Google
Janvier 2003
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Dimanche 12 Janvier 2003 - 9 Shevat 5763
  • Deux israéliens tués dans des infiltrations séparées en Israël
    Tsahar Rotem, Correspondant d'Haaretz

    Deux Israéliens ont été tués dimanche soir dans deux infiltrations séparées qui sont arrivées presque simultanément, une dans un moshav près de la Ligne Verte avec la Rive occidentale près d'Afula et le deuxième à la frontière Égyptienne d'Israël, près de la ville de Nitzna.

    Au Moshav Gadish, un homme a été tué et trois personnes - parmi eux deux officiers de la Police de l'air et des frontières - ont été blessés quand trois terroristes armés se sont infiltrés dans le village.

    Deux des trois blessés sont dans un état sérieux; le troisième blessé légèrement. Les troupes ont tué deux des infiltrés et le troisième est caché dans un entrepôt du moshav qui est entouré par des forces de sécurité.

    On a dit aux résidants de rester dans leurs maisons.

    À la frontière égyptienne, un Israélien a été tué par les membres d'une cellule terroriste qui s'est infiltrée à travers la frontière, près de Nitzana.

    les deux ont été ensuite tués par les troupes de Tsahal. On ne sait apas si ceux sont des Egyptiens ou des Palestiniens.

    Les deux faisait partie d'une cellule de trois hommes. Les forces de sécurité cherchent le troisième homme qui s'est enfui de la scène.

    "Nous avons entendu des décharges tirées de l'extérieur," a dit Moshe Suissa, un résidant du Moshav Gadish à Kol Israël. "Nous sommes assis à l'intérieur avec les lumières éteintes, attendant des instructions.

    Danny Atar, le chef du conseil de Gadish, a dit que l'attaque a été effectuée par des Palestiniens. du mouvement du Fatah, dirigé par le Président de l'Autorité Palestinienne Yasser Arafat, ce qui rend clair dimanche qu'ils n'ont pas arrêté les attaques, malgré l'appel d'Arafat à la fin des assauts contre les civils.

  • Mofaz : “nous préparons une offensive antiterroriste”

    Au cours de la réunion hebdomadaire du Cabinet, le ministre de la Défense a expliqué que 104 suspects ont été appréhendés cette semaine et parmi eux se trouvent de nombreux terroristes recherchés. Le ministre de la Défense a décider de lancer une opération de grande envergure devant porter un coup sérieux aux infrastructures terroristes.

    Pour ce qui concerne l'incident à la frontière syrienne, il a déclaré que les deux soldats interceptés par Israël s'étaient égarés en cherchant de l'eau. Tsahal tente de réduire la tension sur cette frontière.

  • Sharon : “Arafat s'oppose au meurtre d'Israéliens pour raisons tactiques”

    Le Premier ministre a déclaré que les appels d'Arafat à l'arrêt des attentats est une simple tactique motivée par l’approche des élections israéliennes. Le chef de l'Autorité palestinienne a déjà à plusieurs reprises lancé ces appels n'ont jamais été suivis d'effets Il a déclaré que les actes de violence anti-israéliens nuisent à la cause des Palestiniens.

    Ariel Sharon qui s’exprimait lors de la réunion hebdomadaire du Cabinet a ajouté : “Longtemps avant les élections, il est permis de tuer, pendant la période électorale, il vaut mieux s'abstenir, et après on peut recommencer de plus belle.”

  • Deux Palestiniens tués par un hélicoptère israélien dans la Bande de Gaza
    Amos Harel, Arnon Regula et Tsahar Rotem, Correspondants d' Ha'aretz

    Deux passants palestiniens ont été tués dans la bande de Gaza dans une attaque d'hélicoptère israélien visant deux activistes du Hamas, recherchés.

    Un hélicoptère de combat Apache a tiré au moins trois fusées sur une voiture transportant deux hommes du Hamas, Muhammed Abu Shali et Raed Al-Bashsar, comme ils passaient devant un hôpital dans le sud-est de Khan Yunis. Les sources dans la Bande de Gaza ont annoncé que les témoins, Muhammed Al-Kawara et Abed A-Najar, ont été tués dans l'attaque, tandis que les hommes recherchzés se sont échappés indemnes.

    Mais une source de sécurité israélienne senior avait dit à Reuters plus tôt : "je peux confirmer que nous avons frappé trois hommes voulus."

