Google
Janvier 2003
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Samedi 11 Janvier 2003 - 8 Shevat 5763
  • Reprise de l'activité sécuritaire dans la Rive Occidentale

    Dans la Bande de Gaza, Zeid Baisi 17 ans est mort de blessures supportées apparemment par l'explosion d'une grenade à main qu'il préparait, ont dit des témoins palestiniens et des officiels de l'hôpital .
    Il était affilié à l'organisation du Jihad Islamique, ont dit les résidants locaux.

    Dans le camp d'Askar dans la Rive occidentale, près de Naplouse, les soldats de Tsahal ont ouvert le feu sur des Palestiniens jetant des pierres et des cocktails molotov sur leurs véhicules blindés, tuant Basman Shanir, 20 ans et en blessant neuf autres, ont dit des témoins.
    Tsahal a dit que Shanir avait jeté un cocktail molotov sur les troupes, qui l'ont considéré comme une arme mortelle.

    Les troupes de Tsahal ont arrêté 5 hommes recherchés. Près de la ville de Rive occidentale de Ramallah au début de matinée, ils ont arrêté trois terroristes recherchés appartenant au Front Populaire pour la Libération de la Palestine. Un autre homme recherché a été aussi arrêté près de Ramallah et un membre du Hamas a été arrêté près de Hebron, selon Kol Israël .

    Quelque 50 véhicules blindés et 300 soldats israéliens ont participeé à une importante opération militaire à Jénine et dans son camp. Les soldats ont procèdé à des fouilles. Des accrochages ont éclaté entre militaires et Palestiniens armés. Les militaires israéliens ont procèdé à des recherches maison par maison dans le secteur, selon des sources sécuritaires palestiniennes. Aucun blessé n'a pour l'instant été signalé.

    Le corps d'un activiste du Hamas Sami Zidan a été trouvé samedi près du village d'Urif, aux alentours de la ville de Rive occidentale de Naplouse, a annoncé Kol Israël.Sami Zidan était porté manquant depuis le commencement du mois et a été apparemment tué dans un échange de feu avec des troupes de Tsahal.

  • La Maison d'Orient reprend son fonctionnement interdit à Jérusalem

    Un officiel palestinien a dit vendredi que l'Autorité Palestinienne a repris ses activités dans la Maison d'Orient - malgré l'ordre israélien de fermer le bâtiment de Jérusalem Est.

    Kol Israël a annoncé que Samir Rosheh, le chef des opérations de l'Autorité Palestinienne à Jérusalem, a dit dans un interview au journal d'Al Quds qu'une activité limitée avaient été repri à la Maison d'Orient. Il a dit qu'au moins deux comités fonctionnaient de la bâtiment, y compris un comité légal et unorgane de liaison avec l'étranger de l'Autorité Palestinienne.

    Rosheh a ajouté que certaines activités précédemment dirigée depuis la Maison d'Orient avaient été transférés dans un quartier général provisoire pour "les questions urgentes" à A-Ram, au nord de Jérusalem.

    Israël affirme que les fichiers d'ordinateur saisis pendant une opération à la Maison d'Orient fournissent la preuve d'une activité diplomatique et de sécurité largement étendues de l'Autorité Palestinienne dans la ville, en violation de ses accords avec Israël. Les accords d'Oslo interdisent explicitement une activité officielle de l'Autorité Palestinienne à Jérusalem.

    Les fichiers ont été saisis le 10 août 2001, quand la police israélienne a fermé la Maison d'Orient conformément à une décision du cabinet. La Police avait aussi saisi des grandes quantités de documents et quelques bandes vidéo.

  • Arafat appelle à la fin des attentats-suicide jusqu'aux élections, Israël rejette ce nouvel appel partiel et limité

    Le président de l'Autorité Palestinienne, Yasser Arafat, a invité à tous les Palestiniens à arrêter les attentats-suicide contre les civils israéliens jusqu'aux élections à la fin de janvier, a annoncé Galei Tsahal.
    La déclaration d'Arafat est parvenue à la fin de la réunion du cabinet palestinien.

    Arafat aurait déclaré que les dernières attaques contre les civils israéliens avaient sérieusement endommagé la réputation internationale des Palestiniens.
    Arafat a ajouté que les attaques ont aussi eu un effet négatif sur l'opinion publique israélienne.

    "Les élections en Israël sont proches et nous invitons tous nos gens à exercer de la retenue" a dit Arafat.

    Israël a rejeté samedi la déclaration du Président de l'Autorité Palestinienne Yasser Arafat pressant à une fin des attentats sur les civils israéliens en vue des élections générales le 28 janvier, en raison du fait que les attaques sont nuisibles à la cause palestinienne.

    "Ce dont Israël a besoin, c'est d'un cessez-le-feu et d'un cessation de la violence - un point, c'est tout," a dit le représentant du gouvernement Dore Gold. "Une halte de la violence ne peut pas être limitée géographiquement ou pour une certaine période de temps."

    Dans la déclaration du cabinet palestinien publié samedi, Arafat a annoncé qu'il a rejeté "tous les actes de violence contre des civils palestiniens et israéliens."

