Google
Janvier 2003
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  

Samedi 4 Janvier 2003 - 1 Shevat 5763
  • Des pacifistes tentent d'empêcher Tsahal de démolir des bureaux abandonnés utilisés pour des attaques armées à Gaza

    Une dizaine de pacifistes étrangers ont tenté samedi, sans succès, d'empêcher l'armée israélienne de détruire trois batiments à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. Les pacifistes, tous des étrangers, membres de la Campagne civile internationale pour la protection du peuple palestinien (CCIPPP - lire le dossier du CRIF), se sont allongés par terre devant les trois bulldozers qui s'avançaient vers les batiments, appuyés par un blindé israélien.

    Les soldats les ont dispersés en tirant des grenades lacrymogènes et fumigènes et en tirant en l'air, a-t-on ajouté de même source. Une porte-parole militaire a confirmé les destructions, tout en affirmant que les bâtiments n'étaient pas des habitations mais des bureaux abandonnés qui étaient utilisés par des Palestiniens pour des attaques armées.

  • Les brigades Al-Aqsa revendiquent l'attaque de Djénine
    Amos Harel, Correspondant de Ha'aretz

    L'aile militaire du Fatah, les Brigades de Martyrs d'Al Aqsa, a revendiqué l'attaque sur des troupes de Tsahal à Djénine samedi dans lequel cinq soldats Golani ont été légèrement blessé.

    Les cinq ont été pris dans une embuscade dans la ville de Rive occidentale, où ils étaient en patrouille pour arrêter des Palestiniens recherchés.

    Le blessé a été admis à l'Hôpital Haemek dans Afula.

    Les troupes ont riposté et ont blessé un des palestiniens armés, a dit l'armée dans une déclaration.

    Les témoins palestiniens ont discuté le compte-rendu de l'armée. Un résidant de Djénine identifié comme Omar el-Khalili a dit samedi que les soldats ont fait irruption dans son appartement à 3h00 et ont rassemblé sa famille dans une chambre à coucher.

    A ce moment là, les troupes ont été attaquées par des palestiniens armés,a dit Omar el-Khalili. Ils ont riposté et un fragment de balle a frappé un voisin dans la main. Il a été traité dans une clinique locale et est ressorti.

    Aussi samedi, les troupes ont arrêté trois Palestiniens armés à la frontière de l'Egypte et d'Israël près de Rafah, a annoncée Galei Tsahal. Tsahal vérifie si les trois étaient entré dans la Bande de Gaza depuis l'Egypte et qu'avaient-ils projeté de faire ?

    Deux Palestiniens recherchés ont été arrêtés la nuit de vendredi dans la Rive occidentale, un à Naplouse et un autre à Bethléem.

    Les troupes de Tsahalont démoli la maison du chef du Jihad Islamique dans la ville de Rive occidentale de Hébron la nuit de jeudi, a annoncé Kol Israël.

    Les troupes dans le village de Beit Khil ont démoli la maison de Mahmoud Ismael Barwish, que l'on pense avoir recruté des terroristes et avoir financé des cellules terroristes, a dit la radio.

    Ailleurs dans la Rive occidentale, des centaines de prisonniers de sécurité palestiniens ont participé aux manifestations violentes à la Prison Ofer, à l'ouest de Ramallah, jeudi, jetant des objets aux gardes de Tsahal et mettant les tentes en feu. Ils ont aussi commencé une grève de la faim.
  • Déclaration d'une porte-parole du Quai d'Orsay à propos de la coopération scientifique et technique entre l'Union Européenne et Israël  
     
    • Quelle est la position du ministère des affaires étrangères sur la motion votée par le conseil d'administration de l'université Paris VI demandant le boycott des universitaires et chercheurs israéliens ?
       
      S'agissant de la motion à laquelle vous faites référence, je vous rappelle que les conseils d'administration des universités françaises sont souverains. Il s'agit là d'une prise de position qui n'engage d'aucune manière que ce soit les autorités françaises.
       
    • Dans quel cadre se déroule cette coopération entre l'Union européenne et Israël ?
       
      De manière générale, cette coopération est encouragée par l'accord d'association de 1995 entre l'Union européenne et Israël (Titre VII, Article 59) dont la remise en cause n'est, en aucun cas, à l'ordre du jour. Je rappelle que le dernier conseil d'association UE/Israël s'est réuni le 21 octobre dernier au Luxembourg. Plus précisément, elle se déroule dans le cadre de l'accord de coopération scientifique et technique entre l'UE et Israël qui régit la participation d'Israël au cinquième PCRD (programme cadre de recherche et développement).
       