    Toutefois, la chaîne de télévision libanaise Al Manar rapportait que deux membres du Hamas avaient été tués dans l'attaque israélienne.

    C'est le premier meurtre ciblé qui a eu lieu depuis plusieurs semaines. Les sources du Hamas ont défini l'attaque comme "une escalade israélienne sévère qui n'ira pas sans réponse."

  • Trois fusées Kassem tirées à l'intérieur d'Israël sur la ville du Negev de Sderot

    Trois fusées Kassem ont été tiré dimanche matin depuis la Bande de Gaza sur la ville du Negev de Sderot, une sur une barrière entourant une école et deux dans des secteurs ouverts dans les faubourgs de la ville. Deux personnes ont été très légèrement blessées et admises l'Hôpital Barzilai d'Ashkelon pour le traitement. Le Hamas a annoncé qu'il avait tiré les fusées en réponse aux opérations de Tsahal samedi soir dans la Bande de Gaza.

    Les représentants de Tsahal sont parvenus à l'hôpital Ahali dans Hébron dimanche, pour enquêter sur le mort de Hazem Fanoun, 35 ans, de Hébron, qui a été abattu plus tôt dans la journée sur la route Tarqumiya-Hébron, adjacente au village de Beit Kahal. Les officiels de l'hôpital ont refusé de permettre à Tsahal de prendre le corps pour examen, mais ont remis la balle prise dans le corps de Fanoun.

    Fanoun a été apparemment tué par des décharges tirées par des gardes civiles israéliens accompagnant un camion de pétrole, après qu'ils étaient soumis à des tirs palestiniens. Les gardes ont dit qu'ils avaient été pris en embuscade et qu'ils ont tiré sur la source des tirs. Une demi-heure plus tard, il a été annoncé que Fanoun, dont la famille possède un certain nombre de boulangeries et qui livrait du pain au moment des coups de feu, a été tué dans des coups de feu.

    Les sources de Tsahal ont dit que des fusils Kalashnikov et des carabines ont été trouvés à plusieurs centaines de mètres du site des coups de feu. Des sources d'armée ont aussi affirmé que Fanoun était un activiste du Hamas.

    Les coups de feu ont eu lieu à plusieurs centaines de mètres, loin d'une position de Tsahal dans le secteur, quoique les soldats soient apparemment pas au courant des coups de feu. Des sources palestiniennes ont dit que Fanoun a été tué à une distance de 200 mètres de la route, comme il se tournait vers Beit Kahal.

    L'attaque de Kassem est venue seulement quelques heures après que des forces de Tsahal renforcées par des blindés et des hélicoptères aient ratissé les villes de la Bande de Gaza de Khan Yunis et Beit Hanoun la nuit dernière, tuant trois Palestiniens et en blessant 14. L'armée a détruit six ateliers au cours de l'opération qui étaient employés pour la fabrication d'armes.

    Il y a eu des échanges de feu féroces pendant l'opération à Khan Yunis, avec des activistes palestiniens employant des fusils-mitrailleurs et des grenades contre les troupes. Les forces sont sorties de la ville de la Bande de Gaza à 3h30.

    En Bande de Gaza au nord, les troupes sont entrées dans la ville de Beit Hanoun dans les premières heures de dimanche matin et ont détruit la maison d'un activiste du Jihad Islamique Mohammed el Masri, qui avait été tué en effectuant un attentat-uicide contre un navire naval israélien de la côte de la Bande de Gaza il y a deux mois.

    Un homme de 45 ans a été tué pendant la démolition de la maison de Mohammed el Masri

  • Deux jeunes palestiniens infiltrent Netzarim

    Deux jeunes palestiniens, agés de 8 et 13 ans, armé de couteaux ont été appréhendés samedi soir par des forces de sécurité après qu'ils aient infiltré l'implantation du nord de la Bande de Gaza de Netzarim.

    Les deux sont entrés dans la maison du rabbin de l'implantation, Zion Tawil. Il a tiré et ils ont été arrêtés. Aucun Israélien n'a été blessé dans l'incident, mais un des jeunes a exigé quelque assistance médicale, a dit un porte-parole .

    Selon le Commandant de Division de la Bande de Gaza le Général Yisrael Ziv, au moins un des deux enfants était sous l'influence de drogues(. "Il ne pouvait pas répondre aux questions les plus basiques. C'est dur pour moi de croire que c'était une initiative indépendante."

