Google
Janvier 2003
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Mardi 28 Janvier 2003 - 25 Shevat 5763
Les estimations de la soirée
  • Tableau de Ha'aretz



  • Les factions palestiniennes quittent Le Caire sans accord

    Réunis depuis vendredi au Caire, les représentants de 12 factions palestiniennes ont quitté la capitale égyptienne mardi sans être parvenus à s'entendre sur une proposition en faveur d'un arrêt des attentats anti-israéliens.

    Les différents groupes, parmi lesquels le Fatah de Yasser Arafat, le Hamas, le Djihad islamique et d'autres organisations palestiniennes basées en Syrie, étaient invités à examiner la proposition de leurs hôtes égyptiens.

    Incapables de trouver un accord, les délégués avaient un temps envisagé lundi de rédiger une déclaration commune. Mais ce projet a lui aussi été abandonné mardi, chaque faction reprenant le chemin des territoires ou de l'exil.

    Le Hamas et le Djihad islamique, à l'origine de nombreux attentats-suicides en Israël, ont tous deux rejeté catégoriquement le principe d'un arrêt unilatéral des violences, comme le réclament également le Fatah. Les deux groupes radicaux ont fait valoir que l'Egypte devait en premier lieu obtenir d'Israël, la garantie d'un arrêt des opérations militaires dans les territoires palestiniens.

    « Il serait inapproprié de faire une offre gracieuse à Israël, qui mène une offensive à grand échelle contre notre peuple», a souligné Ziyad Nikhla, représentant du Djihad islamique, dans un entretien à l'Associated Press.

    « Il ne pouvait y avoir aucun accord sur une trêve ou une interruption des opérations», a renchéri Osma Hamdan, porte-parole du Hamas. Il a ajouté que ces discussions interpalestiennes n'avaient pas davantage permis de s'entendre sur le principe d'une nouvelle direction unifiée pour l'élaboration d'une «stratégie de lutte contre Israël».

    Les parties devraient se retrouver le 4 février prochain pour le nouveaux pourparlers

  • Trois Palestiniens ont été tués dans une explosion dans la Bande de Gaza
    Jerusalem Post

    Trois Palestiniens, y compris deux adolescents, un frère et une soeur, ont été tués au début de mardi dans une explosion énorme dans une maison de la Ville de Gaza.

    Les témoins et la sécurité palestinienne ont dit que la détonation était due apparemment à un missile d'hélicoptère israélien.

    Cependant, des sources militaires israéliennes, parlant sous condition d'anonymat, a dit que la détonation avait été causée par l'explosion prématurée d'une bombe qui était assemblée par des palestiniens dans la maison et non pas par une attaque israélienne.

    La détonation a rasé un bâtiment d'un étage dans une nouvelle partie du quartier de Scheik Radwan, près de la côte de la Bande de Gaza. Trois personnes ont été tuées, y compris Mohammed Atel, 30 ans, un garde du corps d'Ismail Abu Shanab, un officiel supérieur du Hamas. Onze ont été blessés, trois sérieusement, l ont dit les hospitaliers.

    Les voisins ont dit que la maison avait appartenu à Ihab Salame, un partisan du mouvement violent Islamique qui a effectué des dizaines d'attentats-suicide en Israël et a tiré des fusées sur des implantations Juives et des villes israéliennes.

    Les deux autres morts sont ses enfants, Sabrin, une fille de 15 ans et Mohammed, 17 ans, ont dit les hospitaliers.

    Fuad Bib, 55 ans, qui tient un petit magasin d'alimentation tout près, a dit "Deux hélicoptères Apache ont volé autour pendant deux heures et soudainement nous avons entendu une grande explosion."

    Les hommes armés du Hamas et la police palestinienne ont tenu les gens à l'écart de la maison détruite. Dans la Ville de Gaza à l'Hôpital Shifa, la police et les hommes du Hamas ont empêché les journalistes et d'autres d'entrer dans la salle des urgences, un mesure peu commune.

    Les officiels du Hamas sont parvenus à l'hôpital. En sortant de la morgue avec plusieurs autres officiels entourés par des gardes du corps lourdement armés, le Porte-parole du Hamas Abdel Aziz Rantisi a dit, "Nous tenons l'entité Sioniste et le criminel Sharon entièrement responsable de ce nouveau crime qui a visé des enfants palestiniens, en ajoutant," Sharon offre ce crime comme un présent pour l'élection. "

    Il a dit que Hamas riposterait avec des attaques dans les villes israéliennes, les qualifiant "de villes palestiniennes et de villes occupées depuis 1948," quand Israël a été créé. Le Hamas n'accepte pas l'existence d'un état Juif au Moyen-Orient.