      La coopération universitaire entre l'Union Européenne et Israël fonctionne de manière satisfaisante. En France même, de nombreux accords bilatéraux entre universités françaises et israéliennes sont en vigueur et, à notre connaissance, l'Université Paris-VI n'a pas dénoncé les accords qui la lient à l'Université de Tel Aviv et à l'Université Hébraïque de Jérusalem.
       
      Comme le Ministre, M. de Villepin, l'a récemment rappelé à l'issue de son entretien avec le Ministre israélien des Affaires étrangères, le 19 décembre, la France a la volonté très forte et très déterminée de développer et d'intensifier les relations bilatérales avec Israël. La création il y a trois mois d'un groupe de travail conjoint pour faire des suggestions sur la façon de développer ces relations manifeste clairement cette volonté.

  • Le sénateur Américain Arlen Specter dit que la paix au Moyen-Orient n'est possible qu'avec des réformes palestiniennes
    Jerusalem Post

    La paix entre les Palestiniens et Israéliens ne peut être seulement atteinte qu'avec la réforme de l'Autorité Palestinienne et la fin de la violence, a dit hier le sénateur Américain Arlen Specter.

    En parlant aux journalistes à l'Ambassade Américaine au Caire, Arlen Specter a aussi dit que Yasser Arafat doit se retirer du pouvoir car la preuve existe, qu'il soutient le terrorisme.

    Arlen Specter, le sénateur Républicain de la Pennsylvanie, a dit si ces réformes arrivent, "je pense que la communauté des financeurs internationaux pourrait lever beaucoup d'argent pour reconstruire l'Autorité Palestinienne et indemniser Israël pour les pertes subies."

    En disant que l'Autorité Palestinienne doit décider elle-même quelle forme de gouvernement elle veut, Arlen Specter a dit "je pense qu'Arafat doit marcher à l'écart."

    L'administration de Bush a évité Arafat, le dénonçant comme le leader qui a échoué à mettre fin aux attentats-suicide et aux attaques à l'arme à feu contre les Israéliens. Arafat a condamné sans résultats les attentats-suicide contre des cibles israéliennes, qui entraînent logiquement de lourdes représailles israéliennes.

    Arlen Specter est arrivé au Caire en provenance d'Israël pour des pourparlers avec le Ministre des Affaires Etrangères de l'Egypte Ahmed Maher.

    L'Egypte, un médiateur de longue date dans le discussions Israélio-palestiniennes, a accueilli un certain nombre de factions palestiniennes - incluant le groupe terroriste palestinien du Hamas et le courant dominant d'Arafat le mouvement du Fatah - pour des pourparlers visant à forger une position palestinienne commune pour traiter avec Israël.

    On s'attend à des pourparlers étendus entre les factions palestiniennes différentes qui devraient se tenir au Caire dimanche. Il n'y avait encore aucune confirmation officielle de la date.

    Maher avait dit plus tôt cette semaine que les pourparlers prochains visaient à une modification du soulèvement palestinien, non à sa fin. Il a nié que des rapports sur un plan de cessez-le-feu égyptien ait été discuté.

  • Mofaz dit que l'attaque Américaine commencera par le siège de Bagdad et d'autres villes
    Jerusalem Post

    Les forces Américaines commenceront probablement l'attaque sur l'Irak en faisant le siège de grandes villes, y compris Bagdad et en bombardant les lanceurs de missiles mobiles et stationnaires, a dit le ministre de la Défense Nationale d'Israël dans une interview publiée vendredi.

    Israël et les Etats-Unis se préparent pour la possibilité que Saddam Hussein tirera des missiles sur Israël - comme il a fait pendant la Guerre de Golfe 1991 - si les Etats-Unis attaquent l'Irak.

    Le ministre de la Défense Nationale Shaul Mofaz, qui a discuté de la question avec des représentants de l'administration Bush pendant un voyage à Washington le mois dernier, il a dit qu'il avait précisé qu'Israël n'attaquerait pas l'Irak d'abord, mais conserve le droit de se défendre.

    "Mon évaluation est que les Américains entoureront des agglomérations dans la première phase, se concentrant sur Bagdad et n'entreront pas dans un combat porte-à-porte," a dit Mofaz au journal israélien Maariv.

    "L'armée de l'air attaquera les secteurs où il y a des lanceurs de missile stationnaires et diminuera la mobilité des lanceurs de missiles mobiles", a dit Mofaz, ajoutant que le Pentagone aussi emploiera probablement des avions non-pilotés et des satellites pour recueillir des renseignements sur les lanceurs de missile.