    Dans des attaques récentes, des adolescents palestiniens ont été déployés par des organisations terroristes. Il y a deux semaines, trois jeunes gens ont été tués dans une tentative semblable contre l'implantation de Elei Sinaii au nord de la Bande de Gaza.

    Les sources de Tsahal maintiennent que l'on envoie les jeunes gens dans des missions audacieuses "car les organisations terroristes les emploient comme test pour l'entrée dans leurs rangs.

    Samedi aussi, deux Palestiniens agés de 20 et 17 ans, a été tué dans les territoires, tandis que le corps d'un activiste a été trouvé après qu'il ait été porté manquant depuis presque un mois.

    Dans la Bande de Gaza, Zeid Baisi de 17 ans est mort de ses blessures subies, apparemment par la grenade manuelle qu'il préparait, ont dit des témoins palestiniens et les officiels de l'hôpital. Baisi était apparemment affilié au Jihad Islamique.

    Dans le camp d'Askar dans la Rive occidentale, près de Naplouse, les soldats de Tsahal ont ouvert le feu sur des Palestiniens jetant des pierres et des cocktails molotov sur leurs véhicules blindés, tuant Basman Shanir, 20 ans et en blessant neuf autres, ont dit les témoins.

    Tsahal a dit que Shanir avait jeté un cocktail molotov sur les troupes, qui l'ont considérée une arme mortelle.

  • Un article du ' Jerusalem Post ' oblige l'Egypte à expulser Muhammad Abbas, le cerveau du détournement de l'Achille Lauro
    Khaled Abu - Jerusalem Post

    Muhammad Abbas, le représentant de l'OLP que l'on croit être le cerveau du détournement en 1985 du bateau de croisière italienne Achille Lauro, a été forcé de quitter l'Egypte vendredi après que le Jerusalem Post ait révélé qu'il était arrivé à Caire pour des pourparlers sur un cessez-le-feu avec Israël.

    Les officiels Américains ont dit qu'ils ont appris de la visite de Muhammad Abbas en Egypte par le Jerusalem Post , ajoutant que Washington avait demandé aux autorités égyptiennes si le rapport était vrai. Les Egyptiens ont refusé de faire des commentaires sur la question.

    "Nous avons été en contact avec les niveaux supérieurs des gouvernements impliqués, le gouvernement égyptien et d'autres," a dit le porte-parole du Département d'Etat Richard Boucher. "Nous prenons la question très au sérieux, mais je dois dire que nous essayons toujours d'établir si les rapports sont précis ou pas - de sa présence en Egypte."

    Le Jerusalem Post a appris que, pendant son séjour au Caire, Muhammad Abbas a rencontré le Ministre des Affaires Etrangères égyptien Ahmed Maher et le général Omar Sulieman, le chef du Service de renseignement égyptien.

    Muhammad Abbas est recherché en Italie et aux Etats-Unis pour son rôle dans le détournement du bateau de croisière et le meurtre d'un passager âgé Juif américain, sur son fauteuil roulant, Leon Klinghoffer. Muhammad Abbas, qui est à la tête du pro-irakien Front palestinien de Libération, a été invité au Caire comme une part des efforts faits par les Egyptiens pour convaincre des groupes palestiniens divers de mettre au point une stratégie commune quant à l'avenir du soulèvement armé.

    Des représentants gouvernementaux égyptiens et des leaders du FPL ont eu une réaction de colère sur l'histoire du Jerusalem Post, clamant que la nouvelle de la visite d'Muhammad Abbas a été fait répandue par le journal comme "un part d'une conspiration des Sionistes visant à contrecarrer une tentative d'atteindre un accord entre des groupes palestiniens différents."

    Nazem Yusef, un membre senior du FLP, a confirmé que Muhammad Abbas était au Caire la semaine dernière pour des pourparlers avec des représentants gouvernementaux sur "un dialogue inter-palestinien visant à réaliser l'unité nationale."

    Un autre officiel important du FPL, le docteur Wasel Abu Yusef, a dit que son organisation a participé aux préparatifs qui ont lieu au Caire pour convoquer une conférence étendue qui rassemblerait les représentants de toutes les factions palestiniennes. Il, aussi, a confirmé que la délégation FPL, qui a rencontrée les officiels égyptiens, était dirigée par Muhammad Abbas.

