Google
Janvier 2003
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Dimanche 26 Janvier 2003 - 23 Shevat 5763
  • Le Fatah au Liban menace de fournir des boucliers humains pour l'Irak
    Jerusalem Post

    Les membres du mouvement du leader palestinien Yasser Arafat, le Fatah au Liban, sont prêts à aller en Irak comme boucliers humains si les Etats-Unis et ses alliés attaquent, a dit un officiel palestinien senior dans le plus grand camp palestinien du Liban dimanche.

    Khaled Aref, le chef du Fatah dans le camp d' el-Hilweh Ein, parlant devant environ 1.000 Libanais et Palestiniens réunis pour appuyer l'Irak et les Palestiniens, pour que les Arabes et les Musulmanst fassent don d'argent aux familles des Palestiniens " prisonniers, martyrs et au chômage."

    Aref a aussi appelé "à ouvrir la porte au recrutement pour soutenir la fermeté des irakiens en formant un bouclier humain pour protéger l'Irak, son peuple, sa richesse et sa direction. Nous dans les factions de l'Organisation de Libération de la Palestine et le mouvement du Fatah, sommes prêts à partir dès maintenant pour être les avant-gardes de ce bouclier humain."

    Les Etats-Unis accusent l'Irak de cacher des armes de destruction massive et ont menacé de désarmer l'Irak par la force s'il ne coopère pas avec l'ONU. L'Irak nie qu'il ait de telles armes.

    La plupart des Arabes s'opposent à l'utilisation de la force militaire contre l'Irak, en disant que les Etats-Unis essayent simplement de contrôler la richesse pétrolière de l'Irak. Pendant la guerre de Golfe de 1991, quand la plupart du monde arabe était aligné derrière les Etats-Unis et contre l'Irak, beaucoup de Palestiniens ont soutenu le Président irakien Saddam Hussein, acclamant son attaque à coups de missile Scud sur Israël et prenant la défense des aspirations palestiniennes.

  • Quelle manque de culture journalistique !

    La phrase de Cukierman a été mal interprétée par tous les journalistes (quel manque de culture ...), elle a sans doute été mal conçue par son auteur.

    Un article du Figaro en avril 2002
    [Quand un axe rouge-brun-vert imprègne le débat intellectuel et politique - La convergence des totalitarismes PAR ALEXANDRE DEL VALLE ET MARC KNOBEL] expliquait bien ce concept, il expliquait l'alliance objective entre les :

    bruns = facistes
    rouges = nazis rouges
    verts = nazis islamistes

    [en peinture, sans doute - comme peut-être dans la vie - le mélange de rouge et de vert produit le brun].

    ils n'ont rien compris !!!!!!

    Et ça se dit homme politique ?

    Cordialement

    Daniel Bellilty

  • Couvre-feu sur la Judée, la Samarie et Gaza pendant les élections

    Le ministre de la Défense, Shaul Mofaz vient d'annoncer que la Judée, la Samarie et Gaza seraient sous couvre-feu jusqu'à la fin des élections afin d'éviter tout attentat. Il y a en effet environ 25 alertes quotidiennes en ce moment. Quelques 25 000 policiers et soldats seront affectés au maintien de l'ordre dans tout le pays.

  • Deux gros dispositifs explosifs trouvés près de Djénine
    Jerusalem Post


    Les troupes de Tsahal ont découvert deux grands dispositifs explosifs dans le secteur de Shaked près de la ville de Rive occidentale de Djénine, a annoncé Kol Israël .

    Les sources de Tsahal ont dit que les dispositifs explosifs découverts pendant les deux derniers jours contenaient quelques dizaines de kilos d'explosifs. On croit qu'un d'entre eux était destiné à attaquer un blindé de Tsahal.

    On a fait exploser les deux bombes sans risque.

  • Un âne piégé explose près d'un autobus au sud de Jérusalem
    Jerusalem Post

    Un âne bourré d'explosifs a explosé à côté d'un autobus ce matin sur la route reliant Jérusalem au bloc d'implantation Etzion au sud, a annoncé Kol Israël.

    Les équipes d'ambulances ont traité un certain nombre de gens choqués. Il n'y a eu aucune autre blessure. L'incident est arrivé à côté du village de Rive occidentale d'El-Khader.

    La route a été fermée au trafic.