    Il a déjà, à plusieurs reprises, invité les groupes terroristes à interrompre les attentats-suicide et d'autres attaques sur des civils israéliens, mais ces efforts précédents pour un cessez-le-feu ont toujours échoué.

    Les officiels palestiniens disent que les attentats-suicide dans l'intifada de 27 mois a donné un prétexte à Sharon pour la poursuite de mesures militaires même plus dures et a agrandi l'appui à l'opposition de la structure de l'Etat palestinienne.

    Israël a fait payé un haut prix à l'Autorité Palestinienne pour beaucoup d'attentats-suicide qui ont été effectué contre des cibles civiles dans les deux ans passés.

    En avril d'année dernière, les blindés de Tsahal et des troupes ont repris le complexe de Ramallah d'Arafat, confinant le chef palestinien dans deux pièces. Les troupes ont été seulement retirées environ six semaines plus tard, après pression des Etats-Unis.

    Arafat a aussi pressé les activistes se battant dans le soulèvement "de considérer l'intérêt national et ne pas être attiré par des provocations israéliennes et des escalades en ce moment critique, sensible que la région du Moyen-Orient passe."

    La semaine dernière, le Président égyptien Hosni Mubarak aurait menacé de qualifié l'organisation du Hamas "d'ennemi de paix" s'il n'arrêtait pas les attaques à l'intérieur de la frontière de Ligne Verte de 1967 d'Israël.

    Israël cette semaine a défié la pression internationale et a empêché une délégation palestinienne de voyager à Londres pour suivre une conférence patronnée par les Anglais de la réforme de l'Autorité.

    Cette action suit l'attaque terroriste de dimanche dernier, dans laquelle 22 personnes ont été tuées et plus de 100 ont été blessées par deux terroristes-suicide qui ont frappé presque simultanément dans l'ancienne gare d'autobus centrale à Tel-Aviv.

  • Nouvelle plainte pour antisémitisme contre Gretta Duisenberg, l’épouse du président de la Banque centrale européenne 

    Une nouvelle plainte pour antisémitisme a été déposée contre Gretta Duisenberg, l’épouse du président de la Banque centrale européenne, par une organisation juive néerlandaise, a-t-on appris hier auprès du parquet d’Amsterdam.

    Un porte-parole du parquet, Robert Meulenbroek, a indiqué que cette plainte concernait des déclarations de Mme Duisenberg au quotidien néerlandais Algemeen Dagblad, dans lesquelles elle estime « qu’à l’exception de l’Holocauste, l’occupation israélienne des territoires palestiniens est pire que l’occupation nazie des Pays-Bas ».

    Gretta Duisenberg avait déjà créé la polémique en mai dernier en hissant un drapeau palestinien sur sa résidence. Elle avait expliqué cinq mois plus tard à la radio nationale qu'elle entendait réunir
    six millions de signatures sur une pétition contre le comportement d'Israël en Cisjordanie.

    Une plainte pour antisémitisme déposée un avocat, Abraham Moszkowicz, au nom de clients voulant garder l'anonymat, a été rejetée le mois dernier par le Parquet d'Amsterdam.

    Me Moszkowicz avait porté plainte en faisant valoir que sa référence à six millions de personnes était une allusion purement antisémite, mais le parquet d'Amsterdam lui a donné tort en estimant que Mme Duisenberg n'avait directement offensé aucun groupe racial, religieux ou sexuel et n'était donc pas passible de poursuites.

  • Dominique de Villepin présidera une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur le terrorisme le 20 janvier

    Le Conseil de sécurité des Nations unies se réunira le 20 janvier pour évaluer les progrès dans la guerre contre le terrorisme et envisager les nouvelles actions à entreprendre, ont affirmé vendredi des responsables américains et français.

    La rencontre, présidée par le Ministre des Affaires étrangères Dominique de Villepin, devrait réunir les ministres des 15 pays représentés au Conseil de sécurité. Le Secrétaire d'Etat Colin Powell représentera les Etats-Unis.

    »Nous considérons cette question comme la question clé de l'agenda du Conseil», a affirmé l'ambassadeur français auprès des Nations unies Jean-Marc de la Sablière, l'actuel président du Conseil.

    »Nous devons faire une évaluation» du travail accompli par les 191 membres des Nations unies contre le terrorisme, «et nous devons regarder quels nouveaux moyens de lutter peuvent être adoptés pour renforcer la lutte contre le terrorisme», a affirmé l'ambassadeur français.

  • Israël ferme deux bureaux de liaison avec les Palestiniens.

    Tsahal a fermé jeudi soir deux bureaux de liaison israélo-palestiniens, chargés de la coopération sécuritaire, dans la Rive Occidentale.

    Des militaires israéliens ont ordonné aux policiers palestiniens des bureaux de liaison à Tulkarem et Qalqiliya de quitter les lieux et ont confisqué leurs armes.