    "Ce n'était pas un secret," a-t-il dit. "Nous avons été étonnés par l'intervention américaine après l'histoire du Jerusalem post."

    Il a ajouté qu'Muhammad Abbas s'est déplacé librement pendant des d'années et "il n'y avait jamais eu de demande américaine ou israélienne de son extradition."

    Abu Yusef a aussi pointé que Muhammad Abbas n'a fait face à aucune difficulté quand il a visité la Rive occidentale et la Bande de Gaza il y a trois ans.

    Abu Yusef était supposé rejoindre Muhammad Abbas aux pourparlers du Caire, mais n'a pas eu la permission d'Israël de quitter le pays. Deux autres officiels du FPL - Ahmed Chalabi et Abu Hisham Raya - ont aussi été interdits de départ.

    Muhammad Abbas, que l'on connaît aussi comme Abu Abbas, vit en Irak, où il est à la tête du FPL, une petite faction qui fait partie de l'OLP.

    Les membres du groupe de Muhammad Abbas ont détourné le bateau de croisière italien l'Achille Lauro en 1985, tuant Klinghoffer et jettant son corps en mer. Muhammad Abbas a prétendu alors que le meurtre de Klinghoffer était "une erreur, une mission militaire qui a mal tourné. Il n'y avait aucun plan de détourner le bateau ou blesser des gens à bord."

    "Les médias n'ont pas dit au monde qu'Abu Abbas a sauvé les vies de 600 passagers, seulement qu'un homme handicapé avait été tué," a-t-il dit.

    En 1990, son groupe a essayé de frapper de nouveau en mer, avec une attaque par une vedette rapide avortée sur des baigneurs sur une plage près de Tel-Aviv.

    Muhammad Abbas a été condamné par contumace à l'emprisonnement à vie en Italie et il est recherché par les Etats-Unis.

    Les Egyptiens ont essayé, jusqu'ici sans succès, d'organiser une conférence au Caire qui rassemblerait les représentants de tous les groupes palestiniens pour discuter de la possibilité d'atteindre un accord qui limiterait les attaques terroristes à la Rive occidentale et la Bande de Gaza seulement.

  • Le chef du Hamas dans la Bande de Gaza appelle aux attentats-suicide contre les Américains
    Khaled Abu - Jerusalem Post

    Le chef du Hamas dans la Bande de Gaza Abdel Aziz Rantisi a fait la première menace du Hamas de commettre des attentats-suicide contre les Etats-Unis, dans une discours à des milliers de partisans dans la ville de la Bande de Gaza vendredi.

    "J'invite à l'Irak à préparer une armée de martyrs potentiels et à préparer des dizaines de milliers de ceintures explosives," a déclaré l'Officiel du Hamas Abdel Aziz Rantisi lors d'un rassemblement de pro-Irakiens.

    "Faites- vous sauter contre l'armée américaine. Bombardez-les à Bagdad," a ajouté Rantisi. "J'invite toutes les nations arabes à brûler la terre sous les pieds des Américains dans toutes les capitales."

    Auxs cris de "mort à l'Amérique" et "la victoire de Jérusalem à Bagdad," des dizaines de milliers de partisans du Hamas ont défilé dans les rues de la ville de la Bande de Gaza pour protester contre les menaces Américaines de lancer une guerre contre l'Irak. Les manifestants ont brûlé et des drapeaux Américains, Britanniques et Israéliens alors que Rantisi et d'autres chefs du Hamas pressaient les Musulmans d'effectuer des attentats-suicide contre les Américains.

    En plus de Rantisi, le rassemblement a été suivi par d'autres Officiels du Hamas Nizar Abu Rayan et Ismail Abu Shanab.

    Les officiels de sécurité de l'Autorité Palestinienne ont dit au Jerusalem Post que le rassemblement du Hamas reflété l'hostilité croissante parmi les Palestiniens envers les Etats-Unis et la Grande-Bretagne. Ils ont noté que l'Autorité Palestinienne avait interdit les rassemblements de pro-Irakiens dans la Rive occidentale et la Bande de Gaza de peur que tels événements ne menacent son rapport avec les Etats-Unis et d'autres pays Occidentaux.

    Trois chefs du Hamas ont dit que la manifestationn était le commencement d'une intifada Arabe et Islamique pour soutenir le peuple irakien. Ils ont aussi condamné les gouvernements arabes prooccidentaux de leur soutien aux Etats-Unis en fournissant des bases sur leurs territoires pour les troupes Américaines et Britanniques.