    Dans la Bande de Gaza des Palestiniens ont tiré sur des troupes de Tsahal à la frontière de la Bande de Gaza-Egypte. Près de l'implantation de la Bande de Gaza de Morag, des décharges ont été tirées sur un véhicule israélien. Il n'y a eu aucun blessé dans l'un ou l'autre incident.

  • "Il n'y a que la vérité qui blesse", le secrétaire national des Verts Gilles Lemaire a quitté samedi soir le dîner annuel du CRIF

    Dans son discours, le président du CRIF s'en est pris à "l'antisionisme" de l'extrême gauche, allant jusqu'à parler d'"alliance brun-Vert-rouge"

    Selon M. Cukierman, cet antisionisme "fédère ce courant qui s'étend des partis révolutionnaires, tels Lutte ouvrière et la Ligue communiste révolutionnaire, à une fraction de l'extrême-gauche".

    En présence de Jean-Pierre Raffarin, de 13 ministres et de nombreux représentants de partis politiques de droite et de gauche, le président du CRIF s'en est également pris, sans le nommer, à la Confédération paysanne de José Bové, qui "défend les paysans français de Durban à Porto Alegre, et de Gênes à Ramallah, en passant par Seattle".

    En entendant ces propos, Gilles Lemaire s'est immédiatement levé pour quitter la salle. "Quand je n'aime pas entendre des propos et que je les trouve insupportables, je m'en vais", a expliqué devant la presse le secrétaire national des Verts.

    "Ce n'est pas responsable dans cette période de tensions internationales", a ajouté M. Lemaire. "Je n'accepte absolument pas des propos de ce type qui ne peuvent que mettre de l'huile sur le feu."

    La décision de Gilles Lemaire n'a pas fait l'unanimité parmi ses amis écologistes. La députée Verte de Paris Martine Billard, qui représentait elle aussi les écologistes à ce dîner annuel, est restée pour entendre le discours de Jean-Pierre Raffarin, avant de s'éclipser. Mais Mme Billard a invoqué la "chaleur" et le menu du dîner pour justifier son départ.

    La députée de Paris s'est cependant déclarée choquée par la petite phrase de Roger Cukierman sur José Bové. "Mettre en cause un syndicat dans son ensemble, je trouve que ce n'était pas le lieu", a estimé cette responsable de l'aile gauche des Verts.

  •  Après les attaques palestiniennes, vaste opération de blindés israéliens dans la ville de Gaza

    Hier matin les forces de Tsahal sont sorties de Beit Hanoun au nord la Bande de Gaza après la démolition de quatre ponts reliant Beit Hanoun à la ville de la Bande de Gaza.

    Tsahal avait lancé l'opération vendredi soir tard en réponse aux attaques de fusée Kassam sur Sderot. Visitant vendredi Sderot.

    Le Ministre de la Défense Nationale Shaul Mofaz a déclaré qu'il y aura une réponse dure aux attaques en cours sur les communautés israéliennes en Israël et dans la Bande de Gaza. Cela n'a pas tardé.

    En riposte Tsahal a lancé sa plus importante opératiion dans la ville de Gaza depuis le début de la deuxième Intifada en septembre 2000. Des dizaines de blindés israéliens sont entrés hier soir dans la métropole palestinienne en provenance de trois directions.

    Les soldats de Tsahal ont été la cible de tirs Palestiniens et ils ont riposté.
    Douze Palestiniens ont été tués et 51 autres blessés, dont huit grièvement.

    Selon des rapports, les Palestiniens ont tiré un certain nombre de fusées sur les forces de sécurité déployées dans la ville, dont une a fait sauter la maison du Ministre du Cabinet de l'Autorité Palestinienne Nabil Sha'ath.

    Le porte-parole de Tsahal a confirmé que l'opération était de route, mais a refusé de divulguer la cible de l'opération ou de nouveaux détails.

    Un important incendie dans le quartier industriel de Shajaiyeh, dans l'est de Gaza, aurait été provoqué par un missile tiré par les hélicoptères israéliens.

    Alors que les blindés progressaient vers le centre-ville, des hélicoptères de combat de Tsahal échangeaient des tirs avec des dizaines de Palestiniens armés, appelés dans les rues par les haut-parleurs des mosquées, pour mener une "guerre sainte" (djiad) contre les Israéliens.

    Les forces de sécurité israéliennes ont fait sauter la maison d'un terroriste du Hamas et s'approchaient des maisons de deux autres terroristes recherchés, impliqués dans une attaque contre une implantation juive de Gaza.

