils ne suivent pas la France et l'Allemagne sur cela. Ils sont avec les Etats-Unis."

    Les désaccords de l'Europe ont été encore soulignés à l'OTAN hier quand
    la France, l'Allemagne, la Belgique et le Luxembourg ont refusé de discuter une proposition américaine d'envoyer des missiles "Patriot" et des avions de surveillance en Turquie pour la protéger d'une attaque irakienne possible. Les quatre ont soutenu que des actions pour protéger la Turquie seraient inopportunes tandis que des efforts diplomatiques tentent d'éviter la poursuite du conflit avec l'Irak.

    L'article est aussi une importante démonstration d'appui à M. Blair au moment où il est sous l'augmentation de la pression sur le plan intérieur. Hier il a perdu patience avec des Députés travaillistes le raillant aux Communes sur l'Irak et leur a dit sans ambages que la Corée du Nord était la prochaine action sur sa liste.

    Quand un Député travailliste a crié "qui est son prochain ?" il a répliqué après l'Irak, "oui, avec l'ONU nous devons nous confronter à la Corée du Nord et son programme nucléaire." Un autre Député a aboyé "Où s'arrête-t-il ?" comme réponse : "Nous nous arrêtons quand la menace contre notre pays sera entièrement et correctement traitée."

    M. Blair a dit aussi pour la première fois que la Grande-Bretagne avait la preuve liant l'Irak à Al-Qaeda, faisant ainsi suite à l'avertissement donné dans le Discours sur l'état de l'Union par M. Bush que l'Irak pourrait armer des groupes terroristes.

    L'appel commun de huit pays européens à se ranger au côté des Etats-Unis dans leur lutte contre l'Irak relève «plus de l'affichage que de la substance», a estimé jeudi Jean-François Bureau, porte-parole du ministère français de la Défense.

  • Opération dans Hébron, Tsahal y ferme un poste de police
    Jerusalem post

    .Selon des Palestiniens, Tsahal conduit actuellement des recherches dans la ville de Rive occidentale de Hébron.

    Les témoins ont dit que cinq suspects ont déjà été arrêtés. Les témoins disent qu'un grand contingent de blindés est entré à la ville et que les soldats conduisent les recherches de maison en maison.

    Au cours de l'opération dans la ville, l'armée tente de démanteler l'infrastructure terroriste de la ville qui est responsable de la mort de 22 Israéliens depuis trois mois. Cinq suspects ont été interpellés et un poste de police qui donnait refuge aux terroristes a été fermé.

    Les autorités palestiniennes affirment que les Israéliens cherchent à saper ce qui reste de l'Autorité palestinienne : la police de la ville, et que la population ne sera même pas protégée contre les malfrats.

    En fait depuis le début de l'Intifada, Tsahal vise les installations de la police car il y a des preuves de l'implication de nombreux officiers dans les actions terroristes

No Comment - Al-Assad et Chirac / contact

Box-office "Ecran total": les meilleures entrées, [Décryptage en tête, merci et bravo]

Huit leaders européens rallient " la nouvelle" Europe au côté de l'Amérique

Opération dans Hébron, Tsahal y ferme un poste de police


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002 Janvier 2003
Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002
Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002 Décembre 2002

Janvier 2003
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.