    "La combinaison de toutes ces choses, limitera l'Irak dans sa capacité de lancer des missiles ou d'envoyer des avions vers Israël," a-t-il dit.

    En 1991, l'Irak a tiré 39 missiles Scud sur Israël, qui ont causé peu d'accidents, mais de grands dégâts et de la crainte. Les Israéliens se préparent maintenant à la possibilité qu'à la différence d'en 1991, cette fois Saddam armera les ogives avec des armes biologiques ou chimiques.

    L'armée distribue des nouveaux kits de masque à gaz aux civils. Les soldats vont dans les écoles apprendre aux enfants comment agir en cas d'une attaque chimique ou biologique et le gouvernement prépare à la télévision et à la radio une campagne pour préparer le grand public.

    "Si des armes biologiques ou chimiques sont employées contre nous, Dieu préserve, nous serons à mon avis obligé de répondre. Cela franchirait toutes les lignes rouges. La décision de savoir comment nous répondrons doit être tenue ... secrète, ce sera une opération très douloureuse et dure," a dit Mofaz.

  • Ariel Sharon déclare que la Syrie, le Hezbollah et l'Iran s'entraînent ensemble
    Par Aluf Benn - Ha'aretz

    L'armée syrienne a mené des manoeuvres communes avec le Hezbollah avec des unités de gardes révolutionnaires iraniens au Liban. Cette information a été transmise par le Premier Ministre Ariel Sharon au Sénateur Républicain Arlen Specter de Pennsylvanie, en visite en Israël .

    Sharon a dit que les exercices étaient la preuve d'une coopération problématique sur l'axe Syrie-Iran-Hezbollah.

    Arlen Specter a eu des contacts proches avec Damas pendant les 20 dernières années depuis le temps où il a participé aux négociations sur la libération des otages américains au Liban.

    Sharon a dit que "s'il [le Président syrien Bashar Assad] se sent isolé dans la communauté internationale, c'est à cause de son appui au terrorisme et si c'était, là le prix politique et économique à payer pour cela, peut-être que sa politique changerait. Mais tant que l'on lui donne le bénéfice du doute, il n'a aucune raison d'arrêter de soutenir le terrorisme."

    À cela, Arlen Specter a répondu qu'il avait toujours dit aux Syriens que c'était impensable de soutenir le meurtre de civils innocents. Les Syriens croient qu'Israël a 7.000 civils armés sur le Plateau du Golan, a-t-il ajouté.

    Sharon a dit qu'il était préparé à reprendre des négociations avec la Syrie sans conditions antérieures. Quand Arlen Specter a demandé s'il pourrait transmettre cela à Assad, Sharon a répondu affirmativement.

    "Je serais heureux de visiter Damas et je serais heureux que Assad vienne à Jérusalem," a ajouté Sharon.
  • Quelques propos menaçants d'Arafat recueillis par Jean Cormier dans "Le Parisien/Aujourd'hui" [sans commentaires...]
    «
    ...
    Le Parisien :
    Ariel Sharon assure que des armes irakiennes sont en Syrie...

    Arafat :Quelle plaisanterie !... Comment voulez-vous que les Américains, qui surveillent tout depuis le ciel, puissent avoir laissé passer quoi que ce soit par le désert. Cela ne tient pas debout. Par contre, j'assure qu'Israël utilise contre nous des armes interdites, notamment au gaz.

    Le Parisien :« Des armes irakiennes en Syrie ? Une plaisanterie » Que pouvez-vous y faire puisque vous êtes bloqué par l'armée israélienne ?

    Arafat : Il faut que l'opinion prenne conscience de ce qui se passe. Il faut réagir vite car, aussi fort moralement que soit le peuple palestinien, tout a des limites. Le démantèlement économique et le harcèlement psychologique sont tels qu'il faut prendre garde si on nous pousse à bout...
    ...»

  • Le rabbin Gabriel Farhi du Mouvement juif libéral de France a été blessé d'un coup de couteau à l'abdomen lors d'une agression à l'intérieur de la synagogue libérale du 11ème arrondissement à Paris hier soir.

    Le rabbin dont les jours ne sont pas en danger, est sorti de l'hôpital Saint-Antoine vers 21H30, . Il avait reçu "des menaces écrites le matin même avec des références au jihad et à la guerre contre tous les ennemis des Palestiniens".

    La police a indiqué que le rabbin avait été blessé à l'abdomen et transporté en urgence à l'hôpital Saint-Antoine. Peu après 23H00, la police ne faisait pas état d'interpellation.