    Dans le même secteur, des ateliers de "ferronnerie" fabriquant de l'armement a été détruit à l'explosif. Selon l'armée, des roquettes ou d'autres armes sont fabriquées dans ces ateliers.

    Les Brigades des martyrs d'Al-Aqsa ont annoncé avoir fait exploser trois blindés israéliens, ce qui a été déménti par Tsahal.

    Par ailleurs, neuf blindés israéliens ont pris position tôt ce matin dans le centre de Beit Hanoun, une ville située à l'extrémité nord de la Bande de Gaza, où Tsahal avait détruit quatre ponts hier.
    Selon un porte-parole militaire, les destructions ont pour but d'empêcher aux terroristes palestiniens venant de Gaza de se rendre dans le secteur de Beit Hanoun bordant Israël et tirer à partir de là des roquettes contre le territoire israélien.


  • Des Palestiniens brûlant des drapeaux
    israéliens et américains
    à une manifestation pro-Irakienne
    dans un camp de la Bande de Gaza hier.

  • Les organisations terroristes palestiniennes toujours opposées à l’arrêt des attentats-suicide. Relance du dialogue interpalestinien au Caire 

    La réunion interpalestinienne du Caire sur une trêve possible avec Israël s’est ouverte hier après-midi, en présence du chef des renseignements égyptiens.

    Douze factions au total participent au dialogue, dont le Fatah du dirigeant Yasser Arafat, représenté par le numéro deux de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Mahmoud Abbas (Abou Mazen).

    M. Hamdan a minimisé les retombées sur la réunion de l’attaque menée jeudi soir par la branche armée du mouvement, les Brigades Ezzedine el-Qassam durant laquelle trois soldats israéliens ont été tués dans la Rive occidentale. Les formations terroristes qui participent au dialogue, le Hamas, le Jihad islamique et les Brigades des martyrs d’al-Aqsa, ont cependant d’ores et déjà affirmé leur refus d’arrêter les attentats contre Israël.

    Or, l’Égypte qui parraine le dialogue a proposé aux mouvements palestiniens de geler les opérations anti-israéliennes « pendant un an » pour permettre la relance du processus de paix, a indiqué l’une de ces formations.

    Un document égyptien qui a été proposé aux délégués prévoit de « geler la lutte armée pendant un an afin de donner une chance aux efforts de paix et aux négociations ».

    Selon des analystes égyptiens, l’Égypte cherche particulièrement un engagement des mouvements palestiniens à renoncer aux attentats-suicide en territoire israélien, qui occasionnent la mort de civils et ne servent pas l’image internationale des Palestiniens.

    Le chef des services des renseignements égyptiens, Omar Souleimane, assistera à la première session du dialogue, puis les participants poursuivront les rencontres sans présence égyptienne, a indiqué M. Hamdan.

    « La présence de M. Souleimane n’est pas synonyme de pressions égyptiennes. Les Palestiniens sont seuls juges de leur propre intérêt et l’Égypte ne fait qu’offrir son expérience et une plate-forme pour arriver à une entente commune », avait indiqué une source proche de la réunion.

    M. Souleimane a effectué plusieurs missions de médiation entre Israéliens et Palestiniens depuis le début de l’intifada en septembre 2000 pour tenter de ramener les deux parties à la table des négociations.

    Les participants n’ont pas fixé de date pour la fin des pourparlers et envisagent de poursuivre leurs rencontres tant que ceci s’avérera nécessaire, a ajouté la source.

Le Fatah au Liban menace de fournir des boucliers humains pour l'Irak

Quelle manque de culture journalistique

Couvre-feu sur la Judée, la Samarie et Gaza pendant les élections

Deux gros dispositifs explosifs trouvés près de Djénine

Un âne piégé explose près d'un autobus au sud de Jérusalem

"Il n'y a que la vérité qui blesse", le secrétaire national des Verts Gilles Lemaire a quitté samedi soir le dîner annuel du CRIF

Une journaliste de France Inter confirme publiquement, lors de la conférence de presse des Verts, avoir entendu Patrick Farbiaz dire « Vive le Hamas, Hamas vaincra »
proche-orient.info

Après les attaques palestiniennes, vaste opération de blindés israéliens dans la ville de Gaza

Les organisations terroristes palestiniennes toujours opposées à l’arrêt des attentats-suicide. Relance du dialogue interpalestinien au Caire 

Paris VI, suicide mental
Monette Bohrmann


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002 Janvier 2003
Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002
Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002 Décembre 2002

Janvier 2003
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.