    "Les masses qui se sont réunies ici aujourd'hui, sont venues pour dire [au Président Américain] George Bush que son terrorisme en Irak ne triomphera pas et que ses soldats seront écrasés," a dit Rantisi.

    "L'Irak se transformera en un cimetière pour les envahisseurs Américains et Britanniques. La campagne de Croisade que Bush mène contre l'Islam et les Musulmans est condamnée à l'échec."

    En s'adressant au peuple irakiens, l'officiel senior du Hamas a dit : "soyez patients, restent fermes et craignez Allah. Les "festivités" américaines seront défaites, selon la volonté de Dieu, en Irak. Ils ne goûteront pas de victoire."
  • Une éventuelle guerre, en Irak, ne s'étendrait pas au reste de la région, selon Shimon Peres

    L'ancien ministre israélien des Affaires étrangères Shimon Peres a estimé samedi qu'une éventuelle guerre contre l'Irak ne s'étendrait pas au-delà des frontières de ce pays.

    «Si Saddam Hussein devait disparaître, le premier bénéficiaire en serait le peuple irakien», a déclaré Shimon Peres lors d'une conférence de presse à Mexico. «Les Irakiens n'ont pas besoin de lui, c'est un terrible dictateur», a-t-il ajouté.

    L'ancien chef de la diplomatie israélienne a affirmé que toute action contre l'Irak serait une action contre le terrorisme. «Si Israël devait être attaqué, alors nous déciderions quoi faire» a également déclaré le prix Nobel de la paix 1994.

    Shimon Peres était présent à Mexico pour inaugurer un département de l'université d'Anahuac dédié à la paix qui portera désormais son nom, le «Shimon Peres Department for Peace».

  • "Le Hezbollah: organisation terroriste n.1"
    Porte-parole de Tsahal

    "Le Hezbollah est défini par Israël comme la première organisation terroriste mondiale, de part ses capacités opérationnelles", déclare le haut responsable militaire. Selon lui, depuis le retrait d'Israël du sud-Liban il y a deux ans, l'organisation s'est développée de façon flagrante, et peut concurrencer n'importe quel groupe terroriste.

    La suite...

  • Des ouvriers pris pour cible dans la Bande de Gaza.
    Porte-parole de Tsahal

    Le feu a été ouvert sur des ouvriers qui réparaient la barrière de séparation près de l'implantation Ganei Tal, au sud de la Bande de Gaza. Les forces de Tsahal ont riposté aux tirs. Lors des deux incidents, il n'y a eu ni blessé ni dégât.

    La suite...

  • Activités terroristes à la frontière israélo-jordanienne
    Porte-parole de Tsahal

    En 2001-2002, six incidents impliquant les forces de Tsahal ont été recensés à la frontière isrélo-jordanienne.

    La suite...

  • Incidents à la frontière nord depuis le retrait de Tsahal du Liban
    Porte-parole de Tsahal

    Depuis le retrait de Tsahal du sud-Liban, le 24 mai 2000, plus de 100 incidents ont été recensés à la frontière nord.

    La suite...

Deux israéliens tués dans des infiltrations séparées en Israël

Deux Palestiniens tués par un hélicoptère israélien dans la Bande de Gaza

Trois fusées Kassem tirées à l'intérieur d'Israël sur la ville du Negev de Sderot

Deux jeunes palestiniens infiltrent Netzarim

Ariel Sharon marque un point
Albert Capino

Un article du ' Jerusalem Post ' oblige l'Egypte à expulser Muhammad Abbas, le cerveau du détournement de l'Achille Lauro

Le chef du Hamas dans la Bande de Gaza appelle aux attentats-suicide contre les Américains

Une éventuelle guerre, en Irak, ne s'étendrait pas au reste de la région, selon Shimon Peres

"Le Hezbollah: organisation terroriste n.1"
Porte-parole de Tsahal

Des ouvriers pris pour cible dans la Bande de Gaza.
Porte-parole de Tsahal

Activités terroristes à la frontière israélo-jordanienne
Porte-parole de Tsahal

Incidents à la frontière nord depuis le retrait de Tsahal du Liban
Porte-parole de Tsahal


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002 Janvier 2003
Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002
Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002 Décembre 2002

Janvier 2003
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Adresses des Gouvernements de la France,de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.