Google
Janvier 2003
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Mardi 21 Janvier 2003 - 18 Shevat 5763
  • Ils sont venus, ils sont tous là...
    Jerusalem Post en français

    460 personnes, délégués ou représentants communautaires, sont venues à l’initiative du Consistoire central de France pour exprimer leur solidarité et leur soutien à Israël.
    La suite...

  • Sur le site Web d'Al-Qaida : Enlevez, bombardez "les Sionistes"
    Margot Dudkevitch - Jerusalem Post

    Dans une lettre à tous "les combattants du jihad," Al-Qaida a donné des instructions à ses membres pour enlever "les Sionistes" et effectuer des attentats-suicide contre les ambassades et les aéroports dans le monde entier.

    La lettre, qui est apparu sur un site du Web apparenté au chef d'Al-Qaida Osama Ben Laden, invite ses membres à débarrasser le monde "des incroyants".

    "Des tentatives doivent être faites pour enlever des otages, un ou deux Américains ou Sionistes, se concentrer sur l'enlèvement de journalistes ou des gens célèbres pour faire pression [sur les Etats-Unis ou Israël]," dit-il. Il a ordonné aux membres de cibler les ambassades dans le monde entier qui appartiennent "aux ennemis", suggérant des attaques de missile contre des bâtiments comme "certaines ambassades placées dans des secteurs appropriés pour des attaques de missile."

    La lettre donne alors plusieurs exemples de façons différentes d'effectuer des attaques, y compris des voitures piégées télécommandées, ou plusieurs terroristes-suicide qui explosent simultanément pour créer "un effet plus grand."

    Il s'adresse à tous ceux qui sont affiliés à Al-Qaida pour se renforcer et s'unir avec le jihad aux Philippines et ne pas négliger "les frères" en Indonésie et au Turkistan.

    Il y a deux semaines l'adjoint de bin Laden, Aiman Zwahiri a publié son dernier livre, "Confiance et Détermination dans la Croyance en l'Islam transférée de Génération en Génération dans une Réalité Perdue. Il appelle au jihad contre les Etats-Unis, les associés de la coalition et Israël comme part d'un plan pour se débarrasser "des incroyants" de la terre d'Islam et étendre ensuite le message Islamique dans le monde entier. Zwahiri dit aussi que "une attaque nucléaire est la seule façon de tuer des Américains."

    En attendant, les forces de sécurité ont arrêté, Lundi, un certain nombre de fugitifs palestiniens dans la Rive occidentale et la Bande de Gaza. Un des fugitifs, arrêtés à la jonction du Gush Katif, était en possession d'un détonateur pour une fusée Kassam.

    Des fugitifs Hamas ont été arrêtés dans Beitunya et à el-Fawar, au sud de Hébron, tandis qu'un fugitif des Tanzim a été capturé dans Hébron. Quatre autres terroristes soupçonnés ont été arrêtés à Bethléem, Bir Al-Basha, au sud de Djénine et Adam, au sud de Ramallah.

    Les forces de sécurité ont démoli la maison d'un terroriste du Jihad Islamique Taisir Al-Shweik, qui avait recruté et expédié des attentats-suicide, y compris derrière la tentative d'attentat-suicide près de la Caverne Machpela en décembre 2001 et avait projeté des fusillades sur des véhicules sur la route de contournement du Halhoul.

    Son père avait offert un abri aux fugitifs et avait fourni à des membres de cellules du Jihad Islamiques dans Hébron avec des vêtements et de l'alimentation.

  • Le projet de Constitution palestinienne prévoit une démocratie parlementaire

    Le futur Etat palestinien prendra la forme d'une "démocratie parlementaire" dirigée par un président aux pouvoirs très étendus, élu pour un mandat de cinq ans, renouvelable une seule fois, selon une ébauche de Constitution obtenue lundi par l'Associated Press. L'Islam en serait la religion officielle.

    L'élaboration d'une Constitution constitue l'un des éléments clé de la "feuille de route", un plan de paix proposé par le Quartet (Etats-Unis, Russie, Union européenne, Nations unies) pour atteindre la création d'un Etat palestinien avant 2005. La Constitution doit être achevée lors de la deuxième étape du plan, qui coïncide avec la création d'un Etat provisoire dont les frontières définitives ne seraient pas encore fixées.

    Le projet actuel, qui comporte 229 articles, n'aborde pas les questions clés qui doivent être réglées par un accord de paix définitif avec Israël, comme les frontières du futur Etat palestinien, le statut de Jérusalem et de ses lieux saints. Le document obtenu par l'Associated Press était incomplet et ne comportait pas les sections concernant le sort des quatre millions de réfugiés palestiniens et de leur descendants, question qui avait contribué à faire capoter les pourparlers de paix il y a deux ans.