    Le rabbin Farhi, âgé de 34 ans, qui officie dans cette synagogue depuis sept ans, a indiqué que la blessure était "étalée mais peu profonde".

    Il a raconté qu'il avait été agressé vers 16H30 par un homme casqué alors qu'il se trouvait seul dans la synagogue un peu avant le début de l'office du shabbat prévu ce vendredi à 18H30.

    "Je me trouvais seul dans la synagogue. Quelqu'un a sonné à la porte. J'ai ouvert, un homme un peu plus petit que moi - environ 1m75 - , la tête couverte d'un casque de moto intégral avec la visière opaque rabaissée a prononcé « Allahou Akbar » et m'a donné un coup de couteau+. Son accent était très français", a déclaré le rabbin.

    "Il n'y a eu aucun témoin. Les forces de police et le SAMU sont intervenus très rapidement", a ajouté le rabbin qui a l'habitude d'avoir des rendez-vous dans cette synagogue le vendredi soir avant l'office.

    Le rabbin a rappelé qu'il militait "pour une solution pacifique entre Israël et les Palestiniens".

    Dans un communiqué, le MJLF indique que la lettre de menaces "disait entre autres « nous aurons la peau du rabbin Gabriel Farhi et vengerons le sang de nos frères palestiniens. (...) Nous lancerons contre lui le jihad , châtiment réservé aux ennemis de notre cause (...) Après avoir mis feu à sa synagogue, nous nous vengerons directement sur lui »".

    La police assure régulièrement la protection des lieux de culte mais tous ne bénécicient pas d'une garde statique.

    Le MJLF rappelle qu'au mois de mai, une incendie a "très sérieusement endommagé" la synagogue du MJLF de la rue Pétion à Paris dans le 11e arrondissement et que d'autres menaces y sont parvenues depuis.

    L'administrateur du MJLF, Franck Stepler a également rappelé que ce mouvement était "très actif dans le dialogue inter-religieux".

    La synagogue est située au 23, rue Pétion, elle dépend du Mouvement juif libéral de France (MJLF), créé en juin 1977.
    Le mouvement est animé par le père de Gabriel Farhi, Daniel Farhi, qui officie dans l'autre synagogue de ce mouvement, dans le 15ème arrondissement.

    Le maire de Paris Bertrand Delanoë a fait part dans un communiqué "de son émotion et de son indignation".
    "Le maire de Paris suivra l'évolution de cette affaire avec une attention toute particulière. En ces douloureuses circonstances, Bertrand Delanoë exprime sa profonde solidarité au rabbin Farhi ainsi qu'à sa famille. Il assure également la communauté juive de toute sa sympathie", conclut le texte.

    Patrick Klugman, président de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), a exprimé "son indignation" estimant que le rabbin Farhi "est l'un des dignitaires religieux juifs ayant des positions d'humanité et d'ouverture sur toutes les questions y compris celle du dialogue israélo-arabe".

    Roger Cukierman (CRIF) a dit : "espérons qu'il s'agit d'un cas isolé"

Des pacifistes tentent d'empêcher Tsahal de démolir des bureaux abandonnés utilisés pour des attaques armées à Gaza

Les brigades Al-Aqsa revendiquent l'attaque de Djénine

Déclaration d'une porte-parole du Quai d'Orsay à propos de la coopération scientifique et technique entre l'Union Européenne et Israël  

Mofaz dit que l'attaque Américaine commencera par le siège de Bagdad et d'autres villes

Les ARCHIVES des INFOS de 2000 de 2001 de Décembre 2001 de 2002
Janvier 2002 Avril 2002 Juillet 2002 Octobre 2002 Janvier 2003
Février 2002 Mai 2002 Août 2002 Novembre 2002
Mars 2002 Juin 2002 Septembre 2002 Décembre 2002
Janvier 2003
D L M M J V S
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Adresses des Gouvernements de la France,de la Belgique, l'Union Européenne et des Organisations Internationales
Adresses de télévision et radio francophones
(La France et La Belgique)
Adresses des Journaux francophones
(La France et La Belgique)
ATTENTION : desinfos.com n'envoie ancun email groupé contenant ou pas des pièces jointes, tout message non sollicité, avec comme expéditeur <desinfos@desinfos.com> doit être considéré comme porteur potentiel de virus et doit être détruit.

AVIS D'UTILISATION Desinfos.com essaie de diffuser une grande variété d'opinions sur Israël, le Judaïsme et le Moyen-Orient. Les articles et documents reproduits ainsi que liens indiqués expriment l’opinion de leurs auteurs et ne représentent pas nécessairement le point de vue de Desinfos.com.