    Rantisi a dit que les enquêtes du Hamas ont montré que l'explosion avait été causée par une attaque de missile israélien.

    Les sources militaires israéliennes ont dit que des hélicoptères ont tiré sur un terrain ouvert de la Bande de Gaza au nord, pas en ville, pour dissuader les terroristes de tirer des fusées.

    Après une opération israélienne à grande échelle dans la Ville de Gaza au début de dimanche, où 12 palestiniens armés ont été tués, des officiels palestiniens a accusé l'action militaire israélienne intense de faire partie de la campagne électorale de Sharon.

    L'opération suivait une salve de fusées tirées vendredi depuis la Bande de Gaza sur la ville israélienne de Sderot.

  • Le secret de l’affection que se portent Bush et Sharon

    Nathan Gutman (Haaretz) - traduit par le service de presse de l'Ambassade de France en Israël.

    L’annonce faite jeudi dernier par le porte-parole du Conseil de sécurité nationale, selon laquelle les Etats-Unis accueillaient favorablement la demande d’aide supplémentaire de 12 milliards de dollars déposée par Israël, ne pouvait pas venir à un meilleur moment pour le Likoud. De manière générale, tout au long de l’actuelle campagne électorale, l’Administration américaine a fait tout son possible pour montrer qu’il n’existait aucun problème entre Jérusalem et Washington. Cette dernière déclaration démontre que non seulement tout va très bien entre les deux pays, mais qu’en outre, les Etats-Unis voleront au secours de l’économie israélienne.
    (…)
    Pour la première fois depuis les années 90, l’Administration américaine ne cherche pas à apporter son soutien au candidat travailliste aux élections israéliennes, et, selon certains commentateurs, œuvrerait même contre lui.
    Ce changement historique s’explique avant tout par la personnalité des protagonistes. Selon un grand journaliste américain que l’on ne peut soupçonner de trop porter dans son cœur le gouvernement israélien, Ariel Sharon serait l’unique dirigeant au monde à avoir percé le secret de George Bush : il a compris que l’important se trouvait dans la relation d’individu à individu. Par sa franchise et sa sincérité, Sharon est parvenu à se faire aimer du Président américain.
    Sharon a très vite contourné le Département d’Etat et a préféré entretenir des relations directes avec le Président et ses conseillers, entre autres par l’intermédiaire de son homme de confiance Arieh Genger.
    (…)
    Mais le véritable secret de l’affection que se portent les deux hommes se trouve plutôt dans le changement qui s’est opéré chez le Président américain après le 11 septembre. Sa vision dichotomique du monde -- les bons qui luttent contre le terrorisme et les méchants qui leur apportent leur soutien, -- a placé Sharon dans le camp de Bush, et Arafat dans l’autre.
    (…)
    Sharon a traversé deux ans d’Intifada sans qu’aucune véritable crise ne vienne bouleverser ses relations avec les Etats-Unis et sans qu’aucun dollar de l’aide américaine ne soit mis en danger.
    (…)
    Bush ne pourra pas indéfiniment repousser la publication de la « feuille de route ». En supposant que les Etats-Unis soient occupés avec l’Irak, ils seront tenus néanmoins de la présenter aux parties après les élections législatives en Israël. En outre, pour obtenir le soutien de l’Europe et de l’ONU dans la perspective d’une offensive anti-irakienne, les Américains devront progresser sur le volet israélo-palestinien.

  • Les estimations de la soirée

    A l'occasion des élections qui ont lieu aujourd'hui en Israël, vous pouvez consulter un dossier spécial du Service d'informations de l'Ambassade d'israël
    Ce dossier vous informera sur la structure politique d'Israël et son système
    électoral. Il présente également les partis participant aux élections ainsi que leur programme politique.

    Les factions palestiniennes quittent Le Caire sans accord

    Trois Palestiniens ont été tués dans une explosion dans la Bande de Gaza

    Le secret de l’affection que se portent Bush et Sharon

    Hébron : où les beautés bibliques rencontrent les barbelés
    Un reportage effectué le jeudi 24 janvier par deux soldates à Hébron…
    Par Sarah Barak.


    Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
    Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002 Janvier 2003
    Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002
    Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002 Décembre 2002

    Janvier 2003
    D L M M J V S
          1 2 3 4
    5 6 7 8 9 10 11
    12 13 14 15 16 17 18
    19 20 21 22 23 24 25
    26 27 28 29 30 31  
    Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
    Adresses de télévision et radio francophones
    (La France et La Belgique)
    Adresses des Journaux francophones
    (La France et La Belgique)
    ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

    AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.