    Au chapitre des frontières, trois solutions sont envisagées. Soit la Constitution ne les mentionne pas, soit elle affirme que la Cisjordanie, la Bande de Gaza et Jérusalem-Est constituent l'Etat palestinien, soit elle énonce seulement qu'elles seront fondées sur les résolutions de l'ONU. Le projet cite Jérusalem comme capitale de la Palestine, sans autres détails.

    Le texte décrète que "l'Islam est la religion officielle de l'Etat", mais qu'il garantira le caractère sacré des lieux de culte et le respect des autres religions. Les musulmans représentent la majeure partie des trois millions de Palestiniens qui vivent en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza, avec une minorité chrétienne d'environ 50.000 personnes.

    La Constitution définit la Palestine comme une démocratie parlementaire, avec un Parlement bicaméral de 150 membres. La première chambre représenterait les résidents de l'Etat et la seconde les Palestiniens à l'étranger. Cette chambre ne pourrait décider des questions nationales et les Palestiniens en exil ne disposeraient pas du droit de vote.

    La Constitution octroie au président, élu au suffrage direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois, des pouvoirs importants. Chef de l'exécutif, il désigne le Premier ministre, dirige les forces de sécurité et peut dissoudre le Parlement, à condition d'y être autorisé par la voie d'un référendum.

    La désignation d'un Premier ministre est l'une des réformes cruciales exigées par les Etats-Unis et Israël, une façon d'écarter Yasser Arafat qui a gouverné pratiquement seul depuis 1994. Mais le président de l'Autorité palestinienne a bloqué l'idée et les pressions des réformistes du Fatah se sont affaiblies en septembre lorsqu'Arafat s'est retrouvé une nouvelle fois assiégé par l'armée israélienne dans son QG de Ramallah (Cisjordanie). L'Autorité palestinienne instituée par les accords d'Oslo a été quasiment détruite par les opérations militaires menées depuis 28 mois par Israël pour répondre à la deuxième Intifada.

    Enfin, au chapitre des droits et libertés, la Constitution garantit la liberté de mouvement, protège les citoyens de l'exil forcé ou de l'extradition et interdit les perquisitions ou arrestations sans un mandat.

    Plusieurs dizaines d'experts juridiques palestiniens, arabes et étrangers travaillent à l'élaboration de cette Constitution au sein d'une commission présidée par le ministre palestinien du Plan Nabil Chaath. La version définitive doit être adoptée par les 120 membres du Comité central de l'OLP après plusieurs séances de discussions.

    Le texte devrait ensuite recevoir l'aval du peuple palestinien lors d'un référendum organisé en même temps que les prochaines élections présidentielle et législatives palestiniennes. Un accord de paix avec Israël serait lui aussi soumis à un référendum populaire. Initialement prévues le 20 janvier, ces élections ont été reportées sine die en raison du maintien de l'occupation de plusieurs villes palestiniennes par Tsahal.

    Pour Raanan Gissin, conseiller du Premier ministre israélien Ariel Sharon, "tous ces efforts pour élaborer une Constitution et les discussions sur les réformes ne sont destinés qu'à donner une légitimité à Arafat, à donner l'impression de réforme". "Même ce document, je pense qu'il n'a aucune intention de le mettre en oeuvre", a-t-il estimé.

Communiqué du M.J.L.F

Dernier rapport spécial de Palestinian Media Watch, ou comment l'Autorité pakestinienne incite ses enfants au martyre
Hélène Keller-Lind

L'Intifada des campus
Paul Bernard et Patrick Klugman

Ils sont venus, ils sont tous là...
Jerusalem Post en français

Sur le site Web d'Al-Qaida : Enlevez, bombardez "les Sionistes"

Le projet de Constitution palestinienne prévoit une démocratie parlementaire

Sur le site Web d'Al-Qaida : Enlevez, bombardez "les Sionistes"

Sous le prétexte du pacifisme !
Par Stéphane Juffa © Metula News Agency

De l'anathème et de la diabolisation du Juif.
par Carole Dreyfus, chercheur au Floersheimer Institute for Policies Studies, Jérusalem.

La Libye des droits de l'homme
En l’occurrence, il s’agit plutôt de l’alibi des droits de l’homme.

Albert Capino


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002 Janvier 2003
Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002
Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002 Décembre 2002

Janvier 2003
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Adresses des Gouvernements de la France, de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.