    Les bureaux de liaison ont commencé à fonctionner en 1995, dans la foulée des accords d'Oslo sur l'autonomie palestinienne, et avaient pour principale mission de régler des questions d'ordre sécuritaire.

    Des patrouilles mixtes israélo-palestiniennes opéraient à partir de ces bureaux pour régler les problèmes courants.

    Au début de l'Intifada, fin septembre 2000, des policiers palestiniens ont ouvert le feu sur leurs collègues israéliens des patrouilles mixtes, et celles-ci ont alors de facto cessé de fonctionner.

    Israéliens et Palestiniens avaient cependant maintenu des contacts par l'intermédiaire de certains de ces bureaux.

  • Après la mise sur "liste noire" du Hezbollah, les accusations de "sionisme" de l'ambassadeur libanais irrite le ministre des Affaires étrangères du Canada

    Le ministre canadien des Affaires étrangères, Bill Graham, a demandé des explications à l'ambassadeur du Liban au Canada, qui l'a accusé de "sionisme" après qu'Ottawa eut décidé de bannir le Hezbollah.

    L'ambassadeur libanais, Raymond Baaklini, a déclaré à un journal de langue arabe que le Canada a mis le Hezbollah sur sa liste noire, le mois dernier, sous la pression d'un "parti sioniste" qui, dit-il, contrôle 90% des médias canadiens. M. Baaklini a dit avoir été informé que "la police canadienne soupçonne toujours chaque homme portant la barbe et chaque femme voilée".

    "Il y a des aspects de ces commentaires que je trouve extrêmement troublants", a affirmé le ministre Graham à la télévision anglaise de Radio-Canada, vendredi. "Je lui ai demandé d'expliquer ce qu'il a dit exactement."

    M. Graham a affirmé que la décision de bannir le Hezbollah au Canada a été prise uniquement dans un souci de protéger les Canadiens. "Sa suggestion (de l'ambassadeur) voulant que cela ait été fait sous la pression est non fondée et fausse, selon moi", a ajouté le ministre.

    Le ministère des Affaires étrangères a réagi à la suite de protestations de la part d'organisations libanaises et juives canadiennes qui ont demandé au ministre Graham de réprimander le représentant du Liban à Ottawa.

    Le gouvernement fédéral avait gelé les avoirs de l'aile militaire du Hezbollah au Canada l'an dernier mais n'a banni le groupe dans son ensemble qu'en décembre, après les protestations de l'Alliance canadienne et de groupes juifs canadiens.

  • Nom du Parti
    Nombre de sièges à la 15ème Knesset Sondage 10 Janvier
    Yédioth Aharonot
    Sondage 26 décembre Haaretz
    Likoud 19 32 35
    Parti travailliste 25 23 22
    Meretz 10 9 7
    Shinouï 6 13 15
    Shass 17 9 8
    Union nationale 7 7 7
    Israel Béaliya 4 4 4
    Judaïsme de la Thora 5 5 5
    PNR 5 5 5
    Peuple uni 2 3 2
    Formations arabes 10 9 10

  • Flammarion : un second « Rêver la Palestine » ?

    Ce n’est plus d’un rêve dont il s’agit cette fois, mais de la condition féminine dans la société palestinienne contemporaine, aujourd’hui, au XXIè siècle : un lieu de non-droit pour les femmes, où leur condition - rabaissée à celle d’animal domestique - les pousse à préférer mourir plutôt que de continuer à survivre sous la domination inhumaine imposée par leur père, leur frère ou leur mari.

    « C'est par impossibilité de pouvoir vivre dignement en tant que femmes dans leur société que ces femmes en viennent à devenir des shahidas ».

    La suite, sur le site Proche-Orient.Info avec l’article passionant de Sonia Sarah Lipsyc sur le livre de Barbara Victor. Lien : http://www.proche-orient.info/ximpr...id_article=8352

    Albert Capino

  • Entretien avec un guide islamiste afghan
    MEMRI

    Le 25 décembre 2002, le guide islamiste afghan Gulboddin Hekmatyar a annoncé que ses milices s’étaient ralliées aux talibans et à Al-Qaïda dans une « guerre sainte » dirigée contre les forces internationales de la paix en Afghanistan. (1) Hekmatyar, exilé en Iran pendant le règne taliban, est retourné en Afghanistan après la victoire des troupes américaines. Hekmatyar a déclaré que son organisation, Hezb-e-Islami, « mènerait le djihad jusqu’au départ des troupes étrangères d’Afghanistan et l’instauration d’un gouvernement islamique par les Afghans. » (2) Voici quelques extraits de l’interview de Hekmatyar, publié dans le numéro du 2 novembre 2002 du quotidien Al-Hayat, édité en arabe à Londres : (3)

    Lire la suite...

Reprise de l'activité sécuritaire dans la Rive Occidentale

Après la mise sur "liste noire" du Hezbollah, les accusations de "sionisme" de l'ambassadeur libanais irrite le ministre des Affaires étrangères du Canada


Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de 2002 de 2003
Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002 Janvier 2003
Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002
Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002 Décembre 2002

Janvier 2003
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Adresses des Gouvernements de la France,de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.